Zoom sur les candidats et leurs propositions : Marine Le Pen

Le jour J du premier tour approche. ActuSoins a interrogé les conseillers santé des cinq principaux candidats. Que proposent-ils aux soignants ? Comment comptent-ils réorganiser l’hôpital et les soins en ville, faire évoluer la profession d’infirmier ?

Zoom sur les candidats et leurs propositions pour les infirmières : Marine Le PenMarine Le Pen : Lutter contre la et privilégier les soignants français

 « Beaucoup d’infirmiers hospitaliers ont l’impression de ne pas pouvoir faire leur travail correctement; il faut leur donner les moyens matériels d’accomplir au mieux leurs missions, et également revoir à la hausse leurs salaires, trop bas au vu des responsabilités qui pèsent sur le personnel soignant », affirme-t-on, du côté de l'équipe santé de Marine Le Pen.

Une pénibilité mieux prise en compte

Dans son programme, la candidate du Front National affirme que « la pénibilité sera mieux prise en compte dans la rémunération des infirmiers hospitaliers, mais également libéraux, pour adapter la tarification des soins à la difficulté de ceux-ci (pathologies lourdes, handicap sévère). » Marine Le Pen a prévu d'augmenter les effectifs infirmiers dans la fonction publique hospitalière et de s'orienter vers un management plus humain. « Les suicides de soignants sont intolérables », avance l'un de ses conseiller santé.

L’expérience aussi doit être valorisée, afin de développer le statut d’infirmier de , permettant à la fois une évolution de carrière pour les infirmiers, mais également une évolution de la répartition des tâches. Par exemple « pour la prévention et le suivi des patients chroniques, ne nécessitant pas l’intervention d’un médecin », souligne son équipe santé.

Anti-européenne... même à l'hôpital

Fidèle à son engagement anti-européen, la candidate du Front National s'oppose à l’uniformisation des diplômes à l’échelle européenne. Elle plaide pour l’excellence française et refuse de « soumettre les IFSI aux requêtes des technocrates de Bruxelles. » Elle souhaite favoriser la formation et le recrutement de professionnels français.

Elle plaide pour l’universitarisation de la filière infirmière, afin de permettre une plus grande perméabilité avec d’autres filières et faciliter les réorientations, mais également de développer la recherche clinique infirmière. « On peut réfléchir à la reconnaissance au grade de master des infirmiers spécialisés. Mais cela se fera en concertation avec les différents acteurs. L’allongement de la durée d’études pour certaines spécialités est nécessaire (puériculture, par exemple) », précise encore son équipe.

Delphine Bauer

Cet article est paru dans le cadre du dossier sur l', paru dans le n°24 d'ActuSoins (mars / avril /mai 2017). 

Pour s'abonner à ActuSoins magazine, c'est ICI

Pour aller plus loin : 

Présidentielle : Prendront-ils soin des soignants? 

Zoom sur les propositions d'Emmanuel Macron

Zoom sur les propositions de Benoît Hamon

Zoom sur les propositions de Marine Le Pen 

Zoom sur les propositions de Jean-Luc Mélenchon

Zoom sur les propositions de François Fillon

Zoom sur les propositions des "petits candidats"

Tableau récapitulatif (sélection non exhaustive), des mesures santé proposées par les candidats. © ActuSoins. 

tableau_candidats_election_presidentielle

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
204 rq / 1,893 sec