Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

Ouvrir des gélules de médicaments LP

12 réponses

Bonjour,

Pour passer des traitements dans une sonde gastrique, nous ouvrons les gélules.

Seulement, on m'a dit que toutes les gélules ne s'ouvraient pas, notamment celles à "libération prolongée" (LP)

Selon une infirmière, le fait d'ouvrir ces gélules empêche justement effet retard...

Qu'en est il exactement ?

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : will

Plus 27 Moins 0

bonjour, en chercant j'ai trouvé cette réponse que je pense être assez complete

il ne faut pas couper , écraser , ouvrir les formes orales : - Gastro-résistantes (sauf pour les sondes jéjunales ) - A libération modifiée ( retard, LP, OROS, LM…), les gélules LP peuvent être ouvertes mais sans écraser leur contenu. - Contenant des principes actifs instables à la lumière ou à l’air. - A base de substances irritantes - Contenant des principes actifs toxiques - Contenant des substances à marge thérapeutique étroite ( AVK, anticonvulsivant, digoxine) - Contenant un excipient huileux (capsules)EN PRATIQUE : - s’assurer que le comprimé peut être écrasé ou la gélule ouverte.- Mettre des gants et si besoin un masque - Ecraser le comprimé le plus finement possible - disperser la poudre obtenue avec 10-15 ml d’eau . Mettre ce mélange dans une seringue. Dans le cas d'un comprimé dispersible bien remuer la solution pour enlever le gaz carbonique (risque de reflux). - si besoin stopper la nutrition entérale - rincer la tubulure- administrer le médicament- il est indispensable de bien rincer la sonde après le passage du médicamentL’administration doit se faire extemporanément : ne pas écraser les comprimés à l'avance car les principes peuvent être instables à l'air, à l'humidité ou à la lumière.
En cas d’administration de plusieurs médicaments :- NE PAS écraser plusieurs comprimés en même temps- Le mortier et le pilon devront être nettoyés entre chaque médicament- Rincer la tubulure entre chaque médicament et à la fin

sources
ANAES "Soins et surveillance des abords digestifs pour l'alimentation entérale chez l'adulte en hospitalisation et à domicile", 2000, pp 59-65
Monographie du Vidal édition 2008
Pharmacie Hospitalière Française n° 118, 1996, pp 180-196 CHU de Nîmes "Liste des médicaments administrables par sonde", 1999 (www.adiph.org)

Réponse n°2

Réponse postée par : sebastien92

Plus 16 Moins 0

trouve moi une infirmière ou un infirmier qui a le temps d'écraser médicament par médicament et de le faire passer un par un en rinçant et je te paye un resto ! C'est beau sur le papier mais franchement irréalisable quand on vois les traitements des patients surtout en gériatrie ! Sur le fait de ne pas écraser les "billes" oui biensur mais franchement un par un c'est utopique ou alors on s'occupe que d'un patient dans la soirée...

Réponse n°3

Réponse postée par : will

Plus 16 Moins 0

les pilons ne devraient servir qu'à faire de l'aïoli...
heu,pardon.

Réponse n°4

Réponse postée par : will

Plus 10 Moins 0

@Sebastien
je ne dis pas que c'est facile mais je suis toujours Ok pour un bon resto ;)
C'est un vrai problème, trop chronophage et puis je te raconte pas les apports hydriques...
Le plus important à retenir : ne jamais piller des medicaments retard mais faire de l'éducation auprès du médecin (ça peut être assez drôle parfois) pour qu'il prescrive un medicament dans une forme appropriée

Voila

Réponse n°5

Réponse postée par : Christian

Plus 9 Moins 0

Pour moi, le mieux à piler reste le Xatral, qui est bien sûr sous forme LP, donc à ne pas écraser, mais persiste à être prescrit par mon médecin adoré, même après information, et qui FAIT UNE PÂTE INFÂME QUI BOUCHE LA SONDE SYSTÉMATIQUEMENT ! Devinez ce que je fais... ! Nous faisons un beau métier, quand même !!

Réponse n°6

Réponse postée par : sebastien92

Plus 5 Moins 0

hihihi oui déjà fait les comprimés de plavix en quantité industrielle chez une patiente qui décompensait et qui trouvait ça tout bonnement "dégelasse votre truc"...
Et c'est vrai que je me demande toujours pour les quart ou demi mini comprimés genre cardensiel ou plavix l'utilité d'en perdre la moitié enfin si le patient est stable.
Ca pose aussi le problèmes des protocoles de soins absurdes et irréalisables. Et d'ailleurs si je ne mélange pas les comprimés une fois dans l'estomac il se passe quoi ? Un petit lutin les empêche de se rencontrer ?

Réponse n°7

Réponse postée par : Christian

Plus 4 Moins 0

Re-bonjour Jul ! "Tout ce qui se passe IV se passe per os", il est grand temps de tordre le cou à cette assertion aussi fausse que répandue ! L'insuline rapide se passe per os ? Un concentré de globules rouges ? Une chimio ? En fait, toutes les molécules dégradées par l'acidité de l'estomac, et il y en a un paquet, ne se passent pas per os...
Cordialement.

Réponse n°8

Réponse postée par : Sakapuce

Plus 3 Moins 0

Génial, merci beaucoup Will !

J'aime bien ce principe d'Expert, parce que du coup on n'a que des réponses argumentées !

Réponse n°9

Réponse postée par : sebastien92

Plus 2 Moins 1

bonjour,
Si on prends le cas du modopar par exemple il existe aussi en comprimé donc normalement écrasable. Le mieux c'est éventuellement de voir si il n'y a pas une autre forme ou un générique qui le permette. Sinon dans le cas ou le patient peut vraiiiiiment pas l'avaler... Oui moi j'ouvre ou pour une gastrostomie par exemple je me vois mal passer une gélule ! Enfin en cas de doute demande au prescripteur c'est le plus simple il prescrira peut être autre chose (ou pas)

Réponse n°10

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 1 Moins 0

@Sebastien : Ce qui est anormal, c'est que la galénique ne soit pas adapté. Le passage des médicaments par une SNG est je crois le soin le plus bidon que je connaisse.

Personne ne peux croire qu'on peut effectivement piler 1 cp 1/4 de Previscan. Entre ce qui reste sur le pilon, ce qui reste collé à la paroi de la sonde.

En tant qu'IADE, je me tape encore 8 x 75 cp de Plavix à passer par SNG pour des patients intubés qui passent en coro... Arggggghhhh

Réponse n°11

Réponse postée par : aurele_2013

Plus 0 Moins 0

Je sais que souvent pour les gelules, ce qui fait la LP, c'est à dire la libération prolongée, c'est l'enveloppe de la gelule en elle même qui se dissout lentement pour une absorption sur 6, 12 ou 24h.
En gros, si tu ouvres ta gelule de Loxen LP, ton patient aura dans l'estomac un Loxen "rapide"... Dur pour tenir 12h avec ça!...
Pour les comprimés, j'avoue que je ne sais pas!

Mais le mieux à piler, c'est quand même le Nimotop! Un vrai bonheur, et ça marche toujours par 2! :)

Réponse n°12

Réponse postée par : Jul_2013

Plus 1 Moins 2

Tout ce qui se passe IV, se passe per os... Une autre solution au problème de pilon et autres "écrase-médicaments". Et puis bien plus simple ; il ne reste qu'à prélever ou diluer ! ( ATB type ceftriaxone, rifampicine,... mais aussi antalgique type nefopam,...)

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
790 rq / 1,324 sec