Salon infirmier : De la licence au doctorat, les sciences infirmières en devenir

Le Salon infirmier et les Journées nationales des infirmiers libéraux (JNIL) se tiendront du 8 au 10 novembre 2021 à Paris. Un moment fort qui permettra notamment de faire un premier bilan après près de deux ans de crise sanitaire. Trois jours de formation, de rencontres, de conférences scientifiques et d’ateliers pratiques.

ActuSoins a choisi de vous présenter, en avant-première, une conférence sur l'universitarisation des sciences infirmières

Salon infirmier : De la licence au doctorat, les sciences infirmières en devenirLes sciences infirmières sont en construction en France depuis de nombreuses années. Mais des changements sont à prévoir dans les prochaines années.

L’objectif de la conférence est donc double.

Il s’agit tout d’abord de dresser un état des lieux de la condition actuelle de la formation infirmière dans le processus d’universitarisation. Si, depuis 2009, l’universitarisation se précise, depuis la rentrée de septembre 2021, « des expérimentations se mettent en place au sein de différentes universités françaises permettant de varier les dispositifs de formation », indique Isabelle Bayle, vice-présidente du Comité d’entente des formations infirmières et cadres (Cefiec) et conférencière.

Avec ces expérimentations, l’objectif affiché est de déterminer les dispositifs de formation les plus performants pour l’avenir de la profession infirmière. « Dans certaines universités des doubles cursus sont mis en place avec des ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) qui seront validés, pour certains, par l’université et d’autres par l’Institut de formation en soins infirmier, permettant aux étudiants en soins infirmiers, à l’issue de leur formation, de détenir un diplôme d’Etat infirmier et une licence en santé », donne en exemple Isabelle Bayle.  Et de poursuivre : « Nous souhaitons donc informer l’audience des modifications qui vont se mettre en place à l’avenir, une fois l’évaluation de l’expérimentation effectuée. »


Des difficultés à remplir les promotions

Second objectif : faire le lien entre l’avenir des sciences infirmières et la pratique du métier. « Nous appelons à plus de vigilance, soutient Isabelle Bayle. Car chaque année, nous entendons dire que depuis la mise en place de ParcourSup, la formation infirmière est celle qui attire le plus de candidats, ce qui est vrai. Cependant, au fur et à mesure de l’avancée dans le processus de sélection, nous avons en réalité des difficultés à remplir les promotions. » De nombreux candidats se désistent.

« Nous souhaitons donc sensibiliser sur l’attractivité de notre métier qui ne l’est plus, prévient-elle. En tant que soignant, nous avons tous un rôle à jouer dans la valorisation de notre métier car l’avenir de la profession va être de plus en plus complexe. » D’où la nécessité de porter une attention particulière à l’image et aux conditions d’exercice du métier aujourd’hui.  

Présentation de conférences, sélection :

Obtenez votre badge visiteur

Laure Martin

Je m'abonne à la newsletter

La conférence se tiendra le mardi 9 novembre de 9h30 à 10h30.

Santé Expo / Salon infirmier : Porte de Versailles, Paris, Hall 1.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
294 rq / 1,759 sec