Parcoursup : les études en soins infirmiers en tête des choix des futurs bacheliers

Les formations sanitaires ou sociales - essentiellement des IFSI - ont été choisies par un futur bachelier sur dix. Les IFSI, avec 9,6% des voeux confirmés, sont d'ailleurs la formation la plus demandée sur Parcoursup, suivie par la licence de Droit (4,6% des voeux), et la PACES (3,3% des voeux), indique une note du Sies (Systèmes d'information et études statistiques) du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation. 

Alors que Parcoursup, la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur a été mise en place l'an dernier pour les étudiants universitaires, elle s'est ouverte cette année aux futurs étudiants en soins infirmiers en formation initiale, qui ne passent donc plus par un concours d'entrée pour intégrer l'IFSI. 

Pour rappel, les candidats peuvent formuler sur Parcoursup 10 voeux ou voeux multiples (comportant des sous voeux) selon les établissements, sans les classer. Une fois les voeux formulés (du 22 janvier au 14 mars dernier), les candidats avaient entre le 15 mars et le 3 avril 2019 pour les confirmer. 

Avec 539 117 voeux confirmés (voeux et "sous-voeux"), la formation menant au diplôme d'Etat d'Infirmier est la plus attractive de Parcoursup. "Les formations sanitaires ou sociales - essentiellement les IFSI - ont été choisies par 1 candidat sur 10; pour 13% d'entre eux, c'est l'unique filière demandée. Elles représentent 10,4% des voeux confirmés", mentionne la note. 

Plus de 9 candidats sur 10 ayant émis un voeu en IFSI, ont choisi au moins deux établissements et 47% ont choisi des établissements dans au moins deux regroupements d'IFSI différents. 

Par ailleurs, la note mentionne "une certaine complémentarité entre les voeux en PACES et en DE sanitaire et social. Plus d'un candidat sur cinq ayant confirmé un voeu en PACES choisit aussi une formation sanitaire et sociale, pour l'essentiel en IFSI". 

539 117 voeux... pour 30 920 places

L'attractivité d'une formation a ses limites. Car la formation en soins infirmiers reste "sélective", même sans concours.

Un arrêté publié samedi au Journal officiel, fixe d'ailleurs à 30 920, le nombre d'étudiants à admettre en première année d'études en soins infirmiers.

Sur dossier, les IFSI auront donc à se positionner sur les candidats.  Cela signifie que la décision prise au terme de l'examen de voeux peut être une acceptation de candidature, une acceptation de candidature conditionnée par le suivi de dispositifs d'accompagnement pédagogique adaptés et de parcours personnalisés ou simplement le refus de candidature. 

"L'examen des dossiers veillera à la diversité des profils de recrutement, caractéristique de cette filière de formation[...] Les candidats ayant suivi une préparation à l'entrée en IFSI en 2018-2019 pourront faire valoir cette préparation dans leur dossier de candidature sur Parcoursup", explique une autre note du ministère, datée de janvier 2019. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Lire aussi sur le même thème:

Parcoursup : première rentrée pour les ESI (déc 2018)

Suppression du concours d'entrée en IFSI : la sélection reste de mise (juillet 2018)

Suppression de concours d'entrée en IFSI : des heureux et des mécontents (juillet 2018)

IFSI : le concours sera supprimé dès 2019 (Juin 2018)

Les prépas IFSI dans le brouillard (Oct 2018)

Suppression du concours d'entrée en IFSI : quelles répercussions pour les aides-soignants en reconversion ? (Nov 2018)

Promotions professionnelles en IFSI : un quota minimum qui surprend (décembre 2018)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
252 rq / 1,490 sec