Ifsi : le concours d’entrée supprimé dès 2019

La loi sur l'Orientation et la réussite des étudiants (ORE) de mars 2018 a des conséquences sur l’organisation des études en soins infirmiers. Exit le concours d’entrée, désormais, c’est Parcoursup qui prévaut et ce, dès la rentrée 2019. 

Ifsi : le concours d’entrée aux études en soins infirmiers supprimé dès 2019 - Actusoins

© Elisabeth Schneider

« La loi ORE s’applique à tous les étudiants de l’enseignement supérieur, comme les étudiants des instituts paramédicaux sont de grade licence, la loi s’applique à eux également », explique Florence Girard, présidente de l’Association nationale des directeurs d’école paramédicale (Andep). Les candidats aux études de soins infirmiers doivent désormais s’inscrire sur la plateforme d’affectation Parcoursup, pour effectuer leur orientation.

Un modèle plus adapté ?

« Cela fait longtemps que nous décrions le concours d’entrée aux études en soins infirmiers en raison de la sélection sociale qu’il instaure, rapporte Ludivine Gauthier, présidente de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi), satisfaite de cette nouvelle organisation. Nous voulons aussi être considérés comme des étudiants de l’université à part entière. »

La Fnesi a suivi de près la mise en place de Parcoursup, et après avoir décrypté l’outil, « nous considérons que le modèle devrait fonctionner pour les étudiants en soins infirmiers », précise-t-elle. « Peut être que dans sa forme actuelle, le concours a trouvé ses limites », s’interroge Florence Girard avant d’ajouter : « De nombreux étudiants préparaient ce concours dans des classes préparatoires, ils étaient parfois un peu formatés à force d’être entraînés, ce qui avait conduit à baisser l’intérêt des tests. Idem pour l’entretien. Déceler l’aptitude des candidats en vingt minutes, ce n’était pas une valeur sûre. » D’ailleurs, pour les étudiants inscrits en classe préparatoire pour préparer le concours qui n’existe plus, cette année va néanmoins être valorisée dans leur dossier.

>> LIRE AUSSI - Présidentielle : les étudiants en soins infirmiers s'invitent dans la campagne >>

Une information à mettre en place

Des groupes de travail, chapeautés par Stéphane Le Bouler, chargé de la mission sur l'universitarisation des formations paramédicales, dans le cadre du comité de suivi du processus d’universitarisation, planchent actuellement sur la mise en œuvre du dispositif afin de veiller à son opérationnalité à la rentrée 2019. « Désormais, les futurs étudiants vont devoir remplir leur vœux dès la Terminale, cela suppose de mettre en place les outils d’informations pour l’Education nationale, souligne Florence Girard. Les professeurs principaux vont devoir se positionner sur le choix de leurs élèves, et sur leur aptitude à entrer dans la filière. Ils doivent donc savoir ce qui est attendu en termes de compétences comme cela a été fait dans les autres filières. »

Le comité de suivi va également devoir travailler sur une fiche présentant le métier d’infirmier, le cursus de formation et la carrière afin que les étudiants sachent dans quoi ils s’engagent. « L’ensemble de ces informations ne peuvent pas être uniquement transmis par des documents écrits, estime la présidente de l’Andep. Nous allons devoir travailler au plus près de nos partenaires de lycées et organiser des journées portes ouvertes. » « A notre échelle, nous allons présenter la formation dans les lycées, fait savoir Ludivine Gauthier.  Ce qui est intéressant dans notre maillage, c’est que les Ifsi peuvent avoir des contacts avec les lycées, notamment dans le cadre du service sanitaire. »

Des limites à surveiller

Mais attention, comme pour le concours, ce système peut présenter quelques limites. « Dans les dossiers actuels de Parcoursup, les étudiants doivent écrire une lettre de motivation, indique Florence Girard. Tout le monde peut l’écrire à leur place. Il va falloir croiser les informations pour faire une étude du dossier au plus juste. » Les quotas au sein de chaque Ifsi restent identiques mais il va falloir veiller à ce que l’ensemble des Instituts de formation soient « fournis » en candidats, en fonction du nombre de places disponibles pour la formation. Un modèle commun de sélection va par ailleurs être établit afin que l’étude des dossiers des élèves soit mutualisée.

« Une grille nationale avec des critères et des attendus nationaux va être définie, ensuite, les dossiers seront examinés par territoires universitaires », indique Ludivine Gauthier, précisant que la Fnesi a été attentive à ce que les étudiants n’aient pas à payer des frais de dossier. La Fnesi insiste aussi sur la nécessité de maintenir la pluralité des profils dans les Ifsi « car il arrive que nous entendions des discours élitistes dans les groupes de travail, met en garde Ludivine Gauthier. Les futurs étudiants doivent venir de toutes les filières. »

Ce travail devrait être terminé vers le mois d’octobre pour qu’à la suite des premiers conseils de classe de novembre, les professeurs de Terminale puissent informer au mieux les futurs candidats.

Laure Martin

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 219 réponses pour “Ifsi : le concours d’entrée supprimé dès 2019”

  1. Anonyme dit :

    Et pour les as comment ça va se passer?

  2. Anonyme dit :

    Nathalie Adèle plus de concours a partir de 2019 ?!

  3. Anonyme dit :

    Oui c’est bien supprimé j’ai eu une réunion avec ma prepa… merci Chloé 😘

  4. Anonyme dit :

    Noémie Polge bon ba pas besoin de le repasser bb

  5. Anonyme dit :

    Et pour ceux qui ne sont pas étudiant, qui veulent faire une reconversion, comment ils font? ils ne peuvent plus, ils ne peuvent plus intégrer les ifsi, ce métier est il réservé que pour les étudiants? Au lieu de gaspiller de l’argent pour des groupes de trvail sur la modalité d’admission, qui revoie leurs copie sur la formation elle même, car depuis la réforme le niveau des étudiant chutent, peu de stage, peu de pratique. oui ils connaissent les définitions par coeur, mais la pratique…..

    • Anonyme dit :

      Les personnes en reconversion peuvent passer par parcoursup ou par les services dédiés à la formation continue des universités.

      Concernant la nouvelle réforme, la FNESI porte des positions pour faire évoluer la formation.
      Néanmoins, sur quoi vous appuyez-vous pour faire part de cette “baisse de niveau” et “absence de pratique” ?

    • Anonyme dit :

      sur leur investissement/implication en stage, leur connaissances pratiques, les stages par forcément adapté certains passent tous leur cursus avec peu de pratique et se retrouvent en pré pro avec de nombreuses lacunes. l’ancienne formation avec des stages de 4 semaines et au nombre de 5 ans par an, ce qui obligé une implication directe de l’étudiant sinon vite largué, une prise en charges des patients plus rapide, une meilleure autonomie, et une implications dans les soins plus importantes, une meilleures vison sur tous les soins possibles sur le terrain et des spécialités pour leur futur carrière. On était directement dans le jus, que la ils laisse plus porté par le vent, ils suffit qu’ils tombent sur une équipe souple et ça passe ni vu ni connu
      A ce jour pour certains, il leur faut 2 semaines pour s’y mettre, la connaissance et la pec des patient et sommaire et limité, peu de pressions, n’accepte pas trop les critiques. je travaille en psy et quand on voit une 3ème, ou pré pro qui ne sait pas en mi stage ce qu’est un CMP, HDJ, les modes de contraintes, ne sait faire des IM, a du mal a s’organiser, ne connais pas les traitements meme les plus basiques, qui n’arrive pas à faire une relève, faire une présentation de patients, une admission, une sortie. ça pose question, pourtant on est bien présent et 2 tuteurs par étudiant. Dieu sait le temps qu’on passent parfois avec certains étudiants. c’est un cas parmi d’autres déjà rencontrés avec des problématiques diverses.
      C’est pas une généralité heureusement mais fréquent,on en retrouver moins avant car une meilleure détection via les examens, les MSP (mm si on peut dire que c’est théatral et tout et tout mais au moins une implication dans les soins bcp plus accrus due cette pression), et on se retrouvait moins avec des étudiants en difficultés en fin de 3 ème année et qu’on se dit que c’est pas possible de l’avoir comme collègue en juillet.
      Mais c’est clair y en aussi qui sont énormément impliqué et ça on le voit dès la première semaine de stage et mi stage presque on considère comme collègue vu son autonomie. y a trop de dispersité depuis cette réforme

    • Anonyme dit :

      pour parcoursup très bien, mais question une personne en reconversion qui aura un BAC Pro lambda ou autre diplôme par exemple aura t’il les mêmes chances qu’un jeune qui sort d’une terminale S et etc.. ou filière spécialisé? Sur quel critères, un quota?

  6. Anonyme dit :

    C’est Pas se que tu voulais faire ?:* Laura Cazorla

  7. Anonyme dit :

    et pour les AS, comment on fera pour l’inscription?

  8. Anonyme dit :

    bon bah c’est réglé… si la liste complémentaire avance pas, je suis pas dans la m**** …

  9. Anonyme dit :

    Certains ne savent pas calculer sans machine à calculer déjà. C’est sûr ! déjà que les bases ne sont pas forcément bonnes. Si on supprime le tri ça va multiplier les risques pour les patients mais aussi pour les collègues . À force, dévaloriser le diplôme. C’est peut-être le but final ?

    • Anonyme dit :

      Héléna Il n’y a plus à plus de concours Ide, mais il faudra passer par Parcoursup pour faire 1 année de médecine. Le tri comme tu dit existera toujours et ils seront bien obligé de mettre des quotas. Sans oublier qu’il y a aura des Ifsis qui fermeront car le gouvernement veux la formation d’ide devienne universitaire. Donc les villes où il n’y a pas de fac, seront rattachées aux grandes villes universitaire ce qui engendra des fermetures d’ifsis.

    • Anonyme dit :

      Yohann Valet un an en commun avec les futurs médecins. Ça cacherait peut-être une extension de compétences 🤔? En tout les cas les chamboulements fréquents ne sont pas sont pas bons pour les formateurs et les étudiants.

  10. Anonyme dit :

    Awaa Sid Loriane J. Hayden quil rembourse mes 86euros

  11. Anonyme dit :

    Manon Mn : avec ou sans concours la meuf de droite me touche pas.. même avec des gants !

  12. Anonyme dit :

    Parcours sup… tout se fera sur dossier désormais. La pertinence de l’oral est délaissée.

  13. Le temps est Bon dit :

    Dur, Dur les étudiants IDE… et c’est pas fini (au vu des réformes successives)) !

    Les réformes successives de la formation infirmière ont dézingué le métier. Pour les jeunes diplômés hors la composante personnelle, c’est quitte ou double sur la formation. Tout dépend si vous tombez sur des formateurs motivés et bienveillant dans votre IFSI et sur vos lieux de stage, assez pour vous apprendre le métier dans ce compagnonnage de 3 années. Beaucoup sortent très limite au niveau des connaissances et de la pratique, ce qui majore d’autant plus le stress… et une fois diplômé, vous n’êtes plus des étudiants mais des professionnels… prompt à prendre le poste et ses fonctions.

    Nous sommes des petits soldats au mieux, sinon des pions à placer pour compléter les plannings… on ne vous demande surtout pas de réfléchir. Faites le job, avec le sourire (quoi qu’il arrive), partez à l’heure… pourvu que les statistiques et les petits camembert que votre chef affectionne soient tous au vert…

    Le doublage des premiers jours est de moins en moins répandu au vu des conditions de travail dans les services. Rare sont les collègues qui sont encore motivé pour encadrer la énième nouvelle et vous expliquer, vous décortiquer dans le détails les bases du métier, les surveillances, les soins, les traitements,… surtout si le service est lourds. La cadre vous recevra pour vous faire le bla bla habituel puis disparaîtra en réunion toute la semaine…

    Le “profil” des infirmières n’est donc pas anodin et une sélection (au moins un oral qui explore les motivations et la connaissance du métier et des thèmes sanitaire et sociaux) doit selon moi s’opérer afin d’éviter quelques catastrophe personnelle et professionnelle. Savoir où ont met les pieds, avoir réfléchit sur son futur métier et le faire pour de bonnes raisons est un minimum vital… Sinon l’on va vers de nombreux abandons en cours de formation et une durée de vie professionnelle des futurs diplômés encore plus courte.

  14. Anonyme dit :

    Catherine Macco ce dont on parlait hier

  15. Anonyme dit :

    Moi j ai une question pour ceux qui sont sortis du cursus scolaire ? Plus de possibilités ? Et ceux qui comptabilise 3 ans d aide soignante , ils ne peuvent plus se présenter ?

  16. Anonyme dit :

    DEI sur Parcours supp:
    —> Sélection d’entrée moins affinée .
    —>Élèves sélectionnés inadaptés à la formation.
    —> Taux d’abandons ou d’échecs plus élevés.
    —> Moins de DEI.
    —> Baisse des infirmières/infirmiers à l’échelle nationale .
    —>Le gouvernement obtient ce qu’il souhaite.

  17. Anonyme dit :

    J ai peut être mal lu, mais qu en est il des candidats potentiels qui sont déjà dans la vie active. Celles et ceux qui souhaitent devenir Ide après 30 ans pas exemple

  18. Anonyme dit :

    Cela fait 25 ans que je suis infirmière et j’apprends encore aujourd’hui… notre formation dure toute notre carrière. Soyons humbles et au lieu de critiquer celui qui est en difficulté aidons le à progresser Il est toujours riche de s’ouvrir aux autres et sans concours certains trouveront peut être leur place en tant que soignant.

  19. Anonyme dit :

    Est ce que ça change quelque chose pour Les As qui souhaitent devenirs Ide? Svp

  20. Anonyme dit :

    Si ça avantage ceux ci ont vraiment la vocation, pourquoi pas !

  21. Anonyme dit :

    Pourquoi pas? Ce concours ne nous a pas évité d’avoir des branques autant que des perles sur les bancs de l’école… Ca ne sera pas pire avec Parcours sup et au moins ça coutera moins cher aux étudiants qui n’auront pas à financer 2 ou 3 concours!!!

  22. Anonyme dit :

    C’est n’importe quoi!!! Il n’y aura donc plus de diversité dans les profils des candidats. Quand je parle de diversité c’est au niveau de l’âge. Si on veut faire une reconversion professionnelle dans ce métier ca va se passer comment dans ce cas la? Les differences d’âge sont une richesse, quel dommage. Venant d’une filière technologique je suis pas sure d’avoir mes chances avec ce nouveau mode de recrutement

    • @IFSIENDANGER dit :

      La filière est dévalorisée. Sélection sur dossier = inégalité majeure pour les bacs non S + 40% d’abandons en cours de scolarité parce qu’on aura pas sélectionné sur les aptitudes mais sur les notes. On gagne quoi ?
      Signez la pétition IFSIEN DANGER urgence-ifsi-en-danger.wesign.it

  23. Anonyme dit :

    EM Abl Marie Cochet Juliette Belleville , la porte ouverte à n’importe qui, sans même avoir un oral pour montrer les motivations

    • Anonyme dit :

      Olala déjà qu’avec des concours on arrive à avoir des cas dans les promos mais alors sans 😅

    • Anonyme dit :

      Moi dans l’idée je ne trouve pas Que Ca soit une mauvaise chose
      Pour la plupart on est passé par une prépa pour avoir nos concours alors ou est l’authenticité des profils ? Les concours sont un passage bateau qui n’a pas grand chose à voir avec la formation, le métier ou le soignant qu’on devient
      À voir ce qu’il sera proposé Quand meme pour effectuer une sélection des candidats afin d’éviter ceux qui n’ont rien à faire dans le métier

  24. Anonyme dit :

    Clémentine je crois que c’est de ça que parlait Pauline.

  25. Anonyme dit :

    Je pense que l’oral reste indispensable. Retirer l’écrit pourquoi pas… mais il y a toujours eu un nombre important de personne abandonnant la 1ère année car elles ne s’étaient pas imaginé le métier d’infirmière comme ça. Alors parcours sup, c’est un peu un risque que les Ifsi se remplissent de personnes qui ont eu des refus de fac medecine ou autre … sans bcp de motivation.
    Mais on verra ce que ça donne.

  26. Anonyme dit :

    Les étudiants en réorientation vont encore passer après tout le monde..

  27. Anonyme dit :

    Julie j’ai pas lu mais ca peut peut-être t’intéresser ☺

  28. Anonyme dit :

    Marine on s est fait chier pour kedal.
    La verite en sortant de L jamais ils me prenaient

  29. Anonyme dit :

    Gabrielle tu t’es fais chier pour rien

  30. Anonyme dit :

    Thomas Ferré-Nesme je suis pas un peu dans la merde Ducoup ?

  31. Anonyme dit :

    Melany Autret c’est quoi encore ce bordel

  32. Anonyme dit :

    Jeanne Robillard Priscillia le Goff

  33. Anonyme dit :

    déjà que la nouvelle réforme sur les études est à chier et en plus ils vont supprimer le concours! n’importe quoi!

  34. Anonyme dit :

    Et comment cela va se passer pour les formations pro?

  35. Anonyme dit :

    Quand on sait que le mentor des assassins de Charlie Hebdo à passé le concours…

  36. Anonyme dit :

    Je n’ai qu’une question pour les promos professionnels comment sa va se passer?? Une fois de plus on ne favorise pas l’expérience mais l’universalisation du diplôme. En limitant encore plus les places et l’accès aux as ou ap quel gâchis

  37. Anonyme dit :

    Germinal Mrx Evan Hmso ce que je vous disais l’autre fois

  38. Anonyme dit :

    Chloé Certano Charlène Chienno Lucie Ordoño Guylaine Arrighi

  39. Anonyme dit :

    Choquée Anais Miguel Charlotte Mlc Sandy Morel Adeline Guy Alizée Letourdu

  40. Anonyme dit :

    Ambre Hamelin j’ai pas reussi à lire l’article mais il a l’air intéressant mdr

  41. Anonyme dit :

    Lylly Celeste Esthou Lp c’est quoi cette blague ??! Déjà que certains ont pas vraiment leur place alors là… Marie Charpentier t’aurais pu attendre l’année prochaine en fait !

  42. Anonyme dit :

    Moi je trouve ça bien, du moment que tu vas au bout de tes études. Y en a combien qui ont eu le concours et on arrêté avant le diplôme.

  43. Anonyme dit :

    En résumé : plus de diplôme écrit, plus de pratique à l’examen et maintenant plus de concours d’entrée. Y’a plus qu’à prendre des gens au hasard dans la rue et les mettre dans les services. Le niveau n’est déjà pas très haut, mais ça va pas s’arranger, sans compter que le diplôme ne vaudra plus rien ce qui va laisser la porte ouverte à ceux qui nous dévalorisent au quotidien. Pitoyable !!

    • @IFSIENDANGER dit :

      La filière est dévalorisée. Sélection sur dossier = inégalité majeure pour les bacs non S + 40% d’abandons en cours de scolarité parce qu’on aura pas sélectionné sur les aptitudes mais sur les notes. On gagne quoi ?
      Signez la pétition IFSIEN DANGER urgence-ifsi-en-danger.wesign.it

  44. Anonyme dit :

    Sonia Courtioux Carteron tu te souviens de ce concours 🙂

  45. Anonyme dit :

    Et les PP galerent pour se faire financer !!! On a 40 places par concours aphp pour je ne sais combien de candidats !!!

  46. Anonyme dit :

    Lucie Mnl t’aurais du attendre un peu ahaha

  47. Anonyme dit :

    Loïcia Wieczorek pour ta sœur. Bisous

  48. Anonyme dit :

    De mieux en mieux …Mr et Me “tout le monde” vont pouvoir faire ce metier , qui n est pas fait pour tout le monde…

  49. Anonyme dit :

    Ils sont en train de fusillé notre profession, on fera infirmière comme caissière a Auchan !!!!

  50. Anonyme dit :

    Toute à fait d’accord avec toi, sans parler des jeunes DE….. “Qui savent, mais qui savent pas” et qui veulent pas savoir d’ailleurs

  51. Anonyme dit :

    Regarde Justine Jennah Lùnes c est bon pour toi ça lol

  52. Anonyme dit :

    Rho le choc! Porte ouverte à n’importe qui.. C’est pas un métier comme un autre! Les gens vont y aller sans intérêt.. Et prendre la place de ceux qui ont une vraie vocation

  53. Anonyme dit :

    Mais non ça va être convocation à un entretien après examen du dossier

  54. Anonyme dit :

    Ça va devenir du n’importe quoi… on a déjà des étudiants qui n’ont rien a faire dans cette branche malgré avoir eu le concours mais la il n’y a plus de sens… et nous, IDE on va bien galérer!

  55. Anonyme dit :

    Quid des aides soignants et aides soignantes qui n’ont pas le bac mais qui pouvaient par concours prétendre à la formation infirmier ?

  56. Anonyme dit :

    Bonne nvlles pour tous ses etudiant.toute facon cest pas le concours qui fait un bonne infirmier.cest sa conscience professionnelle.on peux avoir du 90 pourcent et etre nul sur le plan humain

  57. Anonyme dit :

    Marion Miriel Legrand renseigne toi auprès de l’ifsi rapidement !

  58. Anonyme dit :

    Comme je le dis chaque “que je sois en bonne sante” je ne veux pas me retrouver dans un lit d’hopital … c de pire en pire … on dit a un eleve d’utiliser un chariot de soin pour faire un soin … on lui montre les gestes en technique de a à z et on est considere comme mechant car “on leur met la pression” … g mal a ma santé

  59. Anonyme dit :

    déjà la.formation maintenant c du n’importe quoi .. alor la

  60. Anonyme dit :

    Tout à fait d’accord avec toi Stéphane Couesnon.

  61. Anonyme dit :

    C est une bonne nouvelle. Tous les candidats rejoignent la Belgique justement parce qu il n y a pas de tests à l entrée dans les écoles

  62. Anonyme dit :

    Céline Camisard t’en penses quoi ? . Ça va donner les futurs infirmiers

  63. Anonyme dit :

    Simon Bazin ! Faut qu’on parle de ça simon

  64. Anonyme dit :

    Tu vois Tifany c’est pas pour cette année

  65. Anonyme dit :

    Lea Eclancher Léana Jouvin Hugo Renai
    Julie Roch

    On se seras fait chier pour rien

  66. Anonyme dit :

    Et pour les bacheliers de 2018 , que feront-ils durant l’année 2018/2019 en attendant les résultats sur parcoursup ? Que leurs proposent-on ?

  67. Anonyme dit :

    Et comme moi qui suis Aide soignant ça va donner quoi moi qui suis motivé pour faire cette formation quelles conditions pour que je puisse intégrer mes études d’infirmier

  68. Anonyme dit :

    Julia Vultaggio !!!!!!!!!!!! & Lauriane Lamarque

  69. Anonyme dit :

    J’aime bien le rythme des changements. Pk ne pas l avoir f avec la mise en place du grade licence ?

  70. Anonyme dit :

    Audrey Plt Pauline Culla Afa ça commence …

  71. Anonyme dit :

    Et pour la rentrée de février 2019 ? Il n’y en a plus ? Plus de rentrée décalée ?

  72. Anonyme dit :

    C’est tellement injuste! On c’est battu pour avoir nos place, certains on payés plusieurs concours pour rien
    Et les prochains viendrons comme des petite fleurs parce qu’ils on de bonnes notes?
    Ca ne fait pas tout!

  73. Anonyme dit :

    Que des boulets c un peu généralisé je trouve….

  74. Anonyme dit :

    Melissa March maintenant que t’as bien galéré avec ce concours

  75. Anonyme dit :

    Pfff ! Bien contente d’en avoir fini avec tout cela ! Et bon courage au futur ESI !

  76. Anonyme dit :

    Teresa Colosimo Solenn Bd Clara DP Priscilla Mboungou

  77. Anonyme dit :

    On avait prédit quoi? Jean-Baptiste Hardy

  78. Anonyme dit :

    En Belgique nous n’avons pas de concours mais la sélection se fait la première année… Elle est très difficile plus tous ceux qui arrêtent… On fini avec moins de 50% par rapport au début d’année 🙂 et je trouve ça très bien comme ça on donne la chance à tout le monde 🙂

  79. Anonyme dit :

    Y’en a qui vont se croire à la FAC pour au finale abandonner au S2 et prendre la place de ceux qui veulent vrmt faire ca

  80. Anonyme dit :

    Ça dévalorise notre diplôme..déjà que nos 3 ans et demi d études ne sont reconnues que 2 années manquait plus que ça, à quand le bac avec option soignant pour exercer?!

  81. Anonyme dit :

    Mélissa Hmry et dire qu’on s’est cassé le cul a payer et passer des concours

  82. Anonyme dit :

    Leslie Massemin ils auraient pu le faire avant

  83. Anonyme dit :

    Et bien on vas être soigné par qui ???

  84. Anonyme dit :

    Soit il n’y aura personne pourtant on a tout ce qu’il faut

  85. Anonyme dit :

    Celia Célia Chapelou tout va mal.Avec le progrès,on va tous crever sans être soigné soit on aura pas les moyens,soit il n’yon edt aura personne.Pourtant

  86. Anonyme dit :

    Ma Ëvaa c’est ce dont je te parlais il y a quelques semaines, ça prend de plus en plus forme

  87. Anonyme dit :

    Le concours actuel était pas forcé car il y avait encore des abandons ou des gens qui passent entre les mailles du filet. Mais qu’en est il des gens en reconversion ? Des personnes de qui n’ont jamais utilisé ce système ? Je viens d’un Bac L et j’ai réussi grâce à la prepa à me mettre au niveau. Je comprend pas qu’une simple lettre de motivation puisse décider de l’avenir de quelqu’un alors que tout le monde peut l’écrire.

  88. Anonyme dit :

    Ah… l’époque des Msp tant regrettée. C ridicule, on a ts trouvé ça ridicule qd il a fallu les vivres.. en quoi es ce intéressant de faire de la mise en scène..du théâtre ? Sans savoir pourquoi on fait les choses?
    Prendre un chariot av tt le matériel, perdre du tps…ne pas travailler ds les conditions réelles ‘était il si fantastique que ça ?
    L’essentiel est d’apprendre les fondamentaux. Respects hygiène /ergo/pudeur / efficacité /communication. .. on m a fait faire des trucs impensables. .. chariot pr un lovenox 2 compresses 1 paire de gt et boîte à aiguille = perte de tps , non ergonomique , ridicule…. il faut arrêter et avancer ….

  89. Anonyme dit :

    Tjrs la même ranguaine… bcp de médisances… attendons de voir av de juger.. . Les “boulets” ne le sont pas à cause de la formation ms de leur manque d’investissement. Les nouveaux diplômes ne sont pas moins bons que les anciens… C une question d’investissement et de travail… le nouveau diplôme qui n est plus nouveau donne ttes les cartes en mains pr avoir de multiples connaissances…

  90. Anonyme dit :

    Stéphanie Nerrière Johanna Bonneau Bérénice Prln les cons !

  91. Anonyme dit :

    Az Rez c’est de ça que je te parlais

  92. Anonyme dit :

    Marion Vigier Marion Casabianca-Setbon Cassandre Peyde Caroline Schneider Leocadie Odp Amande Ing

  93. Anonyme dit :

    Gwendoline Casazza ça sert à rien la prepa la grosse blague

  94. Anonyme dit :

    Déjà qu’on se demande comment ils sélectionnent avec le concours car quand on voit la motivation et l’implication de certains étudiants….ça fait peur. Bientôt le D.E. sera dans une pochette surprise

  95. Anonyme dit :

    Et pour les aides soignants qui souhaitent évoluer sans parcour supp mais avec l expérience ont rentrent les mains dans les poches à l ifsi ? Quand on voit que sur un concour de 70 y a 6 places et un autres de 85 y a 3 places ca m énerve ç est degeulasse pour faire des machines a faire des soins ou donner des médicaments sans savoir leurs effets…c est pitoyable et frustrant

  96. Anonyme dit :

    Ophélie Passard Alexis Bsc…faudra pas tomber malade dans quelques années.

  97. Anonyme dit :

    Odile Hellet tu as commencé trop tôt !!! ♥️

  98. Anonyme dit :

    Claire Vasco-Lagnel pour Romane tu avais raison !!!!

  99. Anonyme dit :

    Et pour les ASD sa se passe comment ? Les IFSI sont au courant de rien pour le moment.

  100. Anonyme dit :

    C’est absolument nul à chié je n’avais pas du tout le profil d’école pour être infirmière et pourtant je suis une très bonne infirmière et j’ai parfaitement réussi mes études. J’ai certes eu le concours de justesse mais je l’ai eu. Parcours Sup va seulement sélectionner des dossiers pas des personnes et ça c’est une catastrophe.

  101. Anonyme dit :

    N’importe quoi
    Bonjour les soignants
    Ils ont voulu la licence, ils l’ont

  102. Anonyme dit :

    Quand je vois la tristesse du niveau de certains commentaires, je désespère pour la profession… Arrêtons l’immobilisme, acceptons les évolutions, investissons nous dans l’encadrement des étudiant.e.s qui font des stages dans nos services en remettant en question régulièrement nos pratiques, informons nous sur les évolutions possibles et ce qui se passe ailleurs (le Canada, la Belgique et la Suisse n’ont pas de concours, ont une formation bien plus poussée au niveau clinique, et ont des infirmier.e.s extrêmement compétent.e.s) et sortons de la vision de la nonne bien gentille qui n’est là que pour piquer par vocation. La profession infirmière vaut mille fois plus que ça, et la faire avancer et progresser est ce pourquoi nous devrions dépenser de l’énergie, au lieu de critiquer des réformes que certain.e.s n’ont même pas l’air de comprendre.

  103. Anonyme dit :

    Laurine Allegranzini fait lire à papa stp

  104. Anonyme dit :

    Manon Lamarque Sonia Cavailles Megane Causse Krimo Taïbi cette cata à venir avec parcoursup maaaah

  105. Anonyme dit :

    si ils pourrais en faire autant avec le concours d’aide soignant sa serais genial

  106. Anonyme dit :

    Voilà Adeline Gil je t’avais dis de passer ton concours

  107. Anonyme dit :

    Ou bien un élève de 3 eme année pour faire une perf avec du spafon et débrida vient avec des cachets en demandant s il existe un écraseur pour mettre dans la perf. Y a de quoi avoir peur. Ou faire boire un normacol à un patient.

    • Anonyme dit :

      C est un peu inquiètant mais en même temps, je ne suis pas sûr que cet étudiant ai suivi tous ses cours de pharmaco et qu il est été correctement encadré en stage. Si il n a jamais préparé une perf et prépare des dilutions, c est un poil gênant. C est un problème global mais j ai l impression à lire beaucoup de post sur ce forum sur certains voient la poutre dans l’œil de leur voisin. Je ne suis pas forcément pour la suppression du concours, à voir pour les modalités pratiques . Pour avoir fréquenté le milieu hospitalier à de nombreuses reprises en tant que patient et accompagnant, j au vu des IDE tres compétentes, prévenantes, et d autres beaucoup moins. Et c e n est ni une question d âge, de formation, de posture pro mais de personne. Sur un point out tout le monde semble d accord, c est que la formation doit évoluer. Alors au lieu de râler, il serait plus utilile d accompagner activement cette évolution

  108. Anonyme dit :

    N’importe quoi et bien il ne faudra pas se plaindre si plus assez d’infirmières dignes de ce nom!!!!’

  109. Anonyme dit :

    Je trouve ce nouveau diplôme nul. Déjà pas d’examen digne de ce nom à la fin. Et maintenant pas de concours d’entrée. Allez donnez direct. Désolée de le dire mais les nouvelles que je vois font flipper. Ça fait peur.

  110. Anonyme dit :

    Léa Bailly
    Lucie Willmann Suzanne Mk Monia Rs Justine Fux Camille Spenle

  111. Anonyme dit :

    Je vous ai tous lu
    Vous avez peur de quoi?
    Ce concours est il vraiment toujours adapté à l’évolution de notre société ?
    La société change,ne pas évoluer c’est mourir ….
    Les personnes non motivées de toute façon ne resteront pas dans la profession
    En 40 ans j’en ai vu ….. de toutes les catégories
    Les étudiants qui ne veulent pas se salir les mains,(quid quand ils seront diplômés)qui savent mieux que vous ce qu’il faut faire ,qui jugent alors qu’ils n’ont pas encore d’expérience de vie ,des qui ont la grosse tête et qui pensent qu’ils sortent de la cuisse de Jupiter et qui seront meilleurs par rapport à quoi ou à qui … je sais pas !!! C’est vrai que depuis la réforme la mentalité ….étudiant…. et non plus élèves …. a beaucoup changée +/- encouragés par les IFSI
    Des collègues ,des employés ,des chefs tirent au flan,critiquant je les ai pratiqués comme vous
    Tous cela ne doit pas nous faire passer à côté de personnes hyper motivées
    Avec des potentiels scolaires parfois moindre mais qui seront d’excellents professionnels ,pour ceux la …accrochez vous
    J’ai toujours aimé transmettre mon savoir ,cela demande une volonté personnelle pour moi ce n’est pas une affaire de temps mais de passion je dirais presque d’amour de mon métier que ce soit auprès des patients ,familles ou stagiaires (17 ans infirmière d’éducation dans le diabète)
    Mais aujourd’hui es ce que je serais prise au concours.? Pas sure… le niveau demandé est de plus en plus important
    De nouvelles matières sont apparues .bien ou pas ?
    Une aide soignante de mon équipe de soins à domicile fait ses études d’infirmière actuellement .C une super aide soignante , très motivée pour reprendre des études à la quarantaine. et pourtant elle en carde
    Le problème n’est peut-être pas le concours ,mais plutôt les pratiques de cette profession.
    C’est chacun ,chacune qui tout les jours par son attitude ,sa volonté au travail fait changer et évoluer la profession.

  112. Anonyme dit :

    Clémence Leclerc Manon Tailleur Chloé Vivien Marion-Faul Colas-Parcy dites moi que c’est une blague !

  113. Anonyme dit :

    Bonne nouvelle! De quoi nous avons peur? Belgique, suisse etc c’est de cette manière que cela ce passe et il me semble qu’il y a pas trop de soucis.
    Moi ce qui me fait peur c’est qu’ils augmentent les quotas d’étudiants et qu’on se retrouve avec six étudiants dans le même service et qu’on ne puisse pas les encadrer, où plus d’emplois et qu’on deviennent comme le Portugal ou l’Espagne où il y a trop de postulants par rapport au nombre d’emplois et qu’on soit obligée de s’expatrier de ce fait …..
    De plus certains qui ont des bacs littéraires, aide à la personne, stg j’espère qu’ils ne seront pas mis de côté.
    J’espère que au moins un oral de motivation sera maintenu tout de même….

  114. Anonyme dit :

    Et ceux qui sont inscrit pour la prépa concours cette année…. on en parle ?

  115. Anonyme dit :

    Quand les médias parlent d’un métier éprouvant qui demande une rigueur vitale et une solidité psychologique, on ouvre les portes à cette formation sans filtre d’entrée…. Juste le dossier du lycée. Qui écartera les personnes qui n’ont pas le profil? Vous allez faire des traumatisés qui soit finiront en burn out ou seront dangereux….

  116. Anonyme dit :

    Une aberration totale on trouve déjà que les niveaux baissent mais alors là ça frôle l’hérésie je propose alors que l’on supprime le concours de fin d’année pour débuter l’externat aussi après tout nous manquons de médecins ce serait peut-être une solution….du n’importe quoi

  117. Anonyme dit :

    Laëtitia Leroy porte ouverte au boulet × 1000 !

    • Anonyme dit :

      Oh putain! Mais les réformes sont faites par les gens qui n’ont jamais été à l’hôpital c’est pas possible !!

    • Anonyme dit :

      C’est vrai que jusqu’à maintenant on ne connaît pas de boulet avec un diplôme 😝

    • Anonyme dit :

      Mathias Brogly Mdrrr ! Oui mais la ça va être QUE ça maintenant !!

    • Anonyme dit :

      Anne-Sophie Voisin Je pense que c’est la formation qu’il faut complètement revoir ainsi que nos pratiques en tant que professionnels de proximités et en tant que tuteurs d’ESI… Les boulets sont formés par… nous finalement ! Car c’est en stage qu’ils sont censés apprendre le plus (et en faisant du travail perso, là on est d’accord, s’ils ne se bougent pas malgré notre motivation à leur apprendre des choses, on ne peut rien faire ^^ mais il faut au moins essayer de faire son max pour les aider). Le concours actuel est honnêtement plutôt très facile, et ce n’est pas parce qu’on sait répondre à des QCM de logique qu’on sera un bon infirmier et inversement… Alors tant mieux s’il est supprimé, et vive la formation Tutorat infirmier pour les professionnels 😜 (je l’ai faite l’année dernière et c’est une super formation)

  118. Anonyme dit :

    Le concours ne fait en rien la qualité des infirmières
    Au Québec il n’y a pas de concours et nous avons une autonomie dans la pratique bien plus élevée qu’en France
    La qualité de la formation prévaut !!!! Le concours a empêché des gens passionnés d’arriver en IFSI et c’est bien dommage ….

  119. Anonyme dit :

    Olala on s’inquiète à quel moment ?
    Qd on voit déjà que suite à la dernière réforme que des étudiants mettent 6 ans pour en faire 3

  120. Anonyme dit :

    Olivia NrmdSelma OuZaZoé HulinAmandine SogorbConstance Boulet

  121. Anonyme dit :

    Pauline Stapfer-Ansel c’est pour toi !

  122. Anonyme dit :

    Ah ben pourquoi pas oui….. Paces pour entrer en école de kiné et parcours sup pour l’ifsi. Ça doit être ça qu’on appelle la revalorisation de nos compétences….. mais bon je crois que je fais encore l’erreur de réfléchir. Pardon je vais me ressaisir.

  123. Anonyme dit :

    Yo Oda voilà le pourquoi…..pfff lol

  124. Anonyme dit :

    Et les aide-soignants qui souhaitent faire passerelle continueront de passer le concours ???

  125. Anonyme dit :

    Ce n’est pas plus mal. Ce concours c’est n’importe quoi … A t’on plus de chance d’être un(e) bon(ne) infirmier(e) en sachant faire des tests psychotechniques ???

    Il était temps que les choses évoluent.

    En Belgique il n’y a pas de concours, la sélection se fait sur le parcours et donc la motivation de l’étudiant.

    Arrêtez un peu les frustrés de l’ancienne école !! Ils seraient intéressant de savoir si depuis qu’il y a des diplômés de la réforme de 2009 en service, il y a plus d’accidents comme le suggère nos collègues de l’ancienne réforme.

    Dur dur de voir les choses changer n’est ce pas…

  126. Anonyme dit :

    Charline Dupont ah pourquoi pas du coup

  127. Anonyme dit :

    Cc comment ça se passe pour celle comme moi qui a réussi le concours d’IDE cette année mais qui doit faire un report ? (AS actuellement) merci

  128. Anonyme dit :

    Et pour ceux qui ont passé leur bac il y a quelques jours et qui devait intégrer une préparation IDE ils se retrouvent sans rien…plus de prépa?

  129. Anonyme dit :

    Consultez la page facebook de La FNESI si vous souhaitez plus d’infos sur le sujet

  130. Anonyme dit :

    Angele El Alami voilà c’est fait

  131. Anonyme dit :

    Vu les nouvelles générations d’infirmières l’avenir promet!!! Ça ne sera plus un métier que l’on fait par vocation mais juste parce qu’il aura du déboucher

  132. Anonyme dit :

    Florian Tchr Anaïs Thomas Charlene Colas

  133. Anonyme dit :

    Concours ou pas ça va rien changer au fait d etre un bon infirmier, c est pas le concours qui apprend la formation, ce sont les stages , le suivi et la motivation de l etudiant .

  134. Anonyme dit :

    Formation au rabais.le niveau du nouveau diplôme est déjà pas terrible…..

    • Anonyme dit :

      Le nouveau diplôme a déjà presque 10 ans et à un moment donné faudrait peut être arrêter de le critiquer et peut être nous ide nous remettre en question sur comment nous prenons les étudiants en charge lorsqu’ils viennent en stage !!!!!
      Après c’est une formation professionnalisante donc chacun en fait ce qu’il en veut et à sa conscience pour lui mais a un moment donné va falloir arrêter de critiquer ce « nouveau diplôme » qui n’est plus si nouveau que ça !!!!!!

    • Anonyme dit :

      Je suis diplômée du « nouveau diplôme » et avec la tonne de cours qu’on a et qui ne sert a rien ainsi que le nombre de stages qui a aussi baissé, je trouve effectivement que la formation n’est pas adaptée… Je connais des personnes qui arrivent à la fin de leurs études et qui n’ont jamais eu l’opportunité de poser un KT ou encore pire faire une PS…
      Sans parler du fait qu’il y a de très bons élèves en cours, les mêmes qui sont très mauvais sur le terrain, or il me semble que la plus grande partie de notre job est sur le terrain… C’est une formation à revoir il en est certain…

    • Anonyme dit :

      Séverine Faucher bien vu !!! Le syndrome du c t mieux avant !!! Ça rassure de le penser 💭

    • Anonyme dit :

      Djey Djey non mais sans rire y en a marre d’entendre qu’on nous a donné notre diplôme merde ! Que c’est un diplôme au rabais ça commence a suffire et à nous tous diplômés de se poser les bonnes questions et de voir ce que NOUS nous transmettons 😡. Ahahahahaha ça m’énerve tu vois 😋

    • Anonyme dit :

      Séverine Faucher ouais je vois ça !! Bouboules!!!

  135. Anonyme dit :

    Leslie Autin Charlotte Nilsav Laure Lambert

  136. Anonyme dit :

    Et quand on voit le fiasco de parcoursup…… OUPS !!!

  137. Anonyme dit :

    Ma petite Marie, encore faudrait il que cette “relève” accepte l expérience des “anciens” diplômés…..
    Je suis OK, il y a des “buses” dans les 2 camps, mais pour avoir été “tutrice de stage” et patiente plus récemment…….je me pose des questions sur l évolution de la profession …….
    Après, certes, le concours d entrée ne selectionnait pas forcement les personnes les plus motivées…… quoi que ???

  138. Anonyme dit :

    Faudrait déjà avoir une école qui nous soutient et des infs qui ne passent pas leurs nerfs sur les stagiaires

  139. Anonyme dit :

    Grosse erreur ! Les études sont dures et beaucoup vont échouer car ils seront mal orientés ou pas assez au niveau demandé
    Il faut garder les exigences de notre métier : réflexivité , savoirs, compétences et humanisme

  140. Anonyme dit :

    Chloé Hodister faudrais peut être qu’ils se mettent d’accord ptn !

  141. Anonyme dit :

    Le fameux concours inutile, certains l’échouent, se découragent et ne le repassent pas alors que je suis sur qu’ils auraient été des infirmiers brillants. Au Canada n’ont plus pas de concours comme en Belgique et en suisse et ça n’est pas pour autant que la qualité de soins est désastreuse. Ce concours ne reflète en rien la profession. Le diplôme ne sera pas donné non plus comme certains le disent ici. Il me semble que pendant 3ans d’étude si tu n’es pas fait pour ce métier tu t’en rend compte?!

  142. Anonyme dit :

    Qu’elle erreur … deja avec ce programme depuis quelques années c’est une vraie catastrophe alors la…. c’est foutu

  143. Anonyme dit :

    Je suis diplômée de 1995, concours ou pas je pense que c est le manque de pratique surtout , déjà à mon époque je trouvais que les stages étaient insuffisants , je suis sortie diplômée avec certaines pratiques que j ai apprise sur le terrain une fois diplômée car pas eu l occasion de les faire en stages …. quand à la motivation je pense que seules les personnes motivées arrivent au bout des études , la sélection se fait donc au fur et à mesure

  144. Anonyme dit :

    C’est fou comme on sent chez certains la rage, la frustration d’avoir eu un concours que les futurs infirmier n’auront pas ! Les mêmes qui pourrissent en stage en ayant oubliés qu’ils avaient été étudiant un jour ?
    Réjouissons nous bon sang ! La suisse par exemple fonctionne comme ça et fournit des qualités de soins largement supérieure à la France ! L’absence de concours ne veut pas dire que les infirmiers seront tous des demeurés, si ?!

    • Anonyme dit :

      Je ne pense pas qu’il y ait de rage de la part de ceux qui ont passé le concours mais bon ça permet de sélectionner aussi les futurs candidats ! Nous savons tous qu’il s agit d’un métier passionnant mais il y a des responsabilités et ça il faut que chaque candidat en ait conscience et le concours montre aussi leur détermination et motivation.
      Que ce ne soit pas une voie qu’ils auraient pu choisir car ils savent pas quoi faire…

      En stage les étudiants impliqués et sérieux y a aucun souci et cela ne signifie pas “ceux qui ne font aucune erreur” juste des gens impliqués…. Après les erreurs il vaut mieux que ça arrive en stage plutôt que qd ils seront lâchés.. Et la tutrice est juste là pour les diriger vers le plus haut c est tout… Faut pas généraliser le fait que les tutrices sont des méchants démons aigris ! 🙂
      En tout cas dans mon service toutes nous sommes bienveillantes et accompagnantes même si parfois la charge de travail est conséquente 🙂

      Apres la Suisse à de meilleures conditions de travail peut être non ?

    • Anonyme dit :

      Effectivement la Suisse a largement de meilleures conditions de travail qui expliquent la qualité des soins. Toutefois la formation française est certe difficile (sans doutes dues à des moyens bien plus déficitaires qu’en Suisse) mais les compétences des soignants français ne sont pas moindre pour autant. Au contraire.

    • Anonyme dit :

      Elodie Silvestre je suis tout à fait d’accord avec toi ! Mais le concours ne change ps grand chose à la compétences des soignants à la sortie, enfin ce n’est que mon avis, il me semble, après je me trompes peut être !

    • Anonyme dit :

      Sam Sam oui c’est sur il ne faut pas généraliser mais le concours avec les prepas et tout et tout permet de filtrer serte mais sur 15 minutes ou 30 d’oral tu peux très facilement te faire passer pour quelqu’un de motivé alors que ce n’est pas du tout ta voie finalement !
      Et oui pour la Suisse les conditions sont bien différentes et c’est très agréable d’être soignant en Suisse, par contre quand on paye environ 230€ d’assurance tous les mois et qu’on a une franchise d’environ 2500 € par ans les soins médicaux ont aussi un coût ! Qui fait assez mal quand on est patient qu’on paye 600€ de dermato pas remboursé par exemple! Après on paye les soins voilà pourquoi les patients sont des clients, mais c’est des soins de très bonne qualité (3ème pays au monde en qualité de santé) et ceux qui n’ont pas les moyens ont des aides ! Franchement je préfère payer même si ça me met dans la merde et avoir des soins comme ça ! La est une toute autre question je pense problématique aussi, la sécurité sociale en France c’est magnifique comme concept, mais je crois qu’à l’heure actuelle il serait temps de changer de système ou bien de responsabiliser les gens sur les couts de la santé (que ce soit les soignants, médecins, patients, pharmaciens, personnes lambdas) car moins il y a d’argent plus les soins seront mauvais, plus les patients et soignants seront à impactes et plus le coût augmentera, c’est un cercle vicieux, et c’est dommage d’en arriver là car c’est un système qui peut fonctionner si tout le monde y met du sien (arrêt des prescriptions à gogo,médicaments à la pièce, pansement à l’unité, coûts pour le patients sur les traitements délivrable hors ordonnances….)
      Ici même si les patients sont remboursés pour la plus part les prix sont écrit sur les médicaments, les sets à pansement, les compresses, les désinfectant, les protections ….. certains doivent avancer même à la pharmacie et ca déjà ca responsabilise énormément, c’est rare les médicaments périmés, les stock interminable de plein de truc qui finissent à la poubelle, les ordonnances recopiés par les médecins à la va vite, les petits papis avec 17 médicaments le matin … enfin je pourrais en parler des heures ! Désolé 😂

    • Anonyme dit :

      En Belgique il n’y a pas de concours d’entrée. Mais il y a 4 ans d’études

    • Anonyme dit :

      Il ne s’agit pas de rage d’avoir eu le concours mais plutôt de bienveillance envers certains de ces futurs étudiants qui ne seront pas faits pour ce métier et qui se retrouveront en échec ou vite en burn out face aux contraintes de ce métier. Le concours avait pour intérêt d’évaluer la motivation et le profil psychologique des candidats. Après ce n’est pas parfait mais je pense que ça limite la casse….

    • Anonyme dit :

      Si le concours était un bon filtre pour enlever et potentiels mauvais futurs soignants ca ce saurait !

    • Anonyme dit :

      Tristan Petel alors j’ai passé le concours je suis infirmière et désolé ce concours ne veut absolument rien dire mais alors rien du tout…..Et même les directeurs difsi le disaient puisqu’ils se debarrassaient de certains durant les trois lorquils assuraient pas….

    • Anonyme dit :

      Tristan Petel oui je suis d’accord avec toi ! Mais franchement ce concours ne te permet pas de te rendre compte de ce qui t’attends après !
      A 17 ans sorti du lycée j’ai eu mon concours d’entrée direct, et arrive sur le terrain je peux t’assurer que même d’avoir lu des fiches métier, j’était à 10000 lieux de m’imaginer la réalité de ce qu’on vit ! Quand on te dis le 1 er jour qu’une infirmière a une durée de vie en moyenne de 7 ans y a de quoi se poser des questions, motivé ou pas le problème pour moi est pas le concours mais les conditions de travail ! Combien arrêtent pendant la formation ? Combien galère pour avoir ce concours pendant des années et sont à la sortie des super soignants … enfin bref 😊

    • Anonyme dit :

      La suisse vient chercher les IDE français pour leur qualité et leur qualification supérieure à leurs propres citoyens que faut il en conclure ????

    • Anonyme dit :

      Narjess B’chir – Makhlouf comme je l’ai dit, ce n’est pas parfait mais mieux que rien….

    • Anonyme dit :

      Perrine Zam tout à fait. Je pense qu’il serait mieux de réfléchir à comment améliorer ce concours….

    • Anonyme dit :

      Maargo Prad’r on ne peut pas trop comparer la formation en Suisse , elle est différentes d’un canton à un autre et il y a de multiple “grade” ( Inf niveau I, II) clinicienne , pratique avance , soins intensif version médical, chirurgical etc…. mais la formation de base n’est pas à la hauteur de la formation en France .

    • Anonyme dit :

      Une qualité suisse qui se dégrade ma chère !comme partout .. et j y travaille depuis 28ans!

    • Anonyme dit :

      Nicole Le Goulias non mais à la base on parle d’un concours d’entré ou pas de concours d’entrée ! Perso j’ai un diplôme français qui m’a permis d’être infirmière niveau 1 en suisse puis évoluer à infirmière referente niveau 2, clinicienne c’est une spécialisation oui car c’est plus de l’analyse et travail de recherche, ce qui existe aussi en France comme les master en sciences infirmière ou autres ! les CAS où DAS en suisse permettent d’avoir des qualifications supplémentaires mais ça existe partout et en France aussi genre école d’IBODE, IADE …
      Si on part de la base niveau 1 tu sort infirmier en suisse comme en France avec les mêmes compétences, droits d’exercice … ! Après tout est une question de spécialisation ! Et pourtant eux n’ont pas de concours et ne sont pas moins compétents que les Français juste pasqu’ils ont pas eu de concours d’entrée (c’est ça le sujet à la base) !!!

    • Anonyme dit :

      Sylviane Pestrin Collet exactement, une qualité qui se dégrade comme partout mais qui reste correcte comparée aux conditions de travail en France je penses, diplômée depuis 4 ans j’ai travaillé en suisse d’abord, puis en France, autant dire que je ne suis pas resté longtemps a cause des conditions et je ne parles pas là de salaire !

    • Anonyme dit :

      Et doucement on arrive au standard européen ..Jean management et j en passe

    • Anonyme dit :

      Tristan Petel J’ai passé bien 2 fois le concours pour entrer a l’école IDE. Après avoir eu un Bac L donc de série générale. Ça n’a jamais abouti, toujours en liste d’attente ou prise dans des régions en ” déficit “.

      Après ça, j’ai essayé le concours AS, que j’ai obtenu. Cela fait 3 ans que je suis aide soignante et quand je vois mes collègues Ide chaque jour, je me dis que j’aurais eu largement les capacités de faire ce qu’ils font mais que ce concours d’entrée m’a stoppé net. Et c’est dommage.

      Je ne regrette absolument rien en soi car le métier d’AS me comble, mais quand même.. Pour moi, Le concours d’entrée n’evalue pas la motivation des candidats .

    • Anonyme dit :

      C est judte que parcoursup c est galére et que tous les veux ne sont pas exaucés et que tu coup beaucoup se rabate sur ce qui reste sans réelles convictions

    • Anonyme dit :

      J’attends de voir nos futurs pairs sur le terrain avant de juger

    • Anonyme dit :

      Lol me semble que les suisse viennent chercher en France et vs parlé de salaire mais la vie la bas est cher 😂 faut pas tous mélanger je. Pense qu’une formation est bon à prendre car lâché sur le terrain à demander à tous le monde ce qu’il faut faire en sachant que les autres sont occupé par leur travaille je trouve ça un peu ridicule ma femme taf au bloc opératoire cardio vasculaires sans formation elle serait ds la merde tte maniere l’aurais même pas pris 😂

    • Anonyme dit :

      Je parle en général ds l’hôpital qui plus ai j’avais un calcul rénal le premier hôpital que j’ai fait le plus près elle me disait que ça venait de mes boules lol et une jeune me tordais de douleur suis allez à l’hôpital de ma femme pris direct par un mec qui t’a fais ds le bloc de ma femme cailloux ds le dos… Voilà pourquoi serait bon de gérer les formations ça sert 🙂

    • Anonyme dit :

      Maargo Prad’r en Suisse il y a un système de tutorat mis en place ds les services alors qu en France non

    • Anonyme dit :

      Anne Sophie Padiolleau un système de tutorat ??

  145. Anonyme dit :

    Sauf pour les promo pro et ça va marcher comment pour eux ? Mystère

  146. Anonyme dit :

    Comment cela va se passer pour les personnes déjà salariés? Je suis auxiliaire de soins à domicile et j’ai passé mes concours cette année malheureusement raté. Je compte les repasser en 2019 comment devrai je procéder? Merci.

  147. Anonyme dit :

    Melody Mon dieu la chance qu’on a…

  148. Anonyme dit :

    Le concours d entrée n a rien à voir avec les motivations et le fait d être un ou une très bonne infirmière. Vous parlez pour dire que de la merde! Et les élèves qui passent à travers les mailles du filet c est en partie de la faute des tuteurs qui ne font pas attention ou qui en ont rien à foutre !!! 1 étudiant ça s encadre pour qu il devienne bon!!! Je dis ça je dis rien

  149. Anonyme dit :

    Sixtine Guignier Mégane Durieux Laurène Gatti Léa Guyonnet

  150. Anonyme dit :

    Valérie Sébastien Simoen vous avez bien fait de passer le concours ! Parle pas pour les futures reconversions des AS…!

  151. Anonyme dit :

    Juste si quelqu’un peut m’éclairer … je suis aide soignante et je voulais passer le concours … quel est la marche à suivre à présent ?

  152. Anonyme dit :

    En même temps pas sûr que le concours d’entrée soit vraiment représentatif du cursus qu’on y suit ?!

  153. Anonyme dit :

    Les rageux !!!! La nouvelle réforme de 2009 en faisait criser plus d’un car il n’y avait plus de MSP et cela ne fait pas des EIDE plus mauvais ! On en a vu aussi dans les anciennes promos des mauvais allez continuer de rager mais éviter de “saquer” ces futurs étudiants ils n’y sont pour rien de cette nouvelle réforme !

  154. Anonyme dit :

    Très bien inutile ce concours en la forme actuelle s’il faut bien une formation sélective Car métier exigeant il faut faire cette sélection lors de la première année sur des actes et des connaissances infirmiers plus logique que sur un concours de quelques heures!
    Et cela libéra tout le petit monde qui fait jury peut être pour mettre des profs sur les lieux de stages! Afin que les élèves ne soient pas lâché et à la merci du bon vouloir ou pouvoir(parce qu’il faut du temps et la méthode prof est un métier à part entière cela ne s’improvise pas) de l’équipe en place.
    Pour ceux qui ont eu cette formation qui se fait largement critiqué et je pense à juste titre ne vous sentez pas agressez heureusement la majorité des professionnels sont sorti de cette formation sont des bons professionnels mais c’est grâce à vous et votre volonté parce que cette formation n’a pas tout fait pour.
    J’ai eu des élèves en stages et avec mes collègues on a tout fait pour essayer de leurs apprendre un maximum de choses mais il serait mieux qu’un prof passent tous les jours pour faire SON travail à lui apprendre tout ce qu’il y a à savoir et pas toutes les petites mauvaises habitudes de tout les infirmier/re de tous les services .
    Je trouve que les élèves sont trop laissé à l’abandon pas assez encadré ils ne sont pas là pour palier au manque de personnel mais bien pour apprendre

  155. Anonyme dit :

    Ça fait peur, entre ça et là réforme de 2009, notre profession a pris très très cher. Ça va donner les stages…

  156. Anonyme dit :

    Déborah Uaeréhc de mieux en mieux

  157. Anonyme dit :

    C est vrai que … reconnaître une suite logique X•X•, de trouver que Paul arrivera à la gare avant Marie et rédiger une disserte sur un sujet obsolète …. ça assure d être un ide de performance 😉

  158. Anonyme dit :

    Eeeeeuh, on en parle ou pas Albane et Alana ????

  159. Anonyme dit :

    Et pour ceux qui changent de métier ils doiveny faire comment !

  160. Anonyme dit :

    Comme ça le diplôme ne vaudra plus rien et ça permettra de justifier le salaire minable !

  161. Anonyme dit :

    Tellement on est en pénurie d infirmière dans nos hôpitaux maintenant plus de concours à passer la quille !!…

  162. Anonyme dit :

    Mais c’est parfait ! Encore plus de futures clèdes dans les promos, et avec le jeu des rattrapages (dont certains en usent systématiquement pour obtenir leurs ECTS), ce sera un beau diplome assuré. Mais avec quel niveau à la sortie ? Ça va être chouette tiens.
    À la limite, le seul qui était légitimement réformable avec le concours d’entrée en ifsi, c’était le cout (exorbitant) de l’inscription. Pour le reste …
    Au nom de « l’égalité des chances » aujourd’hui, on permet à un moineau de devenir aigle. Mais c’est pas comme va que ça marche, d’ailleurs c’est pas moi qui le dit, mais la Nature elle même, ça s’appelle la « sélection naturelle »
    Enfin bref, c’est très dans l’air du temps tout ça.

  163. Anonyme dit :

    La question que je me pose au sujet de parcoursup est sur le recrutement de candidats soit en reconversion professionnelle ou issus d’une filière totalement opposée. Ne seront il pas désavantagé par rapport aux autres candidats issu des filières scientifiques et sociales ?
    J’ai peur que le choix ne se fasse uniquement par rapport au parcours et mette de côté la motivation et les qualités humaines indispensables à ce métier !
    Issus d’une formation pro ( mécanique) utiliser l’outil parcoursup ne m’aurait pas permis d’entrée à l’ifsi sil avait déjà été en place il y a 10 ans
    Bref j’espère que tout le monde sera sur un pied d’égalité.

    • Anonyme dit :

      J’espère que nous pourrons garder les parcours atypiques car c’est un vrai plus dans les promos. Parole de formatrice ! Nous ne savons pas encore grand chose sur les futures modalités de recrutement. Le concours n’était pas non plus parfait et il y a toujours eu des”erreurs de casting”, en sélectionnant certains, en recalant d’autres.

    • Anonyme dit :

      Affaire à suivre ! En plus si je me rappelle bien, les identifiants permettant de se connecter à la plate-forme sont donnés à l’école.

    • Anonyme dit :

      C’est exactement la question que je me posais. Certes le concours ne correspondait plus, les profils étés stéréotypes, formatés par les boîtes à concours. Mais pour prendre mon exemple, Je suis rentrée en formation à 30ans après avoir été maman et suivi des études qui ne me convenaient plus. Que va t’on proposer comme place à ces personnes qui ne sortent pas du bac. L hétérogénéité des âges et des parcours été un atout dans cette formation. Et enfin Si vous êtes non admissible à la formation par le biais de parcours sup en terminale, aurez vous l’opportunité de retenter votre chance comme c’était le cas avec le concours, certains ont besoin de quelques années pour atteindre la maturité nécessaire à la formation.

    • Anonyme dit :

      Effectivement, j’ai fait l’école à 42 ans… et beaucoup de collègues AS passent le concours IDE….

    • Anonyme dit :

      Vos parcours sont toujours appréciés dans la formation. Les reprises d’études sont tout à fait possibles en formation universitaire, il n’y a pas de raison que ça ne soit pas le cas à partir de l’an prochain pour les études en IFSI. Je suis plutôt confiante.

    • Anonyme dit :

      Est-ce que ça existera toujours les filières scientifiques ? Je n’ai pas encore saisi la new réforme du bac.

    • Anonyme dit :

      Affaire à suivre mais je pense qu’ils seront désavantagés, aucune école s’amusent à lire toutes les lettres de motivations qu’ils reçoivent

    • Anonyme dit :

      Je suis allais voir sur parcoursup et comme dit Lysanis R’lyeh si jai bien lu et compris cela serait ouvert que aux personnes en court de formation donc les reconversions professionnels cela risque d’être compliquer a voir lors des journees porte ouverte en ifsi si ils peuvent nous renseigner au plus près de nos attentes.

  164. Anonyme dit :

    ça va peux etre revaloriser notre diplôme! apres quand est il de l’oral et des aides soignante voulant passer par l’ancienneté ? Affaire à suivre !

  165. Anonyme dit :

    Quand on voit que le concours c est un QCM culture générale et oral je voyais pas le rapport avec le milieu paramédical donc c est peut être pas un mal.

  166. Anonyme dit :

    L’entretien de sélection, ce fameux oral permet de distinguer des futurs professionnels avec des valeurs humaines et un niveau de culture générale suffisant pour entamer un cursus sans peine….

  167. Anonyme dit :

    Nul. C’est à ça que sert l’ordre infirmier

  168. Anonyme dit :

    Judith Perennes !! Un article pour toi !!

  169. Anonyme dit :

    Super ! Faudrait donner le diplôme direct… Allé elle est gentille… passez même pas par la case stage bientôt ? Débile tout ça !

    • Anonyme dit :

      Passer le concours vous rend compétent ? Consultez la page facebook de La FNESI si vous souhaitez plus d’infos sur le sujet 🙂

    • Anonyme dit :

      Non il ne rend pas compétent c est sur puisqu’il y a 3 ans pour acquérir des débuts de compétences !
      Mais il permet de pas se jeter dans une filière sans réellement savoir ce Qu est le métier… Çà demande un peu d investissement pour rentrer donc peut être plus de reflexion^^
      Sinon ça va finir comme ceux qui vont en fac de psycho pour faire une année sabbatique presque… Bref toute façon on aura beau dire ce que l ont veut nous ne sommes pas décisionnaires °°°

  170. Anonyme dit :

    Peut etre que tu avais raison finalement …. rip nos projets de carrière

  171. Anonyme dit :

    A croire qu on ne veut stt pas que cette profession évolue dans le bon sens, merci aux 3 C…. de ministres de la santé qui ont pulvérisé notre profession

  172. Anonyme dit :

    Il est difficile d avoir les bases depuis le nouveau programme alors plus de concours d entree ????? Je ne voudraispas etre malade

  173. Anonyme dit :

    Effectivement le concours écrit est très sélectif et en ce sens la c’est bien, mais selon moi un oral est indispensable!!!!! Qu’en est il du concours réservés aux aides soignant de plus de 3 ans de diplôme ?!!

  174. Anonyme dit :

    Encore une belle reconnaissance de la profession
    Pour certaines « activités Paramédicales »’il faut faire une première année de Médecine…..

  175. Anonyme dit :

    Comment cela se passera pour les personnes qui travaillent déjà ?

  176. Anonyme dit :

    C’est nul les plus motivés pour cette profession ne sont pas forcément les meilleurs élèves …Je doute fortement de leurs qualités humaines nécessaires pour l exercice de notre si belle profession. Combien risquent d être bien déçus…

  177. Anonyme dit :

    Et les personnes qui sont plus au lycée ?

  178. Anonyme dit :

    On est dans la merde vive les futurs étudiants infirmiers qu’on va avoir. J’ai peur

  179. Anonyme dit :

    Et pour les salariés comment on fait ?

  180. Anonyme dit :

    Déjà que le nouveau diplôme est bof alors la ….ma remplaçante ne sait pas piquer en pac et ne veut même pas essayer

  181. Anonyme dit :

    On va ptetre remettre un concours à la fin de la formation pour sélectionner ceux qui sont capables d exercer nan?

  182. Anonyme dit :

    Du grand n’importe quoi cette formation Ide …. de mieux en mieux

  183. Anonyme dit :

    Étant donné les soucis rencontrés par Parcoursup, les plus motivés risquent de ne pas être pris.
    À voir. ..

  184. Anonyme dit :

    Comme pour l’éducation nationale on nivelle par le bas (fermeture des écoles normales : on voit le niveau des instits et le bon vieux retour aux fondamentaux lire écrire leçon de morale) il n’y avait déjà plus de âme. Final écrit ni de notes éliminatoires quand on voit certains qui en validant des stages de santé publique ou crèche étaient diplômés sans maîtriser les techniques de base bonjour les dégâts sur le terrain fera pas bon être malade dans 4 anscourage à nos collègues formatrices pour encadrer tout ce beau monde ( quand il y a 15 ans lifsi était obliger de faire des cours de maths pour faire les règles de 3 pour les calculs de doses cette fois ci sans concours au secours bonjour le niveau

  185. Anonyme dit :

    Le concours ne sert à rien ? Vraiment n’importe quoi. Il ne sert pas à rien ! L’entretien oral a une très grande importance, c’est là où nous remarquons la réelle motivation des candidats, leur personnalité, c’est là que l’on remarque si la personne est une personne de confiance mature et prête pour s’occuper d’etre humains. Déjà que certaines arrivent à rentrer en école d’infirmière juste histoire d’avoir un métier. Mais alors là qu’est ce que ça va devenir ? Et puis on continuera de se plaindre de la maltraitante envers les patients?! Ça me désole . Surtout que la juger sur le dossier scolaire, c’est n’importe quoi vraiment . Et parcours sup c’est la vrai merde. Une vraie connerie. Ça ferme tellement de porte aux jeunes. Bref bravo pour cette réforme de merde , je n’ai même pas les mots . Hâte de voir ce que tout cela va devenir

  186. Anonyme dit :

    Bah ça fait peur quand on voit certaines recrues issues du concours alors sans…

  187. Anonyme dit :

    Comment cela va se passer pour les listes 2 ?!?!

  188. Anonyme dit :

    Déjà qu’avec la nouvelle formation depuis 2009, certains passent à travers les mailles du filet, on décide d’élargir les mailles… Bravo !! Il ne fera pas bon être malade dans 20 ans…

  189. Anonyme dit :

    Flavie Brosseau et bah à 7 ans près ça aurait été beaucoup plus facile ^^

  190. Anonyme dit :

    Autant donner le diplôme directement car qd on en voit bcq sur le terrain c’est pas du folichon
    Plus d’écrit plus de concours qui permettait de faire une sélection qd même enfin bref

    • Anonyme dit :

      Les études font la sélection quand même .Tout le monde n arrive pas au bout.

    • Anonyme dit :

      Ba oui voyons ! C’est vrai que sur le terrain les infirmiers de la formation actuelle (qui date de’il y a 10 ans) sont pas folichons.

      Le concours permettait de faire une selection non pas sur les compétences pour être IDE, mais sur le porte-feuille et sur le social (passer plusieurs concours, prépa, hébergement etc.).

      Dans toute formation il y a des étudiants plus ou moins investit; Et on voit cela même en médecine.

  191. Anonyme dit :

    Quid de l’accès à la formation pour les personnes déjà salariées ou exerçant dans un tout autre milieu, souhaitant se réorienter professionnellement ?