Présidentielle : L’Ordre National des Infirmiers adresse ses propositions aux candidats

Le mois dernier, l'Ordre National des Infirmiers lançait une concertation infirmière en ligne. Objectif : déterminer quelles étaient les priorités à soumettre aux candidats à l'élection présidentielle. Aujourd'hui, l'Ordre rend son rapport.

 

Présidentielle : L'Ordre National des Infirmiers adresse ses propositions aux candidatsPriorité : Risques, Violences, Protection

"Que ce soit à l'hôpital ou dans les soins à domicile, nous observons une montée des violences envers les infirmiers. La dégradation de nos conditions d'exercice représente une menace grave pour la qualité des soins" explique l'Ordre. 

"Nous souhaitons que les forces de l'ordre, la Justice et les établissements de santé agissent en conséquence et réclamons l'allocation de crédits dédiés afin notamment de mettre en place des systèmes connectés d'alarme, un plan de formation préventive pour l'ensemble des infirmiers qui se déplacent au domicile des patient". 

Par ailleurs, les infirmiers concertés réclament une meilleure couverture sociale contre certains risques liés à l'activité comme une prise en charge mutualisée des accidents d'exposition au sang et aux virus et une couverture maternité supplémentaire pour les infirmières libérales.

Pour pour de représentativité

"Plus de 600 000 infirmiers exercent aujourd'hui en France au plus près des patients. Pourtant, leur représentation dans les grandes instances de décision sur les question de santé reste infime" explique l'ONI.

L'ONI demande donc "des infirmiers reconnus pour leur expertise nommés conseillers dans les ministères  de la Santé et des affaires sociales,  de l'Education Natioanle, du Travail. L'instance exprime aussi son souhait " d'infirmiers présents et dont la participation est réellement prise en compte dans les instances de décision du secteur : HAS, ANSM, ARS...

Des actes infirmiers justement valorisés

"La société évolue, les actes infirmiers aussi. Globalement, le financement du système de santé peine à suivre les évolutions des prises en charge, des compétences, des techniques et des besoins de la population. Cela crée des dysfonctionnements, des inégalités et des surcoûts qui impactent à la fois les patients, les professionnels et l'Assurance maladie" explique l'ONI. 

"La nomenclature des actes infirmiers doit évoluer et s'adapter à la charge que représentent nos actes quotidiens" ajoute l'instance ordinale. "Les infirmiers et leurs instances de représentation doivent être partie prenante à la révision régulière de cette nomenclature, avec voix délibérative". 

Egalité d'accès aux soins, qualité des soins, e-santé...

Parmi les autres priorités soulevées par l'Ordre : l'égalité d'accès aux soins. "Certains candidats à l'election présidentielle semblent vouloir remettre en cause le modèle actuel de prise en charge des soins. Préservons les principes fondamentaux de l'universalité et de l'égalité d'accès aux soins au travers de notre Sécurité sociale" souligne l'ONI. 

Puis viennent la prévention, la coordination, la qualité et la sécurité des soins, l' e-santé, la reconnaissance des compétences et des responsabilités des infirmiers, la promotion de départements de sciences infirmières. 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

5 réponses pour “Présidentielle : L’Ordre National des Infirmiers adresse ses propositions aux candidats”

  1. eusebe dit :

    Entre l’enfumage des propositions et les voyages au soleil du président, l’ordre, avec la complicité du Conseil D’État, obtiendra dans quelques mois l’inscription automatique de tous les infirmiers en activité (et en particulier les salariés, 4 sur 5 sont non-inscrits) : en clair c’est passage à la caisse pour tous ainsi que la soumission à la seule pensée ordinale sous peine de répression et punition.
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000034310631&fastReqId=247743822&fastPos=1

  2. Moi j’en ai bien une proposition: “suppression de l’ordre infirmier”; un truc qui coûte autant de ronds et qui ne sert strictement à rien, en période de crise c’est une nécessité de s’en passer.

  3. De quel droit? Cet ordre est une forfaiture! Il ne représente rien ! Mélenchon veut le supprimer au même titre que l’Ordre des médecins, vestige du Pétainisme et il a bien raison!

  4. Master Thief dit :

    Tiens, pour une fois, rien à redire ou presque…s’ils avaient commencé ainsi, peut-être auraient-ils eu plus de crédibilité…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
268 rq / 3,041 sec