Infirmières libérales : les priorités de l’Ordre des infirmiers pour 2018

Le mois dernier, nous vous présentions les priorités des syndicats pour l’année 2018. Ce mois-ci, Catherine Jochmans-Moraine, secrétaire générale, et Anne Jauer, vice-présidente libérale de l’Ordre national des infirmiers (ONI), toutes les deux infirmières libérales, évoquent les dossiers prioritaires de l’Ordre pour cette année

Infirmières libérales : les priorités de l’Ordre des infirmiers pour 2018

La vaccination

« Nous demandons l’élargissement des compétences vaccinales aux infirmiers, et pas uniquement à une seule profession, à savoir les pharmaciens, indique Anne Jauer. Le gouvernement nous parle de concertation mais elle n’a pas eu lieu, nous nous retrouvons hors circuit. » Pourtant, les infirmières ont acquis le droit de vacciner. « Attention, nous ne sommes pas en opposition avec le fait que les pharmaciens participent à cette vaccination, souligne Catherine Jochmans-Moraine. Mais nous voulons nous aussi être reconnues dans nos compétences. Or, nous ne sommes que très peu mentionnées dans les annonces de la ministre. Seul le rôle du pharmacien est mis en avant. » Elle regrette que cette manière de faire donne l’impression que les deux professions soient en opposition.

Le bien-être au travail

« De nombreuses violences ont eu lieu récemment à l’encontre des infirmières libérales et cela nous touche énormément, rapporte Anne Jauer. Nous sommes la seule profession  paramédicale à assurer encore une continuité des soins au domicile des patients 24 heures sur 24. » Outre les agressions récentes à Fos-sur-Mer et à Perpignan, à Mayotte également les idels ont des difficultés à assurer la continuité des soins à cause de barrages filtrants, de racket, d’agressions physiques et verbales.

L’Oni a adressé un courrier au ministre de l'Intérieur et une copie de ce courrier aux ministres de la Santé et de l’Outre-mer pour dénoncer ces situations. Il est également en train de travailler au lancement d’un dispositif de proximité de prise en charge de la santé et de l’équilibre professionnel de tous les soignants afin d’accompagner les infirmières victimes de souffrances au travail, de violences, ou en situation de burn out.

Le virage ambulatoire

Autre chantier prioritaire : le rôle des idels dans la mise en place du virage ambulatoire. « Nous avons  été auditionnée par la Cour des comptes le 12 février dernier sur le sujet, fait savoir Catherine Jochmans-Moraine. Nous avons mis en avant le fait que certes, il relève du rôle des idels de participer au virage ambulatoire, mais des valorisations financières dans le cadre de la Nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) doivent avoir lieu en parallèle. » Et de poursuivre : « Si des économies sont réalisées du côté de l’hôpital, car c’est bien le but du virage ambulatoire, il faut que de l’argent soit en partie redistribué au niveau de la ville », soutient la secrétaire générale.

Le moyen d’action de l’Oni : la communication et le travail en concertation avec les syndicats amenés à négocier sur le sujet. « Nous appuyons leurs démarches lorsqu’elles nous paraissent justifiées », rappelle Catherine Jochmans-Moraine.

Le zonage et la démographie médicale

« Il y a fort à faire au niveau du zonage mis en place de manière arbitraire en 2011, estime Catherine Jochmans-Moraine. Il est seulement en cours de révision, et comme il y a eu beaucoup d'installations en libéral depuis, un  important travail de concertation est à mener, avec l’Oni qui peut donner son avis. » Il relève des missions de l’Ordre de participer à l’étude de terrain afin d’analyser l’installation des cabinets et voir s’ils sont trop ou pas assez nombreux dans les territoires. Les instances régionales et départementales sont par ailleurs fréquemment consultées par des infirmiers qui souhaitent s’installer, ou pour des problèmes de concurrence ou de cabinets secondaires.

Laure Martin 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

24 réponses pour “Infirmières libérales : les priorités de l’Ordre des infirmiers pour 2018”

  1. Anonyme dit :

    Super valorisation : 50 centimes en plus par passage le dimanche à partir de août 2018! Pas de valorisation sur les frais de déplacement à 2,50€. On va faire fortune!

  2. Anonyme dit :

    Je suis consternée de voir qu’une microscopique minorité puisse en toute légalité obliger toute une profession à adhérer à un syndicat !!!!!!!!! Pour défendre les droits de la dite profession !!! Attention début de nausée…. Je suis infirmière depuis 25ans j’ai travaillé ds le public, privé, libéral. Et je suis ulcérée de voir à quel point nous nous laissons maltraiter par nos propres pairs !!!!! Toujours et encore plus . Notre profession ne donne plus envie…. Même en libéral où le taux horaire est inférieur à celui d’une femme de ménage ( compte tenu des années d’études, de notre responsabilité professionnelle bla bla bla )…. Et créer un autre “syndicat ” plus démocratique et plus représentatif sur la base du volontariat d’adhésion pour une vraie réflexion de fond NON ???? Les États fascistes obligent …. Bref nous ne faisons pas un métier comme un autre
    (re) commençons à nous faire respecter
    Bonne journée à tous

  3. Anonyme dit :

    Il serait temps que L ´ONI et les syndicats prennent nos problèmes en considération !!!! Nous devons nous réunir localement et discuter pour faire avancer les choses Pas facile car chacun bosse dans son coin ….seul ….

  4. Anonyme dit :

    Déjà commencer par servir à quelque chose hormis te filer un pauvre macaron à 75 € ! Essaye de les joindre aussi tu verras c’est marrant ! c’est franchement une vaste blague !!!

  5. Anonyme dit :

    l’ONI à qui tu demandes ton renouvellement d’autorisation de remplacement 3 mois à l’avance pour pouvoir s’organiser et surtout les cabinets avec lesquels tu travailles … ils te donnent la réponse le 31 la date limite !! et si c’est un refus, comment on fait ? et c’est pas faute de les avoir contactés !

  6. Anonyme dit :

    ONI = argent c’est tout …. le reste ,ils décident tout seuls pour Nous à 5 IDE …on récolte les pots cassés comme depuis 2005 oui 2005

  7. Anonyme dit :

    Et le congé mat pour les IDEL ?

  8. Anonyme dit :

    IDEL SEULEMENT et les autres allez vous faire voir… Mais on PREND vos TUNES QUAND MÊME …

  9. Anonyme dit :

    ” l’ordre n’est pas opposé à la vaccination par les pharmaciens” !!!!!! …..on nous prend pour des cons ou quoi ??? On paie très cher un ordre qui n’est même pas capable de défendre nos intérêts …… mais où va-t-on ???? Encore des guignols qui ne pensent qu’à eux ……et les syndicats sont-ils devenus muets ou a-t-on acheté suffisamment leur silence ???
    Ah oui , c’est vrai , j’oubliais qu’ils étaient encore à fêter dignement notre future grandiose augmentation des indemnités de dimanche/fériés !!!!!!

  10. Anonyme dit :

    …et le fait de pouvoir avoir une autre activité en parallèle… c’est aussi à l’étude… enfin!

    • Anonyme dit :

      C clair je fais une formation en réflexologie plantaire on me dit que j’en n’ai pas le droit d’exercer surtout que je suis remplaçante … dans ce pays n’aim pas les gens qui travaillent

    • Anonyme dit :

      Vous pouvez faire votre 2 eme activité… mais pas sur le meme cabinet et la meme société que la première (Infirmiere liberal)…. ils adorent tout compliquer! Moi je suis idel et hypnotherapeute…. si je veux faire de l’hypnose en cabinet, il best faut pas que ce soit au même endroit que celui d’infirmier…

  11. Anonyme dit :

    Faire respecter la profession et faire interdire les vaccinations par d’autres, ormis les médecins traitants.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
242 rq / 1,341 sec