Comment l’Ordre infirmier compte récupérer les cotisations

| | mots clefs : 140 réactions

Dans une situation financière toujours précaire, l' doit récupérer 25000 cotisations avant mai 2012. Un document interne dont ActuSoins a obtenu copie, donne les grandes orientations de la  stratégie ordinale des prochains mois.


Comment l'Ordre infirmier compte récupérer les cotisationsL'Ordre infirmier compte actuellement environ 65 000 inscrits à jour de leur cotisation. Ils doivent être 90 000 avant mai 2012.

Pour l'institution, l'objectif est atteignable, mais doit s'accompagner d'une stratégie efficace, mêlant communication et judiciarisation.

Une relance des inscrits de la première heure

Première cible de l'instance ordinale : celles et ceux qui, par choix ou par obligation, se sont un jour inscrits au tableau. Leurs coordonnées sont connues, et ces professionnels ne sont pas a priori de farouches opposants à l'Ordre prêts à s'engager dans un bras de fer judiciaire.

Ce bras de fer, l'ONI s'y prépare toutefois. "A ce jour, les relances ont privilégié une approche de communication à une approche contentieuse, bien que le droit y autorise l’Ordre. Cette deuxième approche, inévitable, sera cependant mise en œuvre ultérieurement."

Les libéraux : une "conquête" à hauts risques

Plus de 30% des  infirmiers exerçant en libéral (IDEL) n’ont pas effectué leur démarche d’inscription auprès de l'Ordre. Leur cotisation est pourtant primordiale pour l'ONI, qui dispose dans ce cas précis de leviers efficaces.

La menace de déconventionnement par les caisses primaires d'assurance maladie (CPAM) reste en effet un moyen de contrainte particulièrement efficace.

L'Ordre le sait, et insiste : "Une priorité est donc d’obtenir l’engagement (...) des CPAM que [la] règle conventionnelle soit strictement appliquée et qu’un tel contrôle soit généralisé."

Subsiste un problème de taille : A l'exception du Syndicat National des Infirmières et infirmieres Libéraux (Sniil), les syndicats de libéraux historiquement favorables à l'Ordre comme la FNI ou l'ONSIL font désormais partie de ses pourfendeurs les plus zélés et appellent clairement leurs adhérents à la "désobéissance civile".

Les nouveaux diplômés : un "potentiel important"

"Axe prioritaire" offrant un "potentiel important", l'inscription des nouveau diplômés fera désormais l'objet de toutes les attentions de la part de l'ONI.

L’Ordre compte pour cela sur la mobilisation des nombreux élus ordinaux parmi les cadres formateurs en IFSI et sur la mise en place d'une "pré inscription" des jeunes diplômés.

Les auteurs de ce recueil de proposition se félicitent également des initiatives de certains employeurs comme l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, qui exigeraient désormais un numéro d'inscription à l'Ordre avant de procéder à toute embauche.

La réalité est pourtant bien différente : Si une note de service a bien été envoyée,  de nombreuses direction des soins ferment  les yeux sur l'absence d’inscription au tableau, se contentant de la demander "ultérieurement".

Salariés : une majorité silencieuse et réfractaire

Sur environ 300 000 salariés, seuls 50 000 sont inscrits au tableau. Priorité de l'Ordre : obtenir la liste nominatives des infirmiers de chaque établissement de soins, comme la loi de 2009 le prévoit.

A ce jour, une minorité d'établissement a répondu favorablement à cette demande, les menaces ordinales étant souvent jugées fantaisistes. L'Ordre utilisera désormais "de manière plus systématique" la voie du contentieux administratif pour obtenir ces informations.

Valoriser et convaincre : le cœur du problème

La judiciarisation systématique ou les menaces de déconventionnement ne peuvent résumer indéfiniment les relations entre les infirmiers et un Ordre qui a désespérément besoin de trouver une visibilité et une justification à sa propre existence.

L'ONI prendra donc désormais position sur "tous les sujets de santé nécessitant que la voix des infirmiers soit entendue." Avec un problème de taille : Faire beaucoup mieux que ces deux dernières années en matière de communication, avec des moyens très largement réduits.

Depuis quelques jours, l'Ordre semble reprendre un rythme plus soutenu de publication. Il s'est ainsi récemment positionné sur des pratiques aussi variées que l'utilisation de la lumière pulsée pour l'épilation ou un "appel à la vigilance" concernant des pratiques de vente de solutions internet auprès les libéraux...

Beaucoup de chemin reste à parcourir pour sortir non seulement d'une situation financière complexe, mais aussi et peut être surtout d'une profonde indifférence que semble désormais éprouver une grande majorité de professionnels à l'égard de l'Ordre infirmier.

Sébastien Bondi

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

140 réponses pour “Comment l’Ordre infirmier compte récupérer les cotisations”

  1. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE infos : ordre infirmier, le dernier jour de la braderie …?

    c’est donc aujourd’hui vendredi 7 octobre 2011 que – sur les demandes pressantes du siège de la rue sainte Anne – les cdoi et les croi auront terminé leurs regroupements géographiques afin de rationaliser les dépenses immobilières …

    concrètement les cdoi devraient fusionner avec les croi (déjà en place dans certaines régions comme en Picardie ou en Aquitaine) ou soit avec leurs collègues ordinaux comme les kinés du cronk comme en Alsace … comme le permet la loi HPST

    les matériels de bureau et informatique devenus inutiles devaient être proposés à des tarifs avantageux aux futures licenciées économiques que sont les toujours assistantes juridiques et administratives … les mêmes matériels qui sont inclus dans le montant de la dette qui a de nouveau grimpé en flèche fin septembre à plus de 8 500 000 euros … pour terminer selon les prévisions à moins 11 500 000 fin avril 2012 et ainsi “retrouver l’équilibre au premier mai 2 012” …

    la dernière blague en cours chez les contrordinaux étant que les enseignes bancaires du groupe BRED / BPCE pourraient réserver un guichet unique “ordre financier” dans leurs agences afin de simplifier les démarches administratives/bancaires et que la banque encaisse directement les chèques de cotisation pour se rembourser plus vite encore sur le dos des IDE/IDEL qui cotiseront par contrainte …

    il reste que cette nouvelle organisation ne facilitera pas l’exercice ordinal de proximité et que dans certaines régions les adhérents devront faire parfois jusqu’à 200 kms aller et autant pour le retour pour se rendre dans les locaux de l’obred …

    idem pour les conseillers qui devront se réunir – à leurs frais – (ce qui devrait en refroidir plus d’un) en allant bénévolement jusqu’au point ordinal le plus proche pour recharger les batteries et se remonter le moral …

    plus d’infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le si te @ de RESILIENCE

    c’est donc aujourd’hui vendredi 7 octobre 2011 que – sur les demandes pressantes du siège de la rue sainte Anne – les cdoi et les croi auront terminé leurs regroupements géographiques afin de rationaliser les dépenses immobilières …

    concrètement les cdoi devraient fusionner avec les croi (déjà en place dans certaines régions comme en Picardie ou en Aquitaine) ou soit avec leurs collègues ordinaux comme les kinés du cronk comme en Alsace … comme le permet la loi HPST

    les matériels de bureau et informatique devenus inutiles devaient être proposés à des tarifs avantageux aux futures licenciées économiques que sont les toujours assistantes juridiques et administratives … les mêmes matériels qui sont inclus dans le montant de la dette qui a de nouveau grimpé en flèche fin septembre à plus de 8 500 000 euros … pour terminer selon les prévisions à moins 11 500 000 fin avril 2012 et ainsi “retrouver l’équilibre au premier mai 2 012” …

    la dernière blague en cours chez les contrordinaux étant que les enseignes bancaires du groupe BRED / BPCE pourraient réserver un guichet unique “ordre financier” dans leurs agences afin de simplifier les démarches administratives/bancaires et que la banque encaisse directement les chèques de cotisation pour se rembourser plus vite encore sur le dos des IDE/IDEL qui cotiseront par contrainte …

    il reste que cette nouvelle organisation ne facilitera pas l’exercice ordinal de proximité et que dans certaines régions les adhérents devront faire parfois jusqu’à 200 kms aller et autant pour le retour pour se rendre dans les locaux de l’obred …

    idem pour les conseillers qui devront se réunir – à leurs frais – (ce qui devrait en refroidir plus d’un) en allant bénévolement jusqu’au point ordinal le plus proche pour recharger les batteries et se remonter le moral …

    plus d’infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  2. Valou dit :

    De toute façon tous les élus de l’ordre Infirmier pensent à leurs carrière personnelle, Monsieur Karim attend un poste de Cadre supérieur de santé.

    Monsieur veut être le chef de bande, après avoir monter coup tordu sur coup tordu pour virer Mme Leboeuf .

    Ils sont prêts a tout pour un peu de pouvoir !!!!!!

  3. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE : les infirmières ont des idées, à elles de les exprimer !?

    même si notre sujet de prédilection est la lutte contre l’ordre, devenu financier, afin d’obtenir la publication de son abrogation au J O, les infirmières et infirmiers que nous sommes ont des idées et des préoccupations professionnelles, autres, toutes aussi légitimes à faire valoir … RESILIENCE s’est déjà – à plusieurs reprises – positionné sur des sujets comme la réforme de la LMD et la catégorie A, etc …

    ces derniers temps alors que le printemps est loin derrière nous, les rapports et autres études – qui nous concernent directement – fleurissent à qui mieux mieux …

    il semble que les couveuses d’élevages universitaires/étatiques, productrices de crânes d’oeuf formatés, soient très prolifiques …

    il en est ainsi du rapport sur le cumul d’activités dans la FPH, il en est aussi de l’étude sur le rythme de travail, toutes deux visibles sur le site @ de l’inf.mag ou encore d’actusoins (entre autres) …

    n ous ne pouvons rester insensibles à ces publications (dont certaines sont clairement de la provocation) et nous ferons chaque fois que cela nous semblera nécessaire, des courriers et autres lettres aux auteurs de ces rapports qui manifestement ne connaissent pas grand chose à nos professions paramédicales …
    à défaut d’être pris en considération, ils ont le mérite d’exister et d’être sources de propositions …

    ainsi un courrier vient d’être adressé aux rapporteurs sur le cumul d’activités, avec copie au ministre …

    vos remarques et autres idées ou encore vos avis seront les bienvenus sur ces sujets !

    toutes les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  4. moutarde dit :

    On ne va pas revenir à la genèse de l’ordre infirmier que l’immense majorité refuse ou dont elle se fiche.
    Car vous avez créé une institution (de part votre insistance, lobbying, harcèlement) sans concertation avec celles et ceux dont vous revendiquez la représentation. Quelque 5 ans plus tard, vous récoltez ce que vous avez semé à savoir indifférence et/ou mépris.

    Cela étant dit , au 01/01/2010 nous sommes 515 754 IDE (pas 400 000…) donc environ 19 % d’inscrits en comptant celles et ceux inscrit(e)s sous la menace, et environ 11 % qui cotisent spontanément … ou non.

    Mes questions :

    – Quand est ce que vous allez cesser de vouloir notre bien selon vos critères et ceux de vos partenaires (bred/politiques) contre notre volonté ?

    – Qui pensez-vous représenter ?

    – Pensez-vous qu’il soit juste qu’il y ait 2 poids 2 mesures entre les salariés et les libéraux que vous tentez de mettre dos à dos alors que vous vous targuez de vouloir fédérer ? Certain(e)s IDEL vont devoir s’acquitter d’une cotisation jusqu’à 5 fois supérieure à celle des salariés alors que l’exercice libéral ne représente que 15 % de la profession IDE tout exercice confondu. Peut-être est ce l’idée du dernier syndicat libéral (les 3 autres vous ayant lâché…) qui vous soutient et qui écrit sur son site que le revenu moyen des libéraux étant de 75000 € annuel (donc vont pas en mourir de payer) mais qui écrit aussi qu’il défendra les IDEL (soit disant…) des menaces que vous brandissez à leur encontre soit le déconventionnement qui entraine une absence totale de rémunération (hors quelques exceptions).

    Par ailleurs, je reste dubitative sur le fait que vous nous resserviez une fois encore la soupe du bénévolat alors qu’il s’est avéré qu’il s’agissait d’un gros mensonge il y a encore peu. Votre président pour ne citer que lui, se contenterait de 0 € contre les 68000 € de DLB ? Un exceptionnel philanthrope…

    Enfin, en dépit des zones de turbulence de tout poil que votre ordre traverse, j’attends (et pas que moi, hein ! ) avec impatience que enfin vous entrepreniez et que vous me convainquiez des actions prochaines pour le bien des IDE au service (payant et menaçant) du quel vous êtes…

  5. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE infos : qu’est ce qu’on se marre ! (bis)?

    les infos toujours plus croquignolesques qui continuent (malgré l’omerta) à nous parvenir de l’obred nous font rire, c’est toujours çà que l’ordre infirmier aura réussi à nous donner, à défaut d’être parvenu à nous piquer du pognon …

    certains tirent des plans sur la comète, d’autres tirent des plans (tout court) sur la répartition des pièces et autres annexes dans la recomposition géographique ordinale où la cohabitation risque d’être plus compliquée que prévue mais qui devra être achevée le 07 octobre 2011 à minuit, à la demande des têtes pensantes de la rue sainte Anne …

    les seuls à se satisfaire de ce plan sont bien évidemment les conseillers nationaux toujours moins nombreux car çà gronde toujours plus dans les cdoi et chez les assistantes au fur et à mesure que l’on approche à grands pas de ce fameux 07 octobre …

    au menu des jours prochains : grande braderie des matériels informatiques et de bureaux, li cenciements économiques à la pelle, mais, maintient des salariés de bureaux qui gagnent en un mois ce que peinent à gagner 3 ide débutantes dans la même période …

    plus d’infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  6. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 04 octobre 2011 :

    ordre infirmier, arrêtez de banquer!

    Comme la pub qui inonde les écrans en ce moment afin de dénoncer les frais abusifs et autres tarifications douteuses des banques françaises à l’encontre de leurs clients, les infirmiers et infirmières de France sont eux aussi soumis à une pression financière qui devient franchement insupportable.

    Ainsi les infirmières à exercice libéral sont rackettées en permanence et doivent acquitter des taxes « en veux tu, en voilà » toujours plus élevées et incompressibles, sous peine de se voir interdire d’exercer. Pour mémoire (certains en manquent beaucoup), la dernière née est celle relative aux URPS, forfait calculé sur le chiffre d’affaire et récemment prélevé avec celui des URSSAF. Comment sera redistribuée cette taxe professionnelle dédiée aux URPS et qui en bénéficiera concrètement ? La question reste posée.

    La plus connue (mais celle qui fait le plus débat) est bien évidemment l’impôt professionnel inique et honteux qui a vu le jour un certain 21 décembre 2006 et qui aurait du servir à financer un ordre professionnel qui fait – aujourd’hui – la presque unanimité contre lui. La grille tarifaire est aussi fournie que celle de la SNCF et même les infirmiers du troisième âge sont priés de verser leur contribution à cette honte infirmière qui essait toujours de s’imposer, sans jamais y parvenir.

    Elle concerne l’ensemble des 520 000 professionnels en exercice qui la rejette à plus de 85%.

    Cet ordre professionnel est mort un certain 28 juillet 2011 avant de renaître par la volonté du « très haut » dans cette même nuit du 28 au 29 juillet. Toujours soutenu abusivement par la même banque qui vient de lui imposer un plan de redressement financier et un plan de retour à l’équilibre budgétaire, le tout sur un plan social allant jusqu’au licenciement de plus de 75% des personnels en place mais avec le maintient des salariés dont les revenus mensuels atteignent 6 000 euros/brut.

    Bref cette histoire navrante et pathétique n’a plus rien d’infirmière, elle est devenue une histoire de gros sous, comme nous en connaissons malheureusement beaucoup ces derniers temps …

    alors comme le dit si joliment la pub : « arrêtez de banquer ! » c’est le seul moyen qui a très largement démontré sa redoutable efficacité et qui enverra l’ordre financier par le fond et ceux qui le soutiennent avec …

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  7. karim dit :

    un infirmier cadre de santé ..
    a un diplôme.. celui d’infirmier. et un diplôme cadre…
    et assujéti aux mêmes règles professionnelles..

    Apres, beaucoup d’infirmier cadre de santé se sentent Infirmier avant tout, et heureusement.

    que cela ne soit pas le cas partout, ça c’est un autre sujet.
    confraternellement

  8. heula dit :

    La profession n’en voulait pas avant et n’en veut toujours pas. Non au truc qui ne sert à rien et surtout pas aux infirmiers ! Tout est révoltant (puant) et ce depuis la naissance même de cette nuisance nommée “ordre” ! Même sa fin est honteuse puisque cachée comme le reste d’ailleurs, à part envoyer vos cotisations sinon…. on ne voit rien ! Un grand merci à Résilience et au CODI de nous informer et de lutter contre cette chose !
    Les infirmiers de ce pays seront d’accord avec moi pour affirmer que nous ne paierons ni pour sa survie ni les pots cassés !

  9. karim dit :

    @ hugues,
    je suis infirmier cadre de Santé .
    à la base infirmier. Que ton opinion diffère, ok, mais là ce n’est pas le sujet, je crois.

    Au fait, Le président du Cnoi, l’est infirmier, et est sur le terrain, avec la blouse, enfin maintenant, l’infirmier est en tunique.

    • cedr1c dit :

      Le jugement de Toulouse concernant les cadres de santé kiné, on le connait. Un cadre de santé exerce la profession de cadre de santé, il n’est plus infirmier.
      Pour borniche, il peut faire ce qu’il veut, mais il faut quand même du temps pour s’acoquiner avec le pouvoir en place et la banque. Je remarque que dans la définition que tu fais de l’ordre, le mot indépendance qui était encore donné il y a quelques temps a désormais disparu.
      c’est la seule différence avec le discours de Le Boeuf.

  10. laydack dit :

    Flute ca fait plusieurs questions ca ! Excusez moi

    • denis douard dit :

      Monsieur Karim , cadre infirmier , je suis ide liberal , pas par goût de l’idéologie liberale mais pour éviter les petits cheffaillons (à commencer par les cadres infirmiers ) avec lesquels j’ai tant de mal à travailler…je n’aime pas l’autorité , ça me donne des démangeaisons.
      Vous devez bien savoir ,pourtant ,que la “profession infirmiere” ne peut pas se federer autour d’une idée simpliste dans laquelle l’interet des cadres rejoindrait celui de ceux qui travaillent “pour de vrai” sur le “terrain”, c’est à dire auprès des malades , de leur souffrance, de leurs angoisses , de leur pudeur mise à mal par la violence de certaines pathologies.
      Les dirigeants et ceux qu’ils dirigent n’ont clairement pas les mêmes interets ni les mêmes visions des choses. Ni les mêmes moteurs. Ni le même metier.
      En fait , bien peu en commun.
      Et d’ailleurs ,cette profession peut elle être unifiée dans sa diversité ? Et ,surtout , peut elle l’être autoritairement ?
      Je suis étonné ,depuis le début de cette triste histoire de l’oni , du peu de cas qui est fait des arguments des anti-onistes…étonné et effrayé car cette surdité qui confine à l’autisme augure mal de ce qu’une telle structure peut avoir de démocratique…mais , je pense que ce n’est pas le débat , il est clair que la contrainte et l’arbitraire (” nous avons raison et vous n’êtes pas murs “) n’a que faire de la démocratie.
      Ne tentez pas de nous faire croire qu’il n’y a rien de politique et d’idéologique là dedans, les ordres sont et ont toujours été de droite( ou éventuellement staliniens) ,cette revendication autoritariste en est bien la marque.
      Quant à l’argument bidon consistant à dire que les autres pays ont des ordres , eux, et les médecins , les avocats , les kinés…et bien écoutez les , les kinés, les medecins , les pharmaciens ( mais savez vous écouter?)
      Ils sont quasi unanimes à gerber sur ces institutions , sauf ceux d’entre eux qui viennent s’y faire du bonheur en exerçant pressions et menaces sur leurs collègues.
      Bon sang , jusqu’ou ira cette confrontation de quelques avides de pouvoir avec une majorité qui s’oppose ou qui s’en fout ?
      Comment pouvez vous vous supporter , menaçant des gens dont vous osez prétendre être collègues ?
      Vous voulez nous faire découvrir la voie de la sagesse en nous menaçant ?
      Vous n’y voyez aucune contradiction ?
      Ben mon vieux…

  11. laydack dit :

    Mr Karim , comme vous semblez etre proche de l’ordre , peut etre pouvez-vous répondre à une question simple que j’ai posé a plusieurs reprises au CNOI par l’intermédiare du site de l’ordre. Et après avoir réclamer de répondre ils se sont fendu d’une réponse bateau .
    Ma question : A quoi sert l’ordre (a notre niveau d’ide sur le terrain, car l’internationale m’importe peu)? Qui en veut ? Pourquoi devons nous nous remettre en question et pas l’ordre ?
    A titre personnel je suis ordiné par la force des choses car sinon pas de boulot , est ce que vous pensez vraiment que votre nombre d’inscrits reflête réellement un nombre de personnes désireuses d’être ordiné ?
    Bien contraternellement !!

    • karim dit :

      Bonjour,
      navré si la réponse apportée n’a pas té celle que vous attendiez.
      Pour info, vous pouvez échanger avec des élus, ceux de votre département.

      A quoi sert le conseil de l’ordre?
      les réponses sont dans la Loi votée en 2006.

      Concrètement le conseil de l’ordre fédère l’ensemble des professionnels infirmiers, ses missions sont nombreuses. et doit être un porte voie de la profession dans les missions définies par la Loi.

      Vous évoquez l’international? et votre manque d’intérêt, C’est au conseil de l’ordre de vous éclairer sur l’importance d’un positionnement sur le plan européen, les directives font les lois .. il est bon d’être présent… même si aujourd’hui les moyens financiers de votre conseil sont revue à la baisse, mais les finances ne font pas tout.

      Pourquoi nous remettre en cause ? et pas l’ordre?
      Les élus, de terrain, se remettent en cause, l’art de la démocratie, les enjeux de pouvoir, ne nous ont pas épargnées, comme dans toute institution démocratique.
      La communication pour le moins perfectible, doit être revue et s’adresser plus encore aux infirmiers de terrains que nous sommes tous.

      Jusqu’à présent, aucune instance, aucun outils au service de la profession ne portait nos ambitions, défendait et assurait la promotion de notre métier: infirmier… Pourtant nous sommes 1/2 million.

      Je pense comme beaucoup que le conseil est un outils qui doit être au service de notre profession. Au vue du nombre d’infirmier en France et de notre situation, un Ordre s’avère utile, nos collègues européens ne s’y sont pas trompés ( 19 pays en ont un).

      Vous évoquez que vous êtes inscrit par la force des choses, notre responsabilité en qualité d’élu est d’oeuvrer pour que vous y soyez aussi parce que vous y percevrez un intérêt fondamental, et que l’appel à cotisation ne soit pas la seule information que vous recevez de votre conseil.

      A l’heure où les frontières bougent entre les métiers de soins, se rassembler pour promouvoir notre profession est utile.

      Confraternellement

      • eusèbe dit :

        Je ne comprends toujours pas comment on peut promouvoir une profession en obligeant les acteurs de celle-ci à adhérer et à payer.
        Après avoir dépensé 20 millions d’euros, en être arrivé à nous ressasser l’éternel discours creux et nauséabond sur ActuSoins (l’ordre est bon et juste, l’ordre est l’avenir, etc…), cela fait vraiment tache et commence à devenir exaspérant.
        Convenez une bonne fois pour toutes que votre organisation est inutile et que la majorité (des infirmiers) l’a bien compris.

      • hugues dechilly dit :

        franchement plus je lis ta prose et plus j’ai du mal …
        s’en est à se demander si on est vraiment sur la même planète …

      • laydack dit :

        merci de la réponse , mais malheureusement je l’ai déjà reçue celle la, en gros, par le CNOI .
        Moi je suis qu’un petit infirmier, qui compte ses sous avant la fin du mois, j’ai donc besoin de réponses simples , directes et concrètes. Et je ne vois rien de tout ca dans votre réponse, je vois un discours , un courant de pensée, mais rien qui m’éclaire sur ce que l’ordre peut m’apporter. Donc la seule chose concrète que je comprend bien sont les appels à cotiser, mais je ne sais pas pourquoi à part que c’est obligatoire !
        Je paie déjà une taxe pour le fait de travailler (taxe professionnelle récemment renommée mais qui reste une taxe pro, et j’ai vraiment du mal a comprendre pourquoi je devrais en payer une autre .
        Merci

      • cedr1c dit :

        Plus précisément, puisque tu comptes t’appuyer sur la loi, Karim:
        sur quelle chose si ce n’est la gestion démographique, l’ordre est infirmier a t il un pouvoir décisionnel?
        Parce que la loi ne lui donne que la possibilité de donner son avis, si on le lui demande (avec avec une telle dépendance au pouvoir en place, on imagine la tronche de l’avis), et des missions très semblables à celles du HCPP.

  12. karim dit :

    un point de convergence: c’est clair,

    ce syndicat existe car le conseil de l’ordre existe.

  13. karim dit :

    Ce qui est frustrant c’est cette volonté de certains de vouloir politiser le conseil de l’ordre, qui est apolitique et ce gout de certain pour la polémique stérile.

    L’arrivée d’un nouveau syndicat Infirmier est une bonne chose, qu’il s’acharne sur le conseil de l’ordre de sa profession , alors qu’il y a tant à faire, c’est regrettable.

    je ne sais pas s’il y a 5 membres actifs dans ce syndicat, ou plus mais nous aurions , ensemble, à gagner à plus de cohésion et à apporter, avec nos regards complémentaires , des points de vue peut être différents mais rendant service à notre profession et aux infirmiers.

    Car , tous les jours, nous sommes , chacun d’entre nous sur le terrain, au sein des équipe, auprès des malades, confrontés aux mêmes réalité et souhaitant chacun, faire en sorte que les choses changent et que notre profession bénéficie de nos actions .

    les missions d’un ordre professionnel sont différentes d’un syndicat, un syndicalisme très présent dans une profession accompagné d’un ordre professionnel, sont des éléments très positifs pour une profession.

    bien confraternellement

    • syndicat RESILIENCE dit :

      extrait des statuts de RESILIENCE :

      article 5

      . le syndicat a pour objet l’abrogation pure et simple de la Loi du 21 décembre 2006
      portant création d’un ordre national infirmier,
      . la défense des intérêts matériels et/ou moraux, individuels ou collectifs des infirmiers
      ou infirmières, cadres ou spécialisés, confrontées à l’obligation d’adhérer à l’ordre infirmier pour pouvoir continuer à exercer la profession d’infirmière sur le territoire national français,
      qu’ils soient salariés du public, du privé ou en exercice libéral
      à l’exception des infirmiers relavant du statut militaire,
      . la défense des intérêts matériels et/ou moraux, individuels ou collectifs des étudiants ou étudiantes en soins infirmiers confrontées à l’obligation future d’adhérer à l’ordre infirmier pour pouvoir exercer la profession d’infirmière sur le territoire national français,
      . la défense des droits et intérêts matériels ou moraux des infirmiers ou étudiants sur le territoire national français,

    • eusèbe dit :

      L’ordre infirmier serait apolitique : soit ! Toutefois, il est impossible de nier que sa survie actuelle est intimement liée au gouvernement actuel et que l’alternance promise l’année prochaine devrait sceller la fin définitive de cet anachronisme rejeté par l’immense majorité des professionnels concernés.

      • karim dit :

        @ Eusèbe.

        Oui le conseil de l’ordre est Apolitique.. les 2500 élus sont de droite, de gauche, comme les ide qui sont dans les services, chez les patients..

        Vous dites que l’ordre est anachronique?
        les barreaux des avocats existent depuis le 17eme siècle je crois. personne ne s’en plaint .

        Quand on voit le nombre de jeunes professionnels , au salon Infirmier , qui vont vers le stand du Quebec, disposant d’un ordre professionnel ancien et reconnu.. je ne vois pas d’anachronisme.

        Leur code de déontologie date des années 70.. le notre attend sa publication.

        D’autres professions ont leur ordre professionnel, et pas uniquement des professions de santé..

        Je pense que des “maladresses lourdes” ont été commises, concernant notre ordre, laissant une place belle à quelques un qui ont eu beau jeu de mener un combat contre le conseil infirmier comme un “trophée”, pour des ambitions personnelles ou autres .

        Hier , en 1981, F Mitterand souhaitait la fin des ordres, il ne l’a pas fait. pourquoi?

        les politiques de droite et de gauche sont à l’écoute des infirmiers, et de leur ordre professionnel aussi.

        Certain plus que d’autre, mais ce n’est pas une question de parti.

        confraternellement

        • eusèbe dit :

          @ karim,

          vous défendez l’ordre dont vous êtes un des dirigeants, je le comprends très bien.

          Le terme “maladresses lourdes” est gentil quand on voit la situation actuelle de l’ordre.

          Le Québec n’est pas une référence en matière d’ordre, il suffit de lire le compte-rendu de la rencontre et échange avec Mme Gyslaine Desrosiers, présidente de l’OIIQ, du 2 décembre 2008 à l’initiative des croi et cdoi d’Île de France pour s’en convaincre.

          J’ai étudié de près le code de déontologie et il serait étonnant qu’il soit un jour publié tant il est pauvre et transparent et d’ailleurs le ministère semble avoir eu un constat similaire.

          Les autres professions qui ont un ordre sont majoritairement libérales et le libéralisme économique est la marque du capitalisme, ce qui n’empêche pas une résistance croissante dans certaines de ces professions (les MK par exemple).

          Plus de 86% d’abstention aux élections alors que 92 % des infirmiers attendaient cet ordre : bizarre ?

          Je n’ai aucune ambition de faire un trophée mais simplement je refuse l’aliénation à une idéologie et encore moins l’endoctrinement à des valeurs que je ne partage pas. L’ordre a montré en ses presque 5 années d’existence des facettes très peu séduisantes et il est désormais trop tard pour tenter de vous racheter.

          Vous ne me convaincrez bien évidemment pas, vous vous en doutez bien, et une de mes actions prioritaires est d’informer les étudiants des dangers et méfaits de l’ordre infirmier.

        • anti ordre dit :

          @ karim

          m’enfin !!
          qu’il soit apolitique d’intention, peut-être, mais dire qu’il n’est pas à la botte du “gouvernement” et qu’il est “indépendant”, ça c’est un peu fort !!
          c’est nous prendre pour encore plus idiots que vous l’avez fait jusque là

          sincérement, vous prendriez le pari du nombre d’avocats (ou médecins) qui continueraient à adhérer à leur ordre s’ils avaient le choix ??
          comparer les ordres existants depuis des lustres et qui sont enracinés dans le paysage avec les ordres naissants, ce n’est tout simplement pas possible : personne à l’heure actuelle n’accepterait d’être sous le joug d’un ordre, s’il avait le choix

          et prendre l’OIIQ comme exemple, quand on lit tout ce qui se passe là-bas, c’est plutôt contre-productif pour vous

          justifier l’existence de l’ordre français par l’existence d’autres ordres dans le monde/Europe montre la limite des raisons qui vous font vouloir imposer un ordre à une profession et des professionnels qui n’en veulent pas

          écoutez donc la voix des IDE, si vous êtes aussi à l’écoute de la profession et des professionnels que vous le dites

          certes, il faut promouvoir la profession, je crois que là-dessus tout le monde est d’accord, mais pas avec un ordre, pas avec VOTRE ordre, qui n’est qu’un carcan de plus pour des IDE qui sont pressurées à longueur de temps

          et franchement, pondre un article sur l’épilation au moment où l’ordre est au bord du gouffre, et où la profession est limite burn-out, au moment où il devrait communiquer sur les difficultés qu’il rencontre en toute “transparence” (c’est vous qui le dites) ça montre tout le sérieux et l’utilité de l’oni
          (combien d’IDE sont concernées par ce problème d’épilation ???)

          si vous voulez vraiment convaincre, cessez la propagande toute faite de l’ordre, avancez des arguments novateurs, motivez les troupes autrement qu’en les menaçant

          • karim dit :

            @ anti ordre.
            c’est fort , mais tellement Vrai,
            et heureusement , le Conseil de l’ordre des Infirmiers est apolitique… et pas seulement dans les intentions.

            L’indépendance du conseil? oui surtout.

          • anti ordre dit :

            sérieusement !! ??
            vous avez tous été formatés pour répondre à coté quand on vous parle ??

            vous croyez sincèrement à ce que vous venez de répondre ??

            indépendant par rapport à qui et à quoi ?
            ah c’est sûr, il est indépendant par rapport à la volonté des IDE

            et dans un certain sens c’est vrai : il est tellement indépendant, votre conseil, qu’il ne se soucie même pas des élus départementaux qui sont dans l’ignorance totale de ce que vous fomentez

            et apolitique : mon oeil 😉
            vous vous êtes tournés vers qui pour ressusciter le 29 juillet ???

        • syndicat RESILIENCE dit :

          Mensonge des plus éhontés !

          Il apparaît ainsi dans un courriel (envoyé à RESILIENCE) du 30 juillet 2011 que l’auto proclamé président Borniche (extrait) :

          ” La journée de Vendredi 29 juillet a été une journée décisive pour l’avenir de notre Ordre et je tiens dès aujourd’hui à vous apporter les informations les plus récentes et les plus précises possibles afin de vous rassurer et de vous assurer de mon soutien ainsi que de celui des équipes du CNOI.

          Après les actions tant politiques au plus haut niveau et de communication auprès de la presse menées cette semaine, nous avons pu au terme d’une négociation avec notre banque, le groupe BPCE, obtenir l’assurance d’un soutien financier suffisant pour nous permettre de fonctionner sereinement durant le mois d’août … “

  14. PseudoOninonmerci dit :

    Mossssieur Karim,
    Les problèmes d arnaque a l épilation n interressent vraiment personne, sauf….
    L Ordre ( quelle antinomie en ces mois de débandade … )
    Je crois surtout que ces pseudos articulent essaient très très maladroitement de meubler le site internet à l identique de nombreux autres sites départementaux qui indiquent “site en démolition” oooops pardon ! Je voulais dire “en construction”. Hi hi hi !!!

  15. hugues dechilly dit :

    ben au cas où tu n’aurais pas encore remarqué (lol) j’utilise mon identité (contrairement à toi) et j’assume mes propos quand j’exprime une opinion personnelle …

    quand moi ou un autre responsable fait passer des infos ou des communiqués au nom du syndicat RESILIENCE il nous semble tout à fait normal d’utiliser une identité propre à cette entité syndicale …

    contrairement à ce qui se passe au sein de l’ordre infirmier, monsieur karim M…., nous conservons – nous – la possibilité de réfléchir et d’exprimer nos propres arguments …

    pour le reste certains ordinés désormais célèbres dont tu connais bien les identités utilisent des pseudos farfelus tels que desourcesure ou encore sanssebastian …

    mais le plus important est que tu répondes aux vraies questions qui te sont posées, questions pour lesquelles tu oublies rapidement les réponses attendues … en cherchant midi à 14 heures …

    alors je réitère : quels autre éléments pourraient être démentis ? (sachant que tous les infos données par RESILIENCE sont issues de vos propres sources) …

  16. karim dit :

    Hugues,

    quelle utilité à utiliser plusieurs pseudo sur un même forum?

  17. eusèbe dit :

    L’ordre infirmier est désormais vidé de sa substance (je doute même qu’il y en ait eu une) et part en lambeaux ; on voit maintenant un responsable national de l’organisation tenter de faire du prosélytisme sur ActuSoins : les adjectifs sont nombreux : navrant, consternant, pathétique, etc…

    La profession infirmière n’a jamais voulu d’un ordre, il est grand temps d’en prendre acte et de mettre un terme à ce qui est la honte de la profession.

    Le seul désir de la grande majorité des professionnels est d’assister, enfin, à la disparition de l’ordre infirmier et toutes nos actions vont en ce sens.

  18. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE exclusivité (2) : de notre envoyé spécial rue sainte Anne …?

    çà continue encore et encore de tomber, à tel point que nous avons du envoyer un second envoyé spécial rue sainte Anne afin de pouvoir absorber le flot d’informations qui viennent des sources ordinales …

    que de nouvelles !

    démissions, mauvaises humeurs, colères, etc … sont les mots qui reviennent le plus souvent …

    manifestement la digestion du plan financier (licenciements et fermetures de cdoi provinciaux, maintien des personnels/regroupements des ex bureaux franciliens et parisiens) de l’obred est très difficile à se faire et il est maintenant certain que les différents mouvements de mécontentements qui enflent un peu plus chaque jour vont mettre à mal les projets du président Borniche et de ses petits copains …

    il va de soi que les salariés à presque 6000/euros/brut/mensuel ne connaîtront pas les affres de la perte d’emploi puisqu’ils sont eux aussi reconduits dans les nouveaux locaux franciliens …

    toutes les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  19. cedr1c dit :

    Tiens, ça va faire plaisir aux cdoi de voir que le national préfère communiquer avec resilience qu’avec les conseillers départementaux.

    Karim, vous y croyez vraiment aux 5000 cotisants par mois? Vous pensez quoi de l’UMP?
    Karim, combien de démissions ce dernier mois? Le national ne veut pas, dans un soucis de transparence publier les lettres qu’il reçoit des cdoi?
    Karim, vous pensez quoi de la lettre des frondeurs faite à la présidente? ce qui a été reproché est il modifié, ou Borniche reprent il le même fonctionnement? cela a t il été dit à borniche dans un courrier par un élu?

    L’ordre coule, ce n’est désormais plus qu’un petit lieu d’arrangement entre quelques élus qui maintiennent les autres dans l’ignorance, la bred et le pouvoir en place.
    Ecouter les infirmiers semble trop difficile pour les élus qui restent en place malgré le refus massif et évident des professionnels.

    Généralement, les élus qui viennent se poser ici repartent sans répondre aux questions bien précises. On repart donc pour un tour.

    • karim dit :

      Cedr1c,
      cher confrère,

      1/ j’écris sur les forums en mon nom personnel, et soyez rassurez, j’échange quotidiennement avec les conseillers et infirmiers.

      2/ les chiffres d’adhésion sont communiqués très largement, mais vous en conviendrez, d’abord aux élus.

      3/ le conseil de l’ordre est au service de la profession, et les actions prochaines pourront vous en convaincre.

      4/ Le président Elu est un infirmier, de terrain, et sur le terrain..

      sincèrement, lorsque l’on voit l’accueil fait par certains à certains élus , aussi infirmiers, je me dit qu’on a tous encore du boulot en terme de confraternité..

      Mais on peut y croire , au vu de notre échange cordial .

      Bien à vous.

      • onialapoubelle dit :

        Vous avez une sacrée vision de la confraternité dites donc monsieur le secrétaire général de l’ordre infirmier :

        – obliger des “confrères” à adhérer et à cotiser contre leur gré à plus de 90%
        – prendre les cpam comme intermédiaires pour obliger les infirmières libérales “confrères” à cotiser cinq fois plus que les salariées quand elles sont en sociétés civiles
        – aller recruter les futurs “confrères” que sont les actuels étudiants en allant leur faire remplir des kits de préinscription dans les ifsi
        – traduire des “confrères” en chambres disciplinaires pour des motifs souvent loufoques comme votre collègue du Rhône en est devenu le spécialiste ou encore celui du Loiret, procédures qui sont déboutées en chambre nationale disciplinaire

        J’en passe et des meilleures !

        • cedr1c dit :

          Karim, j’ai hâte de la prochaine prise de position de l’ordre sur l’épilation, je ne sais plus comment me faire le maillot en votre absence.
          Ensuite, je vous parle du nombre de démissions d’élus, pas du nombre d’adhérents. Je suis bien conscient que les chèques qui entrent vous intéressent plus que vos collègues des cdoi, mais il ne faut pas modifier les questions, non?
          Le président élu n’a pas oublié de vite se servir dans les indemnités, alors qu’il n’était que là par interim. Plus qu’être infirmier, il est un joli politicien qui clame faire jouer ses appuis pour l’ordre. Le manque d’indépendance ne vous dérange pas, à ce que je vois.
          Enfin, vous ne répondez pas à ceci:
          “Karim, vous pensez quoi de la lettre des frondeurs faite à la présidente? ce qui a été reproché est il modifié, ou Borniche reprent il le même fonctionnement? cela a t il été dit à borniche dans un courrier par un élu?”
          Il s’agit bien sûr de la lettre faite par Borniche et d’autres il y a quelques mois. Je remarque que le même fonctionnement mais avec un changement de personnes et un rôle plus important vous fait fermer les yeux devant certains problèmes.

          La communication n’a pas l’air d’être votre fort, à répondre à coté en nous priant de rester confraternel. Vous l’êtes tout autant lorsque vous menacez vos collègues de déconventionnement?

          • karim dit :

            Bonjour,
            Pour l’épilation, vous pouvez ne pas être concerné, mais certains Ide se font abuser et il est important de les informer face à ce démarchage proche de l’escroquerie.

            Que l’on ne partage pas les mêmes point s de vue, ok, mais quand vous faites un procès d’intention et que vous distilliez des mensonges sur les forums, cela est gênant.

            “Le président élu n’a pas oublié de vite se servir dans les indemnités..”
            et bien non !

            Vous vous plaignez de la comm’ du conseil à votre encontre, en prétextant que je réponds à coté à vos question?

            soyons clair, vous souhaitez la fin de votre conseil ordinal, vous vous livrez à un interrogatoire..

            soyez un peu authentique et sincère !

            bien confraternellement.

          • cedr1c dit :

            pas de réponse, donc?
            Pas envie de communiquer aux infirmiers les nombreuses démissions, les élus qui déclarent via courrier (avec A/R) à Borniche qu’il fait exactement ce qu’il a reproché à le Boeuf (c’est donc que la place doit être bonne)?
            Pour l’indemnité au président du cnoi, c’est un élu départemental qui a déclaré sur le forum laryngo que Borniche s’est servi dès sa prise de fonction…si les élus mentent, c’est quand même grave, non?

            Puisque vous considérez que l’abus des ide par l’épilation au laser est le plus gros problème de la profession, vous en devenez risible. Il est clair que c’est une prise de position qui a le mérite de ne pas mettre l’ordre à mal avec les structures dont il est dépendant, à savoir le pouvoir en place et la banque.

            enfin, 90% des infirmiers souhaitent la fin de l’ordre. La moindre confraternité (vous semblez bien aimer ce terme) vous aurait déjà fait démissionner depuis longtemps.
            Et les questions demeurent sans réponse…l’ordre de Borniche qui reprochait la communication à Le boeuf fait bien pire. Je constate, et si l’on en croit les courriers d’élus, vous n’êtes même pas capable de communiquer avec les cdoi.

          • karim dit :

            @cedri1c

            Le président actuel du CNOi est bénévole et ne touche aucune indemnité, dire le contraire est erroné .

            vous me faites tenir des propos qui ne sont pas les miens , cela se complique pour échanger 🙂
            relisez moi svp

            des personnes démissionnent, oui.. d’autres deviennent donc titulaire, donc pas de commentaires à faire.

            Sincèrement croyez vous vraiment que mes réponses vous intéressent? je ne crois pas.

          • cedr1c dit :

            C’est votre incapacité à répondre qui m’intéresse.
            Encore moins de communication que sous le Boeuf, et plus de dette.

  20. karim dit :

    bonjour ,
    Il y a bien d’autres Karim , infirmiers non?

    je donne mon point de vue personnel.

    Mais , Hugues, as tu besoin de mon point de vue?

    dans ton dernier communiqué,il y a beaucoup d’éléments que je pourrais démentir, comme par exemple que “sur paris il y aurait plusieurs implantations”.
    c’est inexact.

    bien confraternellement

    karim

    • syndicat RESILIENCE dit :

      “en premier lieu, les bureaux du CNOI seront déménagés et réduits en surface de manière à diviser par deux le coût de la location annuelle sachant que le CNOI accueillera les bureaux des huit départements et de la région Ile de France.”

      extrait du document ordinal intitulé projet de plan de restructuration de l’oni, daté du 13 septembre 2011,

      après on interprète comme on veut, n’est ce pas ?

      mais supprimer les départements de province et conserver les 8 bureaux de la région Ile de France, même regroupés sur un seul site ?
      avec les moyens humains et matériels ?

    • hugues dechilly dit :

      quels autres éléments pourraient être démentis ?

    • onialapoubelle dit :

      Bonsoir monsieur le numéro deux de l’ordre infirmier. Que se passe t-il donc pour que vous brisiez l’omerta qui prévaut depuis des mois ? Un besoin de se confesser peut être ? Tant les misères qui sont faites aux infirmières par l’ordre infirmier et particulièrement aux collègues libérales vous donnent des remords ? Peut être aussi sur ce site allez vous nous en dire un peu plus sur la manière dont monsieur Tisserand met en cause la légitimité de l’élection de monsieur Borniche ? Et sur la sincérité dénoncée par ce même monsieur Tisserand sur la qualité des procès verbaux des CNOI du mois de juillet ? Petite précision qui ne vous aura pas échappé : je suis adhérente de Résilience. Et je lis tous les jours les informations qui nous parviennent et qui nous donnent de grands moments de joie. Merci du fond du coeur.

    • onialapoubelle dit :

      Moi ce que j’ai compris de la lecture de ce document est que les départements parisiens vont être regroupés avec le siège du cnoi et que les assistantes de la région Ile de France vont toutes garder leur emploi. Parce que 10 secrétaires pour le seul siège national çà fait quand même un peu beaucoup pour quelques adhésions par mois. Non ? Quand celles de province devraient se coltiner chacune un fichier de 15000 infirmières. Encore une question monsieur le secrétaire de l’ordre infirmier. Pourquoi baser vos espérances sur 400000 infirmières quand le ministère et l’INSEE en comptent 520000 ?

      • cedr1c dit :

        Surtout que le clan borniche ne s’est jamais distingué par le nombre d’inscrits amené à l’ordre, en témoigne la lettre de l’ex présidente évoquant le faible rendement d’Amouroux.
        Karim va aussi nous dire que tout change…

        • karim dit :

          ne comptes pas sur moi pour polémiquer.

          confraternellement.

          • cedr1c dit :

            J’y ai surtout moins d’intérêts personnels.
            Dommage de ne pas parler de cette lettre de Le Boeuf sur les actions de ceux qui sont à la tête de l’ordre.
            Dommage de ne pas vouloir dire le nombre de démissions.
            Dommage de ne pas évoquer le courrier de Tisserand qui dégomme la présidence en place.
            Toutes ces choses, ce ne sont pas des opposants à l’ordre qui le disent, mais bien des personnes qui ont vu le fonctionnement des élus en place.

  21. karim dit :

    Bonjour cher confrere,
    le ressenti n’est pas toujours le reflet de la réalité.

    pour rappel, les élus, des cdoi, des croi, et du cnoi sont tous des professionnels de terrain, et bénévoles.

    certains militent dans des syndicats, d’autres, ou parfois les même, s’investissent dans leur ordre professionnel.

  22. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE exclusivité : de notre envoyé spécial rue sainte Anne …?

    depuis que l’omerta ordinale a été mise en place, nous n’avons jamais reçu autant de documents de plusieurs sources en si peu de temps !

    plus que jamais la révolte continue de gronder/s’amplifier au sein même de l’appareil ordinal et à la lecture de certaines pages il nous est permis de penser que la tête du président Borniche (dont l’élection est plus que jamais remise en cause ?) devrait être mise à prix d’ici peu de temps …

    ainsi il en va de la Bretagne qui s’interroge légitimement sur “l’ignorance des avis provinciaux d’un cnoi plus que jamais enfermé dans sa tour de verre” et qui “tient à exprimer sa colère et sa désapprobation face aux décision prises lors du cnoi du 13/09” … ou qui s’interroge encore sur “l’efficience du plan de communication depuis … 2008”,

    ainsi un autre conseiller démissionnaire de PACA s’insurge lui sur “les élections qui n’on pas été faites comme la loi le prévoyait” ou encore “les él us nationaux ont voté sur un texte qu’ils n’ont jamais vu” …

    les salariées – futures chômeuses – ne sont pas en reste et la réunion du 23 septembre dernier avec les représentants de ses salariées a elle aussi été riche en interrogations, les réponses du président Borniche se résumant ainsi “on s’occupe de tout, ne vous inquiétez pas”, il est même proposé aux salariées de racheter certains matériels informatiques et/ou de bureaux qui ne seront plus utiles puisque les cdoi vont fermer … et qu’à compter du 07/10 il ne restera plus qu’une seule entité par région, exception faite de Paris qui va conserver plusieurs implantations, la région Ile de France s’étant pourtant manifesté dans les mois écoulés par son incapacité notoire à ne pas remplir ses quotas d’adhésions laissant dire à l’ex présidente Leboeuf que “Paris vivait largement aux crochets des autres cdoi” …

    enfin nous avons obtenu d’autres infos sur les motivations de la banque ordinale a continuer de soutenir cet obred moribond, endetté à plus de 900 000 euros de trésorerie actuellement (plus la dette de 8 000 000) qui a posé deux conditions pour continuer à soutenir l’ordre infirmier (et ainsi à l’appauvrir encore plus chaque jour) : que le cnoi du 13/09 accepte le plan de restructuration et qu’un conciliateur soit nommé par le tribunal afin que les créanciers soient canalisés et ne viennent pas interférer/bousculer le plan en cours …

    la lecture de tous ces documents nous pose question sur les réelles motivations du président Borniche à vouloir empêtrer encore plus l’oni dans un bourbier sans nom ?

    RESILIENCE n’est pas en reste et plusieurs initiatives ont été prises tout récemment, pour leur conserver une efficacité certaine nous en tairons volontairement le contenu …

    retrouvez toutes ces infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  23. Ga dit :

    moi on me proposait un cdi en clinique et pour etre embauché l inscription a l ordre etait obligatoire… je suis partie tres rapidement le pb ne s est pas pose mais bon pour qui il se prenne pour nous imposer l ordre!

  24. syndicat RESILIENCE dit :

    ce soir, ce sont trois nouvelles lettres qui nous sont parvenues, lettres de démission des cdoi 93, cdoi 67 et cdoi 44 …

    le cdoi 93 a été renouvelé il y a peu après la démission du 19 septembre 2011 de son ex président …

    le président du croi Alsace en est réduit à demander au conseiller ordinal doyen d’âge du 67 d’organiser la succession …

    le cdoi 44 est apparemment orphelin …

    et après çà l’obred continuera à nous dire que tout va bien …

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  25. syndicat RESILIENCE dit :

    R E S I L I E N C E – s y n d i c a t in f i r mi e r c o n t r e l’o r d r e

    communiqué du 28 septembre :

    ordre infirmier – forfaitures en série …

    suite à la lettre de démission du président de la FNI, Philippe Tisserand de son mandat de conseiller national ordinal, courrier de 4 pages dont RESILIENCE a eu connaissance, document accompagné d’une lettre ouverte datée du 20 février 2011, co signée par l’actuel président Borniche, et destinée à déstabiliser l’ex présidente Leboeuf,

    RESILIENCE prend acte de cette démission pour les motifs invoqués dans le courrier, véritable réquisitoire des méthodes ordinales, notamment de communication interne à l’oni, méthodes autrefois utilisées par la présidente Leboeuf et décriées ouvertement, alors, par le vice président de l’époque, devenu aujourd’hui calife à la place du calife …

    Le président Tisserand allant même jusqu’à mettre en doute la sincérité de certains procès verbaux de réunion, extrait : ” Quelle confiance peut-on accorder aux documents intitulés relevés de délibérations remis le 13 septembre, c ‘est-à-dire des mois après les dites délibérations dépourvus de la signature de la Présidente/du Président alors en fonction, a fortiori en l’absence d’un secrétaire général en titre?”.

    RESILIENCE, à la lecture de cette seule phrase, continue d’émettre des doutes sérieux sur la manière dont l’ex vice président Borniche a endossé les habits présidentiels, suite à la démission du 28 juillet 2011 du président Vasseur, et se réserve le droit de déposer un recours auprès des tribunaux compétents.

    RESILIENCE demande donc aux infirmières, notamment libérales, de continuer à ne plus cautionner cette mascarade ordinale qui n’a que trop duré, en refusant de continuer à cotiser à une structure qui prend l’eau de toutes parts, dont les (ir)responsables administratifs mentent en permanence soit directement, soit par omission, et dont le seul but n’est que de continuer à percevoir des salaires qui – compte tenu de l’état des finances de l’ordre infirmier – sont particulièrement insultants de part leurs montants excessifs au regard des salaires que perçoivent les infirmières de terrain qui œuvrent au service de la population, sur le terrain du soin !

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  26. parlotte dit :

    Pourquoi certain multiplient ils ainsi leur intervention sur ces forums en changeant de pseudo?

  27. chill dit :

    Stratégie de Victoire

    Les nombreuses réactions aux dépêches concernant l’ordre et les débats enflammés illustrent la passion des IDE autour de ce sujet et l’espoir immense que suscite sa mort « annoncée ».
    En revanche si on veut en finir pour de bon avec ce boulet et pouvoir passer à autre chose il serait surement plus utile de politiser le sujet au lieu de de palabrer à l’infini pour dire nos dégout quasi unanime de l’ordre.
    Rappelons nous que l’ordre est né d’une volonté politique, qu’il a survécu et même qu’il a ressuscité grâce au soutien des mêmes hommes politiques. In ne pourra disparaître qu’avec l’aval d’un ministre.
    2012 étant l’échéance présidentiel, il serait judicieux d’inclure le sujet dans les programmes des différents candidats. 400000 électeurs, ce n’est pas rien: Impliquons les candidats afin qu’ils prennent des engagements.
    Soyons constructifs: Que ceux qui en ont la force et l’envie aillent évoquer ce problème sur les forums des candidats à la présidentielle.

  28. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE : et çà continue encore et encore, c’est que le début …?

    de la fin de l’obred avec la démission – hier – du président du cdoi44 … et hop, encore un de moins …

    à cette allure, y aura bientôt plus besoin de faire des élections : seront tous partis !

    les assistantes continuent elles aussi de faire entendre leurs mécontentements, elles ont eu une réunion avec la direction (ou du moins ce qu’il en reste) de l’obred et présenteront rapidement à leurs collègues (bientôt au chômage) les modalités de la perte de leur emploi (merci l’oni !) …

    pendant ce temps les intérêts de la dette ordinale courent toujours et madame la bred se frotte les mains sur le dos de la profession …

    toutes les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  29. herve65 dit :

    l’ordre des infirmiers c’est quoi ? : des personnes elus dans le secret (je n’ai pas ete informé d’election), un budget de fonctionnement pharaonique (le detail des lignes comptables est effarant); des menaces (pour ceux qui payent pas, ceux qui ne veulentpas de l’ordre,…), un systeme opaque (marche du logo). L’ordre ne parle que d’argent. Mis à part quelques publications inutiles et d’une pseudo charte de l’IDE (condensé et compil d’acte deja connu), aucun travail serieux, scientifique et profesionnel n’est paru
    je refuse de payer pour cela bien qu’avouant avoir solliciter un ordre profesionnel. je ne suis bien sur plus du tout dans cette optique.

  30. avocatdudiable dit :

    Ne vous inquiétez pas, ils auront un moyen de contraindre les établissements de soins publics comme privés, c’est la CERTIFICATION, il suffira d’inclure l’inscription des IDE à l’ordre dans la liste des items validant la certification et voilà, le tour sera joué ! Je ne connais pas une seule direction d’établissement de soins qui acceptera une minoration de sa note de certification pour un motif de non application de la loi. Je vous rappelle, qu’en matière de certification c’est tout l’arsenal des financements et des assurances qui est en jeu, alors, IDE salariés bientôt à vos prote-monnaie…

    • seringuelectrique dit :

      encore une comme çà et je me pisse dessus !

      c’est vraiment du grand n’importe quoi …

      au cas où vous l’ignoreriez encore le principal problème des employeurs est de trouver des IDE pour cause de pénurie qui s’aggrave tous les jours …

      alors entre une IDE non ordinée et pas d’IDE du tout je crois q’un employeur ne réfléchira pas longtemps …

      le CHU où j’exerce est en pleine phase d’accréditation et ce qu’il veut ce sont des IDE en nombre suffisant … le reste il s’en fout !

      • avocatdudiable dit :

        Préparez vos couches culottes, pour le public comme pour le privé : ponction à la source sur vos fiches de paie, une fois que ce sera fait vous pourrez toujours démissionner si ça vous chante, la cotisation sera payée… Notez tout de même que je n’approuve pas le moins du monde ces pratiques mais c’est le monde dans lequel on vit désormais. Pour avoir pratiqué les directions d’établissement je vous prie de croire qu’ils n’auront aucun scrupules, les DRH promettent et la direction financière se charge du sale boulot, entre le marteau et l’enclume : l’IDE.

        • seringuelectrique dit :

          encore une fois du grand n’importe quoi, le prélèvement sur salaire pour des motifs de cotisation ordinale est interdit par la Loi …

          les seuls prélèvement d’office autorisés sont ceux faits par le trésor public (saisie) et la caf (paiement pension) …

          • herve65 dit :

            la “ponction” sur salaire est ultra reglementeé. il faut une decision de justice, un avis à tier detenteur. seul le tresor public en gros peut “ponctionner” le salaire
            La certification n’est pas une arme politique au service de l’ordre. De plus, on peut etre inscrit mais ne pas payer sa cotisation

        • eusèbe dit :

          S’ils avaient pu se servir sur nos salaires, ça fait longtemps ce serait fait avec pénalités de surcroit (qui avaient été évoquées un moment par l’ex taulière). Inutile donc de nous raconter des salades, merci.

          • cedr1c dit :

            Avocatdudiable, un sacré avocat qui ne connait pas grand chose au droit:

            – les ponctions sur salaire par un organisme privé se font par décision de justice, pas par décret ou je ne sais quoi.
            Si l’ordre veut un décret, qu’il demande déjà celui lui permettant de faire ses élections.

            – pour la certification, il est définit dans ses statuts qu’elle ne “note pas ” les professionnels, ou qu’elle ne se substitue pas aux contrôles existants.

            Bref, du n’importe quoi, comme souvent de la part de ceux qui défendent l’ordre. Vous vous êtes ridiculisé en deux interventions.

  31. Nicole dit :

    Dans le privé, nous n’avons que trés vaguement entendu parler de l’ordre des infirmier !!! tout le monde s’en “cague” royalement, ide et établissement…il y a déja une pénurie terrible en personnel donc je ne pense pas qu’ils soit en mesure d’imposer quoi que ce soit…..je n’ai jamais cotisé et je ne cotiserais pas !!!

  32. infirmierencolere dit :

    le front des assistantes est entrain de prendre forme – elles se rebellent et ont reçu la consigne de ne plus communiquer entre elles – çà devient carrément du harcèlement patronal mêlé à une grosse parano : à l’ordre point de désordre –

  33. lh dit :

    les cadres ils sont mal considérés mal traités et depuis la nouvelle grille mal payés alors maintenant ils font leurs 8 heures et ils se cassent et ils en ont rien à secouer de leurs conneries

  34. Aleks dit :

    C’est clair. La preuve en est.

  35. Verra dit :

    L’Ordre Infirmier c’est vraiment la dernière chose qu’il fallait faire pour notre profession.
    Non seulement je refuse de payer quoique ce soit (je n’ai pas à payer pour exercer en tant qu’infirmière) mais encore devant la charge de travail de plus en plus lourde (au nveau des responsabilités tout autant) j’ai pris la décision de donner ma démission (effective au 30 novembre).

    J’ai trouvé un travail loin du monde de la santé car c’est devenu trop stressant.
    Je pense que bien des collègues en auront assez de se faire mener par le bout du nez dans le temps, il est vrai qu’après 17 ans de service j’en ai assez.

    • ridfa69 dit :

      je crois que c’est 15 ans le temps moyen de travail d’une ide, bravo verra vous avez tenu 2 ans de plus.
      Si penurie d’ide, avant de réfléchir à créer des ordres au changement d’étude etc la pénibilité du travail la désorganisation des hôpitaux et les salaires honteux devrait être la priorité

      • Geistskraft dit :

        Tiens c’est intéressant ça! Quel débouché “logique” pour un/une IDE si on veut faire une reconversion professionnelle? Un métier avec relation / technique / … Mais sans le stress et la dévalorisation! Vous avez fait / pensé à quoi?

    • infirmierencolere dit :

      et moi j’en connais un autre qui voudrait quitter mais la direction ne veut pas lui payer sa formation – alors il va se casser et ira faire autre chose – mais plus infirmier car c’est devenu de l’esclavage – et en plus la pénibilité est laissée de côté depuis la catégorie A – sédentaire qui disait = gros foutage de gueule !

  36. Pseudo dit :

    ras le bol ce monsieur BONICHE a été mandaté par la minorité bien pensante pour mettre la profession au pas NOUS NE CEDERONS JAMAIS A LEURS COMPORTEMENTS TOTALITAIRES

  37. seb29 dit :

    des infirmiers opposants à l’ordre, considérés en” exercice illegal”, sont-ils toujours competent pour encadrer des etudiants infirmiers en stage? d’un coté des etudiants bientot contraint par leurs cadres enseignants, à cotiser au machin et de l’autre une majoritè de soignants s’y opposant, ca me pose question…..

  38. Barbara dit :

    C est vraiment pitoyable la ils touchent le fond moi ils n auront pas un centime et les cotisants excusez moi mais vous êtes trop cons

  39. bibi dit :

    ordre ne sert a rien!!!!§§§

  40. Sophitia dit :

    Et si il n’y a plus d’infirmière à qui prendre une cotisation annuelle, vont-ils forcer des femmes à devenir infirmière pour pouvoir continuer leur quête ???
    Je me demande quelles sont leurs motivations si sincères, quand je vois qu’ils ont recours au juridique pour obtenir des sous…

  41. leilou dit :

    Ils ne valent pas mieux que des racketteurs. A BAS L’ORDRE INFIRMIER

  42. melodrey dit :

    ils ont besoin de fric les petits four de chez leadel sont moins bon que ceux de chez fauchon
    tous a vos porte monnaie

    • Sophitia dit :

      J’ose même pas imaginer leurs locaux et bureaux !!!

    • infirmierencolere dit :

      ils vont bientôt finir au restau du coeur et on va aussi leur couper le téléphone – comme çà ils appelleront de chez eux et paieront leurs factures eux mêmes – paraît même qu’un président départemental aurait domicilié son cdoi chez lui et qu’il aurait fait faire les travaux d’installation aux frais de l’ordre mais pour embellir son domicile – il aurait été viré fin 2010 – à suivre –

  43. Norma colle dit :

    je cite:”””L’Ordre compte pour cela sur la mobilisation des nombreux élus ordinaux parmi les cadres formateurs en IFSI et sur la mise en place d’une “pré inscription” des jeunes diplômés.”””

    Une “pré-inscription”….c’est quoi cette invention?Qu’elle en est la légalité??? Quelle est la procédure établie?
    Ah l’ordre disait transparence….on voit la réalité qui est magouille & cie!

  44. Sandrine dit :

    Plutôt que de faire chier ceux qui travaillent, ils feraient mieux de se poser la question de savoir qui a bouffé la pognon au départ………………….

  45. Sandrine dit :

    J’ai payé la première fois sous la “menace”, depuis rien du tout, cela fait trois mails que je reçois sur ma boite professionnelle, c’est inadmissible.

  46. Yop dit :

    “L’Ordre compte pour cela sur la mobilisation des nombreux élus ordinaux parmi les cadres formateurs en IFSI et sur la mise en place d’une “pré inscription” des jeunes diplômés.”

    L’ONI, c’était déjà payer pour travailler…. Maintenant, c’est ouvertement, payer pour avoir un diplôme qui valide des compétences et 3 ans de travail !!!
    Que ces “nombreux élus ordinaux parmi des CS formateurs” qui oseront miser sur une pré-inscription des jeunes diplômés ne soient pas effrayés par Vichy…..
    A la lecture de cet article, je pourrais presque avoir honte d’être cadre de santé….
    CS = Pro ONI => MANIPULATION de la part de l’ONI !!!!
    Non à l’ONI
    Définitivement, fermement.
    Yop
    ISP / CS

  47. eusèbe dit :

    Le beurk est comme un roquet qui gueule de loin : il n’a plus les moyens de faire quoique ce soit et il est à la botte d’une banque qui ne lui fera pas de cadeau.
    Et que feront-ils des listings d’IDE, au cas où ils les obtiendraient ? Pauvre misère !!
    L’occasion pour le beurk de se saborder dignement s’est présentée plusieurs fois : à force de persévérer dans cette volonté de posséder le pouvoir sur les infirmiers, les prétendues “forces vives de la profession” vont connaitre une fin humiliante.

  48. Gérôme dit :

    une instance inutile et couteuse qui va s’aliéner tous les réfractaires, voilà qui promet de belles relations. . . Que tous les réfractaires tiennent bon face aux menaces et autres intimidations! Si il y a une date butoire en mai 2012 on y sera vite, au dela redressement, liquidation et c’est plié. . . Ils ont besoin de pognon pour exister il ne faut pas leur en donner, la judiciarisation est couteuse, ça finira de les saigner. . .

  49. Marnia dit :

    mais l’ordre a toujour agit de la sorte ! Recourir à l’intimidation et aux menaces ! Que dalle ! Je ne donne rien du tout !

  50. Corinne dit :

    à quoi sert l’ordre infirmier on entend parler d’eux que pour recouvrir les cotisations?????????

  51. obliger par l ‘ intimidation!!!!!de mieux en mieux!il serait plus simple de vivre avec ses moyens!!!!

  52. cedr1c dit :

    Si l’ordre va en justice, il a très gros à perdre au vu de ses nombreuses irrégularités.

  53. anti ordre dit :

    si la seule préoccupation des inscrits à l’oni est l’obtention d’un caducée (à 75€ le caducée) , on est mal barrés

  54. Francis dit :

    pas question de payer pour avoir le droit de travailler !!!! c’est du racket organisé !!!! les jeunes diplomés fraichement embauchés (sous contrat) ont subi un chantage….s’ ils veulent le CDD, ils doivent cotiser !!! entre cette cotisation obligatoire, l’allongement des durées de cotisations, le gel du point d’indice depuis 2 ans, bientôt le SMIC va nous rattrapper !!!! pas question que je paie, on paie déjà suffisamment au quotidien (heures sup non payées, rappel sur les repos, auto-remplacements….)…ça suffit de toujours ponctionner les mêmes, l’adhésion doit rester un choix !!!!

  55. Pseudo dit :

    je suis cadre et jamais je ne ferai la promotion de cet ordre car comme beaucoup de collègues je n’en veux pas

  56. mag dit :

    qu’ils viennent m’interdire de bosser!!! et là je pense qu’on va rigoler!!! non mais oh!!! on a dit NON!!!

  57. rancunier dit :

    si l’ordre se mêle d’ester en justice, qu’il fasse bien attention que le justiciable demande des comptes à son tour! preuves que tout à été fait pour faire respecter la loi depuis l’instauration de l’ordre et surtout plainte pour la gestion calamiteuse de leur conseil et prise d’intérêts à rembourser sur leurs deniers propres en droit civil !!!

    • anti ordre dit :

      et ne pas oublier les irrégularités des inscriptions “guichet” du début qui amènent la majorité des IDE inscrites à l’être illégalement (tout en ayant payé) et qui sont tout autant en exercice illégal que celles qui ne sont pas inscrites…

  58. Nico dit :

    Ils peuvent se gratter, je ne donnerai pas 1ct pour financer vos gueuletons et réceptions ! Nous n’avons rien à attendre de l’oni, à part plus de répression dans une profession qui n’en a décidemment pas besoin, ni envie en large majorité. Ceux qui soutiennent l’ordre y voient sans doute un moyen de faire “comme les médecins”. Une certaine forme de jalousie ? Moi non! Je suis très bien dans ma tête avec mon rang d’IDE. Quant au caducée, je fabrique le mien avec du papier photo, mon numéro ADELI tous les ans sous THE GIMP et il est à jour en temps et en heure !

  59. Fabia dit :

    alexandra j attends depuis avril !!!!!!!!!!!

  60. Gwenaële dit :

    l’ordre va dépenser combien d’argent pour récupèrer les listes auprès des établissements de santé qui ne veulent leur donner ????
    L’ifsi proche de chez moi a fait diffusé un message signifiant d’un ifnirmier non inscrit à l’ordre ne pouvait pas encardrer un étudiant. Seul 5% maxi des ide de mon établissement sont à l’ordre, et pourtant l’ifisi continue d’envoyer plétore de stagiaires tous les mois dans l’établissement …

  61. Mulan dit :

    Idem cotisation à jour et toujours pas de carte ni caducée , mon dernier était valable jusqu en avril 2011 !!! Pourvu que je ne rencontre par une pervenche trop zélée !!!! Je cotise depuis le début et ça a été toujours ainsi paiement en février mars et réception de carte et caducée en sept oct , en sachant que le caducée est valable jusqu en avril de l année d après …. Autant dire que je circule très peu de temps avec un caducée à jour !!

    • anti ordre dit :

      il me semble que les caducées ne sont plus d’actualité depuis quelques mois : économies obligent ! 😉

    • julien dit :

      bonjour, sache que le caducée ne te couvre absolument pas en cas de contravention par les pervenches. Si elles ont envie de t’épingler, elles le feront sans hésiter. Bien sûr, la plupart d’entre elles sont tolérantes et heureusement. J’ai un exemple là dessus, les voitures du service de soin à domicile d’où j’habite se sont faites plusieurs fois verbaliser car elles étaient soit mal garées soit n’avaient pas payées le stationnement. Elles n’ont pas de caducée mais les voitures sont clairement identifiés comme soins à domicile…

  62. louloumozart dit :

    Isa…
    c’est sur ce type de comportement que compte l’ordre ?
    allez vous dénoncer les gros vilains qui refusent de s’inscrire et de payer ?
    Ne vous laisser pas leurrer…
    Faîtes comme nous,REFUSEZ !

  63. Anne dit :

    Une carte?? Jamais reçue!! Je suis inscrite depuis avril et je n’ai même pas de numéro….!!! Ca a même faillit compromettre mon installation en libéral… Alors pour motiver les ide, c’est très moyen de parler systématiquement de procédures, de contraintes…etc… Mieux vaut se rendre indispensable en se montrant efficace et bénéfique pour chaque ide!!! A l’heure actuelle pr ma part, l’Ordre=cotisation obligatoire pr exercer, mais certainement institution nécessaire à la promotion de la profession infirmière!

  64. cedr1c dit :

    Il s’agit bien sûr du plan de l’ordre, d’un idéal ou l’on arrive à se sauver en menaçant les infirmiers (la tronche de leur idéal…).
    Dans le concret, l’ordre est prolongé par la banque jusqu’à la fin du mois, et devra faire avec ces nombreuses échéances. Il devra aussi ensuite faire face aux questions des députés, à une possible cotisation facultative pour les salariés, et à la résistance des infirmiers.
    Il devra aussi gérer ses démissions dans les cdoi, et les licenciements et autres procédures qui vont lui tomber sur la tronche.

    C’est un ordre quasi mort.

  65. Isa dit :

    Et les plus de 300 000 hors la loi (les non inscrits), ne sont toujours pas inquiétés. On préfère taxer toujours les même. Au lieu de faire payer ceux qui ont déjà cotisé et qui sont écoeurés par l’injustice, qu’on s’occupe d’abord de régulariser les arriérés. Egalité pour tous ou personne.

  66. Alexandra dit :

    et depuis quand attends-tu????

  67. anti ordre dit :

    pauvres IDEL et pauvres inscrits

    et bientôt pauvres ESI…

    • ridfa69 dit :

      pourquoi pauvre idel? moi j’ai hâte qu’on règle ca devant les tribunaux , à la difference des salariés mon avocat je le passe en frais!!!
      Attaquer les idels çà va rigoler

      • anti ordre dit :

        c’est juste pour dire que les IDEL vont être les premiers touchés
        bien sûr que j’espère qu’il y aura des récalcitrants pour répondre en justice, mais la vraie, pas celle de l’ordre !

        mais je pense qu’ils ne vont pas s’aventurer à attaquer les résistants les plus vindicatifs (ou les plus connus) 😉

  68. Danièle dit :

    L’ONI n’a pas les moyens de faire du contentieux.

    Et pas l’envie (sauf s’il veut mourir pour de bon).

  69. louloumozart dit :

    Ben voyons !
    J’aimerai que l’ordre nous interdise de travailler….
    450000 infirmiers de moins sur le marché ?
    Décidemment quelque soit le président ,les moyens de pressions restent les mêmes !
    L’ordre infirmier…c’est NON !

  70. Fabia dit :

    bien qu’à jour de mes cotisations je n’ai toujoiurs pas reçu la nouvelle carte !!!!!!!!!!!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
399 rq / 5,016 sec