Salaire des infirmiers en Europe : la France est-elle bien placée ?

Uniformisation des diplômes aidant, toute infirmière européenne est libre de travailler dans l'état de la communauté de son choix, et cela sans qu'aucune discrimination professionnelle ne soit faite. Pourtant, la profession ne s’exerce pas toujours dans les mêmes conditions, et surtout pas au même prix… Qu’en est-il réellement ? Quel est le salaire des infirmiers français par rapport à celui de leurs homologues européens ? Petit voyage à travers l’Union…

La France dans la fourchette basse de l’Europe

Avec un salaire mensuel moyen de 1484 euros net en début de carrière, il faut se rendre à l’évidence : l’infirmière hospitalière française a de quoi être jalouse de ses confrères européens (Tab. 1).

Gagnant beaucoup moins d’argent que le danois, le norvégien, le suédois ou encore le suisse, l’infirmier du secteur public français est l’un des moins bien payé d’Europe. Pour preuve, le salaire moyen d’une infirmière au Danemark est d’environ 24 000 couronnes danoises (3 200 euros) et celui d’une infirmière en Suède est de 24 994 couronnes (2 662 euros).

Sébastien a obtenu son diplôme d’infirmier en France et a exercé 3 ans à l’hôpital de Lausanne, en Suisse. Il nous explique : « c’est très attirant d’aller travailler en Suisse. Là-bas, quand on débute, le salaire est de 2700 euros, c’est 1 200 euros de plus qu’un IDE en France ! Il y a également un 13e mois et les conditions de travail sont vraiment très bonnes ». Mais tout n’est pas si simple : « c’est vrai que le coût de la vie est quand même beaucoup plus élevé en Suisse. Certains de nos collègues travaillaient à l’hôpital, à Lausanne, et vivaient en France, de l’autre côté de la frontière ».

 

Une rémunération infirmière confortable au Portugal

Tableau 2 – Rémunération des infirmiers en hôpital par rapport au salaire moyen, 2007. Source : Panorama de la santé 2009 : les indicateurs de l’OCDE.

Effectivement, afin de se représenter au mieux le confort financier de la profession d’infirmière dans chaque pays, il est plus intéressant de comparer la rémunération des infirmières par rapport au salaire moyen de l’ensemble des travailleurs dans le pays. Le rapport entre le salaire des infirmiers hospitaliers du secteur public et le salaire moyen des Français est de 1,1 ; tout comme en Belgique, au Danemark ou encore au Royaume-Uni (Tab. 2). Certaines infirmières européennes ont un niveau de vie très correct, c’est notamment le cas au Portugal où elles gagnent 1,7 fois le salaire moyen. En Allemagne, en Grèce, au Luxembourg, les infirmières sont également plutôt bien loties. Au contraire, en Hongrie ou en République Tchèque, elles ne touchent même pas l’équivalent du salaire moyen de leur pays. Des disparités plutôt choquantes qui donnent à réfléchir quant à la pénurie d’infirmières et au manque d’attrait de la profession dans certains pays d’Europe...

République tchèque : une solution pour le moins insolite

En République Tchèque, certains se préoccupent de leurs infirmières et ne souhaitent pas les voir partir dans d’autres pays européens pour un meilleur salaire…

En effet, le salaire moyen d’une infirmière qualifiée en Tchéquie n’est que de 800 euros et n’atteint même pas le salaire moyen du pays (Tab. 2). Il s’agit d’un salaire dérisoire en comparaison de la grande qualité de leur formation. La solution ? Une clinique privée de Prague offre des interventions de chirurgie esthétique (de type nouvelle poitrine ou ventre retendu) avec, en contrepartie, la signature d’un contrat de 3 ans. A la fin de chaque contrat, l’offre est renouvelée. Après tout, c’est l’équivalent de 3 à 4 mois de salaire, les candidatures affluent et, pour l’instant, cela fonctionne…

Infirmière ? Cap sur la Finlande !

Rappelez-vous, suite à leur mouvement de démission collective en 2007 (article sur la démission collective en Finlande), les infirmières finlandaises avaient eu gain de cause. Depuis, elles voient leur salaire augmenter de 22 à 28 % sur 4 ans (350 à 650 euros par mois) et deviendront ainsi, en 2011… les infirmières les mieux payées d’Europe !

Stéphane Desmichelle

Réactions

36 réponses pour “Salaire des infirmiers en Europe : la France est-elle bien placée ?”

  1. Scalpel dit :

    POur le système Tchèque récompensant les infirmières par des interventions esthétiques, c’est scandaleux. Encore faut-il vouloir se faire refaire les nibards pour satisfaire aux lubbies des médecins de la clinique, et l’on ne parle même pas de l’intégrité physique du travailleur devant passer sur le billard…
    Enfin, il fait sûrement plus froid dans les pays nordiques, mais le compte en banque est plus chaud. Attention, les durées de travail ne sont pas identiques, il aurait fallu ramener tout ça à un taux horaire multiplié par l’indice du coût de la vie. Le salaire moyen ne veut pas dire grand chose dans certains pays où le revenu moyen déclaré ne traduit en rien la réalité du réel perçu: black.

    • mhandou dit :

      ouai, mais de la a gagner autant qu’au portugalk ou la vie est moins cher….
      On est quand même payé moins cher que d’autre diplome de meme valeur

  2. marc dit :

    En plus de cela, saviez-vous que le montant de notre salaire est déterminant pour notre santé. Autrement dit, plus notre salaire est élevé et moins nous sommes sujets aux diverses maladies. Il y a d’ailleurs un article très intéressant sur le sujet que vous pourrez consulter via l’adresse: http://blog.mutuelle-assur.com/notre-sante-depend-de-notre-salaire.aspx et qui s’intitule “Notre santé dépend de notre salaire”.

  3. rougba 1 dit :

    bon ben moi j aime bien ou je suis et en plus pas encore diplomé mais bon j ai plein de truc à me faire refaire en 1 la trombine en 2 pas la poitrine chui 1 gar y m faudrait 4 à 5 cm en plus verticalement et horizontalement il m’en faudrait 10 à 15 de moins une fois qu’ils m auront tout refait j reviens à la base.Tout ça pour dire que les ide ont un mega pouvoir mais ne le savent pas donc c’est comme si elles n’avaient rien enfin en france jamais rien n’a été obtenu dans la douceur à mon avis soit les ide (et les autres) vont à la bagarre ou elles n’ont plus qu’à se faire payer en interventions esthetiques ou en promesse c’est encore pire.

  4. chouette dit :

    le temps de travail pour la France est celui du cadrage des 35 heures ce qui n’est pas la réalité du quotidien des IDE ici
    a minima on se rapproche des temps de nos collègues allemandes, a minima puisqu’il n’y a surtout pas de communication sur les contenus des CET
    bien sur ce n’est pas le passage en catégorie A qui va remonter le niveau des salaires avec l’augmentation des cotisations retraites et le gel des salaires qui pourrait lui durer encore quelques années
    malgré ça des directions parlent de non difficultés de recrutement à leur personnels en place
    est ce que toutes les infirmières tchèques ont un problème d’images pour être attirés par de la chir’ esthétique gratos?

  5. Keke Galinat dit :

    et les aide- soignants, dans tout çà?????? bien beau de parler des infirmiers, mais, bon…..

  6. Cathy Mathew Woodman dit :

    Côté langue il faut assurer dans un pays étranger ,les erreurs de compréhension sont vite là, aide soignant ce n’est pas un problème j’ai plein d’amis qui travaillent ailleurs alors rembaLle ta jalousie,il faut se renseigner!!!

  7. En 2007, le nouveau président de la république avait réévalué son salaire de plus de 100% ! Son motif: homogénéiser son salaire sur celui des autres dirigeants européens. A quand notre tour ?

  8. Keke Galinat dit :

    aucune jalousie, simplement le constat que l on parle plus des ide que de as…… ok??!!

  9. Cathy Mathew Woodman dit :

    j’ai plein de copines IDEs qui sont allées bosser en tant qu’AS à l’étranger donc aucun souci de job à l’étranger pou les AS!

  10. barba dit :

    keke je comprends ton ennervement mais il est logique que les mecanos parlent de problemes de mecanos et les boulangers de problemes de boulangers la comparaison vaut ce qu’elle vaut mais à mon avis on ne sera jamais de trop asd ide et d’autres pour demander à etre remunerés à notre juste valeur .Mais comme disent les guerriers “on respectera ce qui est respectable le reste on le foulera au pieds” alors la question c’est sommes nous respectables qu’on voudrait qu’on nous respecte aucune profession n a acceptée autant de sacriffices que les notres aucune n’est aussi divisé je ne parle meme pas là de syndicalisation et autres consciences politiques.”Le bonheur à ceux qui le veulent”cqfd

  11. pde dit :

    Sans vouloir t’offenser keke nous n’avons pas tout a fait les memes pb… je te l’accorde vous manquez souvent de reconnaissance humaine mais pas financiere tout du moins dans le public car a l’heure actuelle une ide avec la meme ancienneté que toi gagne 90 euros de plus c’est maigre compte tenu de la différence de niveau d’etudes! Crois moi en tant que puericultrice je suis bac+4 donc je pense avoir le droit d’etre mecontente quand je vois que je gagne que 200e de plus que certaines qui n’ont meme pas le bac… Raler c’est bien mais pour une raison valable c’est mieux ;-)

  12. Le site s appel actu soins lactualite des infirmiers!!!!

  13. barba dit :

    le differenciel salarial ide/asd est plus que faible alors soit on baisse le salaire des asd (je plaisante bine sur) soit on augmente celui des ide .Ceci etant dit il n’y a pas 50 manieres d’obtenir ce qui nous reviens 1 on demande poliment avec la maniere ce qui est fait depuis 1988 soit on rentre et on se sert ce qu’on fait les finlandaises en bloquant le systeme de soins =30% d’augmentation . Je l’avoue je n’ai malheureusement aucune idée sur la maniere de proceder mais je sais qu’en restant chacun dans notre service à pleurer sur notre sort ou à se dire les as gagnent tant et patati et patata on ira pas bien loin on ira nulle part tout court. La democratie à ça de bien elle est honnis par ceux qui la vivent et bennie par ceux qui en revent j dis ça parcequ’il y a des elections dans le public en octobre 2011 donc tous aux urnes pour qui vous voulez !!!ceux qui se taisent conscentent meme si je sais ça ne va pas tout changer etc etc c’est ou ça ou les armes alors……

  14. très bon article d’actussoins! La vérité enfin dévoilée par notre média professionnel! celui-ci est bien plus légitime que l’ONI !!!

  15. allez, on part tous au Danemark ou au Portugal ou … bien partout ailleurs puisqu’on est presque les derniers pour un diplôme de qualité!

  16. c’est sans surprise aucune!

  17. Et ils veulent qu’on reste motivé et impliqué dans les soins tout ça biensûr avec le sourire !!:-))
    Vive la France…:-(

  18. Que de tristesse dans vos commentaires. Notre travail commence par l’implication de soi-même. C’est à chacun au cours de sa carrière d’améliorer ses conditions de travail et son salaire, sans attendre toujours que quelqu’un le fasse pour nous. Nous avons un métier magnifique. Ceux qui pensent le contraire doivent en changer…

  19. barba dit :

    pour reparler diplome y a 1 truc hyper comique c’est que tout le monde voue aux gemonies ce diplome version 2009 alors qu’ apparemment il y a eu une concertation large et nationnale chercher l’erreur????bon diplome ou mauvais diplome le probleme n’est pas là le probleme c’est que les ide se sont fait deposseder du metier par des hyper structures que personne n’a vu venir ni comprises et qui ont imposées leur maniere de voir le metier d’infirmiere et on entend apres la bataille les critiques pleuvoir sur les stagiaires nouvelles versions y a un moment pour ouvrir sa gueule apres c’est circuler ya rien à voir

  20. barba dit :

    sinon valerie je suis d’accord avec toi VIVE LA FRANCE mais la motivation et l’implication doivent rester (je sais c’est facile à dire) car le dindon de la farce c’est toujours le patient au final quoiqu’on en dise,le domaine de la lutte ne se situe pas dans la chambre du patient la mobilisation infirmiere ne marche pas (je n’ai pas d’elements ou se serait trop long d’expliquer le tant d’inertie) soit mais il existe des marges de manoeuvres quant on pense au capital sympathie dont beneficie cette profession;mais comme dirait l’autre un pouvoir qui s’ignore n’existe pas.

  21. David Hose dit :

    J aime ce commentaire et je constate non sans désolement cette gueguerre pathétique continue entre IDE et AS… Doit on se rappeler que nous travaillons en collaboration?! Quel dommage…

  22. bien sur la collaboration est la base de tout! Seulement aujourd’hui nous travaillons sous pression dans de mauvaises conditions. Soyons réalistes notre métier se dégrade, ide ou as c’est le même topo! Nous sommes humains bientôt nous ne pourrons plus endurer le stress, la pression du quotidien…même si nous sommes convaincus que nous faisons un beau métier!

  23. Biensûr que notre travail commence par l’implication de nous même ! simplement on ne peut plus se voiler la face et il est, je l’avoue, triste de constater qu’on ne peut plus exercer notre métier dans de bonnes conditions et que lorsque l’on prend du temps avec les patients c’est à notre détriment ( heures supp à répétition, non prises en charge etc…).donc apres pratiquement 20 ans de carrière hospitalière et dans des services aigus je reconnais être très déçue de cette évolution ou plutôt régression. C’est vraiment dommage pour les patients, et pour nous soignants impliqués mais désabuses…
    Bonne journée à tous!

  24. elyssa dit :

    apres lecture de toute les reactions je constate que la guerre ouverte as et ide et toujours presente mais je tiens seulemnt a rappeler que nos responsabilites ne sont pas les meme ceci permettra de raffraichir la memoire et n en demeure si il elle se sente laisser pour le compte rien ne les empeche de devenir ide et la elle verront si elles ne sont pas laisses pour compte
    je suis atterree pas nos salaire et la devotion l abnegation nos devoirs a croire que le siecle des nonnes n est pas toujours revolus et nos politiciens savent nous manipuler mais imaginer un greve
    des soins et tous un service est immobilises mais notre abnegations du devoirs faient que cela n arrive jamais nous sommes prisonnieres d un systeme et chaque jour qui passe je me rend compte que chacun de nous effectue sa peine n en deplaise a celle qui dise que ces le plus beau metier du monde c est pour cela qu on est oblige de faire un diplome au rabais et de souffrir de penurie dans les service j en ai assez de ses nonnes qui font qu on nous traite ainsi comment expliques vous qu une persone ayant un bts(bac+2) ait un salaire plus important sans week end ni jour ferie je vous le dis on est merveilleuse indispensable mais CONNEer et pas pret de chang

  25. Josette Gainche dit :

    VRAI+++

  26. Tiphaine dit :

    Ça fait rêver non !!!

  27. Natacha dit :

    moi, ca me donne envie de pleurer…quel manque de reconnaissance!

  28. Viviane dit :

    15 ans de DE salaire d’embauche HP MARSEILLE, net 1945.00euros!!vive la France!!

  29. Sophie dit :

    Une honte! Et en plus, on nous en demande toujours plus, privé, public et même libéral.

  30. Cece dit :

    Vraiment honteux!

  31. Valérie dit :

    Mal reconnues mal payées …c est très francais ça! !!!!!!!!!

  32. Muriel dit :

    Certes on est mal payée, mais en même temps on travaille moins que les autres….

  33. Mathieu dit :

    et après on nous bassine avec l’ordre, encore une preuve qu’il ne sert à rien, rien n’a changé avec la mafia…

Les commentaires sont fermés

retour haut de page
131 rq / 0,779 sec