Salon infirmier – Le patient partenaire : « no decision about me without me »

Le Salon infirmier et les Journées nationales des infirmiers libéraux (JNIL) se tiendront du 8 au 10 novembre 2021 à Paris. Un moment fort qui permettra notamment de faire un premier bilan après près de deux ans de crise sanitaire. Trois jours de formation, de rencontres, de conférences scientifiques et d’ateliers pratiques.

ActuSoins a choisi de vous présenter, en avant-première, une conférence sur les patients partenaires. 

Salon infirmier - Le patient partenaire : « no decision about me without me »

© ShutterStock

Thérèse Psiuk et Hugues Lefort, auteurs du livre Patient partenaire, patient expert - De l'accompagnement à l'autonomie interviennent au Salon infirmier afin d’aborder les approches pluridisciplinaires avec le patient partenaire.

« Il est important pour nous d’intervenir en binôme, infirmière/médecin car la pluridisciplinarité est essentielle dans la relation au patient », souligne Thérèse Psiuk.

Leur objectif avec cette conférence est d’expliquer que chaque professionnel de santé doit considérer le patient qu’il prend en charge, en situation clinique aigüe ou chronique, comme un partenaire dans la construction des différentes étapes clefs de son parcours de soin.


« Ce partenariat doit constituer le fil conducteur de chaque intervention », rappelle Thérèse Psiuk. Au cours de la conférence, les deux intervenants entendent présenter des exemples concrets concernant la profession infirmière dans le cadre de la démarche clinique ainsi que dans la construction des problématisations.

Lire aussi, sur ActuSoins.com : 

Le patient partenaire, chaînon manquant des relations soignants-soignés

Co-construction de projets de soin

« Nous allons insister sur le rôle que l’infirmier peut jouer dans la co-construction des projets de soins personnalisés et de la complémentarité qu’il va pouvoir apporter aux autres membres de l’équipe pluriprofessionnelle », indique Thérèse Psiuk. Et de poursuivre : « Dans le cadre du raisonnement d’adaptation aux soins, l’infirmier doit tenir compte des indicateurs cliniques du patient, de ses habitudes de vie, de ses désirs et des invariants du soin. Cette combinaison constitue un soin personnalisé qui ne peut pas se mettre en place sans le patient partenaire. Ce dernier nous concentre sur l’évolution de la communication dans le cadre de la démarche clinique. »

Cette considération pour le patient est aujourd’hui indispensable, d’autant plus qu’historiquement, le patient a longtemps été considéré comme un non-sachant, peu consulté dans le cadre de la construction de son parcours de soin. Aujourd’hui, son rôle est reconnu par les instances, et il doit l’être sur le terrain également.

« Tout patient doit être considéré comme un partenaire, et certains vont devenir des experts. Les patients experts ont d’autres missions, en tant que ressources pour les autres patients ou encore pour les établissements de santé », conclut Thérèse Psiuk.

Présentation de conférences, sélection :

Obtenez votre badge visiteur

Laure Martin

Je m'abonne à la newsletter

La conférence se tiendra le mardi 9 novembre de 15h30 à 16h30.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
291 rq / 1,718 sec