Un nouveau calendrier vaccinal pour 2016

Le ministère de la santé a publié hier le nouveau pour 2016. Il rassemble l'ensemble des recommandations de pour la population générale et les personnes exposées au risque infectieux. Parmi les nouveautés cette année, le vaccin contre le zona pour les plus de 65 ans et la fièvre jaune en une seule injection. C'est aussi la dernière année ou la distinction entre vaccins obligatoires et vaccins recommandés sera faite. 

vaccin-grippeEn 2016, le calendrier vaccinal, déjà simplifié en 2013, connaît peu de grands bouleversements. Les nouvelles recommandations s'ouvrent sur les deux nouveautés : l'introduction du vaccin zona et la modification de la vaccination fièvre jaune.

Pour le vaccin zona, « l'introduction du vaccin au calendrier est en conformité avec les précédentes recommandations du Haut Conseil de Santé Publique », a indiqué dans un entretien accordé au quotidien du médecin, le Pr Floret président du Comité technique des vaccinations (CTV) et professeur de pédiatrie à l'université Claude Bernard de Lyon.

Le vaccin zona est recommandé chez les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Une injection unique du vaccin zona est indiquée et « la nécessité d'une dose de rappel n'est actuellement pas connue », est-il indiqué dans le nouveau calendrier.

Fièvre jaune : fin des rappels tous les 10 ans

Le rappel de vaccination contre la fièvre jaune pour les résidents du département de la Guyane âgés de 2 ans et plus, et les personnes issues de la métropole qui y séjournent ou souhaitent s'y rendre n'est plus nécessaire, sauf cas particuliers. Le ministère de la Santé suit ainsi les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé datant d'août 2015.

Cependant, les enfants vaccinés entre 9 mois et 2 ans devront avoir un rappel à partir de 6 ans et au maximum 10 ans. De plus, les femmes vaccinées durant la grossesse, les personnes infectées par le VIH ou immunodéprimées ainsi que les personnels de laboratoire susceptibles d'être exposées au virus, devront aussi faire un rappel dix ans après la première injection. En outre, en cas de circulation active du virus, les personnes vaccinées depuis plus de dix ans devront également recevoir une seconde injection.

Vaccination hépatite B du personnel soignant : la notion de protection des soignés introduite

Dans l'entretien accordé au quotidien du médecin, le Pr Floret relève par ailleurs une nouvelle notion introduite par la loi de santé au sujet de la vaccination hépatite B du personnel soignant. « Il est écrit noir sur blanc que la vaccination des soignants a aussi pour but de protéger les soignés d'une contamination par les soignants, explique-t-il. C'est un point de vue tout à fait nouveau. La notion de responsabilité vis-à-vis des autres rend la vaccination plus contraignante. »

Bientôt la fin des vaccins obligatoires?

"C'est la dernière année où les recommandations font la distinction entre vaccins obligatoires et vaccins recommandés", indique le quotidien du médecin.

Suite au rapport Hurel remis en janvier 2016, la ministre de la santé a lancé une grande mise à plat inaugurée par la concertation citoyenne. «  Une chose fait consensus, la situation actuelle n'est pas tenable. Il faut trouver un système qui clarifie les choses et qui mette fin aux polémiques, tout en garantissant une couverture vaccinale élevée. À titre personnel, je pense qu'il faut sortir la notion d'obligation »  a indiqué le Pr Floret. L'Académie de Médecine a proposé que la notion de vaccin exigible remplace celles de vaccin recommandé et de vaccin obligatoire.

Rédaction ActuSoins (sources : communiqué de presse, le Quotidien du médecin, France Tvinfo)

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Un nouveau calendrier vaccinal pour 2016”

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
223 rq / 1,497 sec