Sous-effectifs : ras-le-bol infirmier à Marseille

Un rassemblement sera organisé le 31 juillet au 2e étage de la Timone adulte. « Nous exigeons un plan de recrutement à court terme car le personnel est en train de péter les plombs », explique  Yves Castino, secrétaire général CGT Timone.

Sous-effectifs : ras-le-bol infirmier à Marseille« Nous n’avions pas l’intention d’appeler à un rassemblement avant septembre mais nous estimons que la situation est catastrophique. Le droit des agents n’est pas respecté, l’organisation non plus et la sécurité des soins est mise à mal. C’est un formidable gâchis », résume Yves Castino, secrétaire général CGT Timone.

L’épisode de crise lié aux astreintes semblait en cours de résolution avec la remise à plat intégrale de toutes les lignes d’astreintes, « le problème c’est qu’ils n’appliquent pas la réglementation pour tous les services », indique le syndicaliste.

« Des agents doivent doubler leur journée de 12h dans certains services ». Il évoque aussi, dans le service de chirurgie pédiatrique et congénitale du Pr Kreitmann, - sur le départ tout comme le serait aussi le Pr Fraisse - des problèmes d’effectifs.

Le CHSCT avait voté au printemps contre le passage de trois à deux infirmières. S’est ajouté avec le transfert sur Timone 2, des travaux, matériels et équipements biomédicaux manquants dont des saturomètres et des scopes (4 pour 16 lits).

Un CHSCT extraordinaire a eu lieu la semaine dernière à la demande de la CGT. « On avait alerté que certaines vacations de week-end allaient s’effectuer cet été avec zéro infirmier ».


Une infirmière (IDE) travaillant aux urgences pédiatriques a été déplacée courant juillet pour combler le déficit dans ce service qu’elle ne connaissait pas. Arrivée à 6 heures. L’autre IDE, une intérimaire, arrivant elle à 7h. Soit une heure avec 16 patients à surveiller comme« le lait sur le feu » précise Yves Castino.

Rédaction ActuSoins, avec La Marseillaise

Pour aller plus loin :

Offres d'emploi pour infirmière, IADE, IBODE, Cadres de Santé, Médecin, professionnels de santé sur toute la France et la Suisse

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “Sous-effectifs : ras-le-bol infirmier à Marseille”

  1. là vous avez raison de manifester la santé est bradée en france

  2. ôtez des administratifs pour les économies

  3. Laure Pigeon dit :

    Du n’importe quoi … Sincèrement je plains les collègues hospitalier …

  4. Mathieu Guyon dit :

    Les directions et les ARS sont vraiment prêtes à tout pour faire des économies!

  5. quand on pense qu’il y a du chomage

  6. Sissou Grigri dit :

    C est le bordel de nuit aussi sur Aix

Réagir à cet article

retour haut de page
838 rq / 3,276 sec