Les IDE hostiles à la réalisation des glycémies capillaires par les AS

Le syndicat infirmier SNPI CFE CGC s'est opposé à l'éventuelle autorisation des aides-soignantes à mesurer les glycémies capillaires. Un sondage mené par ce même syndicat montre que près de 2/3 des infirmiers seraient également hostiles à cette mesure. 

Les infirmiers hostiles à la réalisation des glycémies capillaires par les aides soignants

Ajouter la au référentiel d'activité de la profession d'aide-soignant? Pour le syndicat infirmier SNPI, il n'en est pas question.

Pourtant, un groupe de travail à la DGOS planche actuellement sur la réingénierie de la formation initiale d'aide-soignant, envisageant d'ajouter cet acte au référentiel.

Une santé "Low-Cost" selon le syndicat

Le problème, pour le syndicat, c'est que le ministère souhaiterait cet élargissement de compétences pour les aides-soignants sans augmenter par ailleurs leur niveau et leur temps de formation.

"Ils répondent juste au lobby des EHPAD pour augmenter la charge de travail déjà très importante des aides-soignantes, et réduire les coûts de fonctionnement, en mutualisant davantage les postes infirmiers et en réduisant l'intervention des infirmières libérales. Cette tentative sur le dextro n'est qu'un premier pas vers d'autres glissements de tâches" explique Thierry Amouroux, secrétaire général du SNPI.

"Permettre que certains professionnels puissent effectuer des actes infirmiers en l'absence d'un infirmier ou d'un médecin présente un risque déraisonnable" ajoute le syndicaliste, évoquant la sécurité des patients.

Alors qu'un  amendement dans le cadre de la loi de Santé - concernant la délégation de ce types d'actes infirmiers à d'autres professionnels pour les établissements médico-sociaux - avait été proposé puis voté à l'Assemblée Nationale en 2015, un autre l'avait finalement supprimé.

Un sondage réalisé auprès de 31658 professionnels

Le SNPI s'appuie aussi dans ses arguments, sur un sondage qu'il a réalisé entre le 9 et le 28 février auprès de 31 658 professionnels. Les répondants étaient, d'après leur déclarations, 24 273 infirmiers, 5 652 cadres de santé, 1377 enseignants, 341 aides-soignantes et 15 "usagers".

A la question "pour ou contre la réalisation des dextros par les aides-soignants", près des 2/3 (63 %) ont répondu non, et 37% oui.

Seuls 49% des infirmiers de cliniques privées ont dit "non" à la pratique de la glycémie capillaire par les aides-soignants, contre 80% de ceux exercçant à domicile (en libéral ou SSIAD).

Les infirmiers d'Ehpad (54%), d'établissements de santé privés à but non lucratif (60%), d'instituts de formation (60%) et d'hôpitaux publics (56%) sont moins catégoriques.

D'autres dérogations IDE/AS ne plaisent pas aux syndicats

Concernant d'autres actes dans le cadre de "dérogations", un autre syndicat (la FNI, Fédération Nationale Infirmière, un des syndicat des infirmiers libéraux) a également manifesté par voie de presse, son désaccord avec certains protocoles.

Car en ce moment,  par exemple en Bourgogne, l'ARS envisage d'autoriser les aides-soignantes  à réaliser par dérogation des actes médicaux dans les services d'urgence (pose d'attelle plâtrée, réalisation de sutures et réalisation de pansements). Pour la FNI, il s'agirait d'un "court-circuitage" de l'infirmière, "probablement trop coûteuse".

"Les patients seraient ensuite adressés à leur médecin traitant pour ablation des fils par exemple, alors que cet acte est inscrit dans le décret de compétence des IDE!. S'agissant des pansements, on se demande sur quels critères l'Aide-soignant va appliquer un pansement gras ou sec sachant qu'aucune évaluation préalable de la plaie n'est évoquée dans le protocole" explique la FNI.

Les protocoles de coopération remis aussi en question

"Loin d'être corporatiste, nous avons dénoncé un autre exemple de médecine low-cost avec l'expérimentation sur le CHU Saint Antoine de l'organisation de consultations en cancérologie réalisée par des infirmières pour le suivi des patients, comprenant la prescription directe de cinq types de médicaments (antiémétiques, anxiolytiques, antibiotiques de la classe des cyclines, anti-diarrhéiques, topiques cutanés) et le renouvellement des ordonnances de chimiothérapie. L'ARS d'Ile de France, qui a autorisé ce système, remplace le cancérologue formé en douze années après le Bac, par une infirmière disposant d'une simple formation théorique de 45 heures validée par une attestation de présence" explique le SNPI, remettant ainsi en question les protocoles de coopération.

Rédaction ActuSoins

Note : En Octobre dernier, ActuSoins avait interrogé d'autres syndicats au sujet de la réingénierie de la formation initiale des aides-soignants.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

363 réponses pour “Les IDE hostiles à la réalisation des glycémies capillaires par les AS”

  1. Et comment nous diviser alors que nous sommes tous dans le même bateau et la même galère… Recentrons nous sur le patient et pour cela il faut du personnel (ASH, ASD, IDE…). Nous sommes complémentaires avec des responsabilités différentes car des formations différentes. Biensur que c’est valorisant de faire un acte non prévu dans notre decret de compétences,mais devant un tribunal lorsqu’on perd son diplome, est-ce aussi valorisant?
    Le fond du problème n’est pas de savoir si les Aides-Soignants sontt capables ou non (ils le sont car ce sont nos yeux, nous collègues et que nous leur faisons confiance), mais plutot de savoir si nous sommes prêts à regarder notre systeme de santé s’enfoncer car la conjoncture économique et politique empêche d’être en nombre pour bien prendre soin.

  2. Je suis As en diabètologie …. Mes collègues IDE sont bien contentes que nous fassions des glycémies lorsqu’ elles sont en train de faire des pansements ou autres soins , qu’ il y a urgence tout simplement et qu’ elles sont débordées ! Et elles,ont confiance , c’ est un travail d’ équipe !

  3. Le travail en binôme vous connaissez ? 8 ans que je bosse en binôme et je suis toujours tombée sur des IDE extra j’ai énormément appris grâce à elle et eux oui glycémie je sais faire, lovenox, deperfuser I.M sous cut et il m’est arrivé de gérer seule mon service car mon binôme malade et bien sûr on remplace pas 23 patients,23 piluliers à preparé traitement à donner et oui traitement donné par une AS je peux vous dire que ma cadre m’a dit plus d’une fois merci!!!! Le travail en équipe c est ca le bon travail !!!! Et mes binômes m’ont toujours donné un cou de main pour les toilettes et oui ça fait parti de leur rôle propre!

  4. Ca me fait sourire, je pense que j’ai assez de taf en long séjour ! On le fait dans l’urgence mais à force de déléguer, c plus possible, nous sommes le dernier maillon de la chaîne ! Il ne faut plus déléguer mais embaucher !

  5. Ce qu’il faut c’est travailler ensemble!!!!! Les as font très bien leur travail, et il est complémentaire !!!!!

  6. Bac Asable dit :

    Les infirmières libérales oui, juste par peur de perdre des sous, moi qui suis hospitalier je suis 100% pour!

  7. Il faut juste que les aides soignantes est une formation plus intensive sur le diabète et la glycémie.. savoir faire la différence entre 0, 70 g et 3,40 g ! Savoir donner l’alerte et transmettre à l’infirmière les bonnes données et pouvoir adapter une prise en charge à leurs niveau ( repas surveillance diverses…. ) !
    Personnellement en réanimation les glissements de tâches sont monnaies courantes.. faut juste savoir et comprendre pourquoi on fait les choses sans être de bêtes exécutants !
    Mais je penses que sa arrange et aide beaucoup les ides que les as sachent faire quelque tâches qui ne se sont pas référencées dans les actes as..
    Après tout nous travaillons en collaboration et non dans un état de compétition ou je ne sais quoi.. la continuité des soins et la prise en charge des patients c’est le plus important alors que se soit pierre Paule ou Jean michmich qui contrôle la glycémie.. temps qu’on comprendre surtout le pourquoi on fait sa et qu’elle en sont les risques c’est l’essentiel !

  8. Laura O'dbt dit :

    Et à tous ceux qui disent “les patients le font eux mêmes donc on peut aussi”, je vous rappelle que certains patients se sondent eux-mêmes mais ce n’est pas une raison pour que vous le fassiez.
    Ps : Je binôme avec des AS et quelques fois, elles font les glycémies lorsque la confiance est établie. C’était juste pour répondre à cet argument qui pour moi, n’en est pas un.

  9. A l’heure actuelle nous ne devons pas les faire et pourtant……
    Donc…….

  10. chacun son boulot, je ne suis pas corporatiste, mais si j’avais voulu être infirmière, j’ aurais fait l’ école. les IDES ont fait des études plus poussées et pas nous AS . Laissons leur leur boulot, nous en avons bien assez nous aussi . Par contre, qu’ une AS sache faire , lire et interpréter une glycémie capillaire me parait tout à fait normal et même essentielle de façon à pouvoir alerter l’ IDE lorsque celle ci est déjà bien occupée et qu’ un patient présente un malaise pouvant invoquer une hypoglycémie . Et après ce glissement de tâche, qui fera l ‘injection d’insuline si le patient est en hyperglycémie ??? Bien sûr il y a des tas de personnes diabétiques insulino-dépendantes qui se font elles mêmes leurs injections, mais là nous sommes dans un cadre de vie sans aucunes contraintes de diplôme, de compétences et de règles professionnelles !!Mais je sais les faire et les interpréter et surtout le transmettre à l’IDE qui est avec moi la nuit .

  11. Cela ne me pose aucun problèmes. ..il faut juste ne pas faire glisser les tâches. ..au prétexte de continuer à vouloir faire du chiffre …il faut que cette évolution soit une vrai évolution. ..pas tributaire des charges de travail qui s alourdissent …pour tous les paramédicaux. ..et surtout pas systématique. .

  12. Il suffit d une bonne formation sur la technique qui peut paraitre simple… et puis voila

  13. Laura O'dbt dit :

    C’est dans ce genre de débat qu’on voit toute l’aigreur des AS contre les IDE. “Nous savons faire bien plus que ça” “elles sont bien contentes de nous trouver pour le faire quand elle sont à la bourre” et j’en passe. Si vous voulez la “reconnaissance” de vos compétences limite supérieures à celles des IDE, tentez le concours et bossez pendant 3 ans dans un IFSI.

    Dans tous les secteurs, il y a des glissements de tâches, c’est une réalité. Il faut juste s’assurer avant des compétences de son binôme AS pour pouvoir travailler en confiance, ou non.

  14. on peut être pour ou contre c’est un faux problème en attendant personne ne voit la disparition de notre métier venir car nous coutons trop cher donc si a remuneration moindre d’autres acceptent de faire notre boulot pourquoi les dirigeants s’en priveraient ils?

  15. Pas de risque pour la glycémie capillaire faite par des AS . Par contre l injection d insuline reste dans le domaine de l’IDE

    • Gaelle dit :

      Je suis d’accord l’injection c’est autre chose. C’est un ttt. Le déxtro reste une surveillance que l’AS peut effectuer en complètement . Je souhaite juste rendre légal ce qui est Malheusement autorisé en service afin que cela puisse être enseigné lors de la formation initiale pour les futures AS ét pour une meilleure prise en soin du patient.

  16. bien dit mimi !! tu as raison de toute les manières quand ça les arrange ….!!

  17. C’est vraiment de la fumisterie, je suis en clinique et avec IDE en chir polyvalente je fais les dextro quand je suis seule en médecine de reéducation, c’est à nous de faire au tour du soir quand elle n’ont pas fait à la relève elle me dise n’oublie dextro à et à… Le matin avant petit déjeuner c’est nous car en poste de 12:00 la relève à 7:15 les petits déjeuners arrivent il fait bien le faire ça ne pose aucun problème de conscience aux IDE et à la cadre

    • Gaelle dit :

      Je suis d’accord ! Le problème c’est que la haute autorité infirmière veut verrouiller notre boulot . La fonction IDE a le droit à elle seule d’évoluer sauf nous . Tout est question d’argent ce qui est malheureux pour les patients qui ont d le droit d’avoir des professionnels bien formés face à eux pas uniquement des IDE ou médecin . Notre boulot évolue et il est tant que notre formation soit adaptée au plus juste avec les réalités du terrain.

  18. Les divers commentaires que je lit, conforte d’autant plus le fait que les dextro doivent être réalisées, dans la mesure du possible, par une ide. Vous semblez oublier mesdames, que dans la plupart des cas, si l’acte du dextro n’est pas réalisé par le patient (et encore moins par un enfant de 8ans comme j’ai pu lire!!!) c’est qu’il ya de bonnes raisons. Votre vision restrictive du soin se limitant à l’acte (et non à la porter du soins dans son ensemble) explique pourquoi les ides sont contres. Car un dextro, ce n’est pas simplement qu’une petite piqûre mais également l’interprétation du résultat et précèdent bien souvent une injections d’insuline. L’AS connais telle les différents types d’insulines, la conduite à tenir en cas d’hypoglycémie (ou d’hyper) majeur? Quid de la responsabilité ? Par ailleurs je comprends la portée revalorisante du soin (quoi que certain commentaire n’en fasse pas la promotion quand on voit la vision réductrice de certains…. , on parle de “promotion de la santé”!!) mais reste que il ya des champs de compétences et que les AS sont libres de devenir ide par le biais des VAE ou de l’enseignement 😉 n’en déplaise’ cordialement

    PS : toutes les infirmières ne sont pas incompétentes, je vous rassure

    • Gaelle dit :

      Ok c’est un act infirmier qui depuis des années qui est effectué par des AS sous consentement des infirmières et des cadres. Il n’y a pas de l’hypocrisie dans l’air? Alors pourquoi ne pas le rendre légal ce qui est fait illégalement et que soit inscrit dans le référentiel as afin qu’il soit enseigné à l’école au chapitre du diabète . Car oui nous suivons a l’école un cours sur le diabète la surveillance du diabétique et la conduite à tenir . Ca vous étonne ???!!!!!!! Tout ceci est hypocrite c’est vous qui mettez les patients en danger en interdisant que cet act ainsi que d’autres telle que mettre les bandes de contentions ne soient pas à l’ordre du jour car se sont les deux actes les plus demandés que l’on fait faire aux AS et cela sans formation .

  19. elles snt aussi capables que nous et si elles mm etaient diabetiques ????? faut leur faire confiance c pas tres sympa de la part de celles qui le pensent

  20. Pour. Faut arrêter avec les préjugés.
    Je suis Ide aux urgences et j’ai appris les urgences pédiatrique grâce à de super AS. Ils connaissent les normes et quelques fois mieux que certaines Ide. Ayez confiances en vos AS c’est la base du travail en équipe

  21. Qu’une as fasse une glycémie capillaire “choc” les IDE, mais qu’un secouristes et/ou un pompier le fasse en prèhospitalier cela ne dérange personnes… Pourquoi cette différence?? Glissement de taf ? Ok. Mais personnes ne se choc lorsque des ash remplacent des as.. C’est vrai nous n’avons pas les mêmes valeurs….

  22. Anne Claire dit :

    Le contrôle de la glycémie capillaire fait partie du rôle propre donc déléguable

    • Anne Claire dit :

      Article R4311 code santé publique
      Dans le cadre de son ROLE PROPRE, l’infirmier ou l’infirmière accomplit les actes ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage : (…)

      39° Recueil des données biologiques obtenues par des techniques à lecture instantanée suivantes :

      a) Urines : glycosurie acétonurie, protéinurie, recherche de sang, potentiels en ions hydrogène, pH ;

      b) Sang : glycémie, acétonémie ;

  23. Et toutes les infirmières ne sont pas débiles. Il y en a qui sont heureuses d’avoir de super collègues Aide soignante en qui elles font une totale confiance. Sans elle j’arriverais pas toujours à boucler !

  24. Ah bon et pourtant dans certains services si tu refuses de le faire ça passe pas

  25. Que les ifsi apprennent déjà correctement le boulot aux as et qu ils forment les ides aux secrétariat et à l informatique.

  26. Il faut pas sortir de l’ena pour savoir faire un hgt et arrêter de prendre les as pour des cruches . Certaines ides feraient mieux de se remettre en question .

    • Quelle aigreur dans les propos ! Comment instaurer un débat serein après ça. De belle généralités, extrapoler et emballer avec un peu rancœur. Sachez que pour ma part, je ne remettrait ni en cause le travail des AS, ni leurs compétences. J’ai bien trop de respect envers eux. 😘

    • heureusement qu il y en a qui respecte notre travail et je suis fiere de mon metier . je le fais avec beaucoup d amour . mais de la a faire une formation pour faire un hgt faut pas pousser meme dans les orties… le terrain est la meilleure ecole . j y ai appris enormement c est surement pour cela qu apres 34ans d exercice j aime toujours mon metier

  27. Moi ce qui m’agace… C’est qu’on leur permet de prendre des tensions et des pouls ( dont elles nous transmettent les résultats !), mais pas.les hgt ? Parce qu’il faut piquer le bout du doigt avec un dispositif adapté ( que le patients se font seuls à la maison !)
    Et on hésite à leur dder de le faire ? Laissez moi rire !

  28. Lulu Delph dit :

    Fo arreter ca ns depanne bien qd nos collegues as les font …..arretez votre cinema les ide

  29. Jojo Silva dit :

    Je suis AS et très curieux d’apprendre nous pouvons tout à fait faire plein de choses
    Je sais que les glycémie ça m’arrive d’en faire mais je sais où comment et pourquoi et pareil pour les ECG j’ai appris comment les faire ce qui me permet d’aider les médecins en cas d’urgence et j’ai même eu une formation par un cardiologue qui m’a appris comment lire un ECG ce que même des IDE ne save pas faire.
    Avec de la volonté on peux faire plein de chose
    Dans la limite du raisonnable bien sur

    • Gaelle dit :

      C’est bien ce que je dis il y a de l’hypocrisie dans l’air. C’est pour cela qu’il faudrait revoir notre formation initiale car le travail à évoluer afin de l’adapter au mieux à la réalité du terrain. Il faudrait savoir Pourquoi la haute autorité nous le refuse? Et Surtout de quoi avt elle peur? Car n’est il pas plus grave au final que ce qui nous le refuse acceptent ét permettent que des IDE ét Des Cadres nous demandent de faire ces actes illégaux en service ????

  30. OK pour qu’elles apprennent mais pas OK pour qu’elles le fassent en systématique. Les AS ont une assez grande charge de travail pour qu’on leur rajoute les glycemies en plus et pour ma part je n’injecterai pas une insuline sans avoir fait la glycémie moi même. Mais dans certaines situations comme les urgences cela pourrait être utile.

  31. 30ans de métier dans le médical j ai pu constater qu il y avait qqs fois de meilleurs AS que certaines IDE les AS connaissent les patients les observent et peuvent parfois déceler chez les patients des problèmes que les IDE ne remarquent pas …..

  32. Ça se fait et ça se fera toujours comme d’autres soins on est contentes d’avoir nos bras droits, sans eux, le service ne fonctionnerai pas, travail d’équipe et confiance sans dépasser certaines compétences

  33. C’est souvent que les IDE solicitent les AS pour le faire, franchement ça peut se faire par les AS

  34. Allan Brf dit :

    Savoir faire est une chose, comprendre le mécanisme est une autre.
    Le plus important dans notre métier n’est pas l’acte en lui même, mais le sens qu’on lui donne.

  35. Le vrai problème c’est pas la compétence, c’est surtout le pragmatisme.

  36. MDR la plupart des AS le font et ça arrange bien tout le monde faut arreter !! mais dès qu’il s’agit de payer ou pas un acte en libéral, c la levée de boucliers comme par hasard….Et les patients qui se gèrent eux mm il faut les surveiller aussi????

  37. Lydia Lylly dit :

    La plupart des ide font des ecg qu’elles ne savent pas interpréter, elles piquent des bilans sanguin sans savoir interpréter les résultats puisque cela relève du role du medecin>. alors faire une glycémie capillaire !!! faut pas déconner les diabétiques se piquent tous les jours sans une infirmière à coté. on est bien content de trouver les asd pour les glissements de taches. Les ides feraient mieux de se battre pour la revalorisation des salaires au lieu de se saisir de faux débat. et je suis infirmière de formation et cadre de santé!!!

    • Bah si les IDE ne savent pas pourquoi elles font des bilans sanguins dommage ! Moi je suis dans la recherche perpétuelle cat je ne supporte pas de faire ” des tâches” mais il faut savoir ce qu’on veut!

    • En tant que cadre vous tenez de tels propos !!!mais vous n avez rien compris !!!permettez moi de vous dire que s y vous avez des infirmières qui piquent sans savoir pourquoi il serait tant pour votre Service de revoir la formation à la hausse !!et pour les glissements de tache qu’elle belle parole forcément ça vous arrange bien qu ils existent !!!ca me dégoûte de lire des choses pareil!!!!

    • Anne Claire dit :

      Si l’ide ne peut pas faire travailler son cerveau et utiliser ses connaissances, on supprime les cours magistraux en IFSI…et tant qu’à faire, laissons les docs faire les prises de sang….eux savent pq….quand ça n’est pas un automatisme de leur part….moi future cadre, je suis scandalisée de lire vos propos

    • Niko Bro dit :

      Les IDE sont sensées savoir interpréter même basiquemment un ECG et elles sont sensées savoir lire un bilan sanguin.

    • Lydia Lylly dit :

      Continuer à être scandalisés si vous voulez la réalité des structures rattrape chacun. Et mon rôle à moi c’est d’accompagner les asd et les ides dans ce qu’ils vivent quotidien. Si vous avez la chance d’avoir une ide pour moins de 15 patients et de ne jamais avoir à solliciter les asd tant mieux pour vous. Ma réalité est tout autre et je remercie les asd d’être là.

  38. Nadine Mouy dit :

    Une as peut faire les glycémies après elles disent les résultats !

  39. A l hôpital peut être mais en libéral NON. Chacun son boulot

  40. Oui mais ça peut soulager les IDE niveau boulot une AS est tout fait capable de le faire nous sommes compétent dans notre travail on pourrait l’être aussi avec les glycémies avec une formation complémentaire c’est possible.

  41. Et en EHPAD la nuit, quand il n’y a pas d’IDE on fait quoi??? On attend le SAMU pour valider l’hypo ou l’hyper??? Ou le DC………
    Aberrant…..

    • Question : et si c’est une hypo ou une hyper majeur tu fait quoi ? Ben je te réponds : tu attends le samu la plupart du temps où tu contact l’infirmière. Au passage, je souligne que le médecin urgentistes est souvent épauler par un ide urgentistes. Ou est l’aberration ? Dans l’urgence, il ne faut pas tout confondre. Tout comme l’ide peut poser une voie veineuses avec garde veine sans ordonnance, l’AS peut prendre un dextro… Ce n’est pas la même chose. Pas d’amalgame !

    • Je crois que vous n’avez pas compris le sens du message… Étant IDE et…formatrice moi même je validé tout à faut la prise en charge du dextro par les AS.. Ce que je voulais dire..pour avoir fait du SAMU, que si on les appelle avec chiffre en main la décision de prise en charge sera beaucoup plus rapide: hypo resucrage, hyper peut être hospit, ou prise charge sur place…. Je pense , Monsieur, que vous vous êtes énervé un peu vite…..

    • Je me suis également très certainement mal exprimée……

    • Non j’avoue m’être énervé un peu vite. Merci de ses précisions et du ton employé. C’est juste que certains propos tenues par les collègues dans les commentaires (oui même étant ide çela sont bien des collègues les AS ) m’attristent. Car en dépit des revendications de l’acte lui même, certains dépeignent un tableau peu reluisant des ides, qui est à mon sens, bien loin de la réalité. Sur le terrain je ne vois que le plus souvent des personnes solidaires et passionnés (entre binômes !!) où chacun peut compter sur chacun où il est possible de dialoguer, d’échanger et d’établir une relation de soins authentique.

  42. Et oui, en effet, pour faire le travail inintéressant, les corvées, tout ce qui leur déplaît, elles savent où nous trouver ! Ms ce n’est pas parce que nous avons un travail plus ingrat que le leur ms tout aussi, si ce n’est + intéressant, que nous ne sommes pas capable de faire un acte infirmier qui ne met pas le patient en grand danger. Et puis, en réa ou la nuit, en service traditionnel, c’est monnaie courante. N’oublions pas que nous travaillerons toujours sous délégation et donc sous leur responsabilité: c’est peut-être ça qui dérange!

  43. Lili Rose dit :

    Est-ce que ils envisagent de nous augmenter ?

  44. Augmenter le salaire des AS et après on discutent des tâches! !

  45. C’est fou l’hypocrisie de certaines ide.. On parle de glycémie capillaire, pas d’opération à coeur ouvert ! Ça vous arrange bien qd vous êtes débordé que nous fassions la glycémie à votre place…

  46. Perso je faisais faire à l’AS en ma présence car nous travaillions en binômes

  47. Mais elles le font deja … Même les ASH … Il faut arrêter de délirer et voir la réalité du terrain !!!

    • Çela s’appelle simplement de la délégation de tâche, çela fait partie de notre rôle propre et se fait sous la RESPONSABILITÉ de l’ide. C’est tout. Content ou pas content, heureux ou pas heureux l’infirmier fait son taff et l’AS aussi. Et puis arrêtons avec l’argument “tout le monde peut le faire”… Je sais me servir d’une clé à molette, est ce que ça fait de moi un plombier ? C’est bidon….

  48. Mouais il y a tant de problème .et on parle de glissement tache
    La nuit nous sommes que 2 une as et une ide
    Alors on fait quoi
    L ide fait ses soins et en plus les nursing qui fait parti du rôle propre
    C est pas le souci
    La santé l hôpital se meurt et on nous parle de dextro ..il y a plus urgent
    Un patient diabétique fait un malaise …
    L as va dire au patient
    Attendez l ide est occupée. .elle viendra après ..faut être logique
    Bref …

    • Ce raisonnement est bon dans l’urgence, mais ne valide pas pour autant un glissement de tâche. Je reprends ton exemple, Une fois le dextro effectuer, que fait l’AS…. Response ? Elle va chercher l’ide. C’est comme poser une voie veineuse avec garde veine en urgence, l’infirmière le fait sans prescription, va t’elle pour autant prescrire des voies veineuse et des solutés chez tous les patients ? Réponse : non. Encore une fois c’est le champs de compétences et la globalité du soins qui compte et non l’acte en lui même dans ce débat. C’est, je crois, pour ça qu’une partie des ides se battent !

  49. Pourquoi ne pas demander aux patients qui ils veulent pour le dextro… Je pense que le médecin ça les rassurait et quelles valeurs ils prendraient en étant hospitalisés!

  50. Bruno Bardet dit :

    Parlez en aux Ide libérales! Il n’y a pas que les hôpitaux et cliniques, pensez plus large!

  51. Liffe Pak dit :

    Ns sommes Tjrs en train de dire que nous voulons évoluer mais nous refusons que les autres professions de santé évoluent … Peut être que les AS aussi ont le droit d’évoluer ! Elles ne sont plus moins intelligentes que nous si on les formes avec les tenants et les aboutissants… Pas juste la réalisation de l’acte en lui mm !

  52. Je ne suis pas du milieu médical (mais ma fille est IDE en rea soins intensifs) mais ce que je peux dire c’est que les IDE etAS font tous un travail formidable et j’ajouterai même que vos salaires ne correspondent pas à vos compétences.

  53. On dirait pas que la tolérance et le respect sont des valeurs de nos métiers..( je suis A.S en 1ere année d IFSI). L important n’est pas tant le geste technique,mais de savoir pourquoi on fait tel ou tel acte,que fait on du résultat,quel est le but de l examen.. Faut pas sortir de Saint cyr pour faire une glycémie quand même!! Un ECG je dis pas,mais une glycémie…

  54. Ysa Cerroni dit :

    En élargissant la formation, les AS sont largement capables de prendre des constantes et de pratiquer des glycémies qui de ce fait, ne seront plus des glissements de tâches mais des compétences acquises dans le rôle propre de l’infirmière. N’oublions pas que nous sommes aides soignants ce qui veut dire que nous aidons les infirmières. Faire une glycémie ne veut pas dire administrer de l’insuline mais tout simplement travailler en binôme comme cela devrait se faire en partant des soins d’hygiène, de confort, aide aux soins techniques etc…il ne s’agit pas d’ajouter du travail aux AS ou en retirer aux IDE mais de travailler ensemble ou tout au moins se soutenir dans le même but : la santé et le bien être du patient.

  55. Déqualification du travail, ça continue, pourquoi pas autoriser les prélèvements sanguins aux ash aussi…

  56. moi ca ne me géne pas du tout,surtout que c’est déjà fait la nuit pas l’as,car d’ide dans mon ehpad.ce qui est important de connaitre,ce n’est pas lacte en lui meme,que n’importe quelle personne peut faire,c’est savoir interpréter le résultat et savoir agir en fonction.en plus,je ne vois pas pourquoi ca poserait probléme,puisque les diabétiques (adultes,enfants et ados) le font eux meme,et pourtant,ce ne sont pas des ide!

  57. A quand les as qui font des erreurs de rien mais pénales relatées par des ide qui auraient le temps d’épier…

  58. Les aide soignantes s’amusent à faire peur aux gens en relatant les prétendues fautes professionnelles des infirmières… Lol c’est attaquer sans preuves comme d’hab’ elles font du voyeurisme sur leurs subalternes pour se sentir valables…

  59. Quand on voit le nombre d’IDE se gourer sur les relais noradrénaline ou sur d’autres soins infirmiers en réa on dit rien mais les AS eux ne sont pas capables de faire une glycémie! Lol sérieux ça me fait rire…

  60. Une nuit en service de diabeto avec des comas hyperosmolaires ou des acido-cetose et on arrive a une cinquantaine !! Ca nous soulagerai bien !

  61. En suisse on des des assistants en soins et santé communautaire on peut tout leur déléguer sauf les IV. Il y a 1 plus value en qualité de soins donnés aux patients. Mais ils à beaucoup fallu travailler les représentations IDE pour qu’elles acceptent ce corps de profession. Mais le pari est gagné et on travaille ensemble pour le patient.

  62. Moi je le fais pour aider mon IDE .. Ça dérange personne ! Elle est seule la nuit donc souvent elle a besoin d’un coup de main ! Et en plus je suis diabétique donc j’ai l’habitude !

  63. parce que nous en tant “qu’AS” on est moins “compétente” qu’une IDE?? quand on voit les nouvelles infirmières qui sortent des écoles, ben à moi la peur!! la plupart n’ont pas de scrupules à se que l’as fasse le dextro… ça leur fait moins de boulot.. Mais il me semble que maintenant la glycémie capillaire est… enseignée en école as

  64. La plupart du tps c est déjà les AS qui les font

  65. Fatyma Mouali, je suis complètement d’accord. Du moment qu’on connaît son As. Que ça fait pas de temps qu’on bosse avec elle. J’aime le travail de collaboration. Vive le binôme 😉

  66. Cé Cile dit :

    Que les AS pourquoi pas, les pompiers le font bien et même les personnes à domicile se le font seules. C est du travail en binôme,collaboration faisable dans certains services.

  67. Moi je suis tout a fait d’accord pour que les AS réalisent certains actes comme les glycémies capillaires ou les ECG! Je bosse aux urgences et donc un vrai travail de binome as/ide. Moi j’aime leur expliquer comment on fait tel geste ou un autre et surtout savoir l’interpréter. Bien evidemment je ne fait réaliser ces actes uniquement aux AS en qui j’ai entierement confiance et qui ont le professionnalisme nécessaire et la volonté de le faire. Et franchement en quoi realiser un ecg ou une glycémie capillaire va mettre en danger le patient? Donc tout le monde y gagne en efficacité et en connaissances. Pour moi c’est ce qui compte.

    • Bonjour, si je suis votre résumer, votre coiffeur fait confiance à votre voisin pour vous couper les cheveux, vous le laisser faire ? Qui doit ton régler d’ailleurs, le coiffeur ou le voisin? C’est aussi et surtout un problème de champs de compétences et de vision des soins dans sa globalité ! Je sais couper un cheveux, tout le monde peut le faire, mais serait je capable professionnellement de bosser dans un cabinet de coiffure ? Pardonnez l’analogie maladroit mais illustratrice par ailleurs de mon propos ….

    • Completement hors sujet … mais bon! Donc si je suis votre propre raisonnement, un interne en médecine n’étant donc pas un vrai médecin détenant son diplome de docteur en médecine vous ne le laisser pas s’occuper de vous même si il s’agit de prendre soins de vous et de vous sauver la vie! Il est donc selon vous pas professionnel car ne dispose pas de compétences médicales. Et au fait il n’existe pas de sous métier

  68. Oh oui moi suis en réa chir cardiaque et je teste les respis qu est ce qui est plus dangereux un ECG un D extro ou le respirateur

  69. La glycémie capillaire est sans doute un des actes infirmiers entraînant le plus de dépassements de tâches. Les raisons de ce dépassement sont multiples, quelques exemples non exhaustifs :
    – manque de temps pour les infirmiers de faire la glycémie au bon moment avant la distribution des repas par exemple. Combien de fois ai-je fait une glycémie sensément préprandiale alors que le patient a déjà mangé ?
    – revalorisation des aides soignantes pratiquant ce geste qui les sort des soins d’hygiène et de confort
    – tolérance au sein du binôme infirmière/aide soignante parce que bonne entente entre elles
    – absence d’infirmière dans certaines structures de soins ou sous certains horaires.
    La réalisation des glycémies capillaires fait partie des actes du rôle propre infirmier (Code de la Santé Public article R 4311-5 Alinéa 39), mais n’étant pas enseigné durant la formation ASD, elle ne peut être délégué aux aides soignantes. Il est donc nécessaire, à l’heure actuelle, de rappeler le caractère illégale de ce soin réalisé par des AS.
    Bien sûr toutes les aides soignantes ne réalisent pas de tels dépassements et un certain nombre sont même contre le fait de réaliser des soins de ce type. Elles sont attachées à leur rôle de bien être du patient et ne veulent pas pratiquer des soins douloureux ou encore respecter les rôles qui sont délégués à chaque métier.
    Mais alors, pourquoi envisager de permettre aux aides soignantes de faire des glycémies ?
    Est-ce que les seules raisons économiques ou organisationnelles répondraient à cette question ?
    Les patients diabétiques sont éduqués pour prendre en charge leur pathologie. Ils sont formés sur leur alimentation, la réalisation des « dextros », les symptômes de l’hypoglycémie et de l’hyperglycémie et les risques sur leur santé. Le but est de les rendre au maximum autonome malgré leur maladie. Mais cette autonomie est limitée. Une dégradation de l’état du patient fera qu’il ne pourra plus réaliser ce soin lui-même. Durant une hospitalisation, l’IDE prendra le relais dans la réalisation de l’HGT pour pouvoir appliquer le protocole prescrit par le médecin en fonction de la glycémie. Et c’est sans doute cette partie là qui fait peur aux IDE. Si la réalisation de la glycémie se fait par un tiers et non plus par l’IDE qui réalisera la sous cutanée d’insuline, parce que cet acte relève du rôle sur prescription et n’est absolument pas « déléguable », il leur faudra se fier aux dires de ce tiers avec les risques qu’une mauvaise lecture pourrait impliquer. Or le contrôle de cette glycémie est relativement facile. Les lecteurs possèdent une mémoire des derniers tests effectués.
    Au final, si les patients peuvent être formé sur la glycémie alors pourquoi pas les aides soignantes ?
    Les aides soignantes réalisent déjà la diurèse. Celle ci est essentielle pour la prise en charge de certaines pathologies. Et les IDE font déjà confiance à leur collègue pour cette mesure. Alors pourquoi pas à celle-ci ? Est ce à cause du coté “sanglant” de l’acte ? ou l’utilisation d’un appareil de mesure ?
    Et pour les infirmières qui se demandent quels soins leur resteraient-ils si c’était le cas, je leur conseille de revoir tous les actes infirmiers que leur décret comporte. Je conclurais par le fait que ce n’est pas parce qu’un soin peut être réalisé à l’aide soignante, qu’il ne peut plus être réalisé par l’infirmière.

  70. Quelle hypocrisie ! Quand on voit partout en structure hospitalière que les AS le font depuis tjs ! Et la nuit dans les hepad non medicalisés qui les fait d’après vous si le résident ne peux le faire ???! Pfffff

  71. Agnès Mathieu Durand
    aucune infirmière n’a besoin d’as elles savent tout faire comme vous et plus c’est l’État français qui a besoin de travail fait au moindre coût…

    • Effectivement nous savons faire les actes relevant de notre rôle propre aussi bien que les aides soignants, mais SI nous avons besoin d’eux . Je peux vous garantir que les aides soignants que j’ai pu rencontrer durant des années en tant qu’IDE ( en réanimation polyvalente principalement) m’ont énormément appris tant sur le nursing que sur des soins plus techniques … Évidement cette proposition d’élargissement de leur compétence doit être encadrée mais ce débat sur qui doit faire quoi est stérile étant donné que le responsable restera l’infirmier. Charge à lui ou elle de s’assurer des compétences de son collègue …

  72. À mesdames les infirmières, ça vous dirait d’évoluer un peu! Toutes les aides soignantes ne sont pas des ignares! ! Quand vous avez besoin de nous ,là ça vous arrange! ! Évidemment si on vous pique votre travail. ..

  73. L’infirmière et l’AS travail en binôme dans la plupart du temps et tout cela dans un climat de confiance .
    L’infirmière délégué certaines tâches à l’AS celles que l’ide n’a pas forcément envie de faire !
    De plus si les personnes diabétiques apprennent à faire leur glycémie pourquoi pas les AS ?
    Si le référentiel change, je serai bien contente que les AS puissent soulager les IDE ! Une glycémie peut être fait par un enfant de 8 ans !
    Revoir la formation d’as et tout se passées pour le mieux !

    • Ces propos conforte le fait que les dextro doivent être réalisées, dans la mesure du possible, par une ide. Vous oublier mesdames, que dans la plupart des cas, si l’acte du dextro n’est pas réalisé par le patient (et encore moins par un enfant de 8ans!!!) c’est qu’il ya de bonnes raisons. Votre vision restrictive du soin se limitant à l’acte (et non à la porter dû soins dans son ensemble) explique pourquoi les ides sont contres. Car un dextro, ce n’est pas simplement qu’une petite piqûre mais également l’interprétation du résultat et précèdent bien souvent une injections d’insuline. L’AS connais telle les différents types d’insulines, la conduite à tenir en cas d’hypoglycémie (ou d’hyper) majeur? Quid de la responsabilité ?

  74. Le métier avance ça m’étonnerait…

  75. Je travaille en endocrinologie et nous AS nous faisons les glycémies tous les jours et ça aide bien les IDE !!

  76. C’est un faux débat… Et toutes les ide qui prétendre qu’elles sont contre sont hypocrite, car cela se fait, et rend service à tout le monde! Je défi n’importe quel infirmier sur la prise en charge globale de son patient sans une As! Les ECG, injection lovenox…Fait par les AS, on en parle ou pas?

    • Niko Bro dit :

      Tu te trompes complètement de combat. Si les infirmières s’opposent à ce genre de glissement c’est parce qu’elle sentent qu’on les dépossèdent de leur fonction pour leur en refiler d’autres qui ne leurs incombent pas en temps normal. Personne n’y gagnera quoique ce soit, ni les infirmières, ni les aides-soignantes. Par contre, l’hôpital va pouvoir faire exécuter des actes infirmiers par des aide-soignantes et ceci à peu de frais.
      De plus, aucune infirmière ne prétend pouvoir travailler sans les aide-soignantes. C’est du conflit de bac à sable.

      Des aides soignantes effectuent des Lovenox, des injections et des ECG et ça ne te choque pas ? On-t-elle la formation, la qualification et surtout la responsabilité légale pour le faire ?!!

    • Je pretend faire aucun combat, et je ne joue pas au bac à sable contrairement à toi!!! Je dis juste qu’il faut arrêter les faux débat sur une glycémie capillaire, qui dans l’article de base parle d’encadrement de l’acte!

    • Tu sais moi, y’a plein de choses qui me choque…

    • Tout à fait dans le vrai Fatyma Mouali. Complètement d’accord !!! Yes Yes ! La dernière fois pour une urgence dans mon service pendant que je devais absolument poser un cathéter. Mon autre collègue infirmière occupée. J’ai été bien contente que l’As présente me propose de réaliser l’Ecg. Ça m’a vraiment soulagée. Arretez les faux problèmes celles qui trouvent des prétextes. La fonction ne fait pas la personne. N’oubliez pas cela.

    • De toute façon glissement de tâches ou pas, le gouvernement trouve et trouvera toujours des choses à modifier. S’il faut ouvrir sa bouche, il y en aurait des choses à dire concernant notre propre rôle infirmier. Quoi dire concernant les médecins qui font des prescriptions par téléphone et qui ne se déplacent pas. C’est un exemple parmi tant d’autres !!! Ça ne doit pas devenir un règlement de compte mais simplement se dire que quand les choses sont possibles et bien il faut essayer de faire confiance. De se fier à quelqu’un même si pour certains ce n’est qu’une simple As.

    • je suis AS et Fatyma et Isabelle je vous adore…vous n’êtes pas hypocrite vous au moins vous dites la réalité des choses… bravo!! 😉

    • Moi je suis d’accord avec toi Fatyma Mouali les IDE nous sollicitent beaucoup dans mon services

    • Mélanie Mathieu Oui vous etes nos yeux et sans vous ce serait plus difficile

    • Niko Bro dit :

      Vous pouvez m’expliquer en quoi il est “hypocrite” de rappeler que le glissement de tâche est un piège pour tout le monde ?
      Mais bon sang, personne n’a dit que les infirmières n’avait pas besoin des AS et encore moins que les AS n’étaient pas capables d’effectuer des dextro.

      Sauf que c’est pas comme ça que ça marche. Quand vous faites quelque chose qui n’est pas dans votre rôle propre, vous prenez un risque. Vous pouvez le faire pour rendre service à la collègue mais ça reste exceptionnel (normalement) et l’hôpital ne peut pas légalement vous obliger à le faire.

      Le problème est le suivant : les infirmières sont débordées et plutôt que de mettre du personnel en plus, c’est bien plus pratique pour la direction que de faire faire le boulot de l’infirmière à l’aide-soignante.
      Sauf qu’avec ce système, tout le monde est perdant.

    • Prise en charge globale impossible sans les AS? Alors Comment fait on a domicile ?😇

    • Niko Bro dit :

      Et surtout, il ne faut pas que le manque de reconnaissance envers la profession et les fiertés personnelles nous fassent faire et accepter n’importe quoi.

    • Romain Foure dit :

      Glissement de tâche veut dire que si on en a en moins on en a forcément en plus. Après c’est surtout les aides soignants qui auront plus de fonctions sans pour autant d’augmentation de salaire

    • Bruno Bardet dit :

      J’aimerai bien qu’on en parle.
      Qui est condamné si il y a un pb.
      Faute détachable du service les gars!
      Il n’y a pas de profile de tâches signes et validés dans vos services je suppose

    • Çela s’appelle simplement de la délégation de tâche, çela fait partie de notre rôle propre et se fait sous la RESPONSABILITÉ de l’ide. C’est tout. Content ou pas content, heureux ou pas heureux l’infirmier fait son taff et l’AS aussi. Et puis arrêtons avec l’argument “tout le monde peut le faire”… Je sais me servir d’une clé à molette, est ce que ça fait de moi un plombier ? C’est bidon….

    • Je ne cautionne pas l’exercice illégal de la profession d’infirmier par les aides-soignants et celà ne fait pas de moi comme d’autres une hypocrite. Tous les jours je prends globalement en charge les patients de À à Z puisque je suis maintenant en libéral. Et en structure même sous la surcharge de travail je n’ai jamais fais exécuter aux Aides-soignants des actes qui ne peuvent être délégués selon la législation.

    • Par contre les injections je suis pas d accord c est dangereux

    • Bruno Bardet dit :

      Romain Stephanie Loisel Roy
      Et c’est comme ça que lorsque les promos professionnelles ou les personnels qui rentrent en formation prennent conscience après que ce qu’ils faisaient en soit disant délégation était risque et pour le patient , et pour eux.
      Tant qu’il ne se passe rien ; tout va bien! C’est quand ça se passe mal que tout dégénère et que led parapluies s’ouvrent!

  77. Moi par principe je suis hostile à tout tout tout je suis infirmière bordel pas as

  78. Je comprends pas les ide contre???? Une AS est plus à meme de faire cet acte (encadré d’une formation durant son cursus) qu’un patient auquel on découvre un diabète, hospitalise une semaine pour l’éducation au patient de ses glycémies!

    • En faite le problème est surtout au domicile du patient pour les ide libéraux. Faire le dextro pourquoi pas et Apres ? Si il ya hyperglycémie majeur, l’as connais telle les risques, les différents types d’insuline ? Leurs rôles physiopato etc… Le soucis c’est que le dextro est souvent associer à l’insuline. Pour moi, personnellement, laisser les dextro (peut paraître une bonne chose au as) c’est faire la moitié du soin quelques part … Mais je comprends les motivations

  79. Contre également pour le moment compte tenu de leur formation et je pense que les as ont toute autre utilité dans un service que le côté technique même si c’est pour rendre servie dans ce cas les Ide feront des iot ou des ponctions d ascite pour rendre service aussi ?

  80. Marine Canot dit :

    Pour ma part je pense qu’avant de former les AS a des tâches nouvelles on devrait mieux les former à ce qui est déjà dans leur référentiel de compétences (TA, température etc) car il y a encore de grosses lacunes de ce côté et ça manque d’automatisme…

  81. Absolument pas hostile et je suis ide!
    Lorsqu’il y a urgence ailleurs et notre présence indispensable, il faut bien pouvoir s’appuyer sur notre collègue AS

  82. Quel est le danger qu’une AS fasse un dextro ? Elle peut prendre une TA mais pas un dextro

  83. Chris Tina dit :

    IDE surchargées! Oui mais nous AS ne le sommes pas peut être? Encore des actes ajoutés on nous colle partout seconder l IDE les ASH et nous qui fait notre boulot?

  84. les patients le font, leur famille est formée alors pourquoi pas les AS

  85. Les AS vont être contentes avant de se rendre compte qu’elles vont vite faire le boulot de 1,5 … Ce n’est dans qui fait quoi en technique qui est intéressante mais qui va remplacer qui en notion de temps et de charge de travail.
    Aujourd’hui tout le monde est Uber.

  86. Genre elles le font pas déjà … Moi je travail aux urgences pédiatriques et si besoin elles le font

  87. bientôt les lecteurs trans cutanés seront sur le marché le débat sera donc clos pour les glycémies . c’est un faux débat. l’approche des élections URPS pousse certainement des syndicats à communiquer je dis ça je dis rien 😉

  88. Ça c’est toujours fait.alors arrêtez de crier au secours. …

  89. Ça ne me dérange absolument pas, après tout, les patients autonomes le font tout seul à la maison, pourquoi pas les aides-soignantes? C’est bien que leur rôle soit valorisé par des actes plus techniques. Ne vous inquiétez pas elles ne vont pas vous prendre votre travail en faisant des dextros ou en prenant des constantes pff…

  90. Oui et ensuite quand il y aura un problème du type hypoglycémie non signalé qui se fera assigné en justice : infirmier !!Alors NON ! Du personnel en fonction du nombre de patients et de leur état.Un point c’est tout !

  91. Heu non sûrement les ide de l ordre infirmier

  92. Ninie Ninie dit :

    Je n’ai pas lu l’article, mais je rigole bien car quand faut faire un dépassement en réalisant leurs tâches, y a aucun soucis mais la oui ? ^^

    • Çela s’appelle simplement de la délégation de tâche, çela fait partie de notre rôle propre et se fait sous la RESPONSABILITÉ de l’ide. C’est tout. Content ou pas content, heureux ou pas heureux l’infirmier fait son taff et l’AS aussi. Et puis arrêtons avec l’argument “tout le monde peut le faire”… Je sais me servir d’une clé à molette, est ce que ça fait de moi un plombier ? C’est bidon….

    • Ninie Ninie dit :

      Non je ne parle pas de la toilette par exemple qui est délégué. Mais de la perf à clamper par ex en réa… Après je ne dis pas que tt les ide le font faire 😉

  93. Sophie Grz dit :

    Moi je ne suis pas contre dans l idée, ça peut etre bien pratique pr ns alleger MAIS il y a un gros pb d apres moi … Je ne me vois pas injecter de l insuline sans avoir fait moi meme le controle de la glycémie … A tout ceux qui vont dire “il faut faire confiance” mouais bah avec la charge de travail de tte part ça devient un facteur de risque d erreurs médicale… Et piquer 2 fois en peu de temps un patient pr etre sur je suis pas persuadee quil apprecie …
    Dc mitigée …

  94. DelFine Laf dit :

    Étonnant… On le fait déjà pourtant…à la demande de nos IDE,justement car débordé(e)S déjà par de nombreux autres soins beaucoup plus spécifiques.

    • Çela s’appelle de la délégation de tâche, c’est dans notre rôle propre et c’est en principe sous notre responsabilité ! C’est tout.

    • DelFine Laf dit :

      Je sais pertinemment que cela est des tâches qui vous incombent, ttfois, en fonction de la structure où vous exercez,ils vous est demandé de le faire car nos IDE sont débordées, ce commentaire de ma part, n’est en aucun cas une attaque ciblée contre vous,mais tout simplement un constat des débordemens qui sont somme toute une réalité. En tant qu’as très investie dans mon métier,je ne me vois pas refuser d’apporter mon aide et mon soutien à nos IDE,qui comme nous croulent sous la paperasse en plus de leurs soins. C’est un travail d’équipe, tout simplement. Bonne journée à vous.

  95. Bjr ! Moi je suis pour ! Mes collègues AS ont déjà fait des glycémies capillaires pour m’aider quand elles voient qu’elles vont servir les repas mais que je n’ai pas commencé mon tour ! Après les AS de mon service connaissent les normes et sont capables de me dire untel était en hypo à …. est ce que je peux lui donner ça en attendant que tu arrives ? Et voilà ça aide bcp je trouve !!

    • Après je pense que ce qui est bien c’est qu’elles soient formées pour le faire mais jamais je leur dirai bon ben vas faire les glycémies je vais faire mon tour ça non je trouve que c’est bien pour aider si on a besoin !
      Un jour j’ai eu une urgences j’étais en SSR et un tt jeune AS fraîchement diplômé arrive vers moi en me disant que Me X ne va pas bien et la il me sort toutes ses constantes dont la glycémie ! Quand je suis arrivée vers la patiente j’avais déjà préparé pour poser mon kt : la dame faisait une EP massive ! Si il n’avait pas fait tt ça j’aurai perdu du tps à le faire la il m’a dit de venir la voir et pendant que je finissais mon soin j’avais toutes les informations nécessaires pour m’occuper correctement de cette dame… un drôle d’anniversaire pr elle et pr nous 🙂 heureusement elle s’est bien remise 😉

  96. c’est bien connu les Ide ne font pas confiances aux AS une glycémie faite par une IDE ou un patient ou un AS ne relève pas d’un BAC +3

  97. Un acquis chez nous…glissement de tâche qui fait limite parti de la fiche de poste…mais bon… retransmis à IDE …qq soit resultat…

  98. Alex Hansen dit :

    Pour mais il faut que ça soit encadré ( formations etc …) et que dans certains cas particuliers comme évoqués ci-dessous, la nuit, la surcharge.

  99. Scandaleux
    Honteux
    Pffffffffffffffff des plâtres des sutures des glycémies capillaires ………par économie on fait n importe quoi ………

  100. Sabine Sab dit :

    lol … les AS font les “dextros” et ça date pas d’hier !! c’est un acte simple !! faut arrêter … les IDE sont bien heureux des coups de mains que les AS leur donnent !! le glissement de tâches ça vous parle ??

  101. Franchement c’est du n’importe quoi !!! Une glycémie capillaire ? Il y a des as qui savent même faire des ECG et bien plus….

  102. stupide: n”importe qui peut faire une glycémie capillaire, après pour les lire c’est autre chose….(je suis diabétique)

  103. En Réa quand il s’agit d’effectuer des glycémies toutes les demi heure ou heure et qu’on est bloqué dans une chambre, je suis bien contente qu’une collègue AS puisse savoir la faire.

    • AnGlik Kaki dit :

      Je suis bien d’accord avec vous que cela nous aide Bcq en réa et que le geste en lui même n’a rien de compliqué no risqué mais si on commence à ouvrir les portes ça va être de pire en pire

      • Gaelle dit :

        De pire en pire mais de quoi parlons nous. Je suis AS j’aime mon boulot. Je pense que notre formation doit être revue pour qu’elle soit plus adaptée au soin . Lors de mon année à l’école nous avons fait remonter à nos formatrices tous les glissements de tâches que l’on voulez nous faire faire ét ceux qui etait deja en place en milieu hospitalier afin de pouvoir le faire remonter au plus haut.Pourquoi? Tout simplement parce que le travail évolue et qu’il faut nous former en conséquence ! Tout comme le glissement de tâches ide/ médecins. Malgré mon respect ,nous ne sommes plus là uniquement pour reproduire des tâches sans réfléchir. Notre rôle est aussi important que le votre. Nous sommes capable de penser ne vous en déplaise. Le refus pour le dextro est hypocrite , tout est une question d’argent et nous savons bien que vous ne nous laisserez pas de place à l’évolution . Dommage pas pour nous mais pour les patients qui méritent à mon sens la meilleure prise en charge . Je tiens à préciser que je ne suis pas une aide soignante frustrée de ne pas être IDE le jour où je me sentirai a l’étroit dans ma fonction je passerai le concours IDE. Je souhaiterai que nous puissions tous évoluer avec les réalités du terrain. Bonne journée à tous

    • Peut être que le notre travail evolue aussi, nous aussi nous avons des glissements de tâches médecin/ infirmière et nous le faisons .

    • Je ne dis pas qu’il faut laisser faire, je dis juste qu’il faut encadrer les pratiques .

    • Mae Ina dit :

      Pas forcément apres il y a des choses que nous ne pouvons pas faire car nous n’avons pas était former je suis prêter à faire un Dextro pour aider ma collègue..!! Mais je ne ferai jamais un sondage ou une prise de sang meme si en théorie je sais le faire car il y a trop de risque infectieux..!! Faut il encore avoir l’intelligence de ne pas mettre le patient en danger pour une histoire d’ego..!!!

    • Je n’ai pas dit de tout faire… Mais qu’il y ai des actes que vous puissiez faire et qui serait inclus dans votre formation avec revalorisation des salaires… Ou des As avec une option faite lors de leurs études pour celle qui veulent faire des actes plus techniques
      w

    • Niko Bro dit :

      Les choses qu’on fait actuellement, on le fait pour rendre service aux collègues qui sont débordées. Si ça passe dans notre domaine de compétence, on sera quitte pour le faire systématiquement, sans aucune contre-partie cela va sans dire.

    • Mae Ina… Le sondage u et pose de perf est un acte invasif donc ne sera jamais fait par les As.

    • Mae Ina dit :

      Oui au mettre titre qu’un Dextro mais pas avec le meme risque infectieux..!!! F

    • Le dextro n’est pas sans risque et c’est une effraction cutanée, le fait qu un AS le fasse est illégal…

    • Laura Berger dit :

      Laurence Barrier je suis tout à fait d’accord avec vous, seulement pour le glissement de tâches la paye ne suit pas… un AS qui va faire des tâches IDE de plus en plus et une IDE celles des médecins, si la paye reste la même, ils y gagnent, voilà le seul intérêt qu’ils aient à nous faire faire tout cela ! Ils payent moins cher une AS qu’une IDE, et moins cher une IDE qu’un médecin… De plus, les AS qui feront les glycémies, dans tous les cas si y’a besoin d’insuline, il faudra quand même qu’on aille dans la chambre alors bon..

    • SoSo BP dit :

      Pareil ça nous aide énormément bientôt elles n auront le droit de rien faire faut arrêter

    • Mae Ina en quoi un dextro est invasif????

    • Je ne veux en rien dénigrer le travail des aides soignantes , je pense que travailler en binôme c’est le must mais si l’as fait les dextros , les prises de ta …. La répartition des tâches va changer , du travail en plus pour elles et leurs soins de base seront peut être bâclés par manque de temps et les infirmières allégées de quelques soins verront peut être leur nombre diminué , cet accord a déjà été présenté au mois de septembre avec un refus de tous les représentants
      Le gouvernement n’a qu’un seul engagement diminuer les coûts
      Je ne sais pas si ce dextro fait par les aides soignantes est un bien mais je sais qu’au fur et à mesure des années on tire sur le personnel pour faire des économies , posons nous la question

    • Je ne veux en rien dénigrer le travail des aides soignantes , je pense que travailler en binôme c’est le must mais si l’as fait les dextros , les prises de ta …. La répartition des tâches va changer , du travail en plus pour elles et leurs soins de base seront peut être bâclés par manque de temps et les infirmières allégées de quelques soins verront peut être leur nombre diminué , cet accord a déjà été présenté au mois de septembre avec un refus de tous les représentants
      Le gouvernement n’a qu’un seul engagement diminuer les coûts
      Je ne sais pas si ce dextro fait par les aides soignantes est un bien mais je sais qu’au fur et à mesure des années on tire sur le personnel pour faire des économies , posons nous la question

    • moi si c’est pour aider ma collègue débordée mais y faudrait qu”on soit formée et reconnaissance ! de plus par contre on nous délègue de plus en plus de soins comme pose des bandes de contention, je le fais mais fais vérifier par ‘ide ! !

    • Fatyma Mouali c’est une effraction cutanée

    • Valerie Dlr dit :

      Emilie Richard….pouvez vous me dire combien de dextro sont fait à domicile par des particuliers….et combien d entres eux “atterrissent “aux urg pour “mauvaise pratique du geste ” svp…en pourcentage évidemment ? ?!!

    • Je parle du cadre légal de ce geste!! Un AS qui fait le geste est passible d’être sanctionné et condamné au pénal!

    • Valerie Dlr dit :

      Emilie Richard…non en faisant référence à “une effraction cutanée ” vous vouliez bien parler du risque d infection…..et je pense que vous vous trompez de cible…c est l état qui est condamnable avec ces glissements de tâches à tout va …et de ce fait ce sont les soignants (tous) et les patients (mais ça ce n est pas nouveau ) qui en paieront les conséquences ! !!!

    • Non non je ne me trompe pas de cible, si un AS fait un dextro actuellement il est condamnable au pénal point barre
      Risque infectieux, risque de lésion nerveuse si on pique au mauvais endroit, risque d’aes pour le soignant qui fait le geste et que ne sera donc pas couvert vu que c’est un dépassement illégal de ses fonctions

    • Oui mais elle est sous votre responsabilités si ta un blême c est vous qui prenez. 😉

  104. Tout dépend des services, mais si c’est encadré dans une formation, elles ne sont pas plus bêtes que certaines infirmières…. Ils faut juste leur expliquer les riques d’une glycémie mal contrôlé.

    • Mae Ina dit :

      Malheureusement ma chère Laurence sachez que nous les aides soignantes nous simplement des lave cul implacable de penser..!! Nous sommes bonnes qu’à nettoyer faire manger et appliquer du mitosyl..!!
      C’est sur que c’est vous nos chères infirmières qui avais le temps de regarder les mollets de vos patients pour les risque de phlébites..! Ou en leur donnant deux médicaments per os pour vous rendre compte qu’ils ont un énorme hématome signe d’une potentiel hemmoragie..!! Enfin enfin nous sommes trop bêtes pour faire un Dextro qu’elle dommage que pas plus de personne pense comme vous….

    • Faut pas que certains aillent bosser dans de ssrvices plus technique comme des urgences ou la reanimation parce qu’ils seraient fou de voir tout ce que font des as!!! Je le sais j’y ai travailler pendant 5ans et des glycemies j’en ai faites et j’insiste sur glycemie. Meme au bout de 15ans de metier je sais encore ou se situent mes limites. Et c’est pour ça que mes collegues infirmieres savent de quoi j’etais capable. Mais a lire les commentaires il y en a encore que trop qui pensent comme ce que tu viens d’enumerer. Alors qu’on devraient pouvoir travailler en binome. Ce serait gratifiant pour les deux parties.

    • Mae ina quel image avez vous de votre metier en meme temps il suivi de rajouter un soin qui sorte un pzu du nursing pour que vous vous rebellez a coup de “c pas dans mon role”

  105. Contre !!!comment on fait l injection d insuline sans avoir effectuer une glycémie ? Ça devient ridicule !!!

  106. On a des protocole d’insuline rapide qui sont en fonction de la glycémie donc c’est normal que ça soit l’infirmière qui fait la glycémie capillaire et qui ensuite fait l’insuline

  107. Mae Ina dit :

    Tout dépend moi étant as quand mon Ide est surcharger de boulot entre les solutés à préparer les anti coag les tensions les Dextro et les insulines..!!
    Je l’ai lui fais pour l’aider c’est la seule que “je peux” faire pour la soulager..!! Surtout quand on a 10 diabétique dans le service..!!

  108. Glissement des tâches , c est pareil en Suisse

  109. en tant qu’AS, je refuse de le faire, mais dans plein de structures c’est. un glissement tâche qui existe déjà .

  110. N’importe quoi et qui fait les insulines apres

  111. Niko Bro dit :

    J’ose espérer que les AS auront l’intelligence de refuser d’effectuer ce genre d’actes.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
549 rq / 7,524 sec