Fin de vie: la CEDH valide l’autorisation d’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert

| 743 vues | | mots clefs : , , , 6 réactions

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a validé, dans un arrêt vendredi, la décision du Conseil d'Etat français qui avait jugé licite l'arrêt de l'alimentation artificielle de Vincent Lambert, patient en état végétatif actuellement hospitalisé au CHU de Reims.

Cour européenne des droits de l'homme

Cour européenne des droits de l'homme

Cet arrêt de la CEDH ne peut pas faire l'objet d'un appel, rappelle-t-on. La décision du Conseil d'Etat peut donc s'appliquer, ce qui valide la décision prise par l'équipe du CHU de Reims, en janvier 2014, d'interrompre la nutrition et l'hydratation artificielles de Vincent Lambert, en accord avec une partie de sa famille, notamment son épouse.

La CDEH avait été saisie par les parents de Vincent Lambert et d'autre plaignants opposés à cette décision.

Si le CHU met en oeuvre l'arrêt de l'alimentation, les parents de Vincent Lambert pourraient saisir à nouveau le tribunal administratif, ont rapporté plusieurs titres de presse avant la décision de la CEDH.

Les parents de Vincent Lambert réclament depuis plusieurs années son transfert dans une unité de vie destinée aux patients en état végétatif ou pauci-relationnel à Oberhausbergen (Bas-Rhin), mais ils n'avaient pas eu gain de cause sur ce point devant le tribunal administratif, ni devant le Conseil d'Etat.

(développement à venir)

Rédaction ActuSoins avec APM

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “Fin de vie: la CEDH valide l’autorisation d’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert”

  1. Outrée…c était pas son choix de mourrir de cette façon…et quelle importance hein ? Personne n entendra sa souffrance ! Et vous c est ce vous voudrez pour vous ou vos enfants? Merde on ne laisse pas souffrir un animal alors qui son ces personnes qui décident une telle horreur? D autres solutions existes afin de le laisser partir sereinement 🙁

  2. Enfin, laisser un homme mourir de faim et de soif ! Pas formidable comme gestion et application de la loi Leonetti !!!! Ouvrons les yeux et cessons d’être hypocrite ! Une longue agonie !

  3. Laurine Sétan il fallait qu’on en parle

Réagir à cet article

retour haut de page
767 rq / 3,162 sec