La commission des affaires sociales du Sénat reconnaît une légitimité à l’Ordre Infirmier

Le Sénat examine depuis quelques jours le projet de loi Santé, voté en avril dernier à l'Assemblée Nationale. Hier soir, la commission des affaires sociales s'est prononcée, contrairement aux députés de l'Assemblée, en faveur du maintien de l'Ordre Infirmier. Mais l'histoire n'est pas encore terminée : la loi sera votée en septembre.

logo-national13111L'Ordre Infirmier est sujet, depuis ses débuts, à de nombreuses controverses. Alors que dans la nuit du 9 au 10 avril dernier, les députés avaient voté en faveur d'un amendement visant à supprimer l'Ordre infirmier, de nombreuses organisations infirmières s'étaient offusquées de cette décision. Depuis l'Ordre infirmier avait été reçu par Marisol Touraine, qui s'était elle aussi prononcée en faveur du maintien de l'Ordre,  s'engageant alors " à faciliter le dialogue" et à "soutenir" l'institution.

"La suppression de l'Ordre des infirmiers, décidée en séance publique à l'assemblée Nationale, apparaît très inopportune, pour au moins trois raisons de fond et une raison de forme. Il faut en premier lieu rappeler que les structures ordinales exercent des missions indispensables à la régulation des professions concernées, et qui ne sauraient être endossés par les syndicats de ces professions. Il leur revient en effet de promouvoir l'éthique et de garantir la déontologie des professionnels, d'inciter au développement de leur compétence, et plus généralement de garantir la qualité et la sécurité des soins..." expliquaient Madame Deroche, Madame Doineau et Monsieur Milon, rapporteurs au Sénat, à l'audience.

" En second lieu, il apparait aberrant de supprimer l'Ordre d'une seule profession, quand l'ensemble des professionnels de santé doivent être soumis aux mêmes exigences et être dotés d'instances assurant le respect de ces règles..." ajoutaient les rapporteurs.

S'appuyant sur le fait que les conditions dans lesquelles avait été décidée la suppression de l'Ordre  - et parce que seuls 32 députés avaient pris part au vote sur 577, ndlr- , les rapporteurs ont estimé que la qualité du débat public n'avait pas été respectée.

 

Rédaction ActuSoins

 

Qui aura le dernier mot? 

Pour qu'un projet ou une proposition de loi soit adopté, il faut que le texte soit voté dans les mêmes termes par les deux assemblées, l'Assemblée nationale et le Sénat, sauf si le gouvernement donne le "dernier mot" à l'Assemblée nationale après l'échec d'une commission mixte paritaire.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

103 réponses pour “La commission des affaires sociales du Sénat reconnaît une légitimité à l’Ordre Infirmier”

  1. solange granier dit :

    URGENT +++ ordres professionnels, Touraine gouverne par ordonnances publiées au JO

    Info parue cette nuit sur le site de Résilience.

  2. solange granier dit :

    Eh oui ! 4 ans après, un gouvernement de gauche, cette fois, recommence la même connerie, soutenu par des sénateurs de droite ! Entre temps cet ordre aura presque remboursé sa dette sur le dos des infirmières cotisantes !! Elle est pas belle la vie ordinale ???

  3. eusebe dit :

    Petit retour en arrière :
    http://rue89.nouvelobs.com/2011/08/06/letat-sauve-lordre-des-infirmiers-de-la-deroute-financiere-216757
    Si on avait laissé les infirmiers s’occuper seuls de leur ordre, ça fait longtemps qu’on n’en parlerait plus.

  4. Vous avez oublié la Suisse, même si elle ne fait pas partie de la CEE, où des dizaines de milliers d’infirmières françaises travaillent sans ordre.

    Actuellement, cet ordre infirmier a pour principale activité le remboursement de ses dettes à une banque qui aura gagné le jackpot et le versement des salaires honteusement élevés aux directeurs, juristes, informaticiens, etc, de son siège parisien. Ne pas oublier que le président actuel – et maintenant en retraite – était déjà vice président lors du début des ennuis. Pour le reste, çà se limite à des interventions au Sénat et des amendements où les responsables ordinaux mettent en avant la nécessité de respecter une asepsie rigoureuse lors des injections rectales (si, si !) ou encore un communiqué sur le danger du rasage au laser des … poils pubiens !
    Nous sommes dans une intimidation et un rapport de force permanent. Donc si on ne cotise pas, il finira bien de lui même par disparaître si les politiques ne respectent pas la volonté de plus de 80% des infirmières qui ne sont pas inscrites. “Un seul mot d’ordre” : “on ne paye pas !”.

  5. spi_t dit :

    @geve156
    Comme tous les pays d’Europe???
    pas d’ordre en Belgique mais différentes associations pas en Allemagne, ni au Pays bas pas plus en Tchéquie en Autriche en Hongrie, en Grèce en Lituanie en Estonie, Lettonie,
    mi même au Danemark , Suède et Norvège
    13 sur 28 n’ont pas d’ordre infirmier donc ne dites pas tous les pays d’Europe
    oups j’ai oublié le Luxembourg donc 14 soit la moitié des pays d’Europe

  6. solange granier dit :

    Le président, désormais retraité, a toujours dit que les cibles privilégiées étaient les IDEL et les jeunes diplômées. Les premières sont isolées et cotisent à 75 + 75 si elles sont en cabinet/associées. Les seconds sont “cotisants” à vie professionnelle, environ 40 ans, un investissement à très long terme pour cet ordre et ses banquiers.
    Les vieilles comme nous partiront en retraite bien assez tôt pour ne plus empêcher ce beau monde de mettre la main sur la profession pour mieux la diviser. Sous le regard des politiques amusés.

  7. solange granier dit :

    http://www.syndicatresilience.com/t11145-ordre-infirmier-une-3-eme-reanimation-stop-a-l-acharnement#54575

    ordre infirmier, une 3 ème réanimation ? STOP A l’ ACHARNEMENT !

    29 juillet 2011 = cessation de paiement, annulée suite à un fax adressé en pleine nuit à l’Elysée,

    22 novembre 2011 = prolongé artificiellement de deux ans suite à un décret signé en urgence pour éviter la fin juridique,

    septembre 2015 = après abrogation par les députés en avril, les sénateurs vont ils s’acharner et faire obstruction déraisonnable à la fin de l’ordre infirmier (désormais présidé par un retraité de la fonction publique) qui de toute façon sera encore et toujours plus rejeté par les infirmières qui se sont déjà prononcées en 2008 par 86% d’abstention lors du premier vote et qui refusent de se soumettre depuis 2006 en continuant sereinement à exercer dans une illégalité de fait, au quotidien, entretenue par les divers pouvoirs politiques en place …

  8. eusebe dit :

    Si l’ordre infirmier avait été une plus-value pour la profession, nul doute que les intéressés se seraient rués pour s’inscrire dans l’espoir d’une meilleure existence. Mais, de cela, il n’en a rien été et ce n’est pas faute d’avoir été abreuvé de discours.

    Si Résilience était insignifiant, nul doute que l’ordre n’en aurait que faire et il ne mandaterait pas la justice pour l’éteindre ou des délateurs pour porter du discrédit.

    Si l’ordre servait à fédérer, il n’en serait pas à une nouvelle tentative de réanimation 4 ans après avoir été miraculeusement sauvé de la faillite.

    La liberté et la tolérance voudraient que les personnes puissent choisir ce qu’ils veulent et, dans le cas de l’ordre, cela n’est pas permis : c’est pour cette raison qu’il disparaitra au grand bonheur des 450000 infirmiers non-inscrits et des ordinés à contre-coeur.

  9. geve156 dit :

    résilience ressort du placard, un trublion agitateur, ultra minoritaire( environ 200 adhérents) qui s’attribue la pensée de 80% des infirmiers, ils n’ont peur de rien, si je calcule bien et c’est mon cas l’ordre c’est 170 000 ide représentes, la plus grosse représentation de l’histoire infirmière française, résilience c’est (allais, je suis gentil 170 ide, j’espère que comme à la cfdt ils n’ont pas transformer les jardiniers en infirmier).
    donc pour un résilience il a y 1000 ide ordinaux, donc qui représente qui? qui est ce dechilly qui se bat pour un titre de secrétaire général?

    la profession a droit a un ordre comme tout les pays d’Europe, il sert a fédérer environ 500 association diverse qui ont accepté de jouer le jeu et de se battre pour cette curiosité française: il n’y avait pas d’ordre pour les ide français. Calmons nous il ne représente rien d’autre que lui même. mais il en a le droit, parce que nous sommes en France pays de la liberté et de la tolérance

  10. syndicat RESILIENCE dit :

    http://www.espaceinfirmier.fr/actualites/au-jour-le-jour/articles-d-actualite/150727-le-senat-au-secours-de-l-oni.html

    Contacté, le syndicat Résilience, le plus fidèle ennemi de l’ordre, tempère les ardeurs de son adversaire. « Le vote de la commission des Affaires sociales du Sénat n’engage pas tout le Sénat […]. Nous avons, nous aussi, reçu et sans crier victoire prématurément, des assurances écrites de plusieurs groupes politiques représentés au Sénat, nous assurant pleinement de leurs soutiens sur ce sujet, allant dans le sens de la majorité des infirmières non inscrites à l’ordre infirmier […], nous les rencontrerons au tout début septembre au Sénat afin de mieux encore leur dire le rejet de plus de 80 % de la profession infirmière », déclare Hugues Dechilly, son secrétaire général.

  11. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : on (re)prend les mêmes et on (re)commence !

    Après le vote de cet amendement honni, la commission des affaires sociales du Sénat va présenter la réintroduction de l’ordre infirmier – désormais présidé par un retraité – en septembre dans le cadre de la Loi Santé. Seuls les infirmières et les infirmiers doivent avoir le dernier mot et doivent obtenir gain de cause contre cet ordre qui ne sert qu’à encaisser des cotisations pour payer ses dettes à la banque sur le dos des IDE qui bossent comme des connes. Ajoutez votre nom à la pétition qui a déjà reçu plus de 20 000 signatures !

    http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46611

  12. A chacun d’y trouver son intérêt ! Qu’il reste ou qu’il soit supprimé à vous de vous prononcer qu’on en finisse
    http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46611

  13. Sansebastien dit :

    C’est le président de la FNI qui doit être déçu, lui qui saluait une ” victoire de la démocratie” lorsque19 Députés sur 33 en assemblée à 2h du matin votent pour la suppression de l’ordre infirmier dans un hémicycle qui en comprend normalement 577.
    Curieuse conception de la Démocratie, n’est ce pas?
    Mais surtout, réaction jubilatoire sur fond de règlement de comptes personnel en faisant fi de la profession infirmière qu’il est sensé défendre, et plus particulièrement, c’est l’objet de son syndicat, les infirmières libérales qui se retrouveraient de fait, comme avant, sous la dépendance et le jugement de l’Ordre des médecins!
    Enfin qu’importe, il a d’autres préoccupations en ce moment, en particulier les élections aux URPS, parce que là, c’est pas comme à l’ONI, il y a vraiment du pognon à gagner pour les syndicaliste élus, mais cela les libéraux ne le savent pas, l’argent leur est pris directement avec les cotisations URSSAF.
    Bon week end à tous
    PS: Motarde de DIJON, va consulter, la parano ça se soigne bien maintenant…

  14. Sansebastien dit :

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

  15. eusebe dit :

    La dissolution a été demandée parce que Résilience gêne les affaires ordinales ; la loterie fut un prétexte. Les menaces sont toujours présentes comme de vouloir nous interdire d’appeler au boycott de l’inscription et du paiement de la cotisation sous peine de nouvelle procédure. Et tout cela dans un climat de délation dont vous êtes un des artisans.
    Une organisation qui se dit démocratique et “Charlie” se doit de respecter la liberté d’expression et je vous rappelle qu’on a le droit de refuser l’idéologie ordinale ; il se trouve qu’aujourd’hui on peut exercer en toute quiétude sans être ordinné, allergique à cette structure (et je ne suis pas le seul), je ne me gêne donc pas.
    Et, pour mémoire (les délateurs doivent en avoir…), je vous rappelle que je suis infirmier hospitalier, donc inaccessible aux chambres mortifères, plutôt réservées à vos collègues libéraux, et soumis à toute une panoplie hiérarchique et disciplinaire due à mon statut de fonctionnaire : l’ordre infirmier n’a donc aucun intérêt pour moi (et pour tant d’autres).
    Et puis je souhaite aussi garder ma liberté de penser.

  16. Faudrait supprimer le sénat en même temps que cet ordre qui fait placer en garde à vue ceux qu’il est censé défendre et représenter ……

  17. syndicat RESILIENCE dit :

    @ attention du pseudo LysetteGourcuff : les copies écrans ont été faîtes ici et sur autre site / forum infirmier où vous venez être modéré, avant prochain possible bannissement. Vous pérorer sur les condamnations de Résilience et de son secrétaire général pour diffamations et injures, vous aurez bientôt à répondre des vôtres devant les tribunaux, les courriers partent lundi, à Paris ou en Lorraine, au choix.

    @ rédaction Actusoins : vous avez été avertie par courriel et sms.

  18. eusebe dit :

    On nous avait annoncé un ordre fort (plus fort que celui des médecins), indépendant, force de propositions et contre-pouvoir efficace au service de la profession, sans oublier des caisses pleines de thunes pour les puissantes actions des forces vives de la profession.

    Et qu’a-t-on eu ?
    – des larmes et chialeries en tout genre qui on entrainé une dépendance vis à vis du Sénat et autres CII, lui-même bien peu concerné par l’ordre français (quoique…).
    – une dette faramineuse qui lie l’ordre à sa banque qui pousse à faire raquer de gré ou de force les infirmiers piégés.
    – un ordre qui compte et recompte ses ouailles en espérant devenir plus gros que l’ordre des médecin dont il sera toujours le domestique et surtout la risée.
    – un ordre qui cire les pompes de tous les pouvoirs en place et qui acquiesce à tout ce qui est décidé.
    – bref, un machin informe dirigé par des vétérans multi-casquettes qui a voulu asservir une profession et qui, in fine, s’est soumis au pouvoir financier et politique.

    Beurk !

    • lisettegourcuff dit :

      Et vous n’en êtes pas un de vétéran ? Eusebe alias necromachin alias Josoulcié qui part à la retraite et passe son temps à balancer des tombereaux de mails aux parlementaires de plusieurs adresses mails histoire de faire croire qu’il est très très nombreux alors qu’il est tout seul dans son bled de l’Indre avec son pote alsacien presque aussi vieux que lui ! Pathétique, profondément pathétique et d’une vacuité insondable.

      • eusebe dit :

        Voilà qui s’apparente bel et bien à des attaques personnelles via un forum : décidément, ordre infirmier et déontologie font un curieux mélange et qui montre bien qu’il faut se protéger et éviter ces gens là.

        • lisettegourcuff dit :

          Et Resilience et diffamation publique font aussi un bon ménage maintes fois condamné par les tribunaux…

          • eusebe dit :

            Cela ne vous autorise pas à faire de la délation et à ne pas respecter l’anonymat.
            On reconnait bien là des méthodes bien connues qui sont allées jusqu’à demander à la justice de dissoudre un syndicat tout à fait officiel au seul prétexte qu’il nuit au fonctionnement d’une organisation largement refusée.
            Mais vous pouvez donc continuer à jeter l’opprobre sur vos opposants, cela ne va pas dans le sens de votre propagande (le coup de l’embarquement, il a été payé combien celui qui a pondu ça ?), ça montre tout simplement un déficit d’idées et d’actions qui mènera à la disparition de ce que vous tenter d’imposer.

          • lisettegourcuff dit :

            Cela c’est votre version. La mienne est que la dissolution de ce “syndicat” était demandée parce qu’il a organisé une loterie pour payer les amendes auxquelles était condamné le secrétaire général du syndicat = détournement de l’objet du syndicat, infraction pénale, etc. C’est cela la méthode de ce syndicat. Osez l’admettre !

  19. solange granier dit :

    Allez soyons lucides : entre le fric soutiré aux ide et aux idel, le fric emprunté à 3 banques, la subvention de 1,5 millions pour débuter la mésaventure ordinale, çà doit faire à la louche pas loin de 30 millions encaissés et encore 5 à rembourser à la banque, plus les dettes au fisc/urssaf et la dette éparpillée sur le territoire suite à la fermeture de 70 bureaux en départements et au licenciement de 72 personnes. Tout çà pour quoi ? Pour maintenir les directeurs du siège parisien à 7000 euros brut par mois, sans compter les promotions de mai 2014 pendant laquelle le directeur juridique est devenu directeur général et ainsi de suite. A salaire constant (?) il est plus que permis de douter ! Pour mémoire une ide qui débute et qui bosse deux week end par mois (les gens des bureaux ont tous les week end et tous les ponts) commence à 1500. CHERCHEZ L’ ERREUR !!! Qui a intérêt à maintenir un ordre sauf pour payer ses dettes ? Certainement pas les infirmières.

  20. Qu’est ce que ça doit coûter comme pognon encore tout ça pour une question ou 99 pr 100 de la corporation infirmière est d’accord

  21. Motarde de DIJON dit :

    Vive Pétain, vive Adolphe HEIL! Vive Pinochet, vive Vidéla, vive Poutine, vive Bachar El Assad, vive le Général Franco, vive le regretté Sadamm Hussein etc… Les peuples aiment être dominés… ! Vive l’ORDRE (des infirmiers) !

    Depuis l’antiquité, les élites Grèques et Romaines (berceau de notre civilisation) ont flatté les masses… La populace est ravie, contente, comblée, rassurée de croire être entendue par les élus qu’elle a choisi … Les masses laborieuses ont besoin d’un chef, d’un guide qui leur promet un avenir meilleur…

    Les dictatures naissent par la volonté du Peuple. Pourquoi les despotes se priveraient d’un tel appui démocratique…???

    La minorité forte en gueule veut de l’ORDRE DES INFIRMIERS… La mmajorité des infirmiers n’en veut pas. Qui triomphera…???

    majorité veut…

  22. Pour ma part c est une mauvaise nouvelle…. Vu les désaccords le mieux serait de rendre l ordre facultatif libre a ceux qui veulent de cotiser ou NON.
    Depuis le début de son existence l ordre n a rien réalisé de probant pour la profession et il a réussi a diviser encore plus notre profession…. Si les gouvernements l ont laissé vivre depuis autant de temps c est qu il y trouve un intérêt mais pas sur que e soit le notre.

  23. Ah boooooooooon…
    Que Ca m’etooooOooooonne
    Mais lol quoi , Pauvre France

  24. MIGALOU dit :

    Enfin un peu de reconnaissance pour le travail fourni par l’ordre depuis ses malheureux débuts !! Redresser un bateau en galère n’est ni aisé ni rapide, mais le travail effectué depuis, contre vents et marées, commence à porter ses fruits !!

  25. Agnes Paquet dit :

    je n’ai jamais payé ma cotisation . angresser un bande de ramassi de crétin , trés peu pour moi . que tout le monde fasse pareil !!!!!

  26. et bien Vive l’ordre et courage à eux !! Allezzzzzz

  27. Seb Gonzy dit :

    Attention il ne faut pas confondre ordre et syndicats! C’est aux syndicats de défendre nos conditions de travail et la dessus on est en droit de se poser des questions sur leurs actions!

  28. tout ça a cause de nos chers députés, médecin de profession qui ont fait du forcing car ils considèrent que l’ordre doit etre obligatoire a toute profession paramed….et bien moi je ne reconnais pas sa légitimité……et si demain les quelques 600000 IDE se trouvaient consideré comme exerçant leur profession illégalement et bien chiche n’allons plus au boulot tous ensemble…….et ils feront quoi???????.

  29. Proutttttttttttttttttttttttttttttttttt L’ONI

  30. Peter Chus dit :

    En lisant certains commentaires je me dis qu’heureusement Pasteur ne s’était pas dit la même chose à son époque car on mourrait certainement encore de la rage à l’heure qu’il est ! Il faut lui donner les moyens de se renforcer et ce n’est pas en ne faisant que critiquer et se lamenter que l’on va s’en sortir. Oui beaucoup de choses étaient à revoir, oui il a commit des erreurs mais force est de constater que les premiers effets concrets de ses missions commencent à se voir ! C’est grâce à lui que le chirurgien de Bar Le Duc a été condamné pour avoir balancé une seringue à la tête d’une IBODE, c’est grâce à lui que le projet de confier les injections à des auxiliaires de vie dans les structures médico-sociales a été retiré etc. Dois-je continuer ? D’autre part, il est indéniable que de gros progrès ont été réalisés en termes de réduction des déficits de fonctionnement, de sa dette et surtout en matière de communication ! …mais pour être touché par cette communication, encore faut-il y être inscrit !

  31. Cool ! Une très bonne nouvelle pour la profession d’infirmier !

  32. Qu’on supprime cette horreur abjecte quî a volé l’argent des français et plus particulièrement des infirmiers. En plus ils n’ont jamais servis a quoique ce soit. Leur code de déontologie n’a jamais aboutit à quoique ce soit, par contre leurs salaires à 7000€/mois et un logo quî pue le conflit d’intérêt et l’enrichissement de Lapute, je le vois

  33. lisettegourcuff dit :

    Moi l’Ordre m’a rendu un grand service au moment de la cession de ma clientèle en me conseillant sur l’évaluation et m’aidant dans la rédaction du contrat de cession. Un avocat me proposait de le faire pour 1000 €. J’ai utilisé le modèle de l’Ordre et suivi leurs conseils ce qui ne m’a rien coûté.

  34. Et ben moi je suis avec les éleveurs samedi, pour l instant on est 3, c’est un début ! Je prépare une banderole ! Je le fais !!!! A 3 en Bretagne, on sera peut être entendu, on ne sait jamais ! Qui ne tente pas n,a rien !

  35. solange granier dit :

    Suite au vote de certains sénateurs hier, nous remettons en ligne la Pétition pour l’ABROGATION de l’ORDRE INFIRMIER ! (parce que çà commence sérieusement à faire c….)

    http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46611

  36. mclove dit :

    cette bande de mollusques visqueux , nanatis prennet parti pour un ordre qui n’a d’infirmier que le nim

  37. Cherchez un peu plus loin que ” il faut payer pour travailler…”
    Les missions de l ordre sont plus importantes que Ca!!!
    Faut t il comme pour le reste se donner la peine d en prendre connaissance…
    Après il ne tient qu a vous de faire l ordre ce que vous voulez qu il soit et voter par exemple lors des prochaines élections? Ou mieux vous présentez pour faire avancer la professiôn?
    Il
    On a besoin que la professiôn toute entière se bouge les fesses plutôt que d attendre que ça tombe et râler quand Ca vient pas!

    • Lydie Seibel dit :

      Ben Perso à chaque fois que j’ai ou que des proches ont fait appel à l’ordre infirmier ils ont soit botté en touche soit enterré l’affaire, jamais été utiles en quoi que ce soit! Par contre, je connais 2 ou 3 cas où les syndicats eux ont aidé et même bien aidé !

    • Expérience totalement inverse me concernant
      Et en essayant de se projeter plus loin que nos propres soucis
      Il a 1 rôle différent des syndicats
      L ordre protège notre professiôn, la représente auprès du ministère de la sante
      Veille à l étique Ide
      Assure l évolution de notre métier

      Comme je disais plus haut à nous de faire que notre ordre soit ce que nous souhaitons

  38. Je sais que je vais m’attirer les foudres de beaucoup mais ce n’est pas l’ordre qu’il faut supprimer mais les syndicats qui font leur petite guéguerre devant nous. Et dans notre dos ils mangent tous ensembles pour se partager les parts de gâteaux….. y compris celle de l’ordre.

  39. eusebe dit :

    La même commission sénatoriale a aussi supprimé le texte instaurant le paquet de cigarettes neutre à partir de mai 2016 : donc, tout comme l’ordre infirmier, le tabac est bon pour la population.
    N’y aurait-il pas derrière tout cela un grosse histoire de sous, orchestrée par un puissant lobbying ?
    De toutes façons, ce seront les Députés qui auront le dernier mot, mais que le ciel infirmier s’était dégagé depuis la nuit du 9 au 10 avril !!!

  40. Mymy Phlp dit :

    J ai demandé un conseil a l Ordre sur une collaboration difficile en libéral et ils n ont même pas daigné me rappeler et me répondre!! Honteux!! Et j avais cotisé puisqu’obligatoire pr exercer en libéral!! Sert a rien!!!!

    • Màis il faut les harceler, oui ç’est grave. Je viens de passer en conciliation le mois dernier, j’ai obtenu une date en les appelant tous les jours, ils en ont eu tellement marre qu ils m’ont contacté un soir à 20 h30, je pense qu il n’avaient pas envie d’avoir mon appel le lendemain ! Et je peux vous dire que je leur ai posé toutes les questions qui me venaient quand j’ai été devant eux!!! Non mais !!!! Je pense qu ils ont mon nom en tete !

    • Le mieux est de se déplacer pour aller les voir et leur expliquer de vive voie votre souci. Moi c est ce que j’ai fait. j’ai obtenu de très bons conseils. malheureusement mon ex collègue a fait de la résistance et cela s’est terminé en audience au conseil régional de l’Ordre où j’ai eu gain de cause. je me suis sentie soutenu par notre Ordre. Et franchement même si au départ, je n’étais pas favorable à cet ordre, maintenant j’y adhère à 100%

    • Mymy Phlp dit :

      Je me suis déplacée et il n y avait plus rien a l endroit où ils étaient situés! personne n a été prévenue qu il n y avait plus ce lieu, ni où aller en cas de besoin. Et au téléphone très difficilement joignable. Qd j ai expliqué mon problème, la seule fois ou j ai eu quelqu’un, la personne n en avait rien a faire!! Il a fallu juste que j envoie un mail pr prendre en compte ma demande et qu ils me recontacteraient après. J attend toujours… Décourageant!! J ai abdique et laisse tombé. Puis Ma collègue m a fait un joli courrier pr me virer juste car je ne voulais pas augmenter mon nombre de jours de travail ayant des enfants en bas âge, et elle ne voulait prendre personne d autre en plus, ayant trop peur de manquer… Depuis mon arrivée on avait quasi double le nombre de patients, mais j étais en collaboration seulement, donc rien pu faire a part partir. Tellement écœurée que je suis retourné à l hosto.
      Et a mon retour a l hosto l’ordre a voulu que je continue de payer la cotisation alors qu’ils ne m ont pas aidé!! Sûrement pas!!! A quoi ça me sert!? A rien!! Mauvaise expérience avec eux, pr moi.

  41. Mon Grillon dit :

    Bien sûr que l’orde veut perdurer… mais qui tient compte des milliers d’IDE qui n’en veulent pas?? Payer pour avoir le droit de travailler ! Bravo! L’ethique je l’ai depuis bien avant ma formation. Ils apportent quoi? Par contre je connais des IDE à l’ordre qui n’ont pas de scrupule, peu d’hygiéne, etc… que fait l’ordre? Rien. Juste défendre sa place comme tout ces chers politiciens qui défendent leur place et légitimité tellement ça apporte!

    • geve156 dit :

      ce n’est pas paye pour travailler, mais payer pour la gestion du dossier de l’inscrit et pour recevoir 4 numéro d’information professionnel par an. mr mon grillon il y a autant de truands a l’ordre que de truands pas a l’ordre , arrêtons de dire n’importe quoi et apportons de la sérénité au débat. tu peux te présenter au prochaine élection et devenir un ordinal qui apporte sa pierre personnelle a l’ordre. L’accés aux élections est possible a tous, mouille ta chemise camarade alors tu pourras parler de ce que tu sais, la tu parles de ce que tu ne sans pas!!!!

  42. On nous prend vraiment pour des cons. On va voir si enfin il va se sortir les doigts du fion et défendre les valeurs et nous porter un peu beaucoup plus.

  43. Que le sénat s’occupe de ses fesses!
    Vu le ratio cout/utilité…

  44. Une poignée de crétins réunis en catimini la nuit avait voté la suppression de l’ordre…. Aucune représentativité….

  45. Morgane Bzd dit :

    Il sert pas à grand chose cet ordre. Autant le supprimer…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
357 rq / 2,131 sec