Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

s/c HBPM

8 réponses

une patiente a 0,6 de Lovenox matin et soir. un matin, plus de 0,6 mais que des 0,4. Dans mon ancien stage en cardio, j'avais eu le meme probleme, les ide m'avaient dit que pour eviter de piquer deux fois le patient, elle mettait les 0,4 ainsi que les 0,2 restant dans une autre seringue avec aiguille de s/c adaptée. regle d'aseptie aux normes puis respect-confort patient pour eviter deux injections.
je me retrouve donc ds la meme situation dans mon nouveau lieu de stage, je fais comme on m'a deja appris, comme ci-dessus et je me fais pourir par l'ide en me disant que ce n'est pas correcte, qu'elle n' jamais vu faire ça et que la patiente aura ses 2 injections jusqu'à obtention des 0,6.
etant donnée que je ne suis encore qu'etudiante, j'aurai aimé savoir si la technique de la cardio est appliquable ou est-ce la seconde la meilleure? merci pour vos reponses

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : Alex-lux

Plus 10 Moins 2

La déclaration d'événement indésirable est sans doute à faire, mais c'est une étudiante qui pose la question...

Et puis je trouve relativement irresponsable de sous-anticoaguler la patiente de son propre chef sous prétexte que la présentation adaptée n'est pas dans le service.

Certes, la bulle des seringues préremplies permet d'administrer la bonne dose, mais il ne faut pas non plus prendre cette présentation pré-remplie pour un dispositif totalement révolutionnaire, ce n'est avant tout qu'une présentation marketing.

Je ne vois pas bien en quoi réaliser un simple calcul de dose, ajouter 0,2 ml dans une seringue de 1ml sera dangereux pour le patient.

Pour info, dans un grand nombre de pays avec moins de fric, la seule présentation dispo est le Lovenox 10 000 UI / 1ml.

Les IDE prélèvent le dosage prescrit. Ce n'est sans doute pas l'idéal, mais je prends juste l'exemple pour que vous relativisiez...

Réponse n°2

Réponse postée par : Christian

Plus 5 Moins 0

Salut ! Dans tous les cas, il y aura une imprécision, puisque l'une des deux seringues ne sera utilisée qu'à moitié mais "à vue d'oeil". Imprécision tout à fait relative d'ailleurs, la dose prescrite l'étant souvent "à la louche" (en fonction du poids, souvent arrondi, du risque, souvent surévalué, de l'efficacité du produit, variant d'un individu à un autre... etc...) Alors, transférer les deux seringues dans une "tuberculine" d'1 cc en laissant la bulle sacro-sainte surnager ou piquer deux fois après avoir évacué la moitié de la deuxième seringue, c'est bonnet blanc et blanc bonnet si le transvasement se fait dans les plus parfaites règles d'asepsie. Ce n'est pas la "douleur" provoquée par l'injection d'un Lovenox, quasi-nulle, qui peut faire opter pour une solution ou une autre, plutôt les risques de faute de manipulation. Les hématomes, si les injections sont pratiquées bien au-delà de la fameuse "main" entre l'ombilic et le point d'injection (bien souvent trop courte, cette main !), ne seront pas plus nombreux avec deux injections plutôt qu'une. Perso, je piquerais deux fois...
Par contre, l'argument consistant à dire "je n'ai jamais vu faire ça donc c'est pas bon" est idiot !
Tertio, tu peux signaler le dysfonctionnement... mais le temps que cela soit traité et éventuellement corrigé, va bien falloir piquer, non ?

Réponse n°3

Réponse postée par : will

Plus 2 Moins 0

bonjour,
on peut tout à fait regrouper 2 seringues dans une seule pour obtenir le bon dosage (sous condition de respect des règles d'asepsie tout comme on peut purger une seringue préremplie (tête en bas).

Réponse n°4

Réponse postée par : snickers69

Plus 2 Moins 1

Réponse n°5

Réponse postée par : Jul_2013

Plus 1 Moins 0

Douleur quasi nulle... si c'est ponctuel seulement ! Le Lovenox étant prescrit sur plusieurs jours, si par chance le patient n'a "que" cette piqure mais ils ont souvent plusieurs injections et à la looooonnnguuuue c'est surement trèèès génant cette "piqure" même si ce n'est qu'un Lovenox...

Sinon si par chance tu avais eu de 0,8 ml, tu purges jusqu'à 0,6 ml ( c'est gradué ) et en prime, tu gardes la bulle ! Après si tu n'en as pas... du moment que tu respectes les règles d'asepsies... Ou piquer 2 fois ton patient pour une journée... à condition de recommander le bon dosage pour la journée suivante... :)

Réponse n°6

Réponse postée par : Christian

Plus 0 Moins 0

Bonjour Jul ! Je maintiens le "quasi-nulle" pour m'être fait à moi-même une série d'un mois de Arixtra suite à une fracture du péroné; plâtrée, comme de bien entendu. Et bien entendu, les injections ont été pratiquées très loin de l'ombilic, et donc n'ont provoqué quasiment aucun hématome.
En ce qui concerne la sacro-sainte bulle, vous avez réfléchi à la contenance d'une aiguille sous-cutanée ? Pensez-vous que le fait de la purger de son contenu change grand chose à son effet thérapeutique ? Pour mémoire, je rappelle que l'Arixtra est disponible en seringues de 0,25 ou 0,50. Du simple au double ! Alors, un ou deux picolitres de plus ou de moins... Je pense que nous avons autre chose à faire que de nous prendre la tête pour ce genre de détail...

Réponse n°7

Réponse postée par : snickers69

Plus 4 Moins 5

Bonjour,

il est évident que la première question a se poser est : pourquoi n'y a t-il pas le bon dosage?
la seconde : les seringues conditionnées comme le lovenox sont conditionné avec une méthode qu'il ne faut surtout pas modifier (comme votre technique de transfert de produit) la petite bulle que vous voyez dans la seringue est prévu pour favoriser la diffusion du produit en sous cutané ... en déconditionnant, vous retirez ce bénéfice... d'ou thérapeutique moins efficace.
la technique de piquer deux fois est imprécise de toute façon (comment savoir la dose exacte injecté ? les HBPM demandent une précision minutieuse dans la dose d'ou les seringues pré dosé. aussi la prise en compte du confort du malade ne semble pas prioritaire (moi personnellement j’aimerai pas être piqué deux fois pour un même produit.
la procédure est de faire une fiche de déclaration de dysfonctionnement car il n'y a pas le dosage prescrit et du coup toute autre thérapeutique mise en oeuvre (même en dépannage avec le système D décrit) est inadapté

Réponse n°8

Réponse postée par : snickers69

Plus 0 Moins 1

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
779 rq / 1,174 sec