Covid-19 : l’Ordre des infirmiers réclame sept mesures d’urgence pour les soignants

Face à l'épidémie de Covid-19, l'ONI (Ordre national des infirmiers) appelle à des mesures d'urgence "pour garantir et organiser la continuité des soins dans la durée". 

Covid-19 : l'Ordre des infirmiers réclame sept mesures d'urgence pour les soignants

Protéger les soignants

"Les professionnels de santé ne doivent pas être de possibles vecteurs de contamination. Les équipements de protection (masques, lunettes, gants, blouses...) doivent impérativement et urgemment être mis à disposition de tous les professionnels de santé : médecins, pharmaciens, infirmiers, chirurgiens-dentistes, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, aides-soignants...", demande l'ONI. 

Lire aussi : masques FFP2 et masques chirurgicaux : consignes et bénéficiaires

Faciliter leur mobilisation

Afin de rendre possible la mobilisation des soignants, l'ONI demande la mise en place de solutions de garde d'enfants "exclusivement dédiés aux soignants, adaptées à leurs besoins, tout en veillant à ce que ces dernières respectent au maximum les mesures de précaution sanitaire". 


Lire aussi : dès lundi, les écoles seront ouvertes pour les enfants des professionnels de santé qui ne disposent pas d'un moyen de garde

Il s'agit aussi de "mettre en place des mesures exceptionnelles pour organiser les roulements, les temps de repos", afin "d'éviter l'épuisement extrême et d'assurer une disponibilité des professionnels dans la durée". 

LONI demande par ailleurs un assouplissement du code de la santé publique "de manière provisoire", pour "permettre aux infirmiers libéraux titulaires et remplaçants d'exercer en même temps sur leur zone d'intervention". 

Enfin, il demande aux infirmiers "qui le peuvent", de "rejoindre la réserve sanitaire"

Organiser les soins, notamment à domicile 

"Aujourd'hui, 130 000 infirmiers libéraux se déplacent au domicile des patients sur tout le territoire. L'activité de ces derniers est déjà ou s'apprête à être significativement impacté par l'épidémie de Covid-19, soit parce qu'ils assureront la surveillance à domicile des patients atteints qui le nécessitent, soit parce qu'ils prendront en charge plus de patients (non atteints) , et notamment des patients dont l'opération a été déprogrammée ou la sortie d'hôpital accélérée pour maximiser les capacités hospitalières", explique l'ONI. 

"Ces derniers nécessiteront une attention particulière, aussi bien en termes de soins dispensés que d'analyse critique de leur situation, ou encore d'approche globale (prise en compte de la situation sociale, familiale, intervention ou non d'aidants...). 

L'ONI demande ainsi d'identifier et de distinguer des infirmiers exclusivement dédiés à la surveillance à domicile des patients atteints de Covid-19 des infirmiers en charge des patients non atteints. 

Enfin, l'instance souhaite que soit publiés en urgences des décrets relatifs au télésoin. "Le télésoin permettra aux infirmiers de suivre à distance (potentiellement plus fréquemment) les patients atteints de Covid-19". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
277 rq / 2,004 sec