Suicide d’une IDE au Havre : le mari met en cause les conditions de travail

Une du groupe hospitalier du Havre a mis fin à ses jours vendredi dernier. Son mari, lettre à l'appui, met en cause les de son épouse. 

Suicide d'une infirmière au Havre : son mari met en cause les conditions de travailVendredi 24 juin 2016, une infirmière diplômée d'Etat, en poste depuis une vingtaine d'années dans l'établissement, a mis fin à ses jours, en laissant une lettre à son mari. Un homme dévasté qui s'est invité à la minute de silence organisée à la mémoire de sa femme, par l'intersyndicale Sud, CGT et CFDT, mardi 28 juin 2016 à midi, pour exprimer sa tristesse et sa colère. 

Dans sa lettre, son épouse, âgée de 44 ans, met en lien son geste désespéré avec ses conditions de travail "en dégradation constante". 

Lire la suite sur Normandie-actu

Rédaction ActuSoins

Notre analyse : 

Après le suicide d'un infirmier à Toulouse il y a à peine 2 semaines, c'est un nouveau drame que vit la communauté infirmière. Selon nos sources (France 3 Normandie et Normandie-Actu), l'infirmière qui exerçait en pédiatrie, aurait clairement indiqué à sa hiérarchie qu'elle ne souhaitait pas faire de remplacement dans l'unité de soins intensifs de neonatologie, rattachée au pôle Pédiatrie. Contrainte d'y faire une garde, la professionnelle aurait très mal vécu la prise en charge difficile d'un nourrisson et aurait remis en question sa responsabilité personnelle, en ignorant les causes réelles de la dégradation de l'état de santé de ce nouveau-né. 

Cette situation interroge une fois de plus sur les pratiques actuelles liées aux restructurations : peut-on vraiment imposer aux professionnels une polyvalence inter-services (au sein du même Pôle) et leur demander d'effectuer des gardes dans une unité autre que la leur?

Cette situation interroge aussi sur les conditions de travail, qui se dégradent un peu partout et qui dévastent souvent les professionnels. La pression est-elle trop rude ?

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

299 réponses pour “Suicide d’une IDE au Havre : le mari met en cause les conditions de travail”

  1. Je viens d apprendre juste avant les congés la décision de mon encadrement de me changer de service yr viens d entrer dans ma 30 années d exercices et depuis maintenant 13 and je suis en consultation pour 50 pour 100 de mon temps où en service dr soins emplois du temps modifié par l encadrement depuis environ 2 ans ou je suis pratiquement tout le temps en consultation et la on veut que je change pour donner la place à une autre collègues l encadrement répétant dans cesse on ne sait pas ce que vous faites alors comment proposer à d’autre un poste nébuleux je suis désemparée

  2. Teddy Chopin dit :

    Que ce soit la pst, la geriatrie, le general, la patient devient un numero de chambre, la soignant un outil de production, quand ont parlent des choses qui ne vont plus le contrat ce stop pour les soignant comme moi qui passent de contrat en contrat… Les collegue les plus anciens ne parlent plus…. Ont leur a tellement fait comprendre de finir leurs carriere en silence, et je ne parle pas pas des collegue fermes les yeux sur tout pour leurs petites personne…. De nos jour le soignant ecoute quand il a du temps pour cela,trouve des solutions alors qu’il a peu de moyens, et si ca ne vas pas il passe dans le bureau, mais au final qui ecoute le soignant qui l’entend? Ou va le soins? Ou vont les bonnes pratique que l’ont enseigne a nos eleves… Condoleances aux familles…

  3. Il ne faut pas se faire d’idée nous sommes des pions sur un planning … En dégradé ou en surcharge de tâches administratives qui nous éloignent de notre vrai métier : les soins des patients ! Qui sont aujourd’hui considérés comme des clients !!! Je suis infirmière mais je suis Secretaire à ce jour car l’informatique , la traçabilité nous prend 70 %de notre journée de 12h !!!! Il faut vraiment qu’ils arrêtent de nous trouver des choses à faire qui ne sont pas infirmière
    Condoléances aux familles !☹️

  4. On parle souvent de maltraitance des soignants vis à vis des patients quand aborderons la maltraitance de l’institution vis à vis des soignants !!! Je suis ide au chu de Tours et nous avons le même genre de situation : affectation obligatoire, hiérarchie autoritaire, on prône l’économie au détriment du confort des patients et des soignants!!! Nous avons choisi de faire ce métier afin d’aider, sans en mesurer la pleine mesure de cet investissement sans imaginer une seconde que l’économie et des gestions rigides feraient partis de nos paramètres. Venez législateurs tester notre quotidien ensuite peut-être prendrez vous conscience de la dimension humaine de nos métiers afin que nous rehumanisions nos hôpitaux. Courage à cette famille endeuillée.

  5. Sophie Abel dit :

    Malheureusement je pense qu’ il y en a plus que 2. Tout n’est pas dis.
    Courage aux famille.

  6. Isa Teurlay dit :

    et souvent ils font passer leur souffrance sur les stagiaires ou les remplaçants. Il faut bien trouver des exutoires. Monde pourri.

  7. Quand vont ils bosser correctement les politiques !! Y en a marre de tout ce qui va pas, dans ce pays, et là ils vont aussi dire que c’est à cause de l’Islam, c ça ? Sérieusement va falloir les booster tous ces politiques qui ne font que de la politique irresponsable en se remplissant les poches de nos impôts !!!

  8. Quelle tristesse,je suis bouleversée d’autant que je sors moi même d’un burn out et que les sentiments qui ont envahi ces collègues m’ont aussi envahi :impuissance,découragement,stress énorme de ne pas effectuer notre travail dans la sécurité,découragement, doute sur nos compétences quand on nous demande d’assurer dans une unité qu’on connaît à peine du jour au lendemain !!! Quand cela va t’il s’arrêter ?
    Condoléances à ces familles

  9. Pensée à sa fille qui est dans le lycée ou je bosse et à son petit frere❤

  10. Coco Pico dit :

    Ça vous étonne? Moi ça m’étonne pas quand je vois comment ça se passe kon à même plus detravail d’équipe

  11. solange granier dit :

    Lesinfirmières Encolère

    DU 02 AU 24 JUILLET 2016 : LE TOUR DE FRANCE DES INFIRMIÈRES EN COLÈRE. PANCARTES VISIBLES DES CAMERAS DE TÉLÉVISION ! Nous appelons toutes les infirmières à venir sur le parcours et les étapes du Tour en tenue de travail pour faire du bruit et crier notre désarroi et notre colère des misères qui nous sont faites 365 jours par an dans les cliniques, les hôpitaux et en libéral/ville.

  12. Na Na dit :

    Je bosse dans un hôpital et on ne parle même pas de patients mais de lits !!!!!!

  13. Assunta D’Angéli Nardi Fanny Durando Lorin cest de cet article que je parlais hier pr l’ide. ..

  14. Quand on traite les gens comme de la mèrde il ne faut pas s étonné de recevoir les éclaboussures ce message s adresse au petit chef

  15. Je travail en MATER pédiatrie on est toujours en mode dégradé pour être envoyé dans d’autres services quand on sort les textes de loi la direction s’en fiche complètement leur réponse c’est de nous dire que les bébés ne comptent pas pour des patients pour eux c’est comme si la mère était toute seule dans la chambre c’est horrifiant d’entendre ça malheureusement des gestes désespéré en milieu hospitalier il yen aura d’autres

  16. Agir n’est pas chose facile en milieu hospitalier car les premiers à en pâtir sont les patients et les réquisitionnés !!!!
    La profession d’infirmière n’a jamais été reconnue à sa juste valeur et ne parlons pas de la rémunération !!! Car il ne faut pas avoir honte d’en parler aux vus des responsabilités qu’on assume au quotidien !!!! Ces responsabilités qui vont en augmentant car en plus de maîtriser notre métier ,on se doit aussi de maîtriser un outil informatique,qui n’étant pas performant,alourdit notre tâche au lieu de la simplifier !!! On aurait pu penser que cela nous permettrait de consacrer plus de temps à nos patients mais c’est l’inverse qui se produit au détriment de la qualité des soins,du relationnel qui est impératif dans notre profession ! La polyvalence ne signifie pas la compétence car certaines spécialités nécessitent des connaissances particulières ,des protocoles utilisables par du personnel formé et informé !!!!!
    Triste réalité mais nos gouvernants ne sont pas soignants et ne peuvent appréhender ,malheureusement, toutes ces tensions que nous vivons au quotidien!!!!
    Le matériel est certes plus sophistiqué qu’il y a 30 ans mais pour autant l’ordinateur ne peut remplacer un soignant de quelque manière que ce soit !!!!!!
    Quant à l’organisation de notre vie privée,on ne doit rien prévoir car le planning est modifié régulièrement faute d’un pool de roulants qui existait autrefois mais qui a été supprimé depuis quelques années !!!!
    Bref les conditions de travail ne vont guère en s’améliorant !!!!!!!

  17. Didier Viaud dit :

    Il faut dénoncer ces pratiques ! Les super cadres devraient se mettre en situation pour comprendre le stress et l’engagement nécessaire au bien être des patients !!

  18. Malheureusement il se passe des choses horribles à l’hôpital mais peu ressortent ds la presse…… Les conditions sont de plus en plus infâmes

  19. on ne soigne plus des humains mais des numéros qui rapportent à l’hôpital et nous les soignants nous sommes des pions que l’on déplace sans demander notre avis C’est marche ou crève et voilà ce qui se passe un ras le bol destructif

  20. Jo Kbo dit :

    A l’hopital d’arles outre le manque d’effectifs la direction a décidée d’appliquer la loi travail qui n’est pas encore votée

  21. Franck Brun dit :

    Le système fait culpabiliser ses pauvres gens un conseil penser à vous personne ne le fera à votre place de votre santé personne sans inquiet bonne chance

  22. Les syndicats d’infirmiers ont été les premiers à faire supprimer la spécialisation psychiatrie pour avoir…un plus grand volet de postes! Il faut aussi savoir ce que l’on veut.

  23. Quand la santé devient un marché et que les assureurs mettent le nez dedans, des drames apparaissent. Luttons pour que notre système de santé reste le plus indépendant possible. Bien triste tout ça.

  24. On travaille dans le milieu de la santé, mais personne se soucis de la notre, plus on en fait, plus on nous en demande!! Quand est-ce-que ça s’arrêtra ??? Combien de morts? Combien de dépression, j’ai la haine!!!

  25. Eve Ruiz dit :

    ça peut paraître loufoque pour certains mais il y a des personnes qui sont fragiles psychologiquement et qui n’arrivent pas à dépasser ce stade de l’emprisonnement professionnel. oui ça peut laisser le ko, l’interrogation, sommes nous tous disposés à subir les contraintes de l’emploi, et surtout du travail hospitalier?

  26. on met toujours en avant la maltraitance des patients mais on ne parle pas de la maltraitance des soignants et pourtant elle existe on les presse comme des citrons on vous dis si on vous change d equipe vous etes un bon elements une facon deguiser de vous changer de poste a moindre frais avec un sourire de votre cadre qui en dis long si ce metier est tellement riche il est fait pour ses soignants qui aime l esprits d equipe et le relationel avec les soignes ça tout le monde n a pas cette fibre il faut dire que nos cadre sont formater pour mater leur equipe a leur façon au diable les degats on vous qu il ne sont pas la pour faire des sentiments mais du chiffre ou l humain dans tous ça que se soit cote signants ou cote soignes les cadres et les medecins ne sont rien sans cet equipes medicales qui sont les infirmieres les aides soignantes les femmes de menages les pericultrices ils serait inutiles et n apparetait pas au premiere loges comme c est l habitude je nai jamais entendu un medecin dire il y a toutes lequipe deriere moi je ne suis pas seul je voudrais voir mde la ministre faire le travail une journee au cote des soignants grand bien lui fasse

  27. Exactement, nous sommes des pions au service des hôpitaux, on nous rabâche sans cesse que nous n’appartenons plus à un service mais à un pôle, pour pouvoir nous déplacer comme bon leur semble !! C’est une honte !

  28. Et on parle de supprimer des milliers postes !!!!!!

  29. Voilà ou mènent les restructurations! L’Humain ne compte plus. Nous sommes des robots…

  30. Sous peine d économie la direction la fait passer d un service classique à un service spécialisé ??? Risque pour le personnel tout comme pour les patients mais c est le personnel qui assume toutes les conséquences de cette politique . Surcharge de patient et de travail mettent en péril un travail ou on nous bassine avec la bientraitance qu on est dans l incapacité d appliquer selon les jours …..
    À quand une réel implication des syndicats qu on entend jamais dans notre profession ?????
    Ce qu il lui arrive peut arriver à toute, personne n est à l abris quand on fait un métier avec son cœur !! Courage à toute sa famille

  31. Vi Ski dit :

    Combien en faudra-t-il pour bousculer la conscience de nos dirigeants !!!???

  32. Rosa Petit dit :

    Je pense a ces 2 familles quelle tragédie . Condoléances . Une IDE qui pense a celles qui sont parties , a celles qui restent courage c est un métier de plus en plus inhumain ds un lieu ou l humain doit etre mis en avant . Cela est difficile au quotidien et je pense malheureusemet que cela ne va pas s améliorer ds les années a venir ….. 🙁

  33. Il faudrait faire faire un stage aux politiques pour qu’ils sachent de quoi ils parlent sans leur faire de cadeaux

  34. C’est une honte d’imposer de telles conditions de travail. Où est passé la notion d’humanité tant pour le personnel que pour les malades ? Il y a quelques années fleurissaient des affiches à L’APPUI prônant un hôpital humain. A cette époque en voyant ces affiches ma pensée à été que c’est le déclin de l humanisation qui était annoncé.

  35. Arrêtez avec vos rengaines de pas de vie de famille, week-end, Noël et j’en passe ! C’est un métier que l’on CHOISI par passion, on devient pas soignant par hasard et on connaît les contraintes. Parlez plutôt des conditions de travail avec des patients difficiles voir limites dangereux, des sous effectif etc, voilà, du concret qui concerne le métier

  36. solange granier dit :

    Lesinfirmières Encolère

    Suicides infirmiers: Toulouse, Le Havre, à qui le tour ?

    Après l’infirmier de Toulouse, c’est une collègue de plus, morte au Champs d’Honneur de la Santé, au Havre, dans la presque totale indifférence et ignorée, post mortem, des pouvoirs publics. Pour avoir été, comme beaucoup d’entre nous au quotidien, pressée par la hiérarchie hospitalière pour donner toujours plus de sa personne avec toujours moins de moyens au service de la population, sans limites.
    Victime de la purge qui frappe de plein fouet les hôpitaux et les cliniques au titre de la RGPP initiée sous Sarkozy et poursuivie avec zèle, honteusement, sous Hollande. Au seul profit de la finance mafieuse qui s’en met toujours plus, plein les poches, sur le dos des petits et des sans dents.
    Cette Santé publique aujourd’hui cotée en bourse comme n’importe quelle entreprise du CAC 40, pilotée à base de business plan par des dirigeants parfois obligés ou incités à emprunter, hasardeusement, sur les marchés financiers pour assurer les fins de mois difficiles de leurs établissements plombés par les dettes, avec les conséquences que l’on connaît maintenant, notamment en matière de remboursement des emprunts dits toxiques.
    Ces politiciens, complices et parfois rémunérés, qui soit à l’Assemblée Nationale, soit au Sénat ou au ministère ne sont que des marionnettes au service, de cette finance omniprésente qui tire les ficelles et qui pourrit tout au détriment de l’Humain, qu’il soit patient ou soignant.
    Nous avons en mémoire la récente campagne de Médecins du Monde qui dénonce le fric fait par les labos dans le traitement du cancer, nous avons en mémoire la carte de la désertification médicale diffusée avant hier par la revue Que Choisir, exemples bien concrets de cette puanteur silencieuse qui nous pourrit la santé au quotidien.
    Nous venons de prendre connaissance de la très belle victoire obtenue par les Gueules Noires de Moselle qui viennent de faire reconnaître et condamner, par les tribunaux, les abus de leurs anciens employeurs – au détriment de leur santé – pendant des décennies après des années de luttes devant les tribunaux.
    Il est grand temps que les infirmières et les autres soignants en fassent de même pour que soit reconnues, à leur juste valeur, les misères qui nous sont faites physiquement et psychologiquement, en ayant aussi en mémoire les infos relayées la semaine dernière sur les ravages faits à notre propre santé, notamment du travail de nuit qui nous est imposé sans aucune reconnaissance. Pour que nos collègues ne se soient pas suicidés “pour rien”.

  37. Aucun respect de notre travail , de notre personne et des patients !!!!!!! nous ne sommes que des robots pour notre hiérarchie qui ne parle que de statistiques et d argent …… Honte à l hôpital publique et à l ‘ état !!!!!!!!!!

  38. Sanou Jqt dit :

    La nouvelle politique est de faire du rendement, du chiffre et non des soins …on se fiche de l’humain ça me dégoûte. ..
    J’ai toujours adoré mon métier à l’hôpital et je vois un changement qui ne me plais pas du tout….
    On nous parle de suivi de patients de bien être ect ect mais on nous demande d’être polyvalent et de tourner dans plusieurs secteurs c’est vraiment se moquer du monde….et supprimer des postes suite aux départs en retraite. …Nous ajouter des tâches. ..bref ça devient invivable…et dire que nous serons un jour dans un lit à nous faire “soigner”….
    Courage à tous vous du corps médical domage nous faisons quand même un beau métier. …

  39. Moi cela 20 ans que je fais ce métier je l ai choisi pour une vocation avant tout pour un contact humain prendre le temps de soigner nos patients je suis aide soignante de nuit toute seule avec mon infirmiere et le boulot est de plus en plus dur on nous demande de plus en plus il suffit que tu arrêté et tout juste si ta cadre ne gueule pas dessus le monde de l hopital est devenu sans pitié la direction s inquiété de son personnel non plus il faut arrive à un suicide pour su il réagi je pense à cette femme qui c est donner pour son métier j espère qu elle aura un minimum de reconnaissance de sa hiérarchie

  40. j’étais en réun ion hier et je viend ‘apprendre que nous allons avoir le mm directeur!!! et oui l’EPSMS” de bouin va se fusionner au CHD

  41. Aucunes reconnaissances …ce qui fatigue c’est n’avoir que le négatif jamais de retour positif. Rien ….les soignants finissent par douter de leurs compétences. Ne sont pas entendus. Et c ainsi qu’arrive les drames. ..
    Invraisemblable dans le secteur de la santé que l’on n’arrive pas à prendre soins des gens susceptibles à la base de soigner les autres ….
    Complicité tacite par le silence des collègues encadrement chef de service en fermant les yeux. ..

  42. Que de souffrances dans tous ces messages .et malgré tout cela rien ne va changer ! Une grève générale , un blocus , des arrêts en cascade …quelle est la solution pour leur ouvrir les yeux ?????

  43. Stacy Carratero Laura Papou Rack Emilie Flaugnatti Partout pareil!!

  44. Le personnel soignant contrairement à d’autres fonctionnaires ne peut pas faire grève ni manifester ,sinon on l’accuse de prendre les patients en otage!! malheureusement nous subissons réellement une pression harcelante et maltraitante de la part de la hiérarchie hospitalière avec des contraintes multiples de changement de services et d’horaires !!! Les conditions de travail se sont dégradées depuis longtemps ,les salaires bloqués,et les usagers ne nous respectent plus !!!Donc si quelqu’un a une solution je suis preneuse !!!

  45. Pourtant un si beau métier ou malheureusement le sens du mot”prendre soin” ne fonctionne qu’ a sens unique…
    Désolant pour la famille de cette infirmière..mes condoléances vont vers vous.

  46. Oui c’est terrible …et je ne suis plus moi je ne sais plus rien faire ..victime de l’institution j’ai arrêté avant de foncer avec mon scooter ds un mur…Je comprends ce désespoir. ..

  47. Angy Ange dit :

    C’est de pire en pire on a plus assez de personnel maintenant ce sont des clients et non des patients !!! Moi je taf de nuit on me demande de faire des toilettes à partir de 06h pour les patients qui n’ont pas la notion du temp !!!!! Au lieu d’embaucher on décale les soins !!! Le système de santé se dégrade !!!!

  48. Laeti Tia dit :

    Quelle repose en paix
    On est vraiment pris pour des pigeons 🙁

  49. Quand je lis l ensemble des commentaires je m aperçois que nous sommes tt ds le mêmes bateau. La souffrance des conditions de travail. Et surtout le gros manque de considération. Nous voilà baloter à droite à gauche tels de beaux petits pions. Le pb, “nous n avons pas des boites de petits pois entre les mains, mais des vies. Des nouveaux nés pour les uns, des enfants pour les autres, des adultes, des parents, des papis, mamis…”
    Comment pt on se permettre de jouer avec des vies? La vie des patients, mais aussi nos vies, nous soignants.
    Je suis révoltée. Qd les choses bougeront elles???
    Paix à ma collègue qui ne méritait pas cette fin 🙁

  50. Restructuration, pôle… voilà le résultat, les soignants sont pressés tels des citrons jusqu’à épuisement

  51. Elise Fppo dit :

    L’hôpital se fiche du bien être des employés. Il y a quelques années j’étais passionnée par mon métier et travaillais tjr tjr avec plaisir. Aujourd’hui les mentalités et la méchanceté de certains m’ont écoeuré. C’est triste pr cette IDE qu’elle en soit arrivée là…en même temps la hiérarchie des hôpitaux est en premier lieu responsable de ce mal-être des professionnels.

  52. Une grève Nationale des infirmiers c’est la seule chose qu’il faut que nous fassions !!!!!

  53. Lilas Claude dit :

    Désespérant de lire de telles nouvelles … On devrait leur imposer à ceux qui font nos lois, de participer à l’émission vis ma vie … Courage à sa famille, à ses collègues, quelle tristesse

  54. Il faudrait surtout que ceux qui «dirigent notre pays» sache ce que c’est que de vraiment travailler pour «avoir le droit de survivre»

  55. Choco Latine dit :

    Et l’ARS fait bcp de mal, on ne parle plus des besoins des soignés, ils sont niés… mais de ce qu’ils coutent ou rapportent…

  56. Quelle souffrance elle a du subir ….c’est terrible et je rajouterais que les AS souffrent aussi bcp …..RIP à la famille

  57. Une réalité c’est certain. Et ce serait bien de rester au moins dans un service du meme pôle sauf qu’en réalité nous passons de la chirurgie a la gériatrie et j’en passe… c’est bien triste

  58. C’est triste …. affligeant… les soignants ne sont plus respectés pour le travail qu’ils font !!!!

  59. Contente d’avoir quitté l’hôpital pour le libéral harcelée moralement par des cadres qui ne voient pas un risque de burn out et qui te tel en plein congé annuel

  60. On est entrain de tuer notre système de soins parce que ça ne rapporte pas et que les actionnaires ne peuvent donc pas profiter. En tuant le service public hospitalier on tue le personnel soignant sans sourciller. La maladie et les malades ne sont pas quantifiables

  61. Moi j’ai fini par prendre une dispo en attendant que cela s améliore mais a quel prix!!!

  62. Acf Nivi dit :

    Désespérant pour cette pauvre femme

  63. Stelle Grn dit :

    Du coup le ministère de la santé attend combien de mort pour réagir ?????????????

  64. Voilà un triste constat. … prendre soin de nos patients ? Au prix de notre santé mentale ? Et qui se pose la question de la nécessité d’une écoute des soignants ?

  65. Restrictions budgétaires, impact sur les conditions de travail des soignants, pendant que les firmes pharmaceutiques touchent le jackpot, encadrer les prix des médicaments est la seule solution.

  66. Et n’oublions pas les aides-soignantes!!! Pareil pour elle !!!

  67. Nous ne sommes plus des soignants, Nous sommes des pions, bons à combler les trous des postes non remplacés (retraites, dispos, temps partiels, mi-temps thérapeutiques…). On ne parle plus de qualité des soins mais d’économies de bout de chandelle et d’administration au top !!! la santé a 2 vitesses !!!

  68. Toujours de plus de pression et moins de personnel. Je l avoue j ai craque au bout de 3 ans de DE apres un arret de 2 mois pour burn out j ai pose ma demission pour aller travailler en creche. Je suis descendu tres bas moralement tout ca a cause d un management pourri

  69. J’ai pleuré souvent lors de ma formation car j étais fière de la faire fière de ce que je faisais. J’étais heureuse de me lever et d aller au travail…. au bout d à peine 2 ans je vais au travail pour gagner ma vie mais c’est tout….. et je suis fatiguée du manque de personnel qui nous fait bouger partout alors qu on est même pas former dans le service. ….

  70. Pat Rochesab dit :

    Maltraités nous sommes. Et le soin n a plus de sens pour moi. Plus de patients pour une seule ide et parfois une seule as,au lieu de deux. La secrétaire médicale a été supprimée. Donc administratif +++. Des soins techniques importants… Je n en plus et des repos au compte goutte. La hiérarchie culpabilise si on revient pas sur des repos.. Conscience professionnelle.. Donc on revient, c est un cercle vicieux. J envisage sérieusement de me reconvertir malgré tout l amour que je portes à ce beau métier. Mais je vais y laisser la peau. je peux comprendre la détresse de ces infirmiers qui sont passés à l acte
    Mais c est terrible de penser que l on meurt pour son travail…

  71. solange granier dit :

    Lesinfirmières Encolère

    URGENT – ON DIFFUSE +++
    POUR QUE LE SUICIDE DE NOTRE COLLÈGUE NE TOMBE PAS EN “PERTES ET PROFITS” DE LA GESTION HOSPITALIÈRE DES PERSONNELS SOIGNANTS NOUS APPELONS A UNE MINUTE NATIONALE DE SILENCE LE 01 JUILLET 2016 A MIDI DANS TOUS LES ETABLISSEMENTS DE SOINS !

  72. Beaucoup de patient pour peu d’infirmier et une augmentation de charge de travail … Des conditions souvent merdique …. Des fois on se demande pourquoi on a choisit ce métier …

  73. Marie Guyot dit :

    Quel noble métier… Mais aussi quelles dures difficultés d exercer. Journée de 12 heures = inévitablement épuisement et le packaging allant avec. Il serait temps que ce gouvernement prenne acte de la vie de la France d en bas… Celle qui ne vie pas au son du 4/40

  74. Je pense que madame la ministre devrai partir. Il faudrai quelqu un du metier quelqu un qui connaisse nos difficultes et nos besoins. Elle ne sert a rien. Elle est contestee dans chacune de ses decisions. Elle n est pas de notre monde.

  75. Thibo Volat dit :

    Pour certains vous n’être que des fonctionnaires.
    Quand à votre ministre faudrait elle qu’elle connaisse le rôle, les missions de votre travail.
    En Tt cas MERCI

  76. Sachez que se travail est très dur on ne s arrête jamais puis l ambiance très malsaine toujours pareil sa ne change pas la direction on des opinions que du profit je souhaite bps de courage à son maris la aussi il vons dire que c est un accident

  77. Sam Bnna dit :

    Et le plus triste c’est que ca touche toute les régions, tout les établissements…. Désarmant…

  78. Avec le passage à la T2A à quoi s’attendre désormais?

  79. Kary Ked dit :

    Encore une fois la faute à l état(restriction budgétaire une note trop élevée aux concours d admission. ..)

  80. La politique gangrène la vie de tous salariés qu’elles que soient les collectivités et les syndicats prechent pour leur paroisse et non pour celle de leurs collègues une fois les drames arrivés on prend conscience du malaise que traverse les collectivités et institutions les restructurations et autres c’est du gros n’importe quoi embauchez et instaurer un climat de confiance sans mêler intérêts politique et copinages rester humbles courage à toutes ses familles qui traversent ces épreuves

  81. Bonjour je ne suis pas motards mais j’aime la moto quand il y a des bouchons je les laisse passer mais il

  82. Faudrait surtout que les ministres soient sur le terrain de leur ministère… Ça justifierait leur salaire. Derrière un bureau on ne touche pas les problèmes

  83. Oh oui… Et je ne suis que secrétaire…

  84. Excellente question de recherche témoignant de cette b(c)onne réalité

  85. Effrayant ! Quel gouvernement fera du monde médical une de ses priorités ?

  86. Le cadre va sûrement appeler son mari pour demander quand elle revient travailler…

  87. Elle s’est exprimée MST sur ces 2 tragédies ?

  88. Il faut oser dénoncer ce qui se passe au sein de votre service en étant soutenu par un syndicat compétant et pas celui qui vient vous voir dans les services juste avant les élections à Bordeaux ça commence à bouger au sein d un service puis ça fait boule de neige et oui la greve nationale en septembre ou octobre est une bonne idée mais s yndicalisez vous ils sont l pour nous défendre on est pas responsable de toit ce qui se passe mais on est responsable de laisser faire

  89. Clairy Wil dit :

    Dure…que des mauvaises nouvelles…où allons nous 🙁 🙁 🙁

  90. C’est pas avec MST qu’on va s attendre à une baisse des suicides malheureusement. Elle ne connaît rien à rien et n a sûrement jamais mis les pieds de sa vie dans un service alors à partir de là on est mal…. condoléances à la famille de cette IDE

  91. Ma Thieu dit :

    Soyons tous solidaire!
    IDE AS ASH, quand des conditions de travail deviennent inacceptable, allez voir vos syndicats tous ensemble, posez un arrêt de travail en équipe, ne répondez plus au téléphone, informer la presse local des conditions de travail, informez les familles …
    Faites bouger les choses, mais n’attendez pas, agissez!

    • Nous avons fait 51 jours de greve pour obtenir une amélioration de nos conditions de travail pour mieux prendre en charge les patients cela a ete relayé par les médias
      Le peu que nous avons obtenu n est toujours pas appliqué et nous avons failli etre virées
      Les dirigeants d établissements prives sont des financiers qui n ont rien a faire de l humain

    • Ma Thieu dit :

      Bravo pour votre action et courage !
      Je connais bien le management des dirigeants du privé et d’ailleurs aujourd’hui le public n’est pas réellement mieux. Pour eux tout n’est question d’organisation, où l’on vous dit comment faire sans jamais être venu sur le terrain…

      Parfois les IDEC ou cadres ne respectent pas les lois du travail, par méconnaissance ou parce qu’elles (ils) n’ont pas trop d’options.
      Mais par exemple chaque agent peut exiger ses repos hebdomadaires et consécutifs sur deux semaines et c’est là que les syndicats sont important.

      Bon courage, aujourd’hui nous sommes tous dans la galère, un grand mouvement nationale s’impose

    • Les syndicats quels syndicats. Ha oui les syndic patronaux j’oubliais

    • Ma Thieu dit :

      D’où l’importance de voter pour les bons syndicats

    • Ma Thieu dit :

      Claire, moi Jai toujours adhérer à la CGT car je pense être bien représenté, donc je ne parle que de ce que je connais .
      Mais à vous de trouver le syndicat qui vous représente au mieux. C’est comme pour les élections, ne choisissez pas une personne, informez vous sur les programmes.
      Pour un syndicat info sur les actions proposés par le passé, combien d’adhérent, les principales luttes …
      Je boycotte la CFDT (trop en lien avec les patrons)

    • Ce ne sont pas les programmes qui au quotidien vous représentent mais bien l’individu .
      Et c’est comme ailleurs.. Le néant!!

    • Ma Thieu dit :

      Wonder Oldman j’exprime mon opinion, je vote pour un programme en premier lieu puis une personne qui mettre en place ce programme.
      Après même si c’est difficile, il faut aussi garder espoir que ça s’améliore et se mobiliser, car dire s’est la merde, il y a personne… Ça ne change pas non plus grand chose

    • La solidarité entre collègues n’existe plus.Réagir , dire stop, est considéré comme une faiblesse.

    • Ma Thieu dit :

      Muriel, la faiblesse réside bien dans le fait de se taire!
      Parler, dire stop nécessite du courage, fermer les yeux il n’y a rien de plus facile.

      Chacun est libre de ces choix, mais quand il n’y a pas de solidarité, je pense à moi et mes patients!
      et les collègues qui râlent en arrière et devant les cadres ne disent rien, je leur dit en face de tout le monde! Car ça suffit, soit tout va bien et on travaille sans râler ou ça ne va pas et on en discute.
      Les gens ont peur, et c’est normal car à la fin du mois il faut payer les factures etc mais le mutisme est bien pire que le fait de l’ouvrir.

  92. Honteux mais ces ministres ne pensent qu’a eux et pas au personnel ni aux malades ou on va

  93. C’est tellement triste, je pense à la professionnelle, mais surtout à la maman qu’elle devait être. Ce genre de drame risque de se multiplier vu le peu de considération de notre lamentable gouvernement, loi santé de m…. Il y a tellement de possibilités d’économies à faire parmi les in-productif qui nous gouvernent. Que faut-il pour qu’ils prennent conscience que nous soignons des hommes, des femmes, des enfants. Non au low-cost. Toutes nos condoléances à son mari et à ses enfants

  94. Il faut des accidents de ce genre pour peut être faire bouger les choses!!! Et encore cela n est pas certain!

  95. Nanou Dumel dit :

    Voilà à quoi en sont réduit les collegues toutes les profession hospitalières sont concernés actuellement c est un comble pour le ces ministres de la sois disant santé la santé de ceux qui prennent soins n à aucune valeur pour eux

  96. Quand est ce qu’on va se révolter, grève nationale c’est la seule chose qui ferait réagir nos supérieurs.

  97. Non seulement la direction nous maltraité mais en plus de ça vous avait autour de vous des collègues à la méchanceté gratuite envers leur collègues (est ce leur personnalité ou montrer qu’elles sont plus compétente que les autres ou est – ce de la jalousie parce qu’elles ne sont pas “comme vous”, ?
    J’ai remarqué aussi qu’avec le temps on ne travail plus en équipe ou en binôme, on doit travailler individuellement, chacun son taf, prendre des initiatives, bref tout un conteste qui dégénère. Mais envers le patient restons avec nos valeurs de la bienveillance.

  98. Toutes mes sincères condoléances à sa Familles, Amis et Collègues ! Paix est son Âme! C’est terrible d’en arriver là! Je sais que cela peut arriver à n’importe qui malheureusement! J’ai failli et heureusement j’ai eu de la Chance! Aujourd’hui, j’exerce différemment mon métier! Je suis infirmière et pas SAUVEUR! j’ai pris de la distance pour sortir de ce triangle infernal SAUVEUR-VICTIME-PERSÉCUTEUR! j’ai réorganisé ma façon de travailler pour éviter un épuisement inutile et destructif. L’atout qui pourrait faire bouger les choses est la solidarité entre collègues, équipes. Arrêter les clivages, travailler ensemble et se soutenir ensemble et mutuellement!!!!! Participer à des réunions ou instances permettent de comprendre pourquoi cela dysfonctionne au lit du patient. Nous avons un savoir, des compétences et talents, le Patient a des ressources. Réfléchissons de façon constructive, publions et arrêtons de croire que nous sommes seuls Sauveur ! C’est en étant tous solidaires et ensemble que l’on peut faire bouger les choses! Ne pas faire de ses peurs des croyances car elles nous immobilisent! cela prend du temps, c’est vrai mais chaque petits pas est une avancée meme si parfois , on a le sentiment d’être les oubliés, malmenés, etc….!!!!

  99. Et bien qu’attendez-vous les Ide pour adhérer au conseil de l’Ordre Infirmier… Que l’on puisse enfin se défendre … Ah oui, mince, une cotisation est à payer chaque année …!!! Trop lourd pour les finances…Ne nous plaignons pas de notre sort dans ce cas…

  100. Il faut 2 morts pour faire réagir ? !!!!!

  101. cette foutue polyvalence , je la vis depuis septembre 2015 au sein des consultations , orl , oph , chir adultes , chir pédiatriques , ablation et réfection des platres , synégies pour les prémas (je déteste ) , urologie , cardio , labo , bientôt les saignées pour les hémocromatoses , et cerise sur le gateau , alléger le service infectieux en assurant à tour de rôle les dépistages anonymes et gratuits des maladies sexuellement transmissibles !!! bref , tout ça avec une journée de formation et encore !!!! au final on maitrise mal , les médecins sont mécontents de n’avoir jamais les mêmes agents , embrouilles , acceuil désagréable dans certains secteurs , autour du soin il y a l’organisation , la gestion des commandes et autres et là c’est zero !!!! et tout ça sans horaires (consultes au bon vouloir des médecins ! ) les recups et rtt je ne sais plus ce que c’est !!!! moralité tout le monde craque !!! le libéralisme des temps modernes !!!!! RIP a cette infirmière , ça ne valait pas le coup , l’hopital tourne et tournera sans toi !!! nul n’est indispensable et nul n’est tenu à l’impossible !!!!! bon courage à tous et à toutes , ce métier est de plus en plus difficile , mais avant tout prenez soin de vous et de votre santé !!!!

  102. Ce n’est qu’un début!!!!
    Dans mon hosto ils veulent enlever les ASH et se sont les IDE qui feront le ménage??!!?!?
    Vive les économies de santé

  103. Rég Ine dit :

    C’est triste de voir cela … il n’y a que la rentabilité qui compte aux détriments des gens . Travail en plus dans les horaires , moins de personnels , les travailleurs dans toutes les catégories sont soumis à ce rythme , après on s’ étonne que des personnes se suicident … tout cela est voulu .

  104. une fois de plus on attend qu un ou des drames surviennent pour se pencher sur les conditions de travail des gens ! de l expérience aucune leçon n’est tirée .. c’est juste sur la corde que l on tire toujours plus ! ….. oui la profession est de plus en plus rude .. et c’est également vrai pour d’autres professions … hélas

  105. Ca ira pas mieux tant que les postes dans la santé continuent d’être supprimés. État de merde. C’est pas comme si la sante était le bien le plus précieux que nous ayons…

  106. Ça ne m’étonne même pas. Avec tout ce stress permanent, en plus dans une autre unité de soins. Et on ne peux pas dire que c’est une petite jeune qui sort de l’école. Elle avait 20 d’ancienneté

  107. avant d’ouvrir le débat….il faut se poser les bonnes questions….soigner c’est quoi? …prendre soin c’est quoi? et oui pour exercer ce métier au combien utile et riche…etc …il faudrait que les soignants soient respectés pour ce qu’ils font….les heures passées ….leur investissement dans le travail …même si la conjoncture est difficile …..les règles sont souvent faites par des personnes qui ne connaissent rien du terrain et pour des personnels qu’ils ne connaissent pas …d’où malheureusement des appels au secours …sans réponse ce qui amène une personne à franchir le pas de l’impossible…inimaginable en tant que soignant et être humain de pus dans le soins … “le respect des autres comme par le respect de soi”

  108. On est malmenés c est une réalité, un dur métier sans reconnaissance ,un salaire bas ,pas de vie de famille, les week-end les noël on ne connaît pas et j en passe ,sans parler de la pression au quotidien etc
    Un métier qui devrait être un plaisir, une vocation et qui au final vous détruit
    C est triste tout ça……

  109. Le métier devient de plus en plus précaire. Il y a quelques années on trouvait du travail comme on voulait. Aujourd’hui il y a du chômage infirmier. On parle du nombre de cdd dans le privé, mais dans les hôpitaux publics ce nombre est largement dépassé! Du fait des restrictions budgétaires et des suppressions de postes, les Stagierisation se font au compte gouttes et il n’est plus rare d’être contractuelle durant plusieurs années avec toute la précarisation que cela entraîne (salaire qui ne bouge pas, difficulté pour emprunter, incertitude quand à son futur dans l’établissement). Bossant dans un service de réanimation je ne peux pas me plaindre des conditions de travail (la loi oblige 2,5 patient par IDE). Mais avant cela j’ai travaillé dans un service de médecine. Les conditions de travail n’ont rien à voir! Et le jour où la Rea ne me conviendra plus, les conditions de travail seront une des raisons pour lesquelles je ne retournerai pas en service conventionnel! Et je parle de l’hôpital public, dans le privé je n’ose même pas imaginé (quand le terme de client remplace celui de patient…) Mais pour autant, pour ma part je kiffe mon boulot et pour rien au monde j’en changerai!

  110. Il faudrait peut être agir tous ens entre Ide et patients. Demain nous pouvons tous devenir patient et pr l coup de passer de l autre côté montre le débordement des hôpitaux mais stt le manque de personnel pr une bonne prise en charge. Pr les ides qd on fait des mouvements on est 3 pellerins à se mobiliser…. Si nous étions tous unis et avions du courage tte infirmiere pose un jour et se bouge pr les vrais raisons mais écrire ne changera pas. Deux jours ac personnes ds les hôpitaux et attzndre les requisitions là ça bougerait peut être. J n suis pas pour la grève à la base mais la ça n peu plus durer. Privé public et tte spécialité confondus et liberaux

  111. À quand la remise en question de ceux qui nous commandent!!! Le burnout est une réalité! On fait ce métier par amour et par conviction mais on n’est pas des esclaves!!! Courage à cette famille!

  112. C’est bien beau de constater les faits ,agir c’est mieux en manifestant son mécontentement ide- as .et se montrer solidaire les uns envers les autres y compris vos stagiaires que vous malmenés pour certains .car ce métier est dur ,si vous n’avez pas empathies pour vos semblables à quoi sa sert de vous plaindre de vos conditions de travail en vous bouffant les uns les autres ,qui conduit à des drames de ce genre . Diviser pour mieux régner ,méditer là dessus .bonne journée à tous

  113. Denis Lavaud tu vois c la merde partout

  114. Je suis infirmière , mon travail c’est 10h les nuits où je suis au travail , ce n’est pas ma vie heureusement! Mon entourage me permet justement de ne pas être seulement une profession.

  115. Cindy Chayla dit :

    Toujours plus avec restriction de personnels faut pas s’étonner !!! Après on va nous faire des formations sur l’accompagnement, le droit du patient, et j’en passe …
    Pensons d’abord à ne pas supprimer des postes et à faire des économies autres que dans la santé !!!!!
    C’est honteux voilà où ça nous mène. Le personnel soignant est à bout, et les patients ne sont plus considéré comme tels mais avant toutes choses vont ils être rentables..?
    C’est lamentable.
    Courage aux familles.

    • Tout ce qui compte c’est la rentabilité et rien d’autres , le personnel on s’en fou et quand aux droits du patients cela me fait bien rire. Impossible de les respecter avec la cadence que l’on impose et qui devient incontournable vu les restrictions de personnels qui sont de pire en pire.
      Vive les audits et les accréditations , ce n’est que de la poudre aux yeux pour les “auditeurs” car dès leur départ tout redevient comme avant : poubelles qui traînent de nouveau devant les portes de self, armoires ouvertes, etc….. Et j’en passe et des meilleurs
      Pensez-y, le personnel n’est qu’un petit pion de cet engrenage , tout ce que veulent les dirigeants c’est neuf accréditation et leur fric.
      L’hôpital public c’est rentabilité, rentabilité au maximum …..
      A bon entendeur …….???

    • Il manque la formation de bientraitance!!! Lol

    • Mymy Jsp dit :

      Quand on a le temps pour la formation! On n’y a mm plus droit puisqu’il n’y a personne pour ns remplacer quand on y va!

  116. Julia Dirand dit :

    Mon Bb a été hospitalisé en Neonat à Strasbourg j’y ai vu des puers et infirmières passionnées mais tout à fait débordées et multitâches ! C’est inadmissible de limiter les moyens économiques dans les hôpitaux ; voyez à quoi cela mène
    Nous espérons q les temps changent..

  117. Margot Franc dit :

    “Peux on vraiment imposer aux professionnels une palyvalenczs inter services et leur demander d effectuer des gardes ds une unité autres que la leur ! ” je ne citerai pas mais j en connais une à qui je voudrais bien poser la question mdrr Victoria Prat Mélissa Siffre Connegan

  118. Moi je connais des IDE qui travaillent de nuit, 160 patients : USLD, SSR et Ehpad sur 2 niveaux , plus une Ehpad extérieure si besoin : une IDE pour tout ça….. ça ne gêne personne !!!

  119. La pédiatrie et la neo nat sont des services spécialisé, difficile de recruter donc oui c’est possible de faire des polyvalence dans le même pole (urgence rea, pediatrie neonat) sinon onf ait comment on rappelle les titulaires des postes qui sont en repos. Apres la hiérarchie aurait peut être du écouter mais si il manque d’ide volontaire pour ce service on a pas le choix

  120. C clair c abusé, on est dans un mode de soins , de prendre soins de l’autre et tous les soignants sont malmenés, maltraités , dénigrés comme un objet dont on a plus besoin. Nous sommes de plus en plus en précarité

    • C est sur nous sommes maltraités! Après on parle de bientraitance etc pour les patients, mais comment des soignants malmenés peuvent apporter une bonne prise en charge!!! C est le monde à l envers!!!!

    • Maryse Friou dit :

      Nous faisons ce travail par vocation, en tout cas en ce qui mon concerne. Mais les conditions de travail sont de plus en plus dures et pour faire face au déficit des établissements le personnel est plus que réduit alors pour apporter les meilleurs soins à nos patients et de l’écoute il nous faut arpenter les couloirs au pas de course, j’ai parfois l’impression d’être un robot programmé pour faire tel ou tel soins en moins de temps possible et comme ce n’est pas dans l’idéal, mon éthique de ma profession je me sens sans cesse frustrée et comme beaucoup d’entre-nous je pense, que petit à petit une fatigue s’installe sournoisement jusqu’à ce que vous sombriez dans le burn-out, véritable pathologie encore trop méconnue mais qui pourtant porte si bien son nom car en effet c’est un petit feu qui s’installe au fond de votre être et se consume à petit feu et peut détruite toute votre personnalité et par la même, affecte beaucoup vos proches. Je souhaite de tout mon cœur que cela change un jour!!!?

  121. Il faudrait peut être que Mde la ministre se pose les bonnes questions sur l’activité , les soins , les conditions de travail ; plutôt que de choisir méticuleusement ses tailleurs !!!!!! Celà serait bcp plus important pour les soignants et soignés !!!!!!

  122. C’est une evidence que les conditions de travail se degradent … ils nous parlent tout le temps d’economie car chez nous ils nous ont clairement dit que “70% des depenses de l’hopital sont dus aux salaires des paramedicaux” g envie de dire lol … maintenant leur objectif si on est 3 ide c de pallier aux manques dans les autres services mm en dehors de notre pole …ya pas de quoi etre stressé serieusement ?

  123. Adeline Roi dit :

    on parle des suicides des policiers avec leur arme de service mais jamais des infirmières

    • À croire que ce n’est pas si important que sa…

    • Adeline Roi dit :

      En tout cas je pense que les suicides des infirmières sont probablement aussi nombreux que ceux des policiers mais ne font jamais la une de l actualité

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous… Mais que voulez vous ? Je pense qu’ils n’ont pas compris que le personnel Hospitalier est à bout, que trop de chose leurs sont demander, et que malheureusement ce n’est que le début !
      Au lieu de supprimer pas mal de chose pour économiser ils devraient regarder OU économiser…
      La Sante est une chose importante, sans Ide, As (bon on a pas le même rôle que vous bien sûr mais on est un peu importante aussi) rien ne marcherais comme ils faut dans ces structures/établissement…

    • On commence à parler des suicides des soignants :un immense tabou est en train d’exploser ! Merci à son mari pour courageusement témoigner. Voilà qui peut vraiment aider à une réaction chez nos responsables car tout ça est très grave et les employeurs censés protéger les employés et pas les mettre sciemment en grande difficulté. A quand des sanctions contre cette maltraitance qui prospère. Qd à MST: qu’elle se casse, son mépris est pire que tout, un des pire ministre de la santé q’on est rencontrée.

  124. oui oui oui la pression est rude on fait nimporte quoi avec les professionels. soit c’est sauve qui peut soit on s’accroche et on craque épuisé et harcelés par des petits chefs/cheftennes débiles

  125. Super… Et en faites ils attendent quoi pour bouger ?!
    Non c’est pas que sa deviens urgent hein… Pfff, C’est pas les premiers malheureusement et sa ne seras pas les dernier… ils en faut d’autres ?!?!
    Ils serait tant qu’ils agissent au lieu de supprimer des postes et de rajouter/donner des tâches alors qu’on en a dèja pas mal

  126. Rachel Staub dit :

    Il serait grand temps d’arrêter de se poser des questions stériles et d’agir avant qu’il ne soit trop tard !!!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
249 rq / 2,215 sec