Espace Expert – Alex-lux

Profil de Alex-lux

Fonction : Infirmier Infirmière anesthésiste

Expérience – Compétences : IADE Bloc - Smur

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 1

Nombre de réponses données : 36

Bonjour, ma questions s'adresse plutôt aux IADE, IBODE et tous ceux qui bossent au bloc opératoire.

Nous aimerions tous nous mettre aux calots tissus, personnalisés.

Avez-vous cette pratique dans vos blocs ?

Signaler un abus

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 14 Moins 17

Comprends pas bien, tu veux savoir quoi ?

Si tu surveilles comme une transfusion ? Dans ce cas la réponse est oui. Tu as 6 heures (de mémoire) pour le repasser. Le risque est de repasser des bactéries.

Le deuxième risque est la surcharge volémique, surtout des personnes âgées avec une fonction cardiaque altérée.

Sinon, pas de contrôle ultime bien sûr !

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 2 Moins 0

Oui, une entreprise peut vous refuser un DIF (Droit Individuel à la Formation), pendant 2 ans.

Il n'a même pas besoin d'argumenter son refus !

Au bout de 2 ans, le salarié peut bénéficier d'un CIF : Congé Individuel de Formation, via un organisme qui enverra la facture à votre entreprise...

Le mieux est donc de négocier...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 6 Moins 5

J’ai toujours travaillé en 12h, et je ne me vois pas travailler autrement (ah si : en 24h !)

Pour moi, l’énorme avantage est de ne pas être à l’hôpital tous les jours. On peut faire autre chose loisirs ou bosser ailleurs ;)

L’inconvénient c’est que parfois les journées peuvent être vraiment vraiment dures.

Je ne suis pas sur que les urgences soient le meilleur service dans lequel travailler en 12h…

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 1 Moins 2

Bonjour Pan88

Prendre une assurance RCP / PJ dans la fonction publique, ce n'est pas obligatoire, mais ce n'est pas idiot:

Pour résumer, dans le public, il existe la notion de responsabilité administrative : l'administration va répondre dans la majorité des cas des fautes de ses agents

Sauf dans un cas : la faute détachable (Volontaire et intentionnelle, ou d'une gravité importante)

On peut se dire que pour qu'une faute soit détachable, il faut y aller fort. Peut être, mais qu'est-ce qu'une gravité importante ? Ça peut arriver à tout le monde !

De plus, il peut être intéressant d'avoir un avocat différent de celui de son hôpital...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 2 Moins 0

Comme d'habitude, ça dépend de l'habitude ou de la compétence de votre gestion...

Je suis entré à l'école d'IADE le 1er octobre 2005, je n'ai donc eu que 19 CA en 2005.

Lorsque nous sommes arrivés dans notre nouveau service 2 ans après (oct 2007), il a fallu que l'école d'IADE produise une attestation assurant que nous n'avions pas eu de CA en octobre novembre décembre 2005.

Il a fallu aussi que je récupère une fiche récapitulative de mon ancien établissement.

Bilan des courses après une longue négociation jusqu'à la direction : 31 CA l'année suivante :)

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 17 Moins 0

Bonjour Nath,

l'IADE est autorisé à intuber, parce que c'est son métier...

Les actes qu'un infirmier anesthésiste peut réaliser ne sont pas limitatifs, mais encadrés par l'article R4311-12 du code de la santé publique.

"L'infirmier ou l'infirmière, anesthésiste diplômé d'Etat, est seul habilité (...)

Il accomplit les soins et peut, à l'initiative exclusive du médecin anesthésiste-réanimateur, réaliser les gestes techniques qui concourent à l'application du protocole."

Parmis les gestes techniques, l'intubation, donc, mais aussi la pose de KT artériels par ex.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 5

Bonjour Will,

Je n'ai pas la réponse directe à votre question, mais l'AP édite chaque année un petit fascicule reprenant le programme de formation continue pour l'année en cours.

Vous avez déjà dû le lire, il y a des pictogrammes pour chaque public concerné, ex. carré pour le personnel administratif, triangle pour les paramed, etc...

Je ne peux pas vous aider plus, désolé...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 1 Moins 0

@Sebastien : Ce qui est anormal, c'est que la galénique ne soit pas adapté. Le passage des médicaments par une SNG est je crois le soin le plus bidon que je connaisse.

Personne ne peux croire qu'on peut effectivement piler 1 cp 1/4 de Previscan. Entre ce qui reste sur le pilon, ce qui reste collé à la paroi de la sonde.

En tant qu'IADE, je me tape encore 8 x 75 cp de Plavix à passer par SNG pour des patients intubés qui passent en coro... Arggggghhhh

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 1

Merci pour vos réponses.

En gros, le CLIN n'aime pas. Soit.

Aux US, les soignants traitent leurs propres tenues, et ont des calots persos. Je ne suis pas certain qu'on ait beaucoup de leçons à leur donner en matière d'infection du site opératoire / liées aux soins.

D'autant que eux, aux moins, osent publier tous leurs chiffres de morbi mortalité...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 24 Moins 2

J'ai une autre lecture pour argumenter le prélèvement artériel en fémoral :

Les actes professionnels définis dans le code de santé publique sont décrits très précisément, chaque mot est pesé.

Pour les VVP par exemple: on ne peut perfuser que sur des "veines superficielles" des "membres" (R4311- 7)

En revanche, à l'alinea 36, on a : "Prélèvements de sang par ponction artérielle pour gazométrie ;"

Aucune artère n'est précisée. La voie fémorale est donc tout a fait autorisée.

Celà dit, la technique mérite d'avoir été vue plusieurs fois, et d'avoir un minimum de notions d'anatomie pour savoir vers où orienter l'aiguille et éviter de se payer le nerf.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 10 Moins 0

Eh oui, c'est flou parce que contrairement à la réanimation et aux USIC, il n'y a aucun ratio prévu par le décret du 5 avril 2002 : http://admi.net/jo/20020407/MESH0220983D.html

En revanche, on trouve dans ce même décret la définition d'une USC :

La surveillance continue est pratiquée dans les établissements de santé comprenant une ou exceptionnellement plusieurs unités, si la taille de l'établissement le justifie, organisées pour prendre en charge des malades qui nécessitent, en raison de la gravité de leur état, ou du traitement qui leur est appliqué, **** une observation clinique et biologique répétée et méthodique. ****

Quand j'ai bossé en tant qu'IDE en USC à 1 ide pour 8 lits, nous avons envoyé CHAQUE JOUR une lettre à la direction / copie à l'ARH, disant que nous n'avions pas les moyens d'exercer une "observation clinique méthodique", contrairement à ce que la loi impose.

Et bien ça marche...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 6 Moins 1

Je ne me prononcerai pas parce que je n'ai pas l'expertise juridique nécessaire.

Mais le principe me terrifie...

L'IDE est quand même censé être autre chose qu'un distributeur de médocs !

J'ai fait 3 ans d'études pour ne pas donner le Loxen prescrit de ma patiente qui ce matin a 10/6 de pression artérielle...

On fait comment avec ce système à la con ?

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 0

Je comprends totalement la vision de Tttom, pour avoir et la même formation, et probablement le même genre d'expérience en tant que "Chariot d'urgence mobile"...

Je le trouve quand même un peu dur. Dans pas mal de cas, les IDE bipent ou appellent non pas un service, mais un réa de garde, qui peut se trouver n'importe ou, sans sac.

Donc ajouter un manche de laryngo, une lame 4 et une sonde de 7.5 me parait quand même pas mal...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 4 Moins 1

Bon, je ne pense pas que ce soit ici le mieux pour répondre à ce genre de question. C'est au médecin de la consult de répondre.

Mais quand même : le gaz en inhalation, c'est très probablement du protoxyde d'azote mélangé à 50/50 avec de l'oxygène.

C'est le "gaz hilarant", qui permet une analgésie de surface au bout de 3 mn. En association avec de l'Acupan, je ne connais pas, mais pourquoi pas.

La différence entre les deux, c'est que ce sont 2 antalgiques différents... Je ne sais pas quoi vous répondre d'autre.

Le poids et l'allergie n'ont pas grand chose à voir là dedans. Un enfant de 15 kg peut très bien inhaler du proto.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 18 Moins 3

Le débit est également à adapter... à la situation !

Passer un CGR à une dame âgée dans un contexte d'anémie, ce n'est pas pareil que de transfuser un polytraumatisé qui a une rate et un fémur ouvert.

On peut parfaitement passer des culots globulaires en 1,30 ou 2 minutes par un accélérateur / réchauffeur de perfusion, tout en respectant parfaitement les règles d'hémovigilance.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 8 Moins 0

Bonjour Nounou !

Déjà, tu n'es plus en exercice illégal, tu es inscrite au tableau et tu as un n° d'ordre à donner à ta CPAM, ce qui est de loin le + important...

Après, OUI la cotisation est obligatoire, mai c'est un pb entre toi et l'Ordre, en aucun cas un pb avec l'Etat ou un pouvoir public.

Ne pas payer sa cotisation, c'est un peu comme ne pas payer un abonnement internet. Il vont te menacer, envoyer 1, 2 lettres de relance... *

Et finalement PEUT ETRE aller au contentieux si ils existent encore...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 8 Moins 0

Le risque est le suivant :

En changeant de département, vous allez changer de CPAM. Certaines vous menacent très rapidement de déconventionnement si vous ne leur envoyez pas votre numéro d’inscription au tableau départemental.

D'autres, comme visiblement la vôtre, sont beaucoup plus coulantes...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 5 Moins 0

Bonjour,

Le décret de 94 sur la sécurité anesthésique ne précise pas de délai. Le seul élément est que "la consultation pré-anesthésique aura lieu plusieurs jours avant l’intervention"

La Société Française d'Anesthésie Réanimation considère que le délai "doit rester cependant court et cohérent avec l’importance de l’intervention prévue, le terrain du malade et, le cas échéant, avec la stabilité de son état pathologique."

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 1 Moins 1

Bonjour,

A titre personnel, je suis accro aux 12h, tout simplement parce l'idée d'aller tous les jours à l'hôpital m'angoisse :)

Plus sérieusement, tu trouveras d'autres arguments ici : http://experts.actusoins.com/2011/05/travailler-en-12-h-avantages-et-inconvenients-2/

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 0

Lorsqu’un agent, quelle que soit sa position au regard du statut qui lui est applicable, quitte définitivement la fonction publique hospitalière, les jours ou heures accumulés sur son compte épargne temps doivent être soldés avant sa date de cessation d’activités.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 5 Moins 1

Je ne connais pas bien la problématique du remplacement (avec vos feuilles ? )

Ce qui est sûr, c'est que sans numéro d'inscription au tableau, pas de conventionnement de la caisse d'assurance maladie de ton département... En tout cas la plupart sont intransigeantes là dessus.

Après, inscription ne veut pas dire cotisation...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 9 Moins 0

Bonjour,

Un peu de lecture : https://www.actusoins.com/3062/fin-de-vie-en-reanimation-de-nouvelles-recommandations.html

Tu retrouves le concept de LATA.

On pourrait prendre un exemple : Un patient est en phase terminale de cancer. Une décision de LATA a été prise en accord avec TOUTE 'équipe soignante et la famille. On accentue les soins de confort, d'antalgie, etc... mais on décide que s'il fait un arrêt, on ne le réanimera pas. Il devient donc "NTBR", même si le concept est plus anglo saxon.

C'est un peu plus clair ?

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 7 Moins 0

Compliqué.

Pour parler pudiquement, l'essentiel du recrutement se fait par "cooptation" : Un IDE ui fait du rapat' trouve que tu bosses bien, et te propose de rentrer dans une société d'assistance.

Mais il ya toujours un moyen stratégique : présenter sa candidature vers les mois de mai et juin, quand les boîtes préparent la saison d'été, où les équipes sont renforcées.

Bon courage !

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 0

Bon...

Est-ce que ça se fait ? Oui, bien sur, c'et un secret de polichinelle, et l'inspection Générale des Affaires Sociales y a même consacré un article : https://www.actusoins.com/9248/fonction-publique-hospitaliere-le-tabou-du-cumul-dactivite.html

Après, ça reste interdit.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 3

Oui, c'est effectivement une tradition, mais plutôt entre médecins...

Pendant pas mal de temps après l'IFSI, je me suis fait passer pour un externe pour ne pas payer les consult spécialisées...

Mais en tant qu'IDE puis IADE, j'ai toujours raqué...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 0

C'est simple : faute de personnel suffisant, impossible d'accompagner les patients au tribunal.

Les tentatives de vidéo conférences sont ridicules, on se croirait en 1980...

Mais bon, ça a l'air d'aller mieux ailleurs...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 10 Moins 2

La déclaration d'événement indésirable est sans doute à faire, mais c'est une étudiante qui pose la question...

Et puis je trouve relativement irresponsable de sous-anticoaguler la patiente de son propre chef sous prétexte que la présentation adaptée n'est pas dans le service.

Certes, la bulle des seringues préremplies permet d'administrer la bonne dose, mais il ne faut pas non plus prendre cette présentation pré-remplie pour un dispositif totalement révolutionnaire, ce n'est avant tout qu'une présentation marketing.

Je ne vois pas bien en quoi réaliser un simple calcul de dose, ajouter 0,2 ml dans une seringue de 1ml sera dangereux pour le patient.

Pour info, dans un grand nombre de pays avec moins de fric, la seule présentation dispo est le Lovenox 10 000 UI / 1ml.

Les IDE prélèvent le dosage prescrit. Ce n'est sans doute pas l'idéal, mais je prends juste l'exemple pour que vous relativisiez...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 3 Moins 0

Bonjour,

L'expérience minimale pour S'INSTALLER en libéral est bien de 24 mois.

En revanche, vous pouvez effectuer des REMPLACEMENTS au bout de 18 mois de DE.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 7 Moins 0

Je ne connaissais pas cette technique du tampon :)

Pour le reste, il n'y a strictement aucune logique, c'est de la bêtise de cadre, comme il en existe malheureusement quelques unes.

Quand arriveront dans votre service les prescriptions informatisées et validations des soins par l'IDE sur informatique, elles vont convulser...

Plus sérieusement, si l’argument consiste à dire que "ce n'est autorisé qu'aux médecins", c'est à pleurer.

Ton nom, prénom et fonction sont clairement identifiés, et tu signes par dessus ! Que demander de plus ? ??

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 6 Moins 0

Salut, j'étais dans la même problématique que toi...

3 moi avant la fin de ma dispo, j'ai appelé le siège de l'AP, et une dame très sympa m'a dicté un paragraphe que j'ai envoyé . (elle m'a dit en lettre simple, mais j'ai envoyé un recommandé A/R, je connais l'AP...)

EN gros, c'était :

"Je demande la prolongation de ma mise en disponibilité de la FPH pour [MOTIF] pour une durée de un an."

Avec dans le courrier mon n°d'identifiant APH, mon dernier service d'affectation.

Pas eu de news depuis, mais j'ai reçu l'accusé de réception...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 0 Moins 0

En voyant le verre a moitié plein, on pourrait dire que c'est plutôt une bonne nouvelle, non?

Votre hôpital vous libère de votre obligation de servir, vous êtes libre de travailler partout où vous le souhaitez.

Votre statut est donc exactement comme les autres diplômés qui sortent de l'IFSI : vous postulez où vous voulez !

A priori il n'y a aucunement besoin de mutation...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 4 Moins 0

C'est quoi une CIP ?

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 7 Moins 0

+1

Ce n'est pas négociable :) Par co tre, une transfusion en urgence vitale immédiate nécessite une bonne organisation, et il fut un(e) IDE exclusivement dédié à cette tâche, sinon ce n'est pas jouable.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 8 Moins 0

L'hyperthermie n'est pas une contre indication à une transfusion.

Simplement, tu auras un élément de surveillance moins spécifique que chez un patient normotherme.

Noter une tempet' AVANT la TRANSFUSION est OBLIGATOIRE (CIRCULAIRE DGS/DHOS/AFSSAPS N° 03/ 582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l’acte transfusionnel.)

Du coup, si tu est face à une réaction transfusionnelle de type frissons/hyperthermie, ou à une contamination bactérienne du culot, tu va devoir faire avec cette hyperthermie pré existante.

Si ton patient chauffe à 39,5 °C, il est probable qu'il ne monte pas plus haut, donc tu devras faire particulièrement attention aux autres signes d'incidents transfusionnels.

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 6 Moins 0

Malheureusement, en dehors de la réa ou de la SSPI, il n'y a pas de quotas officiels IDE / Patients.

A titre personnel, je pense que vous ne devriez pas hésiter une seule seconde à partir, mais c'est facile à dire derrière son écran...

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 1 Moins 4

D'accord avec Mandragore, le port de gants stériles n'est PAS indispensable pour la pose de VVP, MAIS on PUET poser une VVP en stérile...

Sinon, les recommandations actuelles relèvent 96 heures pour le maintien en place d'une VVP

SFHH. Pose et entretien des cathéters veineux périphériques, critéres de qualité pour l’évaluation et
l’amélioration des pratiques professionnelles. Avril 2007, 18 pages. (NosoBase n°18913)

SFHH. Prévention des infections liées aux cathéters veineux périphériques, recommandations pour la
pratique clinique. Novembre 2005, 68 pages. (NosoBase n°16251)

248 rq / 0,910 sec