Cotisations ordinales : des syndicats s’offusquent des pressions exercées par l’ONI

Suite aux relances pressantes par téléphone effectuées par de l'Ordre infirmier pour récupérer les cotisations auprès des infirmières libérales, l'ONSIL s'offusque du fait que tous les professionnels infirmiers - libéraux et salariés - ne "sont pas traités de la même façon". FO s'offusque des méthodes de relance et rappelle son opposition à l'adhésion obligatoire.

Cotisations ordinales : des syndicats s'offusquent des pressions exercées par l'ONI ordre infirmierDans une lettre adressée à Marisol Touraine, le syndicat FO fait part "de nombreuses plaintes (qui) nous parviennent faisant état d’appels de cabinets privés de recouvrement, de menaces et depuis peu de démarches visant à opérer la mise sous séquestre de comptes bancaires de personnels récalcitrants", provenant des deux ordres infirmier et kinésithérapeute.

"Madame la Ministre, le climat généré par ces ordres professionnels et les méthodes utilisées ne sont pas de nature à offrir un cadre d’exercice serein", ajoute le syndicat qui considère "que l’obligation faite aux personnels de cotiser et par conséquent de payer pour travailler, est inappropriée".

"C’est désormais par téléphone que l’Ordre fait pression sur des infirmières libérales afin qu’elles règlent leur cotisation. Les caisses se seraient-elles creusées un peu plus pour que l’ONI ait renoncé à l’envoi de courriers, même non recommandés ?", s'interroge l'ONSIL (Organisation nationale des syndicats d'infirmiers libéraux)

"Cela n’est pas impossible puisque nombre d’établissements n’exigent plus l’inscription des infirmières salariées à l’Ordre depuis les dernières déclarations de Marisol Touraine indiquant qu’elle envisage une inscription facultative", estime ce syndicat.

Ce dernier "dénonce une nouvelle fois ces tentatives d’intimidation et rappelle son mot d’ordre de refus de paiement de la cotisation ordinale tant que l’ensemble de la profession ne sera pas traité de la même façon".

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Cotisations ordinales : des syndicats s’offusquent des pressions exercées par l’ONI”

  1. eusebe dit :

    Il semble qu’aujourd’hui, les résistants au paiement des cotisations aient été “approchés” par une société de recouvrement ; si tel est le cas, voilà qui est de mieux en mieux…

  2. Motarde de DIJON dit :

    Mon propos est probablement hors sujet, mais tout de même… Le logo actuel de l’Ordre des Infirmiers, proposé jadis par la première Présidente de l’Ordre des Infirmiers qui avait fait en sorte que l’agence de communication de son frèrot soit retenue par un vote des élus du Conseil National, me reste en travers de la gorge. Tous ces copinages ont un coût. Cette gabegie financière, ce manque de discernement dans la bonne administration de l’argent des cotisants me fais craindre le pire. Ceci explique pourquoi l’Ordre des Infirmiers ”sollicite” les inscrits afin qu’ils pensent à ne pas oublier de payer leur cotisation…

  3. eusebe dit :

    Les IDEL sont plus “sollicités” que les salariés car, d’abord, ils sont plus lourdement “taxés”, et, de plus, leurs syndicats ne sont pas forcément très clairs par rapport à l’ONI (il y en a même un ouvertement pro-ordre).
    Il en est tout autre des salariés à qui, l’ordre n’apporte pas plus qu’aux libéraux (c’est à dire rien, sinon des ennuis), mais qui ont des moyens de résister (leurs syndicats sont contre sauf un, dont le secrétaire général est aussi président d’un CDOI) ; et d’ailleurs, il est curieux de constater que le président national est un infirmier hospitalier retraité, ou tout au moins en âge de l’être.
    Quant à l’état des finances ordinales, peut-on croire ce qui est publié ?

  4. eusebe dit :

    La seule façon pour la profession d’être traitée de la même façon est de supprimer l’ordre infirmier : enfantin !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
239 rq / 1,746 sec