Zoom sur les candidats et leurs propositions : Jean-Luc Mélenchon

Le jour J du premier tour approche. ActuSoins a interrogé les conseillers santé des cinq principaux candidats. Que proposent-ils aux soignants ? Comment comptent-ils réorganiser l’hôpital et les soins en ville, faire évoluer la profession d’ ?

Zoom sur les candidats et leurs propositions pour les infirmières : Jean-Luc Mélenchon - Actusoins

© Stéphane Burlot

Jean-Luc Mélenchon : Plus de soignants à l’hôpital

 « L’hôpital subit la désorganisation de l’offre de soins. Les patients et les soignants, eux, en subissent les conséquences » explique Frédéric Pierru, sociologue au CNRS et co-auteur du programme santé de Jean-Luc Mélenchon. Pour désengorger les hôpitaux, Jean-Luc Mélenchon propose donc un « développement massif de centres de santé », car « la crise hospitalière trouve ses causes en dehors de l’hôpital ». Il propose de revenir sur la T2A, « une logique folle » qui provoque « une course à l’activité, une accélération des cadences, une intensification physique et mentale de la charge de travail ». Il préconise aussi une suppression de l’ONDAM (Objectif National des dépenses de l’Assurance Maladie). « Les hôpitaux effectuent une course à la productivité pour augmenter leurs recettes alors que la sécurité sociale essaye de limiter ses dépenses, c’est aberrant ».

Donner des moyens financiers et humains

Jean-Luc Mélenchon a annoncé le recrutement de 62 500 soignants et médecins à l’hôpital, « afin que les personnels ne soient plus la variable d’ajustement budgétaire ». « L’hôpital s’est beaucoup trop bureaucratisé. Tous les agents en charge de fonctions gestionnaires ont vu leur effectif croître. Le contact avec les équipes soignantes a été cassé. Il faut faire confiance aux soignants, et en finir avec cette logique de contrôles, de tableaux, d’audit et d’indicateurs de performance, qui repose sur une logique de défiance » explique Frédéric Pierru.

 Attractivité : Valoriser les soignants

Pour Jean-Luc Mélenchon, l’urgence est de restaurer l’attractivité de l’hôpital public pour les soignants : renforcer les CHSCT, mieux prévenir les maladies professionnelles, revaloriser les salaires des paramédicaux en début de carrière… « Les infirmiers à l’hôpital ont besoin de reconnaissance ». L’amélioration des des soignants passe par  « le traitement structurel du malaise hospitalier ».

Malika Surbled

Cet article est paru dans le cadre du dossier sur l', du n°24 d' (mars / avril /mai 2017). 

Pour s'abonner à ActuSoins magazine, c'est ICI

Pour aller plus loin : 

Présidentielle : Prendront-ils soin des soignants? 

Zoom sur les propositions d'Emmanuel Macron

Zoom sur les propositions de Benoît Hamon

Zoom sur les propositions de Marine Le Pen 

Zoom sur les propositions de Jean-Luc Mélenchon

Zoom sur les propositions de François Fillon

Zoom sur les propositions des "petits candidats"

Tableau récapitulatif (sélection non exhaustive), des mesures santé proposées par les candidats. © ActuSoins. 

tableau_candidats_election_presidentielle

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

128 réponses pour “Zoom sur les candidats et leurs propositions : Jean-Luc Mélenchon”

  1. Mélenchon Poitou amont même politique il vont s’unir au 2em tour

  2. Paroles et paroles et paroles…….tu connais la chanson …? !

  3. Je suis: Médecin – ASH – Psychologue – Aide Soignant/e – Manipulateur/trice Radio – Ergothérapeute – Kinésithérapeute – Orthoptiste – Auxiliaire de Puériculture – Orthophoniste – Chirurgien Dentiste – Cadre de santé – Sage femme – Professeur – Technicien/ne de Laboratoire – Secrétaire Médicale – Interne – Prothésiste Dentaire – Chirurgien – Préparateur en Pharmacie – Ostéopathe – Psychomotricien – Ambulancier – Audioprothésiste – Pharmacien – Etudiant – Diététicienne – Assistant/e Dentaire – Infirmier/ère…

    Je travaille à votre domicile – en gériatrie – en crèches – en centre de rééducation – à l’étranger – dans une ONG – en cabinet – à l’Hôpital – dans une ambulance – en clinique – en dispensaire – dans les DOM-TOM – dans une association…

    Je prends soin de vos parents, de vos enfants, de vos grand-parents, voir de vos arrières grand-parents et de vous : noirs, blancs, beiges, jaunes, roses, gris et même bleus si vous avez peine à respirer, hétérosexuels, gays, transsexuels, musulmans, juifs, catholiques, protestants, Bouddhistes, Athé, français, étrangers, racistes, délinquants, pédophiles… que vous soyez atteints du sida, du cancer, de dépression, d’un infarctus ou que vous ayez été victime d’un accident, d’une agression sexuelle ou d’un incendie…..

    Je travaille dans la santé.

    Je m’intéresse à l’acte électoral mais je tiens à faire savoir que je me désintéresse de la vie politique. Elle ne correspond plus à mes valeurs et va même à l’encontre de ce en quoi je crois. Les programmes des candidats qui se sont présentés ne correspondent pas à ce que j’en attends pour la santé.
    Je demande que les bulletins blancs soient intégrés dans la catégorie des suffrages exprimés.

    JE TRAVAILLE EN BLANC ET VOTERAI DE LA MÊME COULEUR?

    J’imagine un candidat pour qui les priorités serait la santé, l’écologie, l’agriculture et tout autre domaine qui pourrait faire en sorte que l’on vive mieux. Ce candidat n’existe pas. Et le bulletin qui le représenterait le mieux est le BLANC. Cette couleur est la mienne et représente mes valeurs.

    (Je ne suis pas là pour me plaindre de mes conditions de travail mais pour faire savoir que le système de santé Français va mal. La baisse des effectifs, la baisse de l’aide de la sécurité sociale, la tarification à l’acte qui ramène le patient même plus à l’état de client mais d’objet, de pathologie, rentable ou non. Je me sens impuissant et incompris. Je ne suis ni de droite ni de gauche, ces notions n’ont plus de sens pour moi. Je souhaiterais juste pouvoir soigner et être soigné correctement. Mais je ne sais plus comment le faire savoir aux politiques ou à la population.)

  4. Le concret on attends toujours la gauche nous déçois, la droite aussi ,l extrême droite, pas essayé et trop de préjugés, ben boycottons tous les bureaux de vote! Mais tous puisque si aucun candidat ne fait l affaire.

  5. L’hôpital, l’hôpital. … il n’y a pas que l’hôpital ! Soit l’article est mal écrit soit….

  6. Inès Hamza Mimii Jaaf Mak Mimi Adid Sandy Kovacevic Steffy Garnier Anawel Mss Caroline Lafleur Antony Cvlr Amelle Amelle

  7. Il n’y a pas que le public ! Nos études devrait compter pour la retraite

  8. Il n’y a pas que le public ! Nos études devrait compter pour la retraite

  9. Sortir de ce p……..de système qui tue la santé et hôpitaux! Enfin un qui le propose!

  10. De tous il est le plus proche du peuple et le plus au fait de la réalité. JLM 2017,pour moi y a pas photo!

  11. De tous il est le plus proche du peuple et le plus au fait de la réalité. JLM 2017,pour moi y a pas photo!

  12. Sylvie Mai dit :

    tout le programme a été chiffré en détail (une émission de 5h sur le sujet que vous pouvez trouvez sur you tube) l’argent il y en a contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, JLM et la France Insoumise c’est la chance à saisir maintenant pas dans 5 ans, c’est une opportunité qui nous est donnée de renverser la table et de changer notre société qui ne pense que finance et actionnaire au détriment et au mépris du Peuple, alors levez vous et révoltez vous, reprenez votre vie en main et ne laissez plus les financiers décider de votre avenir, si nous n’essayons pas autre chose si nous ne nous en donnons pas la chance alors il sera inutile de venir pleurnicher sur notre triste sort ! bonne soirée (et demain partout en France les Insoumis reprennent les places et organisent des apéros sur les places publiques l’occasion pour les indécis de débattre avec nous et de poser vos questions 😀 )

  13. Et qu’en est il des libéraux ? Dans l’éventualité de l’élection de mr Mélenchon…
    il souhaite que les médecins hospitaliers interviennent en ville voir en campagne , est ce le début de la fin pour la médecine libéral , donc pour tous les paramédicaux libéraux ?

  14. Gladys BC dit :

    Dupont-aignant !!!! Surtout pas le JLM !!!!!

  15. Maarie Lmee dit :

    Sylvie Lemoine sa sa m’intéresse mdr

  16. Le seul candidat à parler des hospitaliers et à avoir un programme pour nous! Merci.

  17. Monika Tlc dit :

    L’hôpital s’est beaucoup trop bureaucratisé. Tous les agents en charge de fonctions gestionnaires ont vu leur effectif croître. Le contact avec les équipes soignantes a été cassé. Il faut faire confiance aux soignants, et en finir avec cette logique de contrôles, de tableaux, d’audit et d’indicateurs de performance, qui repose sur une logique de défiance ….. tout a fait d’accord avec ça !

  18. Les idées sont bien mais les actions concrètes sont où? ?

  19. solange granier dit :

    En quoi ” l’Europe ” fait elle du mal à la profession infirmière en France ?

    Pas une journée sans que le Journal Officiel de la République Française ne diffuse – dans tous les domaines – une loi, un décret ou un arrêté qui ne soit en lien avec les directives européennes que Bruxelles nous impose en droit “supra national”.
    Longtemps considérée – à juste titre – comme la plus exigeante et la meilleure des formations infirmières en Europe, voire au delà, la filière française a perdu de sa superbe. Les professionnelles en exercice ne décolèrent plus de la “nullité” des nouvelles diplômées ou des étudiantes qui débarquent dans les services de soins.
    Ainsi la formation en vigueur depuis 2009 fait elle partie de ces désagréments imposés par la CEE. En effet les accords de Bologne (1999), visant à harmoniser les études supérieures dans toute l’Union Européenne en sont à l’origine. Entre 1999 et 2009, les études infirmières ont été modifiées progressivement avec la suppression des MSP, de l’épreuve écrite finale, du TFE additionnel, etc … pour en arriver à un enseignement calqué sur les études universitaires octroyant une équivalence de la licence. Sacré nivellement par le bas !
    Bac + 3 au rabais qui ne sert à rien en l’état actuel des choses puisque pour pouvoir continuer vers un master, certaines infirmières ont du obtenir gain de cause auprès des tribunaux contre l’avis des universitaires.

    Et des revendications étudiantes complètement en décalage avec les nécessités infirmières du terrain du soin : la dernière en date étant de supprimer la période obligatoire au chevet du patient avant de pouvoir exercer en milieu libéral.
    Autre désagrément récent imposé par Bruxelles à la France et traduit en droit français par une Ordonnance de Marisol Touraine pour installer “l’exercice infirmier partiel” afin de permettre à des diplômées étrangères, notamment des ex pays de l’Est, de venir travailler au rabais comme le firent les plombiers polonais il y a quelques années. Comme le font les travailleurs détachés payés au rabais par leur pays d’origine.
    Tout cela sous l’oeil malveillant de l’ordre infirmier français qui, tout en hurlant à la possibilité donnée à ces infirmiers étrangers de venir en France, continue de participer financièrement à un organisme européen de lobbying infirmier (FEPI devenu ECN) auprès de la Commission Européenne. Organisme qui a son siège à Bruxelles et dont monsieur Borniche, président ordinal, est le secrétaire général.

  20. Paroles, paroles… comme les autres d’ailleurs!!! Je vote un programme et pas une proposition. Le reste de son programme ne me plait car donc je passe mon tour!!!

  21. Attention, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent !! Souvenons nous de 2012 !

    • Et vous proposez quoi alors vote blanc ou abstention???

    • Gioia Agnola dit :

      Donc votez Macron vous aurez du Hollande en pire, Le Pen n a nullement la carrure pour diriger le pays, enfin elle a déjà vendu la nation à la Russie via les prêts pour sa campagne, pas un hasard que ce soit Poutine le seul qu il ait reçue ( quelle se présente aux juges eux aussi l attendent de pied ferme)Fillon on connait….Mélenchon est et reste le seul avec un programme humaniste et sociale validé par 130 économistes, certainement ce n est pas BFM ouf!

    • Oui les belles promesses du PS, maintenant on sait… ce qui n’empêche éventuellement pas de laisser la chance à d’autres, plus déterminés, plus cohérents, plus sincères.

    • Et ne pas omettre que le vote Hollande était aussi le bon moyen de dégager Sarko l’infâme !

    • Donc on résume oui les paroles c’est pas magique mais on a un choix à faire et plutôt des le premier tour histoire de pas devoir en masse voter “le moins pire” au second tour donc on regarde et conpare les programme et si on y comprend rien on fait confiance à des vrais références donc pas les journaux mais des trucs genre Amnesty, Greenpeace, plus de 100 économistes… et au pire du pire on aura au moins le conscience d avoir voté pour ce qu’on nous propose de mieux parce que franchement y a pas photo et pis même sil en fait que la moitié et ben sa sera déjà sa bref ceci n’est qu’une opinion personnelle

  22. Pour la bonne santé de l’hôpital public, et tant d’autres bonnes choses, votons Mélenchon ! <3

  23. Comme d’habitude il y’a là tout ce que chaque soignant souhaiterait…..mais avec quels moyens??? De la démagogie toujours de la démagogie, bref du pur Mélenchon

  24. Un article qui s’asapterait à n’importe quel candidat. ..

  25. JLM 2017
    Votez Fillon ou Macron ou pire la fhaineuse et vous pleurerez

  26. Ou nous avons pas le même article ou il me semble qu’il y a des propositions assez concrète augmentation des personnels, en finir avec les logiques de rentabilité, plus de moyens augmentation des salaires etc….

  27. Gui Yaume dit :

    Bon ben rien en fait… Il faut, y’a qu’a… Concrètement?

  28. Qu’on aime ou que l’on aime pas le candidat il faut reconnaître qu’il sait s’entourer des gens du métier et surtout qu’il les écoute !!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
376 rq / 2,107 sec