Dérogation pour exercer certains “actes exclusifs” au bloc : de nouvelles précisions apportées par arrêté

Un arrêté, publié samedi au Journal officiel détaille des conditions de réalisation de l'aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration par des infirmiers diplômés d'Etat non IBODE. 

© iStock

Après de multiples rebondissements, les conditions et les modalités nécessaires pour  exercer les actes dits du "1b" au bloc (aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration) habituellement réservés aux seuls IBODE, semblent se cristalliser. 

L'arrêté, paru samedi, complète un décret paru le 31 janvier dernier (lire l'article paru sur ActuSoins à ce sujet). 

On y apprend ainsi que la durée de formation - obligatoire pour obtenir une dérogation pour la pratique de ces actes et fixée à 21 heures  - doit  être "dispensée au sein d'une école autorisée pour la préparation du diplôme d'Etat" d'Ibode. 

A cet arrêté sont annexés les renseignements contenus dans le dossier de demande d'inscription à l'épreuve de vérification des connaissances, l'attestation de l'employeur pour l'inscription à la demande d'autorisation à apporter une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration, le contenu de la formation complémentaire prescrite à un infirmier à l'issue de l'épreuve de vérification des connaissances et le modèle d'attestation de suivi de la formation complémentaire aux actes et activités définis au [1b]. 

Pas après le 31 mars

Seuls les infirmiers dont l'employeur atteste qu'ils exercent une fonction d'Ibode (faisant fonction) depuis une durée au moins égale à un an en équivalent temps plein à la date du 31 décembre 2019, et qui apportent de manière régulière une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration au cours d'interventions chirurgicales, sont concernés par cette possibilité, rappelle-t-on. 

Pour cela, les infirmiers éligibles à la dérogation doivent demander une autorisation avant le 31 mars 2021. Ils devront suivre la formation requise de 21 h avant le 31 décembre 2025 dans le but d'obtenir une autorisation définitive. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
257 rq / 1,450 sec