Réforme LMD : où en sont les Masters infirmiers ?

Dans l'objectif de se conformer aux standards européens, la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) est validée en 2002 pour le système d'enseignement supérieur français. Le Diplôme d'Etat d'infirmier obtient le grade de licence et la réorganisation de l'enseignement est effective depuis la rentrée de septembre 2009. Actuellement, trois masters sont encore en cours de ré-ingénierie (IADE, IBODE, PUER). Bilan d'étape par spécialité...

Réforme LMD : où en sont les Masters infirmiers ?

Les infirmiers anesthésistes devant le ministère de la santé en octobre 2010 - Crédit: Jiémel

En mai 2009, le ministère décide de réorganiser les trois spécialités infirmières vers un niveau Master. Cette réorganisation passe par l'élaboration de référentiels d'activités et de compétences du métier. Puis le programme de formation doit être traduit en unités d'enseignements (UE) par semestre et en crédits universitaires européens (ECTS).

En parallèle, les modalités de la VAE (validation des acquis de l'expérience) doivent être établies.

Peu à peu, la réforme s'organise sur un régime à plusieurs vitesses. D'après la DGOS, « la réforme des IADE devrait prendre effet en septembre 2012. Pour les autres formations d'infirmiers spécialisés, les discussions sont en cours ».

IADE : une rentrée effective en septembre 2012

Pour les infirmiers anesthésistes, l'arrêté de formation est rédigé et doit être soumis à l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES) pour validation.

Pour Bruno Franceschi, représentant du collectif IADE-CGT, « les réunions du groupe de travail sont terminées, on a bon espoir d’avoir la première promotion pour la rentrée d’octobre 2012 ». En pratique, la durée de formation est préservée (24 mois) avec une période de stage réduite (de 65/70 à 55/60 semaine), incluant un stage de recherche de 4 semaines.

Enfin, « le coût de cette formation à orientation recherche va augmenter puisqu’il faudra rémunérer des enseignants-chercheurs », précise Bruno Franceschi. Le Ministère de la Santé devra dégager une enveloppe plus importante qu’aujourd’hui.

IBODE : dans l'attente d'un cadrage officiel

Les référentiels métier et formation ont été élaborés en 2006 par l'UNAIBODE* et l'AEEIBO*.

L'objectif des groupes de travail est alors d'élargir et enrichir le métier d’infirmier de bloc opératoire vers des “pratiques avancées”. Fin 2010, le ministère de la santé ne s'était toujours pas prononcé sur ces activités de et leur inclusion dans le référentiel de formation. Le cabinet de Xavier Bertrand a toutefois sollicité en février l'avis des spécialistes concernés par cette délégation d'actes.

Toujours sans cadrage en octobre 2011, les associations professionnelles adressent un courrier à Xavier Bertrand. En décembre, elles interpellent directement Nicolas Sarkozy.

Aline Dequidt, présidente de l'AEEIBO*, explique : «  nous n'avons toujours pas de cadrage officiel. Il manque encore l'habilitation des écoles. Je ne sais pas si nous serons prêts en septembre 2012 ». Les référentiels activités et compétences seront encore à finaliser au regard du cadrage. Au niveau de la formation, les UE sont également à compléter. L'évaluation et les stages doivent être validés par le ministère de la santé. Enfin, le livret de VAE ibode, réalisé avec le ministère, doit être approuvé par l'enseignement supérieur.

PUERICULTRICE : encore beaucoup d'incertitudes

A l'heure actuelle, les puéricultrices n'ont pas de cadrage officiel. « Nous ne savons pas quand se déroulera la rentrée avec le nouveau référentiel de formation. Nous ne connaissons pas la potentielle durée des études, ni les avantages pour les futurs étudiants », précise Sébastien Colson, président de l'ANPDE.

Dans une lettre du 4 novembre 2011, les représentants de la profession demandent un positionnement du gouvernement pour finaliser les travaux de ré-ingénierie du diplôme au niveau Master. Ils expliquent que le nouveau référentiel en cours de finalisation doit entériner plusieurs éléments parmi lesquels la consultation de première ligne qui peut intégrer de nouvelles prescriptions, le rôle de coordination dans les établissements des enfants de moins de 6 ans et la recherche infirmière puéricultrice.

Un rendez-vous est sollicité pour exposer l'urgence d'un cadrage officiel. Sébastien Colson ajoute : « nous avons adressé une copie du courrier à tous les députés, sénateurs, président de conseils généraux et régionaux et aux directeurs généraux des ARS. Nous n'avons pas encore reçu les réponses à ces questions »…

Stéphane Desmichelle

* Glossaire :

SNIA : Syndicat National des Infirmiers Anesthésistes

UNAIBODE : Union Nationale des Associations d'Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d'Etat

AEEIBO : Association des Enseignants des Ecoles d'Infirmiers de Bloc Opératoire

ANPDE : Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et des Etudiantes

Pour aller plus loin : les masters de nos partenaires pour les infirmiers

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Réforme LMD : où en sont les Masters infirmiers ?”

  1. Vanessa dit :

    Et les IDE scolaire ( concours + formation là aussi) et les IDE en entreprise qui ont des DU de santé publique ….

  2. Anne-Clé dit :

    Et les perfusionnistes? À quand une vrai spécialité? Et une reconnaissance.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
236 rq / 1,756 sec