Loi santé 2015 : l’Ordre Infirmier mène l’enquête

L'Ordre National des Infirmiers lance une grande enquête auprès des infirmiers au sujet de la loi santé 2015.

Loi santé 2015 : l'Ordre Infirmier mène l'enquête"Il paraît qu'une grande loi santé est en préparation depuis des mois. Les infirmiers n'ont pas été reçus par la ministre de la santé, ceci malgré leurs nombreuses demandes" ironise l'Ordre dans une vidéo.

"La parole est rarement donnée aux infirmières et aux infirmiers. Dans ce cas, la profession n'a pas d'autres choix : elle prend la parole sur la future loi santé" poursuit le message.

L'Ordre invite les infirmiers à répondre à l'enquête. Celle-ci a été envoyée par mail à tous les infirmiers inscrits.

L' interroge notamment les infirmiers sur leurs connaissances de cette loi et présente certaines mesures énoncées dans le texte comme les infirmiers de pratique avancée, le tiers payant généralisé, la vaccination par les pharmaciens, les salles de shoot, le service territorial de santé, etc. Qu'en pensent-ils ? Obtenir l'opinion de chacun, tel est l'objectif de l'Ordre.

Les résultats de l'enquête seront connus le 12 février. Puis, transmis au ministère de la santé afin de faire connaître les attentes des infirmières .

Au sujet du :

La loi santé 2015 devrait porter des mesures structurantes au système de santé actuel. Elle s'inscrit dans le prolongement de la stratégie nationale de santé lancée par le gouvernement dès 2013, et est destinée à changer le quotidien des patients et des professionnels de santé, tout en réformant profondément le système.

Trois axes d'intervention prioritaires ont été retenus dans le projet : prévenir avant d'avoir à guérir, faciliter la santé au quotidien, innover pour consolider l'excellence du système de santé.

Entre désignation d'un médecin traitant pour les enfants et reconnaissance du métier d'infirmier de pratique avancée, le texte présente des réformes très hétéroclites qui concernent aussi bien les usagers que les professionnels de santé.

Toute une partie sur la refonte du système public hospitalier avec notamment l'extension des compétences pour certains professionnels comme les sages-femmes, les pharmaciens et les infirmiers pourrait changer bien des aspects à la profession.

Ce qui a provoqué l'ire de nombreux professionnels, dont les internes, le praticiens libéraux et les généralistes, entraîné un report de la présentation du projet au Parlement - le projet de loi devrait être examiné à l'Assemblée Nationale en avril 2015 - et la mise en place de quatre groupes de travail pour faire évoluer le projet.

Neuf syndicats de paramédicaux dont la FNI et l'ONSIL se sont d'ailleurs insurgés de ne pas en faire partie et s'estiment "ignorés voire méprisés".

L'Ordre national des infirmiers qui avait déjà fait connaître sa position en juillet dernier, regrettant notamment l'absence d'avancées sur la vaccination infirmière et l'élargissement des droits en matière de prescription, prend désormais le pouls du terrain. A suivre.

 

Malika Surbled

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Loi santé 2015 : l’Ordre Infirmier mène l’enquête”

  1. solange granier dit :

    Quelle bande de pieds nickelés !!!
    Payer 30 ou 75 euros, voire 150, pour des b XXXXXXXXX qui ne savent même pas mettre un fichier sécurisé en ligne.
    A part çà tout va bien dans le monde des bisounours ordinaux.

  2. infirmier masque dit :

    Une fois de plus, l’Ordre national des infirmiers fait beaucoup de bruit pour pas grand chose, à grands renforts de publicité journalistique. En effet, depuis 4 jours que le questionnaire est en ligne, plusieurs dizaines d’infirmiers non inscrits ont eu accès à ce questionnaire et ils se font un malin plaisir à répondre tout et n’importe quoi. Et, cerise sur le gâteau ordinal, il est possible de répondre autant de fois que l’on veut. Pour ma part j’en suis à ma … 17 ème réponse.
    Comment un Ordre professionnel qui prétend représenter et administrer une profession de plus de 600000 infirmières peut-il faire preuve d’autant d’amateurisme ?
    Bien évidemment, madame la ministre a été informée de ce dysfonctionnement ordinal grotesque.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
233 rq / 1,855 sec