D.U Ethique : changer son regard

| 3 304 vues | | mots clefs : , , , 1 réaction

Face à l’avancée constante de la médecine et des pratiques biomédicales, la dimension humaine du soin est souvent bouleversée. En France des Diplômes Universitaires d’éthique sont proposés pour réconcilier science et conscience et pour répondre à la quête accrue de valeurs et de repères moraux et intellectuels des soignants.

Infirmière formation à l'éthique D.U Ethique : changer son regardUne réflexion de vie

« J’ai travaillé consécutivement en réanimation neurochirurgicale avec des patients en état de mort cérébrale et en chirurgie cardiaque avec des patients nécessitant une transplantation. Dans ces deux postes, je me suis retrouvée confrontée à un questionnement par rapport à la circulation d’organes d’un corps à l’autre. Il était essentiel pour moi de trouver des réponses à certaines de mes interrogations morales », témoigne Catherine Grasseler, infirmière référente métier de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille.

« En suivant le D.U Éthique, on nous a appris, non pas à appliquer une recette ou une stratégie, mais plutôt à changer notre regard et à s’exercer à se positionner à la place du patient ou de sa famille » ajoute-elle.   « Beaucoup de soignants ont besoin de réfléchir à leur vécu quotidien. Ils ont besoin de pistes, de partage. Les formations à l’éthique leur permettent de se re-situer dans leur activité professionnelle », explique à son tour Emmanuel Hirsch, professeur des universités et directeur de de l’espace éthique de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris.

Un contenu riche et évolutif

Plusieurs D.U Éthique existent en France pour les soignants, notamment à Paris, Marseille, Lyon et Poitiers. Selon les universités, des thématiques spécifiques peuvent être proposées, comme à Bobigny (93) où se déroule le D.U Éthique et déontologie du handicap. A Paris, le D.U Éthique et pratiques de la santé et des soins de l’ St Louis a pour objectif de proposer une formation interdisciplinaire composée de philosophie et de sciences humaines. *


Selon Emmanuel Hirsch, plus de la moitié des participants sont des infirmières. La durée totale de l’enseignement est de 226 heures, réparties dans le cadre d’une semaine par mois pendant une année scolaire. Certains cours se déroulent en soirée.

La formation comprend dix Unités d’Enseignements : philosophes et histoire de la philosophie, origine et développement de l’éthique, fondements philosophiques de l’éthique médicale, concepts de la philosophie morale, approches pratiques de l’éthique du droit, histoire éthique et politique de la médecine et des sciences biomédicales, place de la personne malade et des proches dans le soin, anthropologie de la douleur et de la maladie, soin du grand âge, la mort aujourd’hui.

Malika Surbled

Pour aller plus loin :

L’obtention du diplôme est validée par un examen écrit et par la rédaction d’un mémoire. Le prix varie entre 680 et 1460 euros selon le mode de prise en charge  et l’appartenance à l’AP-HP . L’obtention du Diplôme permet aussi de pouvoir s’engager vers le master  éthique, science et société .

Malika Surbled

Pour aller plus loin : formation continue DPC pour infirmière et infirmier libéral

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “D.U Ethique : changer son regard”

  1. Juju dit :

    C’est très bien les DU d’éthique mais j’ai tendance à penser que l’enseignement des sciences humaines devrait être renforcé dans les études initiales, cela éviterait bien des souffrances pour les soignants qui sont souvent démunis devant les situations bouleversantes rencontrées dans l’exercice de leur profession. Les patients y gagneraient également d’avoir des équipes mieux formées.

Réagir à cet article

retour haut de page
863 rq / 4,063 sec