Ordre infirmier : Le président de la FNI démissionne du Conseil national

Philippe Tisserand, président de la Fédération Nationale des Infirmiers, important syndicat de libéraux, a démissionné de son poste de conseiller national au sein de l'Ordre infirmier. Une sortie publique qui augure de nombreuses oppositions.

Ordre infirmier : Le président de la FNI fédération nationale des infirmiers démissionne du Conseil national"Je ne peux rester dans une position où je ne pourrais que déplorer, sans résultats, les dysfonctionnements et les carences actuelles multiples à la tête du Conseil National de l'Ordre des Infirmiers".

Si elle n'est pas une surprise, la démission de Philippe Tisserand du conseil national n'est pas forcément une bonne nouvelle à l'heure où celui-ci axe une partie de sa stratégie de recouvrement des cotisations sur les libéraux.

Partisan depuis longtemps d'un Ordre infirmier puissant et sans concessions, défenseur infatigable de Dominique Le Boeuf , le président de la FNI pouvait difficilement maintenir son poste de conseiller national au sein d'une structure dont il était devenu au fil des mois le plus farouche pourfendeur.

Les griefs à l'encontre de l'actuelle gouvernance sont multiples selon l'auteur de la lettre ouverte : "aucune communication de la Présidence vers les élus nationaux", vote d'un plan de restructuration "sans en connaître tout le contenu"...

Mais plus encore, ce sont les "menaces" à l'encontre des infirmiers libéraux, en particulier le déconventionnement de leurs actes, qui rendent la position du responsable syndical impossible à tenir plus longtemps. La "base" des syndicats libéraux se fait en effet de plus en plus pressante, excédée par les lettres signées des caisses primaires d'assurance maladie.

S'il exclut des "querelles de personnes", difficile également d'ignorer les échanges passés, parfois particulièrement virulent, entre Philippe Tisserand et les opposants d'alors à Dominique Le Boeuf, parmi lesquels figurait alors en bonne place Didier Borniche.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

31 réponses pour “Ordre infirmier : Le président de la FNI démissionne du Conseil national”

  1. ridfa69 dit :

    ils en sont ou du raz de marée de cotisations l’oni?

  2. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE exclusivité : le président Borniche publiquement désavoué …

    alors que depuis des semaines RESILIENCE se fait l’écho des informations internes à l’obred depuis que la présidence a décidé une omerta qui décidément n’est pas respectée …

    alors que les prises de positions plus ou moins publiques de présidents de cdoi, de plus en plus nombreux, pour critiquer la gouvernance du cnoi et la non communication d’informations essentielles les concernant au premier chef …

    un pas supplémentaire – et non des moindres – a été franchi ce lundi par les opposants ordinaux au président Borniche qui subit désormais les affres de la conspiration et de la défiance, méthodes autrefois utilisées par ce même ex vice président contre la présidente Leboeuf, président Borniche devenu calife à la place du calife !

    ainsi la demande de la bred n’est pas respectée en matière de confidentialité tant le monde feutré des banquiers a horreur des bruits, à fortiori quand ils sont contre productifs …

    ainsi pas moins de 4 présidents ordinaux d’une même région (le début d’une contamination nationale ?) défient ouvertement et publiquement le président Borniche en allant – ni plus ni moins – déposer des plaintes en bonnes et dues formes auprès des tribunaux locaux pour demander que les hôpitaux fournissent la liste des infirmiers salariés, alors que le décret relatif à l’automaticité de l’inscription au tableau ordinal n’est pas même paru au Journal Officiel, alors que le ministre s’est engagé à deux reprises par écrit cet été sur la cotisation facultative concernant ces mêmes infirmiers salariés …

    cette méthode qui ne changera rien à notre positionnement et qui sera sans effet sur les cotisations nulles des infirmiers salariés est une fronde ouverte et un désaveu supplémentaire de la méthode Borniche qui se retrouve ainsi affaiblit aux yeux des ordinaux et surtout aux yeux de la banque ordinale qui ne peut que constater que la chienlit ordinale est permanente, quelque soit la personne qui préside aux destinées moribondes de l’ordre devenu guichet de banque …

    ces informations sont confirmées par plusieurs sources …

    voir les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  3. cedr1c dit :

    La bred sera heureuse de savoir que certains locaux ne seront pas rendus, et que certains chèques n’arriveront pas à la banque du national, ceci en toute légalité.

  4. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 09 octobre 2011 :
    rébellion à l’ordre infirmier !

    Les toutes dernières informations reçues par RESILIENCE font apparaître une fracture de plus en plus importante entre le siège parisien de l’ordre infirmier et la base ordinale des départements et des régions.

    Ainsi la consigne du siège de la rue sainte Anne de fermer les cdoi au profit d’une seule implantation locale par région – exception faite de l’Ile de France qui conservera le fonctionnement habituel notamment une assistante juridique par département francilien, salariées regroupées au futur nouveau siège installé en banlieue – est loin de faire l’unanimité.

    Les rebelles s’organisent et après la période des courriers assassins à l’encontre de l’équipe du président Borniche c’est maintenant l’heure de la résistance active. Le refus de fermer les locaux départementaux commence à prendre forme, comme d’ailleurs celui de licencier les assistantes juridiques et administratives.

    Une pierre de plus dans le jardin de l’ordre infirmier et de son principal partenaire et soutien financier, la BRED, qui voient ainsi leurs projets passablement se compliquer. Rappelons que les cdoi et les croi sont autonomes administrativement et que rien ne les oblige à obéir aux ordres du cnoi. Ils sont mêmes légalement et moralement habilités à encaisser les cotisations après avoir – eux même – instruit et validé les dossiers d’inscription.

    C’est donc le dysfonctionnement de la gouvernance ordinale dénoncé par RESILIENCE depuis le début qui semble maintenant se retourner contre l’ordre infirmier lui même, avec un fonctionnement revendiqué du bas vers le haut, la légitimité du cnoi n’étant reconnue que par l’existence des cdoi et des croi. A ce jour, aucune délégation de pouvoir n’ayant été donnée par les cdoi/croi au cnoi.

    RESILIENCE invite donc les infirmières et infirmiers à continuer le refus de se soumettre à l’ordre financier en ne cotisant pas et en renvoyant les courriers de l’ordre aux parlementaires en guise de protestation, barrés de la mention : NON à l’ORDRE INFIRMIER.

    AVEC OU SANS COTISATION, L’ORDRE INFIRMIER C’EST NON !

    RESILIENCE : http://www.syndico.exprimetoi.net

  5. syndicat RESILIENCE dit :

    les nouvelles – toutes fraîches – que RESILIENCE vient de mettre en ligne à l’intention de ses adhérents montre que tout est “subtilité” au beurk et que certains rebelles à la présidence Borniche ne manquent pas d’humour …

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  6. anti ordre dit :

    tout le monde a la possibilité d’écrire/mailer personnellement et individuellement aux députés et sénateurs en poste
    il faut profiter de notre nombre

  7. lh dit :

    je pense qu’il faut absolument demander aux candidats socialistes si ils supprimeront les ordres paramédicaux

  8. syndicat RESILIENCE dit :

    Il n’y a pas que dans le 06.
    C’est pareil dans le 45 avec monsieur Gonzales et surtout dans le 69 où un certain secrétaire général ordinal nommé Loubès fait (surtout) la pluie et (jamais) le beau temps dans la profession.
    Il y est beaucoup question de cumuls et de conflits d’intérêts.
    Plusieurs de nos adhérentes sont en litiges avec d’autres de leurs collègues où l’on s’aperçoit que ce sont toujours les mêmes personnes aux mêmes endroits qui font toujours les mêmes ennuis.
    Diverses procédures sont en cours.

  9. Pascal P dit :

    Ordre avec des syndicalistes élus ne pouvait pas fonctionner c’est le mélange des genres et le cumul des fonctions qui fait perdre toute crédibilité a toute action
    Dans le 06 exemple est typique de prendre tous les postes pour verrouiller et imposer son point de vue a la profession

    • iadesp06 dit :

      J’ai vu pas mal de noms que je connaissais, justement dans le 06, et à part 3/4 personnes, c’est une sacré bande d’arrivistes qui a pris le pouvoir. Dans le style “je sais tout, toi t’es naze”.
      Bref, rien qu’en voyant cela, je ne pouvais pas y adhérer, à cette mascarade…

  10. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 30 septembre 2011 :

    la banque de l’ordre infirmier
    est installée aux commandes

    suite à l’acceptation par le cnoi du 13 septembre 2011 du plan de restructuration imposée par la banque de l’ordre infirmier,

    suite à la toute récente désignation d’un conciliateur (entre ses créanciers et l’oni) par une vice présidente du TGI de Paris, à la demande expresse de la banque ordinale,

    suite au versement des salaires ce 30 septembre 2011 aux employées de l’ordre infirmier (dont certains approchent 6 000 euros/brut/mois),

    la dette ordinale prend de nouveau un envol vertigineux avec à ce jour :

    plus de 7 500 000 euros de dettes à la BRED
    900 000 euros de déficit de trésorerie
    le montant des salaires de fin septembre et autres charges sociales

    RESILIENCE prend donc acte de l’installation effective de la banque aux commandes de l’ordre infirmier, avec pour première conséquence le soutien abusif renouvelé à une structure rejetée par plus de 450 000 infirmiers non cotisants à l’oni et plus de 410 000 inirmiers non inscrits au fichier ordinal.

    RESILIENCE ne doute plus de l’appui politique – non avoué – à l’oni par les pouvoirs publics qui d’un côté prônent la non cotisaion pour les salariés et de l’autre intensifient la pression sur les libérales via les ARS et autres CPAM.

    RESILIENCE note le refus renouvelé par certains syndicats d’infirmiers libéraux d’assumer seuls le financement de l’ordre infirmier.

    RESILIENCE prendra l’initiative, dans quelques jours, d’appeler les infirmières et les infirmiers – plus que jamais motivés à lutter contre la soumission ordinale – à manifester leur mécontentement et RESILIENCE prend d’ores et déjà rendez vous avec les parlementaires et autres responsables politiques pour les échéances du printemps 2012.

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  11. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE exclusivité (2) : de notre envoyé spécial rue sainte Anne …?

    çà continue encore et encore de tomber, à tel point que nous avons du envoyer un second envoyé spécial rue sainte Anne afin de pouvoir absorber le flot d’informations qui viennent des sources ordinales …

    que de nouvelles !

    démissions, mauvaises humeurs, colères, etc … sont les mots qui reviennent le plus souvent …

    manifestement la digestion du plan financier (licenciements et fermetures de cdoi provinciaux, maintien des personnels/regroupements des ex bureaux franciliens et parisiens) de l’obred est très difficile à se faire et il est maintenant certain que les différents mouvements de mécontentements qui enflent un peu plus chaque jour vont mettre à mal les projets du président Borniche et de ses petits copains …

    il va de soi que les salariés à presque 6000/euros/brut/mensuel ne connaîtront pas les affres de la perte d’emploi puisqu’ils sont eux aussi reconduits dans les nouveaux locaux franciliens …

    toutes les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  12. ridfa69 dit :

    Au fait un grand soutient de l’ordre le deputé DOOR du loiret est épinglé dans l’affaire du mediator comme soutient du laboratoire servier.
    Que ce soit l’oni ou le mediator a priori c’est pas top .

  13. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE infos : qu’est ce qu’on se marre !?

    avec le dernier communiqué du syndicat des directeurs et cadres d’hôpitaux qui proposent ni plus ni moins que de “ré enchanter le service public” … (à lire, çà vaut son pesant de cacahuètes) …

    avec les derniers courriels reçus par RESILIENCE et dans lesquels nous apprenons – par exemple – que Paris a donné comme délai aux cdoi la date ultime du 07 octobre 2011 pour se saborder et ne plus faire qu’une délégation par région … pendant que ces mêmes présidents de cdoi continuent actuellement de démissionner à raison de 1 à 2 / jour en moyenne …

    alors que la fronde des assistantes – futures chômeuses – continue de gonfler et que la résistance s’organise chez elles aussi …

    l’obred continue à maintenir ses filiales régionales et départementales dans l’ignorance, la lettre de démission du président de la FNI faisant foi de cette pratique désormais ordinalement connue de l’omerta …

    toutes les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site de RESILIENCE

  14. Magali dit :

    demission!!pas grave ça! ca sent le sapin,c’est bien ,moi ca y est j’ai demissionne de mon boulot…enfin libre!

  15. syndicat RESILIENCE dit :

    R E S I L I E N C E – s y n d i c a t in f i r mi e r c o n t r e l’o r d r e

    communiqué du 28 septembre : ordre infirmier – forfaitures en série …

    suite à la lettre de démission du président de la FNI, Philippe Tisserand de son mandat de conseiller national ordinal, courrier de 4 pages dont RESILIENCE a eu connaissance, document accompagné d’une lettre ouverte datée du 20 février 2011, co signée par l’actuel président Borniche, et destinée à déstabiliser l’ex présidente Leboeuf,

    RESILIENCE prend acte de cette démission pour les motifs invoqués dans le courrier, véritable réquisitoire des méthodes ordinales, notamment de communication interne à l’oni, méthodes autrefois utilisées par la présidente Leboeuf et décriées ouvertement, alors, par le vice président de l’époque, devenu aujourd’hui calife à la place du calife …

    Le président Tisserand allant même jusqu’à mettre en doute la sincérité de certains procès verbaux de réunion, extrait : ” Quelle confiance peut-on accorder aux documents intitulés relevés de délibérations remis le 13 septembre, c ‘est-à-dire des mois après les dites délibérations dépourvus de la signature de la Présidente/du Président alors en fonction, a fortiori en l’absence d’un secrétaire général en titre?”.

    RESILIENCE, à la lecture de cette seule phrase, continue d’émettre des doutes sérieux sur la manière dont l’ex vice président Borniche a endossé les habits présidentiels, suite à la démission du 28 juillet 2011 du président Vasseur, et se réserve le droit de déposer un recours auprès des tribunaux compétents.

    RESILIENCE demande donc aux infirmières, notamment libérales, de continuer à ne plus cautionner cette mascarade ordinale qui n’a que trop duré, en refusant de continuer à cotiser à une structure qui prend l’eau de toutes parts, dont les (ir)responsables administratifs mentent en permanence soit directement, soit par omission, et dont le seul but n’est que de continuer à percevoir des salaires qui – compte tenu de l’état des finances de l’ordre infirmier – sont particulièrement insultants de part leurs montants excessifs au regard des salaires que perçoivent les infirmières de terrain qui œuvrent au service de la population, sur le terrain du soin !

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

    RESILIENCE – 13 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg.

  16. onialapoubelle dit :

    Il me semble avoir vu sur Résilience que le budget de l’ordre infirmier était calculé avec environ 70% de cotisations IDEL ? Si c’est le cas monsieur Tisserand signe l’arrêt de mort de l’ordre infirmier en appelant les IDEL à la désobéissance cotisante. Il est vrai qu’entre la tête de l’ordre infirmier et la tête de la FNI le choix est sans appel. Et comme il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis. Pourtant si je me souviens bien la création de l’ordre est d’abord une volonté des syndicats libéraux. Non ?

    • Norma colle dit :

      Je cite””””Il me semble avoir vu sur Résilience que le budget de l’ordre infirmier était calculé avec environ 70% de cotisations IDEL ? Si c’est le cas monsieur Tisserand signe l’arrêt de mort de l’ordre infirmier en appelant les IDEL à la désobéissance cotisante. Il est vrai qu’entre la tête de l’ordre infirmier et la tête de la FNI le choix est sans appel. Et comme il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis. Pourtant si je me souviens bien la création de l’ordre est d’abord une volonté des syndicats libéraux. Non””

      Ben oui,faut bien choisir maintenant vu que le torchon brûle à l’ONI…donc il est plus que temps de choisir la sécurité du poste de syndicaliste ..Un bras coupé vaut mieux que les deux….mais le sacrifice de cet acharné oniesque doit lui faire mal là où je pense! Mais il joue plus fin que T—a au Sniil ..qui si elle continue à soutenir Borniche risque de gigler de la présidence de son syndicat….:faut pas prendre les IDEL pour des cons!!!!!!

  17. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE infos : çà bouge fort !

    – chaque jour qui passe, l’obred voit la liste des défections et autres départs de ses membres les plus éminents s’allonger, RESILIENCE continuera à vous informer en temps réel sur l’évolution de cette situation …

    – le syndicat SNCH des directeurs et cadres appelle – hier – sur son site à créer des postes de directeurs adjoints – même inutiles et non budgétés – pour que les élèves directeurs puissent avoir le choix (non, vous ne rêver pas !) et ce pendant que ces mêmes directeurs appliquent à la lettre des consignes budgétaires toujours plus fortes aux conséquences toujours plus néfastes pour les personnels soignants et pour les patients,

    – les parlementaires reprennent leurs plus belles plumes pour questionner le ministre sur l’inutilité des ordres paramédicaux,

    – le gouvernement promet encore plus de larmes et de sang pour 2012 alors que la charge de la dette devient – pour la première fois – le premier poste budgétaire de l’Etat devant celui de l’EN, un comble pour un gouvernement soi disant libéral,

    retrouvez toutes ces infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  18. moutarde dit :

    Reste l’insupportable SNIIL qui soutient sans condition le plan Borniche en essayant une ultime fois de mettre dos à dos les IDE salariés et les IDEL et en proférant des inepties sans nom.

  19. ridfa69 dit :

    bon l’appel au boycott de l’ordre par le FNI serait l’arrêt de mort définitif de cette mascarade.

  20. anti ordre dit :

    bon : c’est quand la fin ??? 😉

  21. cedr1c dit :

    Cet ordre ne survit désormais plus que pour faire plaisir à la bred et à son président qui n’oublie pas de se servir au niveau indemnités.
    Pour le reste, c’est déjà fini depuis longtemps. les infirmiers sont désormais unis, quel que soit leur mode d’exercice…contre l’ordre bien sûr.

  22. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : je démissionne, tu démissionnes, il démissionne, nous …

    telle est la lithanie ordinale qui – chaque jour – rythme la séquence maintenant impressionnante des démissions ordinales …

    celle du président Tisserand (FNI) est bien évidemment lourde de conséquences pour l’obred qui avait misé une bonne partie de son montage financier sur les cotisations libérales via les contraintes devenues insupportables pour des IDEL toujours plus exposées aux exigences administratives des cpam …

    ainsi c’est le château de carte du jeu Borniche qui s’écroule …

    la banque ordinale a t-elle maintenant encore des raisons valables de soutenir un ordre dont la déchéance financière et morale est devenue un fardeau bien lourd à porter ?

    plus que jamais nous devons – nous aussi – faire en sorte que la fin de l’obred soit des plus rapides tant nous sommes opposés à l’acharnement thérapeutique, à fortiori qua nd il se fait uniquement pour des motifs financiers et sur le dos de la profession …

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
224 rq / 1,439 sec