Nouvelles actions des infirmiers anesthésistes le 10 mai

En guise d'échauffement avant leur quatrième journée nationale de mobilisation sur Paris, les anesthésistes ont organisé plusieurs actions locales alors que les négociations ministérielles sont dans l'impasse.

IADE devant le ministère de la santé le 10 mai - ActuSoins

Les infirmiers anesthésistes sont plus que jamais en colère. Grands oubliés de la revalorisation salariale du corps infirmier, ils refusent également l'abandon de la de pénibilité de leur travail et revendiquent un master 2, correspondant à leur 5 années d'études.

Sitting devant le ministère de la santé à Paris, assemblée générale  "sauvage" dans les locaux de l'UMP Toulousaine, blocage des admissions et du brancardage à Montpellier... Les IADE n'ont pas ménagé leur peine contre le "mépris" affiché selon eux par le cabinet de Roselyne Bachelot. Le 4 mai dernier, les négociateurs du cabinet ministériel n'ont en effet pas fait preuve d'une finesse extrême en promettant pour le lendemain une "lettre d'engagement" signée de Roselyne Bachelot proposant une avancée importante sur les trois axes de négociations.

La déception a été à la hauteur des attentes. Ce document, réponse policée et évasive à une lettre du Syndicat National des Anesthésistes, n'était qu'une façon de disperser dans le calme des manifestants de plus en plus tendus devant le ministère de la santé le 4 mai dernier (vidéo)

Alors que la majorité des IADE ont déjà débuté une grève reconductible, les collectifs indépendants associés aux syndicats espèrent mobiliser au maximum les infirmiers anesthésistes dans les rues de Paris le 18 mai prochain.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1205 rq / 6,885 sec