L’Ordre National des infirmiers dénonce le manque de représentativité des infirmiers

L'avis des infirmiers insuffisamment pris en compte dans les décisions politiques, la consultation médiatique ou même dans l'organisation des hôpitaux ? C'est ce que dénonce l'Ordre infirmier, qui demande davantage de représentativité du métier dans tous ces secteurs. 

L'Ordre National des infirmiers dénonce le manque de représentativité des infirmiersIl y a des reportages qui font réfléchir sur la façon d'améliorer l'image des professionnels et même sur la façon de leur donner une place dans le système. Celui d'Envoyé Spécial, intitulé «La Loi du Marché» et diffusé jeudi 7 septembre, a récemment fait réagir l'Ordre National des Infirmiers, qui dénonce le fait que les infirmiers soient cantonnés à un rôle de "témoins"et de "victimes" de la crise du système de santé.

Seuls les médecins et les directeurs d'hôpitaux sont entendus

L'enquête de France 2 débute en rappelant le suicide d'une infirmière du groupe hospitalier du Havre en juin 2016, reconnu finalement comme "accident de service". Un an après ce drame, ses collègues estiment être toujours "traités comme des pions". Une infirmière en gériatrie raconte ensuite la rationnalisation des temps de toilette (12 toilettes en 2h45, soit 13 minutes par patient). Plus tard dans le reportage, un infirmier en pédiatrie évoque des doses d'anesthésiques plus fortes que ce qui est nécessaire afin de s'adapter à l'organisation, aux cadences de travail et au départ d'infirmiers expérimentés. 

"Mais les infirmiers restent cantonnés à ces rôles de témoins et de victimes de la crise de santé. Leurs représentants et leurs propositions restent trop peu considérés. Durant le reportage, les questions de fond sont abordées avec des médecins - et non des infirmiers, ndlr - et un directeur d'hôpital, et sur le plateau, c'est le président de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), Patrick Pelloux, qui est l'invité de France 2", dénonce l'Ordre Infirmier. 

L'ONI, qui dénonce "depuis longtemps" le contexte où la rentabilité financière a tendance à prendre le pas sur la qualité des soins et la sécurité des patients, espère maintenant être entendu au sujet des 9 priorités qu'il a rendu publiques en avril dernier. 

L'instance demande aussi que les infirmiers soient systématiquement représentés pour toute décision concernant l'évolution des pratiques professionnelles des infirmiers et qu'ils soient aussi présents dans les instances de décision du secteur (HAS, ANSM, ARS...). 

M.S

Parmi les priorités de l'ONI (Ordre National des Infirmiers) : 

Qualité et sécurité des soins : 

  • Renforcement des normes pour assurer une bonne prise en charge du patient (ratios IDE /patient)

Représentation - Participation :

  • des infirmiers reconnus pour leur expertise nommés conseillers dans les ministères qui nous concernent : Santé, Education nationale, Travail, Affaires sociales.
  • des infirmiers présents et dont la participation est réellement prise en compte (par voix délibérative) dans les instances de décision du secteur
  • une sollicitation systématique des organes de représentation des infirmiers pour toute décision concernant l'évolution des pratiques professionnelles. 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

19 réponses pour “L’Ordre National des infirmiers dénonce le manque de représentativité des infirmiers”

  1. On s’en fout de l’oni, ça sert à rien

  2. Dans le reportage envoyé spécial l’urgentiste dénonçait la t2a comme le 1er facteur de changement néfaste du milieu hospitalier. Les hopitaux tombent 1 à 1. Aujourd’hui en redressement financier l’ars va nous augmenter le nombre de patients par ide pour faire des économies et toujours sur le même temps de travail…. Ils ont oublié que ça n’était pas une usine mais des services de soins aux personnes.

  3. La blague c’est l’ONI qui dénonce ça! Le comble pour un ordre qui ne sert pas à grand chose et surtout pas à soutenir la profession!!!!

  4. Bruno Bardet dit :

    il serait temps de se reveiller , depuis que les personnels le demandent!enfin, il n’est jamais trop tard!

  5. L,ordre qui es tu
    Tu saisis les opportunités
    C est tres inopportun

  6. Infirmière,infirmier, je tiens à ajouté les as, les ash, le personnel de la santé en globalité qui souffrent de ces conditions ….ont manque de moyens humains, et d humanité !Nous sommes les futurs vieux de demain ,j ai les boules de voir ce qui nous attends,et me resignerais pas….

  7. David Brand dit :

    Il vaut mieux que France 2 ne montre pas la réalité perçue par nous les infirmiers

  8. Si bien qu on délaisse notre famille faute de temps mais ça n a pas l air de déranger les autorités.

  9. Tellement vrai on passe sa vie à s occuper des autres, à les soigner,

  10. Il est clair qu’avec le nombre d’ides on devrait se faire plus entendre…

  11. Il n’y a pas qu’une image à redonner mais des moyens humains plus important !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
265 rq / 5,263 sec