Chirurgie et réanimation : la domotique au service de l’ergonomie

Dans le cadre du salon Santé autonomie, des sociétés ont présenté des produits innovants et ergonomiques. De quoi favoriser la prévention des troubles musculo-squelettiques chez les Ibode, Iade et infirmières de réanimation.

Lit médicalisé de réanimation ''Progressa'', développé par la société ''Hill-Rom''

Lit médicalisé de réanimation ''Progressa'', développé par la société ''Hill-Rom''

Au cœur du salon Santé autonomie, une animation « bloc opératoire et chambre de réanimation » a exposé les innovations en matière de domotique médicale. Le matériel présenté se destine à faciliter le travail et améliorer le confort des personnels infirmiers.

« Le fonctionnement du bloc opératoire est de plus en plus complexe, avec l’irruption d’appareils mobiles d’imagerie médicale », remarque Cédric Digoin de Bellescize, ex-Ibode et ingénieur d’affaires pour Steris.

 Colonne video pour les Ibode

Ce groupe a donc conçu un système de vidéo management limitant la multiplication des câbles et les déplacements des Ibode. Tous les équipements mobiles du bloc sont connectés à un serveur unique, via un câble à ports universels et utilisant la fibre optique. « Un écran multimédia centralise tous les paramètres – constantes du patient, anesthésie, etc – et contrôle les différents appareils vidéo de la salle. Il permet aussi d’archiver les images prises pendant l’opération. »

Par ailleurs, la suspension de la colonne vidéo par un bras de distribution ménage les Ibode, qui n’ont plus à déplacer d’antiques charriots à roulettes.

Et du côté de la salle de réanimation, le souci de prévention des troubles musculo-squelettiques est le même. Ainsi, le lit médicalisé « Progressa », développé par la société Hill-Rom, s’avère un outil de soin intéressant.

Sa verticalisation progressive et modulable facilite le rétablissement du malade, en limitant les effets secondaires liés à un alitement prolongé : encombrement bronchique, difficultés d’élimination des selles, etc.

 Matelas thérapeutique en réanimation

Surtout, son matelas thérapeutique à air inclut un système de pesée. « Cela évite de déplacer les patients régulièrement. Car en Réanimation, on a besoin de connaître le poids précis de la personne, afin d’adapter certaines prescriptions », explique Anne-Sophie Tournon, infirmière et formatrice en ergomotricité.

Nouveauté de ce modèle commercialisé depuis un an, « la démarche morphologique » permet de modifier les points d’appui sans manutention de la part du soignant. Un surgonflage partiel du lit fait rouler les patients sur le côté. « Au lieu de les tirer, on attend que le matelas se gonfle. » Tout cela représente une aide précieuse pour les soins d’hygiène et la prévention des escarres. « Et le lit bouge à la vitesse du patient. Sinon, les soignants vont toujours trop vite », sourit Anne-Sophie Tournon.

Cette dernière version de « Progressa » est également plus interactive. Une tablette tactile intégrée guide directement son utilisation, grâce à un tutoriel adapté à chaque situation. « Le lit vous dit quoi faire. Cela évite toute erreur ! »

Station d'anesthésie ergonomique

Enfin, la société Dräger n’a pas oublié les Iade ! Une station d’anesthésie Perseus A500, lancée en 2012, était en effet présenté. Des tiroirs et des tablettes modulables, un écran-plan de travail dégageant plus de place pour la disposition du matériel… L’ensemble en devient plus ergonomique, pour le confort des professionnels.

Emilie Lay

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

5 réponses pour “Chirurgie et réanimation : la domotique au service de l’ergonomie”

  1. Le groupe des blouses blanches afin d’échanger et partager des infos mais également nos expériences et compétences ….
    https://www.facebook.com/groups/1495447840731862/

  2. Nous avons tout ça aux Hôpitaux Drôme Nord à Romans, confort pour le patient et pour nous mais prix exorbitant et surtout il faut du monde pour les manier quand on se déplace au scanner et un défaut ils sont étroits.

  3. Nous l’avons au ch de guéret et c’est tout simplement génial pour le personnel mais surtout pour le patient. .

  4. C’est bien tout ça. … mais quand on voit le prix d’un simple lit médicalisé. ……

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
225 rq / 3,389 sec