Premiers états généraux infirmiers pour le Sniil et le SNPI

Le 14 juin dernier, le Syndicat national des infirmiers et infirmières libérales () et le Syndicat national des professionnels infirmiers () ont organisé leurs premiers états généraux infirmiers : Regards et perspectives croisés autour des nouveaux rôles infirmiers.

Premiers états généraux infirmiers pour le Sniil (syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux) et le SNPI« C’est une première pour les infirmiers d’organiser un colloque, a soutenu Annick Touba, présidente du Sniil, à l’égard de l’auditoire. Nos états généraux sont tournés vers les pratiques de demain et si à cette session vous êtes 120 inscrits, je pense qu’à la prochaine vous serez 500 ! »

Objectif attendu de cette journée : « Consolider les liens entre la ville et l'hôpital, travailler en synergie et positionner les infirmières à leur juste place dans le système de santé. » « La profession n’a d’avenir que si elle assume et se réapproprie son champ d’intervention », a souligné Thierry Amouroux, secrétaire général du SNPI.

Au cours de cinq tables rondes, les infirmiers libéraux comme salariés ont fait le point sur leurs pratiques, leurs domaines de compétences et ont abordé différentes thématiques. Tout d’abord la réforme LMD. « Les travaux sur la formation sont un véritable enjeu par rapport à la qualité des soins », estime Dominique Monguillon, conseillère pédagogique nationale pour le ministère de la Santé.

Autre thème abordé : les consultations infirmières, une pratique qui s’exerce aussi bien en libérale qu’en hospitalier. « Les consultations ne se limitent pas à du suivi téléphonique sur les retours à domicile, a indiqué Anne Montaron, infirmière à l’Institut de cancérologie Gustave Roussy. Nous faisons également une évaluation de la continuité des soins. »

Les intervenants ont également fait le point sur les coopérations et les pratiques avancées, l’éducation thérapeutique de proximité et la coordination ville-hôpital.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
253 rq / 1,661 sec