Valoriser la recherche infirmière: 15 projets ont été retenus

Pour montrer sa volonté d’encourager la , la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot a rencontré aujourd’hui les porteurs de projets retenus dans le cadre du premier Programme Hospitalier de Recherche Infirmier

En complément des programmes de recherche hospitalière déjà existant (programme hospitalier de recherche clinique PHRC, programme de recherche en qualité hospitalière PREQHOS…), le Ministère de la Santé a créé à l’automne 2009 un Programme Hospitalier de Recherche Infirmier ().

Pour le Ministère : « ce programme, tout à fait précurseur en France, apporte un soutien financier aux infirmiers qui souhaitent améliorer la sécurité et le confort du patient et faire évoluer les soins hospitaliers. » Cela concerne tant les pratiques professionnelles que leur organisation. Le but de ce programme est d’apporter une aide à l’amélioration des soins infirmiers mais aussi d’appréhender l’impact des changements. À plus long terme il s’agit d’impulser le développement de la dans notre pays, à l’image de ce qui existe déjà chez certains de nos voisins.

Les acteurs

Ce programme est coordonné par la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS). ?L’appel à projets a été adressé à tous les établissements de santé susceptibles de bénéficier d’une dotation au titre des Missions d’intérêt général et d’aide à la contractualisation (MIGAC). Le Ministère précise que « la nature même des missions confiées au CHU conduit à faire de ces établissements les animateurs de la politique locale de recherche sur les soins infirmiers. Il est donc souhaitable que les projets émanent de ces établissements ou qu’ils soient associés. ?Afin d’apporter une aide au plan juridique, éthique et scientifique, il est demandé que les chefs de projet s’appuient notamment sur les Délégations à la recherche clinique et à l’innovation (DRCI) correspondantes de leur établissement. » Ainsi, à l’automne dernier, la circulaire du PHRSI 2010-2013 précisant le cadre de cette recherche infirmière et les grands axes à favoriser a été envoyée aux établissements de santé du territoire.

Le pilotage

Ainsi, le PHRESI sera financé par des crédits MIGAC-MERRI à hauteur de 1 million d’euros par an sur trois années, avec pour cible le financement d’environ 10 à 12 projets par an. Pour garantir la qualité et la validité des projets de recherche, un comité d’experts a été constitué afin de sélectionner les dossiers. La ministre a souhaité que Monique Rothan-Tondeur, infirmière diplômée d’un doctorat de santé publique et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches, également directeur du département de et paramédicales à l’EHESP, préside ce comité.

Diversité

Plus de 80 projets de recherche en soins infirmiers ont été déposés et examinés par ce comité de sélection, composé de médecins et d’infirmiers. Au final, 15 projets qui se dérouleront chacun sur trois ans ont été retenus. Les sujets de recherche sont très variés. Par exemple :

- Au Centre Hospitalier Universitaire de Limoges : on cherche à connaître la forme d’assiette la plus adaptée pour les personnes âgées démentes et à travers un autre projet, on cherche à mesurer les bénéfices de la musicothérapie sur la douleur lors des changements de pansements.

- A l’hôpital Robert Debré à Paris : on va étudier l’impact de l’hypnose sur l’anxiété des enfants avant une anesthésie.

- Au Centre Hospitalier Universitaire à Angers : on étudiera l’impact de l'hypnose sur la douleur dans les soins gynécologiques ambulatoires.

- À l’hôpital Charles Foix à Paris: une équipe du Département des sciences infirmières et paramédicales adoptera une démarche épistémologique et sociologique pour dresser justement un portrait de la recherche en soins infirmiers en France.

Pour officialiser cette sélection, la ministre Roselyne Bachelot a reçu le 25 mai les infirmiers et infirmières dont les projets de recherche ont été retenus. Elle a par ailleurs indiqué que le Ministère comptait étendre ce programme dès l’an prochain aux autres professions paramédicales.

Emilie Gillet

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Valoriser la recherche infirmière: 15 projets ont été retenus”

  1. Thomas dit :

    Je suis tombé ce matin sur cet article…

    Le ministère joue au yoyo on dirait !
    Le ministère de la Santé décide d’une baisse des crédits MIGAC – http://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20101221_le_ministere_de_la_sante_decide_d_une_baisse_des_credits_migac

  2. julienp dit :

    Le Groupe Hospitalier Albert Chenevier – Henri Mondor (APHP) a présenté un PHRI sur « l’évaluation de la pénibilité représentée par la prise en charge familiale d’un patient atteint de la maladie de Huntington ». En plus d’obtenir un financement, c’est pour notre établissement une fierté que d’avoir présenté un projet de recherche en soins infirmiers qui a été retenu au niveau national.
    Au niveau national, le contexte hospitalier actuel n’est à priori pas favorable à la conduite de ce type de projets. Dans les services cliniques, les politiques de réduction des coûts et les réformes induisent de fortes tensions. Les équipes qui se sont penchées sur ces projets ont donc un mérite encore plus grand.
    Pour les patients et leurs familles c’est plus de sécurité et de confort dans les soins, pour la profession infirmière c’est avant tout plus de reconnaissance…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
261 rq / 1,925 sec