Adhésion obligatoire à l’Ordre National des Infirmiers : un projet de décret sera présenté jeudi au HCPP

Le projet de décret appliquant l'adhésion obligatoire à l'Ordre national des infirmiers (ONI) et à l'ordre national des pédicures podologues (ONPP), doit être présenté jeudi au Haut Conseil des professions paramédicales.

 

Adhésion obligatoire à l'Ordre National des Infirmiers : un projet de décret sera présenté jeudi au HCPPJusqu'à présent, aucun gouvernement n'avait décidé de publier ce décret, alors que selon la loi "nul ne peut exercer la profession d'infirmier s'il n'est pas inscrit au tableau de l'Ordre". 

En mars dernier, le Conseil d'Etat avait donc ordonné au ministère des affaires sociales et de la santé de mettre en concertation sous trois mois un projet de décret organisant l'inscription dite "automatique" des infirmiers à leur ordre.

Le projet de décret, qui sera examiné jeudi au HCPP vise  à suivre cette injonction du Conseil d'Etat et présente les différentes étapes devant aboutir à l'inscription des professionnels concernées à leurs ordres respectifs. 

Il modifie le code de la santé publique et induit que les listes nominatives départementales mentionnent les infirmiers et pédicures-podologues "titulaires d'un titre de formation ou d'une autorisation d'exercice requis pour l'exercice de la profession qui sont employés par des structures publiques ou privées", indique l'agence de presse médicale APMnews, qui a reçu une copie du décret.

"Les listes comportent les noms, adresses, lieux de naissances, diplômes et adresses électroniques des professionnels, données transmises par les employeurs au Conseil national de l'ordre infirmier (CNOI) et du Conseil national de l'Ordre des pédicures-podologues (Cnopp). Il appartient ensuite au Conseil national de l'ordre de transmettre ces informations aux conseils locaux, qui identifient alors les professionnels non inscrits au tableau de l'ordre, les informent de la démarche à suivre, et les inscrivent provisoirement dans l'attente de transmission de leurs dossiers d'inscriptions, sous quatre mois", explique APMnews. 

Les infirmiers et les pédicures-podologues en poste et non inscrits au tableau de l'Ordre à la date de publication du décret devront fournir au conseil local de leur ordre une copie de leurs pièces d'identité, de leurs titres de formation ou autorisation d'exercer, et une déclaration sur l'honneur certifiant "qu'aucune instance pouvant donner lieu à condamnation ou sanction susceptible d'avoir des conséquences sur l'inscription au tableau n'est en cours à leur encontre" et devront informer leurs employeurs de cette démarche

Ce décret est attendu par l'ONI depuis la loi de 2006 dont il est issu, qui mentionnait déjà le caractère obligatoire de l'adhésion. 

FO s'insurge

Alors que la majorité des syndicats professionnels soutiennent l'Ordre National des Infirmiers, quelques centrales réclament encore sa suppression. 

C'est le cas de la fédération des personnels des services publics et des services de santé Force Ouvrière, qui a diffusé un communiqué jeudi dernier

Pour FO, le projet de texte qui sera soumis au HCPP le 26 Octobre, est une "vraie provocation". 

"Le gouvernement institue le devoir de payer pour avoir le droit de travailler ! Les infirmiers salariés, ceux dont l'Ordre ne s'occupera pas, seront les plus gros financeurs de la structure ! Les infirmiers libéraux, contrairement aux salariés, pourront défiscaliser la cotisation sur les frais généraux de leur entreprise", remarque FO, qui remet en question l'utilité des Ordres "en général" et qui appelle à "la résistance"

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

256 réponses pour “Adhésion obligatoire à l’Ordre National des Infirmiers : un projet de décret sera présenté jeudi au HCPP”

  1. Quand je vois ce qu’est aujourd’hui l’ordre de nos amis kinés, un mélange de « police corporative » et de think-tank imposant ses lois et ses idées, pour moi c’est NON A L’ONI ! Je n’ai absolument pas besoin de grands penseurs pour me dire comment travailler. Si mon employeur veut payer ma cotisation, c’est son choix mais moi, je refuse de sortir un centime pour cette connerie.

  2. Au final ??? Est ce que ça a été validé ou rejeté?

  3. solange granier dit :

    Une manière comme une autre de subventionner l’ordre infirmier et de l’aider à rembourser ses dettes ?

    PARIS, 2 novembre 2017 (APMnews) – Le Conseil d’Etat a enjoint au premier ministre de publier dans un délai de 6 mois le décret organisant l’inscription dite “automatique” des infirmiers à leur ordre, à raison d’une astreinte de 500 € par jour de retard, dans une décision rendue le 26 octobre.

    • nouska dit :

      Bonjour
      Je souhaitais vous signaler que j’ai reçu 2 lettres d.une société de recouvrement mandatée par l.ordre pour faire pression afin de m’obliger à payer les années de retard.
      J’en ai fait part à un syndicat qui était au courant de ce procédé .
      Je refuse ce genre de menaces et payerai jamais ….

  4. solange granier dit :

    Après #balancetonporc #balancetoninfirmier

  5. eusebe dit :

    http://www.fosps.com/le-haut-conseil-des-professions-paramedicales-refuse-linscription-automatique-des-infirmiers-et-pedicurez-podologues-a-lordre/
    Le Haut Conseil des Professions Paramédicales refuse l’inscription automatique des infirmiers et pédicure-podologues à l’Ordre

  6. J’ai payé 75€ chaque année de libéral ( en plus de l’assurance professionnelle obligatoire en libéral d’ailleurs ) quand j’ai arrété il y a quelques mois le libéral pour intégrer un service ( fonction publique ) l’inscription à l’ordre était une condition obligatoire à la constitution du dossier ( comme l’original du Diplome …le numéro Adeli…le livret de famille )
    Pas d’inscription = pas le poste
    Bon deux cotisations en un an pour moi …

  7. C’ Est une honte !
    Une hérésie…
    S’il servait à quelque chose on l’aurait su depuis le temps!
    Stop au racket organisé …

  8. Caro Le dit :

    Ben pour ceux qui sont employés si cela devient obligatoire que les employeurs paient…

  9. Très bien et bonne idée. C’EST obligatoire pour exercer en libéral. ( 75€) et cela devrait l’être pour travailler comme,salarié à l’hôpital, en institut ou autres … Sachant que c’est dans,les 30€ pour les,salaries et toujours facultatif.

  10. solange granier dit :

    Si les crétins de la fni, à commencer par son président, n’avaient pas passé leur temps à militer en faveur, puis à lutter contre, puis à re-militer en faveur de l’ordre infirmier, ils n’en seraient aujourd’hui pas là … on oserait même écrire que c’est bien fait pour leur …..

    http://actualites-online.com/campagne-vaccinale-ordre-infirmiers-se-trompe-de-cible/

    Campagne vaccinale : l’Ordre des Infirmiers se trompe de cible !

  11. ONI qui ne sert qu à nous enfoncer même quand on a besoin d eux pour nous défendre….

  12. Juste une question : A part de réclamer notre cotisation annuelle, à quoi sert l’ONI ?
    Parce que je cherche la réponse depuis que j’y suis inscrit et n’ai aucune réponse.
    L’ONI a t il pour principale mission, la défense de nos droits et intérêts ?
    On lui fournit notre adresse mail en même temps que notre inscription et les seuls mails que l’on reçoit concernent les cotisations et les élections.
    Rien sur les missions et les actions de l’ordre, rien sur l’évolution de notre profession, rien sur nos droits et devoirs, rien sur l’impact des lois Santé sur notre profession, rien sur les contrôles des infirmiers(ères) par les différentes caisses, rien sur les arnaqueurs qui tentent de nous soutirer de l’argent en prétendant être mandatés par l’état….
    J’en oublie certainement…
    Enfin le terme qui revient le plus dans mon interrogation, c’est “rien”, et cela répond à ma question sur l’utilité de l’ONI, vous ne pensez pas ????

    • On ne doit pas avoir adherer au meme ONI alors. Dans tous vos “rien”, j ai des contre exemples… renseignez vous avant de raler. Merci

    • Alexis George , il n’y a qu’un ONI et j’y adhère depuis sa création.
      Moi je n’ai que des exemples et j’en ai oublié encore d’autres très certainement. En voici encore deux ?
      Qu’en est-il de la défense de nos intérêts face à l’autorisation donnée aux pharmaciens de vacciner contre la grippe ?
      Pourquoi les libéraux qui sont de vrais professionnels de la route (plus de 200 km parcourus chaque jours pour ma part), en plus d’être déjà des soignants ne bénéficient ils pas des mêmes avantages que les transporteurs face à l’augmentation incessante des carburants ?
      Comme vous pouvez le voir ce sont de multiples questions qui restent sans réponse. À l’heure du numérique, des réseaux sociaux et de la communication à outrance, on n’entend jamais parlé de l’ONI, mis à part pour la cotisation réclamée annuellement, il y a vraiment de quoi être inquiet et se sentir seul. On est en droit de se demander comment est utilisé notre argent.
      On est aussi en droit de râler car on nous oblige à adhérer (lettre de menaces à l’appui) pour un service totalement transparent.
      Ce n’est pas à nous à aller chercher les renseignements, je suis désolé, il doit y avoir un minimum d’informations qui doit nous parvenir, ce ne sont pas les moyens qui manquent à cette époque me semble t il …
      Merci aussi

  13. Je veux bien adhérer mais qu’ils mettent une “cotisation” en lien avec le salaire et pas comme si on gagnait une paye de ministre !!!!!

  14. solange granier dit :

    “Ce qui fait d’un individu un infirmier, c’est l’obtention du diplôme d’État et non l’inscription à l’ordre”.

    M. Ugo Bernalicis interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’Ordre national des infirmiers. L’article 1 de la loi n° 2006-1668 du 21 décembre 2006 portant création d’un ordre national des infirmiers (ONI) rend obligatoire l’adhésion de tous les infirmières et infirmiers de France à cet ordre. Alors que l’adhésion est obligatoire, 10 ans après sa création, l’ONI n’est pas parvenu à faire adhérer plus de la moitié de la profession, notamment en raison du caractère payant et particulièrement inégalitaire de l’adhésion s’élevant à entre 30 euros pour un professionnel salarié (public ou privé) et 75 euros pour une personne exerçant à titre libéral par an. De nombreuses organisations syndicales d’infirmières et infirmiers s’opposent à l’inscription automatique des infirmier(e)s à l’Ordre national infirmier et en conteste même la légitimité de son existence. En effet, voulue et conçue dans une logique libérale, la mise en place d’un tel ordre pour les infirmières et infirmiers a été et reste très critiquée, par l’ensemble des professionnels des hôpitaux publics, privé et profession libérale. La menace de dissolution de l’ONI n’est d’ailleurs pas nouvelle si l’on se souvient des débats houleux, lors des discussions sur la loi de santé, à l’automne 2015. Très concrètement, nombres de professionnels infirmières et infirmiers subissent des pressions pour s’acquitter de droits d’affiliation, sous la menace d’exercice illégal de leur profession. Ce lobbying intense s’effectue également auprès des directions d’établissements, qui le répercutent sur leurs salariés et salariées. Cette situation n’est pas acceptable et le statu quo ne peut plus durer ! Cette situation est connue de tous et un représentant de l’ONI cité par Corse-matin le 23 août 2017, considérait que la loi entérine le fait qu’un infirmier non inscrit à l’ordre tombe sous le coup d’un possible exercice illégal de la médecine, qui peut être problématique en cas de poursuites judiciaires. Ce qui fait d’un individu un infirmier, c’est l’obtention du diplôme d’État et non l’inscription à l’ordre. Il souhaite savoir, compte tenu de la situation actuelle, ce qu’elle envisage pour remédier rapidement à cette situation : dissoudre l’ONI ou ne pas faire peser le coût de l’adhésion sur les professionnels en la rendant facultative afin d’assurer une égalité réelle dans l’exercice de la profession d’infirmière et infirmier.

    http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-2340QE.htm

  15. eusebe dit :

    http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-2340QE.htm
    M. Ugo Bernalicis interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l’Ordre national des infirmiers. L’article 1 de la loi n° 2006-1668 du 21 décembre 2006 portant création d’un ordre national des infirmiers (ONI) rend obligatoire l’adhésion de tous les infirmières et infirmiers de France à cet ordre. Alors que l’adhésion est obligatoire, 10 ans après sa création, l’ONI n’est pas parvenu à faire adhérer plus de la moitié de la profession, notamment en raison du caractère payant et particulièrement inégalitaire de l’adhésion s’élevant à entre 30 euros pour un professionnel salarié (public ou privé) et 75 euros pour une personne exerçant à titre libéral par an. De nombreuses organisations syndicales d’infirmières et infirmiers s’opposent à l’inscription automatique des infirmier(e)s à l’Ordre national infirmier et en conteste même la légitimité de son existence. En effet, voulue et conçue dans une logique libérale, la mise en place d’un tel ordre pour les infirmières et infirmiers a été et reste très critiquée, par l’ensemble des professionnels des hôpitaux publics, privé et profession libérale. La menace de dissolution de l’ONI n’est d’ailleurs pas nouvelle si l’on se souvient des débats houleux, lors des discussions sur la loi de santé, à l’automne 2015. Très concrètement, nombres de professionnels infirmières et infirmiers subissent des pressions pour s’acquitter de droits d’affiliation, sous la menace d’exercice illégal de leur profession. Ce lobbying intense s’effectue également auprès des directions d’établissements, qui le répercutent sur leurs salariés et salariées. Cette situation n’est pas acceptable et le statu quo ne peut plus durer ! Cette situation est connue de tous et un représentant de l’ONI cité par Corse-matin le 23 août 2017, considérait que la loi entérine le fait qu’un infirmier non inscrit à l’ordre tombe sous le coup d’un possible exercice illégal de la médecine, qui peut être problématique en cas de poursuites judiciaires. Ce qui fait d’un individu un infirmier, c’est l’obtention du diplôme d’État et non l’inscription à l’ordre. Il souhaite savoir, compte tenu de la situation actuelle, ce qu’elle envisage pour remédier rapidement à cette situation : dissoudre l’ONI ou ne pas faire peser le coût de l’adhésion sur les professionnels en la rendant facultative afin d’assurer une égalité réelle dans l’exercice de la profession d’infirmière et infirmier.

  16. Cathy Perez dit :

    C’est une honte, ! Je ne veut pas payer pour travailler.

  17. Si c’est gratuit, ok! Mais payer pour exercer, c’est gonflé!

  18. Les revoilà avec leur ordre de racket ! On se paluche dans les bureaux mais c’est bien au front ´,dans les services qu.on a besoin de monde ! Ils peuvent se le caler bien au chaud ou je pense leur ordre de m…..

  19. Jean Medina dit :

    J’ai un syndicat choisi librement. Entrer dans l’ordre c’est comme entrer dans une secte. Facile mais se sauver t’es foutu.

  20. A pour ca … ils sont drôlement actif… mais pour le reste …^^

  21. Bruno Bardet dit :

    Indices gelés, carence remise en place …..
    Et en plus il faudrait cotiser pour un oni qui ne défend rien !!!!
    Cherchez l’erreur!

    • Un ONI qui il a un an nous a quand même rédigé notre code de déontologie et qui a réussi à inscrire dans la loi santé l’infirmière de pratique avancée IPA à bac +5 …
      Les conseillers ordinaux sont bénévoles , vous faites quoi vous pour la profession hormis critiquer ?
      Commencez tous par payer vos cotisations dérisoires , si l’ONI avait plus de moyens on avancerait plus vite !

    • Corinne Payen cette structure a peut-être du potentiel, mais la manière dont elle s’est construite par magouille politique et sans consultation auprès de l’ensemble de la profession en fait une association de malfaiteur fort peu représentative.

      La première fois que je me suis connecté sur le site de l’ONI pour me renseigner sur eux. La page de garde s’adressait aux usagers des soins pour les aider à porter plainte contre des infirmiers. Je ne m’y suis plus intéressé un moment…

      Le code de déontologie c’est bien beau, mais celui des médecins ne sert pas toujours à grand chose. De belles paroles rédigées dans la pierre pour se donner de la consistance face au monde extérieur. Mais bon pourquoi pas, si certains ont besoin d’un bréviaire pour se rappeler ce que c’est que d’être professionnel et respecter les personnes dont nous avons la charge et dont nous sommes responsables…

      Pour les quelques personnes de talents et d’ambition qui envisage de devenir IPA, je vous le concède c’est très bien. Mais je ne pense pas que le gros de nos troupes s’y destinent.

      Vous dites à votre interlocuteur qu’il ne fait rien pour sa profession alors que vous ne le connaissez pas. Peut-être est-il délégué syndicale et se bat-il au quotidien pour son hôpital et sa profession qui se fait démanteler? Peut-être se lève t’il tout simplement tous les matin à 5h pour aller faire son taff et soigner des gens sans faire chier personne?
      Vous ne pouvez pas exiger de vos collègues qu’ils adhèrent à cette structure ordinale qui ne s’est jamais donné les moyens d’être transparente et légitime auprès de la population qu’elle est sensé représenter.

      Elle est plus représentative d’une petite « élite » d’infirmiers auto-proclamés. Des professionnels frustrés aux dents longues, ayant probablement pour certains foirés 2 premières années de médecine et qui rêvent de devenir ce qu’ils ne seront jamais.

      Rappelons que l’ONI a été fondé selon le mythe qu’il était une attente de l’ensemble de la profession. Il n’y a qu’à constater les adhésions à ce jour. La majorité des adhérents sont des libéraux auxquels on n’a pas laissé le choix.

      L’Ordre ne devrait pas s’imposer par la loi, du moins tant que sa légitimité n’est pas acquise par la majorité de la profession. Enfin peut-être que les décisions collégiales ne font pas partie de leur déontologie…
      Pour le moment ils dressent ceux qui paient vs ceux qui ne paient pas. C’est injuste ça c’est vrai, mais qu’ils communiquent!
      Ailleurs que dans les couloirs des politiques où leur bénévolat ressemble plus à une quête frénétique de pouvoir.

    • Bruno Bardet dit :

      Corinne Payen defense du master ??? position et statut des iade (ipa ou pas ipa? smur ….) ??? defense des grades et des indices professionnels vis à vis des autres professions des services publiques ???

    • Corinne Payen nous on a les mains dans la merde !!!!! On bosse sur le terrain !!!

    • Bruno Bardet dit :

      Géraldine Miquet pas nous ????? mal tombée là je crois !!!!

  22. Corps In dit :

    Encore du racket. Si au moins nous étions payés en conséquence…

  23. Je préfère payer 75 euros à l ordre une fois par an que de payer de l urssaf ts les mois!

  24. Il faut s inscrire car tôt ou tard on peut avoir besoin d eux et qd ils nous défendent eh bien moi j en suis bien contente.

  25. J’ai fait appel une seule fois au conseil de l’ordre pour avoir un conseil , un soutien et des infos en béton pour mon installation qui posait problème auprès de l’ARS
    Après plusieurs appels ( pourtant aux heures de bureau) et messages laissés j’ai pu enfin exposer mon cas à une personne compétente de mon département
    La seule réponse a été un petit courrier quelques jours plus tard avec la cotisation à régler !!
    Au niveau de mon dossier je me suis démer….. toute seule !!!
    Aucun retour, aucune réponse !!

  26. Qu’ils aillent se faire voir. Boycott total

  27. Amanda Chica dit :

    Et sinon il sert à quoi cet ordre ?!! À part nous plumer !!!

  28. Payer pour avoir le droit d.exercer
    C’est du racket organisé

  29. La seule où on aurait eu besoin D eux avec une collègue ils n ont servi à rien !!!!!

  30. Tout ca pour forcer à payer leur put…de cotisation pour qu’ils bouffent tous au Resto sur notre gueule

  31. David Clerc dit :

    Je ne sais toujours pas à quoi sert réellement l’ordre..
    Je n’ai pas vraiment l’impression qu’il nous défende et plaide notre cause auprès du gouvernement..

  32. Sangohan Drz dit :

    je paye mon assurance pro ma cotisation syndicale ma taxe d’habitation ma taxe foncière mon impôts sur le revenu bref tous augmente tous est obligatoire sauf l’évolution de la grille salarial …s’inscrire oui paye pour avoir le droit d’exercer c’est non !!!

  33. Je suis infirmière française mais je bosse en suisse. Si je fais des remplacements en France je dois être inscrite?

  34. Encore une nouvelle fumisterie qui fleure bon le racket ?

  35. Marie Ges dit :

    Et aller, c’est reparti pour un tour…

  36. Sil Via dit :

    Pour que tout le monde soit d’accord l’article L4311-15 dispose que « nul ne peut exercer la profession d’infirmier s’il n’a pas satisfait à l’obligation (d’enregistrement) et s’il n’est pas inscrit au tableau de l’ordre des infirmiers

    • Il faut citer tout le article. “un infirmier ou une infirmière ne peut être inscrit que sur UNE SEULE LISTE DÉPARTEMENTALE”. Ça tombe bien pour travailler il faut un numéro ADELI enregistré à l Ars du département où on travaille. Ce numéro fait parti des une liste départementale. C’est la seule obligation demandée pour exercer en institution privée ou publique.

    • La liste départementale de l’ordre. L’ARS Agence REGIONALE de la Santé.
      L’inscription à l’ordre est obligatoire et doit communiquer notre numéro adeli pour s’inscrire.

    • si l’ordre est si utile ou intéressant que ça, pourquoi vouloir forcer les IDE à s’y inscrire. je ne comprends pas….

    • Isabelle Va dit :

      Pour être en lien avec le COI, je pense qu’il y a une part de financier (cotisations) et l’autre administratif mais là dessus chacun y trouve son compte, surtout pour les IDE libérales lorsqu’elles s’installent car le COI doit les renseigner et désormais le COI gère aussi les libérales remplaçantes. Les Conseils de l’Ordre que ce soit pour les infirmières, les pédicures-podologues, les kiné…sont des “références” après chacun est à même de se faire son idée….

    • Isabelle Va dit :

      Je confirme que pour s’inscrire au COI il faut passer par l’ARS pour obtenir un numéro ADELI avant….procédure quand tu nous tiens!!!! mais ce passage est essentiel pour vérifier les diplômes, les autorisations d’exercice etc…car il y a des faux diplômes qui circulent, des fausses autorisations, des gens qui truandent la CPAM et j’en sais qque chose donc c’est bcoup d’administratif lourd mais on attend la simplification lol!!!…un jour!

    • Sil Via dit :

      Donc l’article L4112-5 CSP rendu applicable aux infirmiers par l’article L4311-28 du même code dit «l’inscription à un tableau de l’ordre rend licite l’exercice de la profession sur tout le territoire national »
      Donc ne pas être inscrit à l’ordre est de l’exercice illégale de la profession infirmière qui est puni par la loi article L4314-4 CSP

    • Céline Tuabeiht tout simplement pour encaisser les cotisations afin d’éponger sa dette!! pfff!! je suis pas prête de payer pour ces bouffons!

    • Peter Chus dit :

      Julien Tissier votre interprétation est un peu cavalière et est bien sûr à votre profit…. en fait, cet article auquel vous faites référence veut simplement dire que l’IDE ne doit pas être inscrit dans plusieurs départements à la fois. Par ailleurs, cette prérogative devrait probablement être transférée des ARS à l’ONI. Fin de discussion donc !

  37. Océane Bouleau Laura Kopec Kimberley Prissette

  38. Digoy Rachid dit :

    Il faut une consultation nationale point final!! La question est voulons vraiment de cet ordre??? Ce n est pas à certaines personnes de décider et nous imposer une cotisation… les professionnels ont ils le droit de se prononcer non????

  39. Faut qu’ils arrêtent de nous faire chier avec ça

  40. Encore faudrait-il que l’ordre serve a quelque chose. Ce qu’elle n’a pas démontrée depuis sa création !!!!

  41. Au fait les penseurs ne sont pas les payeurs…..

  42. Qu’ ils reconnaissent le diplôme à bac plus trois qu’ ils augmentent les salaires. ..dans leurs projets que font ils pour notre métier.. ..

  43. Racket. Pour que des glandus se masturbent le cerveau dans des réunions importantes.

  44. Encore faudrait-il que l’ordre se bouge un peu lorsqu’on envoie un dossier et que plusieurs mois après le dossier n’est toujours pas finalisé !!!

  45. Peter Chus dit :

    A tous les pleurnicheurs…. cette mesure n’est que le fruit de l’indiscipline de toutes celles et ceux qui ne respectent tout simplement pas la loi…. c’est aussi simple que cela, que l’on soit pour ou contre.

  46. Dom Tom dit :

    Que l’on commence déjà au niveau des IFPM à ne pas donner le diplôme à n’importe qui. Nous voyons ce que cela donne sur le terrain par la suite. Plutôt que de nous obliger à payer une taxe à l’ordre infirmier qui ne nous apportera rien du tout. Nous défendre mais pourquoi ? Il me semblait qu’il existait des syndicats pour cela!! Et s’il y a faute professionnelle, ce n’est pas l’ordre infirmier qui ira au tribunal pour nous et qui écopera de la peine !! Cela me semble inutile dans le public.

  47. On en parle depuis combien d’années ????

  48. C niet …des années qu’on saoule avec ça !!!

  49. Bref je n’ai qu’une seule chose à dire aucun inscrit et tous les infirmiers en exercices illégales de la profession… donc l’état va nous réquisitionner ce qui reviendra a dire que l’on peut exercer la profession sans être inscrit à l’oni qui est une instance créée juste par les gouvernements pour se décharger. Jamais vu l’oni au grève ou au manifestation car ils se range vers le patron qui reste l’état.
    Donc si on me suit bien … instance sous tutelle de l’état qui doit trouver ses propres fonds. ….

  50. Ninie Bimont dit :

    Quand je vois comment on est considérée et traitée par l’ordre régional de Basse Normandie Digne de la gestapo ou de la Mafia, que pour les intérêts personnels des élus ….

  51. Afin d être précis 2018 sera gratuit pour Tous les ide qui s’inscriront ,Cela à La demande exprès Du gvt ,Et ainsi Il va y avoir une preinscription automatique

  52. C’est comme quand vous avez le permis, fait payer l’assurance de la voiture. Il défende juste, il indemnise pas, donc il faut une assurance professionnelle.
    De toute façon c’est obligatoire donc il n’y a pas à discuter. 30 euros a l’année ca ne tue personne. Des établissements exigent d’adhérer à l’ordre pour postuler car ne pas être inscrit équivaut à un exercice illégal.
    Donc y a pas à être “pour” ou “contre”, c’est la loi. L’ordre infirmier deviendra le plus grand ordre de France, si tout le monde s’inscrit = plus de puissance = plus facile pour gueuler.
    Donc il est temps d’accepter, ça fait depuis 2006 quand même……

  53. Ils en ont pas marre de nous taxer!J’ai quelques exemples autour de moi et ils ne sont pas du genre à s’engager pour défendre l’intérêt des infirmiers!À part dire cela vous n’avez pas droit!Ce sont des inutiles!En plus faut vraiment pas être pressé!!Il faut arrêter de nous prendre pour des idiots!!

  54. Si encore on pouvait les joindre par téléphone. S’ils mettaient pas des plombes à répondre aux mails et surtout s’ils répondaient aux questions… bref,je veux bien payer mais que ça serve à quelque chose ! D’autant plus qu’étant libérale je n’ai d’autre choix que de passer par eux…

  55. Marion Ldnny dit :

    Fuck on fais ce qu on veut si on a pas envie d adhérer a leur ordre pourri

  56. Problème : quelle sera l’autorité de tutelle compétente ?

    • Non on va payer pour être défendu, pour être entendu. On va payer pour éviter que n’importe qui puisse se dire “infirmier” ou “infirmière”.

      Les médecins le font également.. et sans raler. Au canada, la cotisation ordinale est 10 à 13 fois plus élevée qu’en France… et ils ne remettent pas en question cela.

    • Défendu ? Le jour où les ordres des paramédicaux seront aussi puissants et influents que celui des médecins on pourra en parler . Y a qu’à voir pour le tiers payant . On n’a pas eu le choix nous ! Et puis on est en France pas au Canada alors arrêtez de toujours vouloir nous comparer à des pays qui ne fonctionnent pas comme nous . Si la cotisation à l’ONI est mal vécue c’est bien qu’il y a une raison . Ils sont inaudibles et invisibles voilà …

    • Laurence Bon dit :

      Nous les sages femmes , c’est obligatoire et effectivement on paie pour bosser

    • Depuis sa création et tout ce qu’il a englouti en cotisations et autres, qu’à fait l’ordre infirmier pour notre profession? Absolument rien! Nos conditions de travail ne cessent de se dégrader. S’inscrire au fichier Adeli, qui est gratuit et obligatoire, me semble suffisant pour être reconnu comme IDE et avoir le droit d’exercer (ce qui est d’ailleurs le cas de 80% des IDE)

    • Ce sont les réflexions idiotes de ce genre qui l’ont rendu “inaudible et invisible” toutes ces années. L’Ordre gagnera son influence lorsque tous les infirmiers y seront inscrits. Les représentants de l’Ordre sont des infirmiers qui veulent défendre et voir grandir leur profession. C’est faire en sorte que d’autres arrêtent de prendre les décisions qui nous concernent à notre place. Et en regard du paquet de pleurnichards à deux neurones qui s’expriment ici c’est pas gagné d’avance. Je suis exaspéré. Vous me faites pitié

  57. Moi j ai eu besoin de leur conseil et bien j attends toujours ….. donc je ne paye plus

  58. Blanche Ca dit :

    Bonami Emilie Marine Barrois-Lyon Lisa Llorens Emanuelle Culicchia-Lemaitre

  59. Jerome Pacot dit :

    Avec l’ordre on est sur de ses collègues pour leur droit d’exercer

  60. Jerome Pacot dit :

    Non je suis pour l’ordre. J’ai bosser avec une ide canadienne en ets. Elle prenait des atb au hasard la nuit. Le personnel qui bossait avec elle eu très peur

  61. Elo Die dit :

    Pfff et c’est reparti avec cette connerie d’orde infirmier !
    Ordre infirmier pr faire quoi qd on bosse ds le public ?
    Résistance !

  62. Gui Yaume dit :

    Bande de cons…. Pour une fois je suis d’accord avec le syndicat. Ce sont les infirmiers salariés qui vont casquer sans bénéfice de cette adhésion autoritaire. #oniracket

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
236 rq / 1,998 sec