Les prépas IFSI dans le brouillard

L'annonce tardive de la suppression du concours d'entrée en IFSI, début juillet, a profondément impacté les classes préparatoires à ce concours, essentiellement privées, et déboussolé les étudiants qui y étaient inscrits. Tandis que les conditions d'admission en IFSI ne sont toujours pas décidées, les écoles tâtonnent.


Les prépas IFSI Institut de Formation en Soins Infirmiers dans le brouillard

Les classes préparatoires au concours d'entrée en IFSI naviguent à vue. Leur raison d'être a fortement vacillé depuis l'annonce de la suppression du concours début juillet. Cependant, les inscriptions étaient déjà finalisées et il était bien trop tard pour que les inscrits dans ces prépas, souvent payantes, changent leur fusil d'épaule puisque les démarches sur Parcoursup étaient déjà finalisées...

« En juillet, la hotline de la FNESI sonnait toute la journée, se rappelle Ludivine Gauthier, présidente de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI). Des étudiants et des parents nous contactaient aussi par mail. » Léa, étudiante en prépa à Toulouse, s'est sentie à la fois désemparée à l'annonce de la suppression du concours, car « Parcoursup va sélectionner sur les notes et favoriser une élite », et un peu obligée de poursuivre dans la voie de la prépa, puisqu'elle était déjà inscrite. Elle et ses 17 camarades s'interrogent beaucoup, témoigne leur professeur, Valérie Rasson.

Incertitudes

« On se sent obligées de faire confiance à l'école, souligne Mélissa, également étudiante, mais on voit bien que personne ne sait ce qui sera demandé. C'est très frustrant. » Professeurs et écoles naviguent à vue, au rythme des travaux du comité de suivi de l’universitarisation des formations paramédicales, pas encore finalisés et encore moins traduits de manière réglementaire... Les professeurs ne peuvent tout simplement pas répondre aux questions des étudiants. Ils ont a priori reçu l'assurance que le fait d'avoir suivi une prépa sera valorisé dans Parcoursup. Mais ils ne savent pas comment... Sera-ce via les notes qu'ils obtiendront ou via leur capacité à décrocher un ou des stages ? Dans le doute, les professeurs de plusieurs prépas contactés notent des travaux et des tests, et incitent les étudiants à rechercher des stages... Pour le moment, rien ne dit par ailleurs que les IFSI organiseront des oraux.

« Toutes les préparations ont revu leur programme de formation pour l'adapter à ce qu'elles imaginent être les nouveaux attendus », indique Claude Lopez, responsable de la commission Santé de la Fédération nationale de l'enseignement privé* et directeur d'un groupe de prépas, notamment sanitaires. Celles que nous avons contactées ont orienté le leur vers la préparation de la première année d'études en IFSI et, parfois, un « accompagnement pour la valorisation du dossier sur Parcoursup ».

« Dans notre programme, nous avions déjà deux autres objectifs, explique Jean-Pierre Palka, responsable du pôle Santé du lycée (public) Valentine Labbé, à La Madeleine (Nord). Confirmer leur choix d'orientation via un stage d'observation de trois semaines et préparer au mieux la première année », avec par exemple un focus sur la biologie, l'expression écrite ou les maths. « Je traite de sujets qu'on n'a plus le temps traiter en IFSI comme la précarité, l'autisme... des sujets qui font partie de la culture générale d'un soignant », précise Valérie Rasson.

Certains en tout cas surfent sur la vague de la réforme et proposent aux bacheliers qui se destinent aux études en soins infirmiers de coûteuses « prépas Parcoursup » en ligne. Pour Ludivine Gauthier, certaines relèvent de « l'arnaque ».

Prépa à la première année

Certaines des prépas contactées n'ont pas observé de baisse des inscriptions ou de désinscriptions. Mais l'Institut Galien, à Lille, a préféré n'ouvrir qu'un seul groupe (au lieu de deux les années précédentes) et donc refusé quelques étudiants. Sa directrice a informé tous les candidats de la réforme et aurait accepté les désistements mais « aucun inscrit ne l'a demandé », indique-t-elle. Selon Claude Lopez, « le nombre d'étudiants (en prépa privée, NDLR) a baissé de 10 à 20%, dans les établissements qui n'ont pas arrêté leur activité ».

Certains instituts ont supprimé leur prépa, voire carrément fermé boutique, avance-t-il sans préciser lesquels... L'enquête menée par la FNES en juillet auprès des prépas IFSI indique que 50% (de celles qui y ont répondu) envisagent une fermeture totale... Si elle n'offrait pas aussi deux BTS, l'école La Pradette, à Toulouse « mettrait la clé sous la porte », indique Nicolas Piqué, son directeur.

Pour Aymeric Le Corre, infirmier libéral et titulaire d'un master en Sciences humaines pour l'éducation à l'Université de Poitiers, pour lequel il a travaillé sur les classes préparatoires au concours d'IFSI, ces prépas étaient « employées par les étudiants des milieux populaires (plus souvent bacheliers des filières technologiques et professionnelles que des filières générales, NDLR) dans un objectif d'ascension sociale ». Privés de cette étape intermédiaire, parviendront-ils tout de même à accéder aux IFSI ? Rien ne permet de le dire et, ajoute l'infirmier, « on peut craindre un recul des étudiants des milieux populaires » dans les IFSI. Il craint également une répartition plus inégalitaire des étudiants dans entre, grosso modo, IFSI des villes et IFSI des champs. La première « promotion Parcoursup », l'année prochaine, le dira.

Olivia Dujardin

*La FNES regroupe de nombreux établissements dont 231 prépas IFSI qui accueillent « plus de 13800 étudiants tous les ans », dont le taux de réussite au concours était de 60%, selon elle.

Lire aussi, sur ActuSoins : 

IFSI : le concours d'entrée supprimé, dès 2019 (juin 2018)

Suppression du concours d'entrée en IFSI : la sélection reste de mise (juillet 2018)

Suppression du concours d'entrée en IFSI : des heureux et des mécontents (juillet 2018)

Modalités d'inscription des étudiants en soins infirmiers après Parcoursup : ça se précise (octobre 2018)

Parcoursup : des parcours d'accompagnement personnalisés seront créés pour certains étudiants en soins infirmiers (sept 2018)

Le merveilleux business des prépas infirmières (Oct 2011)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
416 rq / 17,054 sec