Lancement d’un site public d’information sur la vaccination

Dans le cadre du Plan de rénovation de la politique vaccinale, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé () a lancé un site Internet à destination du grand public sur la

Lancement d'un site public d'information sur la vaccinationCe site*, qui se veut "pédagogique" regroupe les informations sur le sujet : Principe et importance de la vaccination, , système immunitaire...

Ce site a pour objectif de rassurer les populations, de plus en plus réticentes vis à vis de la vaccination en général. Alors que des associations de patients réclament davantage de transparence quant aux effets indésirables potentiels ainsi que des études approfondies sur le niveau d'efficacité des , le site n'aborde en revanche qu'en quelques lignes ces sujets.

Vaccins : vers une démocratie participative

Une concertation citoyenne visant à cerner les interrogations et recueillir les contributions des particuliers et des professionnels devrait être engagée par ailleurs d'ici la fin de l'année. Des résultats seront présentés lors d’une grande conférence nationale fin 2016.

Ils donneront lieu à des recommandations à l’attention des pouvoirs publics.

« La vaccination est l’un des plus grands progrès médicaux. Si elle fait l’objet d’une large adhésion de la part des Français, des inquiétudes se sont aussi exprimées à son sujet. Nous avons le devoir d’y répondre. C’est l’objectif de la grande concertation citoyenne qui se tiendra dans les prochains mois. 2016 sera l’année de rénovation de notre politique vaccinale », a déclaré Marisol Touraine à l’occasion de la Journée nationale de l’innovation en santé.

Rédaction ActuSoins

*www.vaccination-info.service.fr

Selon plusieurs études et sondages, les parents et les patients semblent moins s'inquiéter des maladies dont la  vaccination protège que des effets secondaires éventuels. Pourtant, selon l'OMS, dans le monde, 1,5 million d'enfants meurent encore de maladies que les vaccins existants permettraient d'éviter. Et, même si la France est un pays développé, la recrudescence de la rougeole, avec ses complications neurologiques potentielles par exemple, inquiète. Les maladies éradiquées ou quasi-éradiquées, réapparaissent elles-aussi. Tétanos en France, Poliomyèlite en Ukraine, diphtérie en Espagne...

Contrairement aux idées reçues, les détracteurs, dans leur majorité, ne sont pas des militants anti-vaccins radicaux. Ils souhaitent simplement plus de transparence et de recherches, sur les adjuvants notamment. Ils dénoncent aussi certaines incohérences dans la politique vaccinale liées, selon eux, à des conflits d'intérêt et à des lobbys.

Dans un article de 4 pages paru dans le numéro 19 d'ActuSoins (dec/janv/fev 2016), nous avons décrypté la problématique complexe de l'adhésion à la vaccination en France. Pour vous abonner à ActuSoins magazine, c'est ICI

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
256 rq / 1,554 sec