Espace Expert – sebastien92

Profil de sebastien92

Fonction : Infirmier Infirmière en soins généraux

Expérience – Compétences : - Infirmier conseil en insulinothérapie - SSIAD - Nuits un peu partout

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 1

Nombre de réponses données : 23

Bonsoir,
Question aux collègues de SSIAD, des HAD ou au libérales.
Quand un patient adopte un attitude agressive ou violente, quelle est votre conduite ?
Je pense à une de nos patiente qui est passée maître dans l'usage de la canne anglaise comme arme contondante.
Personnellement dès que je la sent s'énerver (s'enerver = menaces et insultes ++++++) je part.
Et oui bien-sur cette dame présente une DTA en version "coté obscur de la force". Je suis pris entre éviter les coup de cannes les baffes et les "CONNNAAAAA......." et le fait de lui apporter les soins dont quand meme elle a besoins.

Signaler un abus

Réponse postée par : sebastien92

Plus 12 Moins 0

Il n'y a pas UNE techinque de toilette au lit il y en a de nombreuses toutes utiles dans certaines circonstances et à adapter en fonction de la situation. Selon si on a une ou deux bassine. Si le patient est douloureux préferer opérer par face. Le devant en premier le dos ensuite afin de limiter les mobilisations.
Si le patient se mobilise pas trop mal faire le haut puis le bas comme la plupart des écoles l'apprennent.
En fait ce que je dis toujours à mes étudiant le principale est d'etre logique dans son soins et de le faire proprement.
Changement de gant et d'eau au bon moment, respect de la pudeur, communication avec la patient, rapidité mais pas non plus baclage. C'est le principal après savoir quel bras tu fait en premier si tu lave devant ou derrière après... on s'en fiche ! Une technique ne peut pas valoir pour tout le monde en toutes circonstances.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 2 Moins 0

Perso la MACSF j'aime pas leurs méthodes. Ils sont venues dans mon IFSI faire une intervention nous expliquant en gros que si au lendemain du réveillon je travail alcoolisé sous exta et coke l'assurance pro me prendra en charge intégralement... Super la déontologie. Pour continuer il nous est distribué en fin de séance façon JT de TF1 (pour le coté psychose) une fiche d'appréciation avec nos noms adresse et signature... s'avérant être en fait un contrat d'adhésion déguisé. D'ailleurs leurs offres n'étaient pas forcément très intéressante coté mutuelle. Donc je dirais méfiance !

Réponse postée par : sebastien92

Plus 5 Moins 0

Oui en fait tu dois simplement te conformer au protocole du service tant qu'il n'est pas non plus fantaisiste. Tu peut y aller dans le stérile plus t'es propre mieux c'est pour ce genre de choses (juste un peu coûteux). En fait étant intérimaire je vois tout et son contraire. Par-ci on pique à l'alcool, par là on ne pique surtout pas à l'alcool mais avec le protocole béta (3 temps ou 4 selon si tu compte le séchage comme un temps...), a la béta alcoolique, a la chlorexedine......... En fait tant que tu fais un soins aseptique que tu te lave bien les mains avant que tu utilise des gants propres et que tu a fais une désertion de la peau tu peut te considérer comme bon. Après c'est question de pratiques et de lubies.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 5 Moins 0

oui pour moi préparation aux gants propres puis pose en stérile sachant que tu refera un passage au dakin avec tes gants stériles en gardant toujours un contact par une compresse et non directement avec ton gant qui ne sera donc plus stérile si tu n'en a pas.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 2 Moins 1

bonjour,
Si on prends le cas du modopar par exemple il existe aussi en comprimé donc normalement écrasable. Le mieux c'est éventuellement de voir si il n'y a pas une autre forme ou un générique qui le permette. Sinon dans le cas ou le patient peut vraiiiiiment pas l'avaler... Oui moi j'ouvre ou pour une gastrostomie par exemple je me vois mal passer une gélule ! Enfin en cas de doute demande au prescripteur c'est le plus simple il prescrira peut être autre chose (ou pas)

Réponse postée par : sebastien92

Plus 16 Moins 0

trouve moi une infirmière ou un infirmier qui a le temps d'écraser médicament par médicament et de le faire passer un par un en rinçant et je te paye un resto ! C'est beau sur le papier mais franchement irréalisable quand on vois les traitements des patients surtout en gériatrie ! Sur le fait de ne pas écraser les "billes" oui biensur mais franchement un par un c'est utopique ou alors on s'occupe que d'un patient dans la soirée...

Réponse postée par : sebastien92

Plus 5 Moins 0

hihihi oui déjà fait les comprimés de plavix en quantité industrielle chez une patiente qui décompensait et qui trouvait ça tout bonnement "dégelasse votre truc"...
Et c'est vrai que je me demande toujours pour les quart ou demi mini comprimés genre cardensiel ou plavix l'utilité d'en perdre la moitié enfin si le patient est stable.
Ca pose aussi le problèmes des protocoles de soins absurdes et irréalisables. Et d'ailleurs si je ne mélange pas les comprimés une fois dans l'estomac il se passe quoi ? Un petit lutin les empêche de se rencontrer ?

Réponse postée par : sebastien92

Plus 1 Moins 0

En fait c'est pas comme si on pouvais négocier. Cette dame est démente et a une mémoire à court terme d'environ une minute 30 donc il faut tout le temps se représenter dire d'où on es et donc se faire insulter en boucle et accessoirement quand on es dans la mauvaise phase se prendre un coup de canne !
Biensur j'ai tenté la négociation la ruse... en gros sur 15 jours on a réussi à la laver une fois et par une femme sinon impossible d'envisager ne serais-ce que l'idée de le faire.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 0 Moins 0

Le problème du placement c'est bien entendu posé, il s'agit d'une nouvelle prise en charge et pour l'instant on fais comme on peu... En gros pas grand chose malheureusement.
Et biensur pour attendre qu'elle se calme er repasser, impossible !

Réponse postée par : sebastien92

Plus 7 Moins 19

au pire si tu es trop prêt du patient tu peut tjs désadapter ta tubulure et la purger puis la réadapter... Parceque si tu la change tu devra de toute façon la désadapter puis adapter la nouvelle. En cas de psychose hygiénique tu retire l'opsite avec des gants propres et tu fait une détersion bêta et réadaptage avec des gants sté comme ça pas de bactéries (et si tu veux pas te destériliser en purgeant tu le fais avec une compresse sté pour pas toucher la mollette)

Réponse postée par : sebastien92

Plus 0 Moins 0

j'aime pas du tout la MACSF mais ils ont une offre pour ça qui n'est pas super chère. Tu es couvert par l'assurance pro de ton employeur soit l'agence d'intérim au pire des cas :-) mais tu a parfaitement le droit d'en avoir une personnelle en plus.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 3 Moins 2

Bonjour,

Tout dépends de là où tu habite déjà !
En ESI2 il faut savoir que tu te place sur un marché remplis d'ESI (pour avoir toutes les peines à trouver des IDE remplaçantes avec les agences j'ai remarqué et elles le disent que trouver un AS c'est vraiment pas dur...)
Si t'es sur Paris tu n'a que l'embarras du choix ! Le mieux dans ton cas est de t'inscrire dans 2 ou 3 agences comme ça tu aura plus de contacts et plus de choix.
Si c'est une question d'argent rapide vas chez Kelly c'est sérieux et ils payent à la semaine. Sinon JBM et l'Appel bossent pas mal avec l'AP semble t'il
Une petite boite sympa et qui marche bien tu a AMI médical sur le 15eme avec des missions pas trop mal.
Sur les écho que j'ai eu concernant la province c'est pas aussi détendu que paris pour les intérimaires...
Tu peu aussi faire des vacations ou en deuxième année signer un contrat d'apprentissage si ton IFSI le permet ça t'assure un salaire régulier (850 en deuxième et 1050 en troisième) mais tu dois y travailler autant d'années que d'années payées...

Réponse postée par : sebastien92

Plus 4 Moins 1

qu'est-ce que tu entends par cadre de soins ? Et pour le contrat de soins fait tu mention des accords passé entre la structure d'hospit ou d'accueil et le patients en fixant des objectifs de soins et des moyens que le patient s'engage à mètre en oeuvre pour sa prise en charge ?

Réponse postée par : sebastien92

Plus 16 Moins 0

Ok avec Will mais à un détail près. Le patient hémiplégique peu se piquer seul et c'est même conseillé mais il peu aussi bien le faire dans le ventre dans la cuisse non atteinte à peu près partout où il y a suffisament peau et où il a des sensations. Et pour peu qu'il soit fin même si l'aiguille et très courte chez certaines personnes sans la possibilité de faire un plis c'est bien d'aller dans une zone un peu plus charnue.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 4 Moins 0

tout simplement auprès de ton agence d'intérim ! Kelly est bien informé ils ont une doc là dessus. Au pire appel une mutuelle spécialisée dans les professionnels de santé.
En tout cas en cas d'accident du travail tu a la même protection que n'importe quel salarié de ta structure au détail près que ton triptyque devra être déposé à l'agence d'intérim qui reste ton employeur. Il faut retenir que tu es en mission un prestataire envoyé par l'agence donc tout souci de salaire de droits ou d'accident du travail ou de trajet doit passer par l'agence et non par la structure requérante.
Pour le congé maladie il faut deja savoir si tu es en mission ou non. Si tu ne l'est pas bah tampis pour toi tu es considéré comme en fait rien du tout ! Si tu es en mission longue durée là tu tombe sous le coup du droit du travail et des 3 jours de carence (ou pas selon ta mutuelle complémentaire...). En cas de mission de moins de trois jours en théorie tu ne perçois rien vue qu'il y'a la carence.
Voila ce que je pense savoir après un coup de fil a une agence serait approprié.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 0 Moins 0

je me permet de rebondir à cette réponse. Lorsque l'on es entre deux contrat que se passe t'il ? Puisque sur paris les missions sont souvent de 1 ou 2 jours enfin les contrat. J'ai fait des ETP sur des structures en signant quelque chose comme 4 ou 5 contrat par mois alors si je suis malade pendant mon repos (soit quand je suis pas couvert par un contrat je ne suis donc pas couvert ?

Réponse postée par : sebastien92

Plus 5 Moins 0

Chiche de boire du Cisplatine ou du 5FU !!

Réponse postée par : sebastien92

Plus 1 Moins 0

je serais toi j'irai voir du coté du traitement de nuit ou du soir et lire les interactions et effets secondaires.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 1 Moins 2

Il faut savoir quand même que les SSIAD sont pour beaucoup d'entre eux privés à but lucratif donc on peu jouer avec ce qui est de la pub et ce qui n'en est pas. Afficher SSIAD machin sur toute la voiture c'est borderline mais pas forcément publicitaire. Ecrire SSIAD machin 01.... prise en charge de qualité ca c'est complètement interdit !
Maintenant rien ne t'empêche de coller des grosses pancartes sur ta voiture avec écris dessus INFIRMIERE LIBERALE. Tu ne doit juste pas donner ton tel et faire de commentaires. Maintenant tu a généralement comme tout le monde un caducée sur ton pare-brise avec pour le plus souvent nom prénom dessus.
Et franchement pour avoir travailler dans plusieurs SSIAD jamais on m'a demandé une prise en charge après avoir vue nos voitures mais plus souvent par les pages jaunes, la coordination gériatrique (type CLIC, CCAS...), le bouche à oreille, les services de soins par l'intermédiaire des assistantes sociales.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 0 Moins 0

Bonjour,
En EHPAD selon là ou tu travail (et surtout la générosité de l'employeur) il y a une solution géniale, extérioriser le processus de réalisation des piluliers vers une pharmacie qui propose se service. Tout arrive en pilulier blisterisé avec tes demis et quarts pré-découpés et emballés au propre dans un compartiment hermétique. Tu a dans ton pilulier un rappel de la prescription et des posologies.
Maintenant si ton service est un EHPAD et n'a pas l'envie ou le budget ce qui se fait c'est de coller un autocolant sur chaque blister (plaquette par plaquette) reprenant DCI et DLC... pour entrer dans la législation sur l'affichage.
Le problème en lieux de vie c'est ce coté flou de la législation sur "l'AS réalise les actes de la vie quotidienne" et donc donner des médicaments préalablement préparés par des IDE. Là tu ne peu pas / dois pas leurs demander de suivre une PM et donc de découper les médocs ! ils doivent donc être pré-coupés et déblisterisés.
Pour choisir une méthode plutôt qu'une autre il faut avoir tout les critères en tête :
- quel budget
- qui prépare
- qui administre
En service de soins ce qui est fait le plus souvent c'est une préparation par l'équipe de nuit qu'on dira grossière dans un gros pillulier et une administration par une IDE en face du patient avec vérification de la PM systématique et donc découpage des demis au moment de l'administration (et donc là méthode de l'auto collant sur les blisters individuels)
j'espère avoir été suffisamment clair sur l'idée que j'en ai :-)

Réponse postée par : sebastien92

Plus 0 Moins 0

j'oubliais une clinique qui a des petits blisters spécifiques et émétiques pour les demis.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 6 Moins 0

Si ta question est de savoir si travailler en psy rends fou :-) la réponse est non. Maintenant la psy est comme tout les services de soins, pour y travailler il faut être à l'aise avec les pathologies rencontrés et savoir prendre du recul face à ce que l'on vois ne service.
On fais un métier ou on rencontre des situations éprouvantes. Chacun a une sensibilité différente. Le risque de travailler dans un service de psy et de ne pas savoir faire la part des choses c'est de se stresser de finir en burn-out mais ca c'est partout pareil.
Si tu te sent à l'aise avec les patho psy fonce y, si tu te sent à l'aise avec le vieillissement bosse en gériatrie, avec la pauvreté vas dans le social...
Le risque c'est de bosser là ou tu te sent mal pas de bosser avec des gens qui eux se sentent mal.

Réponse postée par : sebastien92

Plus 0 Moins 0

Biensur que les seringues sont purgeables. Pourquoi le labo aurait eu l'étrange idée de faire des seringues gradués si ce n'était pas pour pouvoir adapter la posologie ?

Quand à la précision elle est exactement la meme que lorsque l'on fait une insuline avec une seringue adaptée, que lorsque l'on prépare une seringue d'adré ou n'importe quelle seringue de quoi que ce soit...

Pour la technique tu la met la pointe en bas tu ouvre en graaaaand tes yeux, tu a la bulle en haut qui te donne le niveau de la seringue et ensuite tu purges jusqu'à la graduation désirée. Tu le fait évidemment juste avant d'injecter. Tu injecte et clic le système s'enclanche...

218 rq / 2,039 sec