Se former aux métiers de la recherche clinique

Dans le milieu de la clinique, certains postes sont ouverts aux infirmiers et infirmières. Pour dépasser l’activité habituelle du soin ou du prélèvement biologique dans ce domaine, il est possible de devenir assistant de clinique ou technicien d’études cliniques, grâce à des privées ou universitaires.

Infirmier, infirmière : Se former aux métiers de la recherche cliniqueUn choix de qualification : Technicienne d’Etudes Cliniques ou Assistante de Recherche Clinique

« J’ai toujours été attirée par la recherche, et je souhaitais donner une dimension plus administrative à mon métier ». Anne-Laure, ancienne en oncologie, est devenue depuis peu, technicienne d’études cliniques. Son rôle n’est plus du tout le même. « Ce poste consiste en une sorte de secrétariat médical spécialisé », explique le Dr Jean Chautard, de Clinact Formation.

Avec un rôle d’assistance d’un médecin investigateur sur le lieu d’une étude clinique, le TEC assure le bon déroulement de celle-ci, tout en gérant les données logistiques avec, par exemple, la planification des visites des patients et le remplissage des comptes-rendus. Il assure également la communication entre les différents protagonistes de l’étude, et peut avoir un rapport direct avec les patients.

« Ce poste me permet de travailler en bureau, de maîtriser des technologies informatiques innovantes et de ne plus avoir de pression hiérarchique comme dans un service de soin traditionnel », souligne Anne-Laure.

Une autre solution s’offre à celles et ceux qui souhaitent acquérir davantage d’autonomie dans ce milieu : devenir assistant de recherche clinique. Avec la responsabilité de la mise en place et du suivi des études, l’ARC est le lien entre un laboratoire promoteur et un médecin investigateur. Il se déplace, identifie les actions à mettre en place et contrôle leur exécution. « L’ARC se débrouille seul, il propose les essais aux services en se basant sur des arguments scientifiques », explique le Dr Chautard pour souligner la différence de statut entre le TEC et l’ARC.

Se former

Plusieurs options sont possibles pour accéder à ces deux métiers. Les facultés de médecine de Paris 6, Paris 7, Strasbourg, Aix-Marseille, Nantes, Lyon et Bordeaux proposent un Diplôme Inter-Universitaire regroupant la formation des assistants de recherche clinique et celle des techniciens d’études cliniques. Elle se déroule sur une année scolaire, à hauteur de trois à quatre semaines non consécutives d’enseignement théorique.

Sont abordés, entre autres, les bases de méthodologie en pharmacologie clinique, les problèmes éthiques et réglementaires, le contrôle de qualité, le développement des médicaments, les rôles respectifs des ARC et des TEC dans les essais. Un diplôme universitaire existe également à Angers mais ne forme que les TEC.

Outre les D.I.U, il existe à Paris 6 une licence professionnelle de recherche clinique permettant d’obtenir les mêmes statuts tout en validant un niveau légal pour poursuivre des études vers  masters et doctorats. « Les infirmières qui n’ont jamais fait de recherche devraient plutôt s’orienter vers cette licence, plus complète », recommande le Pr Simon, responsable de ces formations à l’hôpital St Antoine.

Des organismes privés proposent aussi le même type d’enseignement en distinguant les deux métiers par deux formations différentes. Ainsi, à Clinact Formation, l’enseignement pour devenir TEC dure quatre jours contre quatre mois pour devenir ARC.

Malika Surbled

Pour aller plus loin :

Formations privées

Clinact Formation : http://www.clinactformation.com/

SupSanté : http://www.supsante.com/

Mediaxe formation : http://www.mediaxe-formation.com/

Formations universitaires

Site du D.I.U FARC-TEC : http://urcest.chusa.jussieu.fr/accueil.php?site=FARC

Licence pro de recherche clinique : http://www.upmc.fr/fr/formations/diplomes/sciences_et_technologies2/licences_professionnelles2/lp_metiers_de_la_recherche_clinique.html

Pour aller plus loin : formation continue DPC pour infirmière et infirmier libéral

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Se former aux métiers de la recherche clinique”

  1. titicarabi dit :

    J’aimerais connaitre l’expérience d’infirmières exercant le métier de technicienne d’études cliniques ou d’assistante de recherche clinique
    Comment se sont déroulées leurs études ? Où travaillent t’elles maintenant ? dans le privé ? le public ?
    Merci pour vos infos

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
248 rq / 2,936 sec