Réingénièrie des formations AP/AS : bientôt plus de compétences pour ces professionnels?

Depuis le mois de mai 2015, un groupe de travail se réunit régulièrement à la DGOS pour parler de la réingénièrie des diplômes d'Aide-soignant et d'Auxiliaire de puériculture. Hier, lors d'une rencontre, les débats ont été houleux lorsqu'il a été question d'attribuer de nouvelles compétences aux aides-soignants, telles les glycémies capillaires ou la surveillance des constantes de façon autonome. 

formation AS"S'ils veulent créer un sous-diplôme infirmier, il faut le dire. Et s'ils veulent donner plus de compétences aux Aides-soignants et aux auxiliaires de puériculture, il faut qu'ils augmentent leur temps de " s'indigne Ghislaine Sicre, présidente du syndicat Convergence Infirmière, qui a participé aux premiers groupes de travail sur la réingénièrie des diplômes AS/AP.

L'idée d'augmenter les compétences des Aides-soignants aurait été émise, selon la présidente de Convergence Infirmière, par les directeurs d'EHPAD qui se retrouvent en "pénurie de personnel la nuit" ainsi que par le syndicat CFDT Santé Sociaux et les fédérations représentantes des Aides-soignants.

"Plus que les infirmières libérales qui sont directement menacées par cette possibilité, ce sont les patients qui pourraient être en danger" estime Ghislaine Sicre. "Il me semble essentiel par rapport à la formation des aides-soignants, de privilégier la communication avec les personnes, le prendre soin, plutôt que d'aller développer des actes relevant de la compétence des infirmiers".

Le groupe de travail - qui comprend 22 syndicats et organisations - se réunira encore 3  fois  d'ici le mois de mars pour proposer une refonte de la formation des AS et des AP.  Les syndicats professionnels infirmiers hospitaliers (hors centrales syndicales) n'auraient pas été convié au débat, car jugés "moins concernés", selon Thierry Amouroux, Secrétaire Général du SNPI.

" A l'hôpital, quand vous avez des IDE et des AS qui sont présentes, il n'y a aucun intérêt à d'augmenter les compétences des AS. En revanche, en extra-hospitalier, faire passer une aide-soignante plutôt qu'une IDE, ça représente pour les directions un  intérêt financier" explique Thierry Amouroux, qui ne serait favorable à une telle refonte du diplôme d'aide-soignant que si la formation initiale était allongée en fonction des compétences demandées.

VEGA

Annick Touba, présidente du Sniil (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux), et membre du groupe de travail à la DGOS, relativise et explique que "rien n'est acté pour le moment". "On est en train de revoir les référentiels, parce que c'est important de penser à l'avenir des aides-soignantes. Elles demandent, et c'est légitime, que certains actes qui se font, soient formalisés et qu'ils soient inscrits dans des référentiels de compétences. Il y a des choses qui se feront, d'autres pas. Il ne faut pas dramatiser et polémiquer. Les groupes de travail sont constitués pour débattre et avancer".

Rédaction ActuSoins. 

caducees_gratuit_infirmiere

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

174 réponses pour “Réingénièrie des formations AP/AS : bientôt plus de compétences pour ces professionnels?”

  1. Chris Tina dit :

    légaliser des actes qu’on fait déjà par glissement! Donc inévitablement de nouveaux actes vont glisser! Coûter moins cher à ces employeurs car ça éviterait d’embaucher des IDE car une chose est sûre ils n’augmenteront pas nos salaires! EN effet ça a dû être houleux!

  2. perso je trouve plutôt bien que ce soit houleux , ce qui serait inquiètant c’est qu’il ny’est aucune réaction !

  3. Déqualification du métier d’infirmier en cours, après la quasi destruction de notre métier grâce aux nouvelles études infirmières, manquait plus que ça…

  4. Cindy Chayla dit :

    Toujours un peu plus mais ça n’arrêtera aucunement les glissements de tâches.
    Par contre essayer de faire avancer les choses pour que l’aide soignante puisse enfin s’installer en libéral c’est plus difficile, … B oui on se demande pas pourquoi…!!!

  5. Sophie Lime dit :

    je ne suis pas contre, à partir du moment où le salaire est à la hauteur; les aides-soignants dans mon service font beaucoup de soins qu’elles n’auraient pas le droit de faire normalement donc autant les légaliser !

  6. Morgan Casta dit :

    Ils fragmentent la profession IDE ! Toujours dans l’optique de faire des économies au détriment de notre profession ! Ils vont où la ???
    Dans ce cas là ils doivent aussi revoir le referentiel IDE et officialiser les actes de médicaux glissés vers l’IDE !
    La barrière entre AS/IDE est de plus en plus fine et je trouve pas ça normal!
    Il faut revenir sur la durée d’études IDE avec plus de stage pratiques à l’hôpital et à l’école. Nous on se retrouve largué dans des services sans quasiment rien savoir ou faire.
    La formation devrait s’étaler sur 4 ans minimum. Qui répondrait à l’évolution de notre profession avec les pratiques avancées. Un VRAI professionnel pour épauler les médecins.

    • Mehdi Amir dit :

      Il existe un Master pour les pratiques avancées. Il y a aussi des spécialisations. Sinon c’est vrai qu’il y aura de moins en moins de médecins à cause de ce p***** de numerus clausus vis à vis des départs en retraite… après c’est à chaque professionnel d’actualiser ses connaissances. Surtout pas rester sur ses acquis

    • Morgan Casta dit :

      Oui je sais pour les master. Ils sont très limités en choix et peu développés. Contrairement aux pays anglo-saxons ou l’ IDE est plus autonome et la pratique avancée courante.

    • Isa Cyril dit :

      vous vous plaignez que la barrière est fine entre ide et as mais vous vous voulez faire la toubib moi je dis lol qui se prend pour qui

    • Isa Cyril dit :

      vous vous plaignez que la barrière est fine entre ide et as mais vous vous voulez faire la toubib moi je dis lol qui se prend pour qui

    • Morgan Casta dit :

      Je me plains pas. Je me prend en aucun cas pour un docteur sinon j’aurai fait médecine! Alors dans ce cas la vous vous prenez pour des IDE ;). Votre profession évolue alors la notre aussi ?! Non c’est pas légitime ??? C’est logique et proportionnel. Il faut arrêter le pseudo combat AS/IDE ou IDE/médecin.

    • Mehdi Amir dit :

      c’est quoi les fameux actes médicaux délégués aux IDE? moi jai juste un référentiel role propre et prescrit

    • Morgan Casta dit :

      Je parle de la pratique avancée… Qui est à mon sens une évolution de la profession.
      Sinon dans certain hôpitaux ils fonds des dérogations pour transférer des actes médicaux aux IDE.

    • Mehdi Amir dit :

      Encore une qui sait pas de quoi elle parle…!

    • Morgan Casta dit :

      Déjà je suis un mec et non une meuf mec. Sinon je te laisse regarder sur le site de la haute autorité de santé sur le transfert, délégation et des nouveaux métiers de la santé. Cordialement ;-).

    • celo38 dit :

      euh calme toi garçon, tu n’est que étudiant pour le moment, ne dénigre pas de suite TOUTES les aides soignantes.
      je suis d’accord avec toi que la barrière entre ces deux professions est de plus en plus fine, mais faute a qui?????? A nous infirmiers principalement…
      Ce sont les IDE qui se sont délaissé de certains soins, du styles la prise de pression artérielle, pouls, sat….
      certes ça fais gagner du temps, mais mets toi en tête que si certaines de tes futures collègues le font, c’est qu’elles s’en foutent de savoir si SON patient est hypotendu, hypertendu, si il y a des répercussions sur la FC, si le patient supporte la tachycardie ou non etc…..

      De plus garde en mémoire, que certaines AS t’apprendront une partie de ton métier. eh oui tu fais 3 ans d’études, t’es content tu as ton diplôme te je peux t’assurer que lorsque tu arrives dans ton premier service, tu ne sais rien….
      ça faut l’avoir en tête, tu vas apprendre avec tes collègues IDE comme AS.

      J’ai exerce aux Urgences, et lorsque j’arrivais dans un sas avec un patient, j’avais des collègues AS qui m’avait déjà tout fait, patient déshabillé, tout mon matériel de perf prêt, ECG fait, eh oui…

      Après à toi de voir à qui tu peux permettre cela ou non….

      ne confond pas tout entre le socle d’études d’infirmiers et les IPA, PUER, IBODE et IADE.
      Juste pour information il faut repasser des concours pour PUER, IADE (+2 ans d’exercice minimum) et peut être IBODE. les IPA quand a eux c’est 5 ans ds le même service il me semble…

      et revois cette phrase :”Un VRAI professionnel pour épauler les médecins.”

      A bientôt en stage au bloc a Grenoble. ^_^

  7. Les glissements de taches ont toujours exister depuis des annees et existeront encore. Et je trouve surtout hypocrites dans la mesure ou cela arrange aussi bien des infirmiers de nous laisser prendre une tension ou une glycemie quand ca les arrange car ils sont occupes. C’est vrai qu’ils faut avoir fait 3ans d’etudes pour sse dire qu’il y a peut etre un soucis quand un patient a une TA a 19 ou une glycemie a 0,45.
    Moi j suis as aux urgences et des glissements de taches ont en fait et ca nous rend pas plus incompetents pour autant. Si un infirmier delegue certains soins aux as c’est avant tout une question de confiance. Donc oui moi je suis pour et je n’ai pas honte de le dire. Et toute façon que ce soit pour les as comme les ide les salaires n’augmenteront pas pour autant si on se retrouve a faire plus d’actes.

    • Chris Tophe dit :

      L’acte de faire une glycémie n’est pas le pb. L’interprétation du résultat doit rester de la responsabilité de l’ide. Les AS aux urgences en font sûrement trop. D’ailleurs c’est souvent ce qui fait leur fierté

    • Seb Loulygan dit :

      En même temps elles peuvent pas prendre de sat alors linteret…

    • Mehdi Amir dit :

      C’est vrai que c’est une question de confiance le binôme as ide. J’ai un peu de mal depuis qu’une as ma dit mehdi on a pris la glycémie à mr x il a 6,6 g/l. Je me voyais déjà prendre l’insuline faire ecg etc…mais par acquis de conscience j’ai vérifié la glycémie et en réalité c’était une hypo à 0.66. Elle pensais que 66 était 6,6 g/l. Je lui avais pourtant dit mais tu es sûre? ?? Elle m’a répondu oui oui j’ai piqué tous les doigts. Donc bon…..

    • Question de confiance et d’intérêt ds son travail. Ce qui me plaît ds mon service c de ne pas bosser seule. Si je ne veux pas bosser en binôme av as ou autre je vais en libéral

    • Tout a fait d’accord avec vous Marie. Je vois dans mon service aux urgences j’ai mes collegues as qui sont plus brancardier qu’as car bosser en binome ne les interesse pas. Moi j’ai toujours ete curieuse et med collegues ide etaient contente que je m’interesse a leur travail et du coup oui m’ont deleguer a de nombreuses reprise des soins parce qu’elles me faisaient confiance et surtout qu’elles savaient que si je ne me sentaient pas de les faire je sais dire non plutot que faire une boulette. On a la chance d’etre dans un metier ou on encherir ses connaissances et competences qu’on soient as ou ide pourquoi ne pas en profiter et les exploiter? Je trouve domage de se contenter juste de ses acquis.

    • Elisabeth Jouvin : ta remarque démontre pourquoi il ne faut surtout pas te confier d’autres tâches qui ne relèvent pas de ta compétence et pourquoi tu deviendrais un danger public… par rapport à la PA à 190, il y a parfois besoin d’aller lire le dossier patient et de regarder le type d’anti-hypertenseurs, là où tu n’as aucune connaissance, 2/ dans certains cas un 190 de PAS n’a nullement besoin d’être traité et dans d’autres, il faut. Tu vois, rien que ça, tu ne le sais pas, par ignorance. Quant à la glycémie à 0g45, le jour où ton patient aura des troubles de déglution ou de conscience, tu ne serviras à rien à par appeler à l’aide… Sinon, donc aux urgences de l’hôpital Ambroise Paré, AP-HP, les ASD sont hors la loi et réalisent des actes ne relevant pas de leurs compétences ? Elémént intéressant, y a pas longtemps des personnels de bloc op réalisant des actes infirmiers se sont vus poursuivis devant les tribunaux.

    • Et, non, ce n’est pas qu’une question de confiance, c’est AUSSI des questions de législation et de compétences. Ces notions sont apprises en IFSI. On voit bien que vous n’avez pas fait l’IFSI, justement.

    • Deja je ne te permet pas de me dire que je suis un danger public tu ne connais en rien tout mon parcours professionnel. Car je connais ainsi que mes collegues ou se trouvent mes limites a ce que je peux faire ou non. Quand un patient arrive a l’iao avec une glycemie a 0,65 et que mon infirmier de lui donner deux ampoules de G30 je le fais non pas parce qu’il me le demande mais parce qu’il me connait et competence ce qui n’est pas ton cas. Car je m’interesse a mes patients en posant des questions simplement pour ma culture personnel. Jamais je n’ai donne un medicament comme le loxen par exemple. Je connais mes limites ainsi que les infirmiers avec lesquels je travaille. Donc ton commentaire j suis desolee pour moi est inaproprier car tu juges sans me connaitre. Aide soignante ne veut pas forcement dire incompetent ni juste bonne a distribuer de repas, faire du nursing et mettre des bassins. En 15ans de carriere je n’ai jamais eu de probleme que ce soit avec les medecins,mes cadres pour fautes professionnel.

    • Dans ce cas deux choses traiter plutot mes collegues infirmier eux de danger public d’oser laisser faire des acte a une as qui n’a pas fait d’ifsi. Et de deux aller travailler en province dans des clinoques la vous seriez choquer de voir les soins que font les as que ce soit en binome avec une ide ou meme seule.

    • Et l’AFGSU de niveau 2 s’adresse aux soignant ayant un diplome d’aide soigant car en cas d’acr on peut aussi preparer le materiel en vue d’une intubation, aspiration, masser, ventiler. Je ne pense pas qu’il faut avoir fait un ifsi pour ca.

  8. en fait étant AS en poste de nuit sans IDE on pratique déjà des soins infirmiers

    • Donc vous insinuez être qualifiée pour faire les meme acte qu’un IDE ? Un IDE peut aussi faire des actes médicaux dans ce cas .

    • JE n’insinue rien c’est un constat ns n’avons pas les compétences d’un ide mais on nous en demande toujours plus et on coute moins cher

    • Vous exercez donc illégalement la profession d’infirmier et vous en êtes fière…

    • a non pas du tout je d’éplore tous les jours cette situation avec la peur de me tromper et là la hiérarchie sans fou tant qu’il n’arrive rien

    • Raymonde Pinho, si vous refusiez de pratiquer des soins infirmiers la nuit, peut-être que votre direction mettrait une IDE la nuit. Il est évident que si vous faites ces soins infirmiers, votre direction ne va pas rémunérer une infirmière. L’infirmière par contre pourrait vous aider puisque que l’IDE est aide soignante avec sa première année d’étude et peut donc exercer votre métier. En cas de soucis que direz-vous aux juges lors d’un procès contre vous de la part d’une famille puisque que vous exercez une profession dont vous n’avez pas le diplôme, je suis à 99% certaine que votre direction ne vous couvrira pas devant la justice et on vous enverra à la figure l’exercice illégal de la profession d’infirmière ayant mis en danger la santé d’un malade. A méditer…

    • Vous avez raison Sylvie la nuit c un monde à part et si l’as fait des actes infirmiers : s’il y a un problème ce sera pour sa pomme car tout le monde se débinera comme dans toutes les histoires arrivant devant la justice…..! Il faut réclamer une ide : c la loi !!!!!! même si l’as se sent capable de faire et fait toutes les nuits des actes infirmiers ,elle n’a pas le diplôme ide..! par contre je dois dire que je n’avais pas autant de chance que certaines car la nuit je participais à leurs soins mais par contre me prendre des TA , faire des dextro, me signaler des pèrfs vides et autres quand j’étais débordée : nada , surtout les as filles , préféraient s’allonger….!!!!! véridique 😕 j’avais 2 étages pour en gros 60 patients environ….!!!!!

  9. C’est plutôt l’AS qu’on sous estime et qu’on sous paie……ces tâches là on les fait déjà et sûrement mieux qu’une jeune diplômée IDE….L’Etat se voile la face pour ne pas nous payer plus.Une glycémie capillaire et une prise de constantes peut se faire par le patient lui-même à domicile et il n’a pas de diplôme!!!!!

  10. Nikolas Fel dit :

    Je vais donc bientôt changer de métier (AS). Je suis déjà sous payé (smig) et en plus je devrais faire le métiers d’IDE, qui ne me convient vraiment pas.

  11. Peter Chus dit :

    Les AS ont déjà du mal à terminer leur poste en faisant le travail qui relève de leurs compétences. Une question doit absolument être posée : celle de la menace qui plane sur notre rôle propre infirmier ! Nous devons nous positionner sur le principe selon lequel les AS ne doivent pas réaliser d’actes dès lors qu’il y a atteinte à l’intégrité corporelle (injections, sondage, glycémies, pansements…) et dès lors que cela touche aux pansements ainsi qu’aux médicaments (sous toutes leurs formes) ! Nous devons nous battre pour préserver notre décret d’actes infirmiers et faire en sorte que ces actes restent dans le champ infirmier !!!

  12. c surtout pour qu’on ait notre rôle propre pas pour devenir des pseudo infirmières (entre ide et as). dans un service style usld avec 1 ide pour 40 personne medames les infirmières vous allez me dire que vous posez les crèmes pour mycoses ou irritations ou autre (une fois la crème imposée bien sur) ainsi que faire les soins de bouches a tous ceux qui en ont besoin en plus de la lourde charge de boulot (médicaments, pansements, pose de perf,……..)pose de bandes de contentions, microlax, normacol (si dans certains établissements cela est même mis par les ash faisant fonction!!!! scandaleux quoi) bref la liste est longue de ce que les as peuvent faire en glissement de tâche par manque de temps des infirmiers qui ne peuvent pas être partout à la fois. la prise de constantes étant déjà dans nos champs de compétences, il serait temps de pouvoir rajouter ces petits trucs bien sur avec la formation appropriée pour valider lesdites compétences!! et cela non pour remplacer mais aider au mieux nos IDE car nous sommes complementaires. bien sur que non pas de pose de perf iv et sc ou de sonde alim ou urinaire, aspiration, ou les pansements , ou autre soins important qui vont aux infimiers qui on fait leux études pour ça mais les aider pour les petits trucs (ou bobologie qu’on peux même gérer seul à la maison) donc au lieu de se tirer la bourre si les gens apprenaient à travailler ensemble et voir ce qui est du possible de l’impossible ce serait mieux (faut bien rêver un peu, non??)

  13. La loi dit qu on a un diplôme et un cadre juridique A domicile le patient la famille et les AAD n ont pas de cadre juridique. ….

  14. En mm temps on le fait en tant qu’aide soignante et moi ds ma formation d 2012 on a apprit à prendre des constantes. Et en ex ash bossant d uit aussi j’ai fait des glycémies accompagner d’une aide soignante et les bande d biflex c pareil aide soignant le font alors il serait temps d légaliser tt cela. Je trouve cela normal.

  15. Clo Clo dit :

    Liser la loi de sante qui doit être voter et vous comprendrer… Je suis Idel et on coûte soit disant trop cher. Donc nous éliminer en nous salariant dans des maisons de sante pour les petits soins techniques. Les gros seront pour les Had et les AS vont être formée en nombre et à faire plus pour travailler dans les ssiad pour aller faire les toilettes les contentions la tension en tant que salariés bien-sûr à la place des Idel. Et l’état assurera le maintient à domicile pour soit disant un moindre cout

  16. Élise Oudin dit :

    C’est fantastique, on aboutit toujours à une gueguerre AS/IDE alors que le problème c’est partout un manque de personnel, point barre… 🙁

  17. La différence… Le niveau de connaissances, je m’explique, le niveau d’exigence chez les patients implique aussi de pouvoir répondre à des questions de plus en plus poussées et là le glissement de tache sera pas possible

  18. Ju Ju dit :

    Vous en avez pas marre de vous tirer dans les pattes pour des broutilles?!??!!y’a pas plus grave dans la vie?!!!je suis aide soignante et j’aide mes super collègues infirmières quand elles sont débordées en faisait des prises de constantes ou des bandelettes urinaires ou parfois même des glycémies…toujours en leur transmettant le résultat immédiatement…et je n’ai en aucun cas l’envie de leur piquer leur boulot…juste de travailler en binôme…et quand je suis débordée de toilettes leur aide vient en retour!!!NORMAL!ça s’appelle le travail en équipe!

  19. Je crois surtout qu’on ne peut pas légaliser tous les glissements de tâches, juste parce que c’est fait. S’il y avait assez de personnel, il n’y aurait pas autant de dérives, dont certaines sont dangereuses! Il existe certainement des domaines où on peut l’envisager après formation ( je dispense des cours sur la compression veineuse aux As), mais pour certains actes, c’est juste irresponsable.

  20. Bien content de travailler seul comme ca j’évite les tirs en rafales des collègues sur le rôle de chacun . Pour moi c un pour tous et tous pour moi mdr . Et mes 2 collaboratrices mdr

  21. Mag Le Puil dit :

    Mais c’est déjà ce qu’on fait. …

  22. Oui il faut à tout prix revaloriser les as dans leur parcours professionnel et au niveau etudes ,se n’est pas faire injure aux ides . Pour certaines as , il y a de vrai collaboration mais cela n’est pas toujours le cas .On voit les as comme des laveuses point. Eh oui !

  23. Laury Mlr dit :

    De toute façon, avec les AS, y’a toujours un problème…

  24. Et puis l’ide peut très bien faire des toilettes pour aider les AS lorsqu’elles sont debordés… Changez de boulot si vous ne savez pas bosser en collaboration..

  25. Et vu les effectifs qu’il nous retire, c’est surement pas pour être augmenter ni les AS ni les IDE

  26. Ç est quoi cette phrase
    Avec les AS y a toujours des problèmes laury mir

  27. Laura Ln dit :

    Ça commence un peu à me gaver ses bagarres as/IDE. À la base on travail en équipe. Alors les As frustré, faut se calmer et les IDE qui petent plus haut que leurs culs descendez de votre petit nuage. Je suis IDE et dans tous les domaines certains sont plus compétant que d autres. Ce qui m exaspère encore plus c’est que le gouvernement nous sous-estime tous et nous sous paye. On devrait se serrer les coudes, se battre ensemble pour une reconnaissance et de meilleurs conditions de travails plutôt de dire Moi je…! Je suis infirmière, mes collègues AS m aident en prenant une tension et moi je les aide à mon retour.

  28. “” A l’hôpital, quand vous avez des IDE et des AS qui sont présentes, il n’y a aucun intérêt à d’augmenter les compétences des AS. En revanche, en extra-hospitalier, faire passer une aide-soignante plutôt qu’une IDE, ça représente pour les directions un intérêt financier” explique Thierry Amouroux, qui ne serait favorable à une telle refonte du diplôme d’aide-soignant que si la formation initiale était allongée en fonction des compétences demandées.”

    donc ce monsieur veut que les asde en ehpad aient plus de compétences mais pas les hospitalières ?
    Si c’est bien ça son idée, va p’t’être falloir qu’il revoit son droit, ou alors qu’il s’attelle mainteant au CSP….

    Mais une autre question : dans ce groupe de travail : aucun spécialiste du droit de la santé ? du droit du travail ?

  29. Les ide délaissent leur rôle propre….ce qui se profile était prévisible

  30. Le métier D’AS est dévaloriser. Aujourd’hui nous pratiquons des actes IDE , distribution des médicaments, bandelettes, constance, que sa soit en ehpad ou hôpital sauf que cela n’est pas reconnu.
    Réformé de veux pas dire remplacer l’ide mais la secondé avec de vrais bases solides.

  31. Laura Cdr dit :

    En Suisse il existe les ASSC. C des aide soignant en gros avec une formation plus longue mais moins longue que les infirmiers et qui ont le droit de pratiquer dès actes IDE sous responsabilité de l’infirmier ( administration des traitement oraux, glycémie capillaire, prise de sang, s.c. Changement de flacon de perfusion s’il n’y a pas d’électrolyte en plus…) donc ça permet aux infirmiers de prendre leur patient dans la globalité (par exemple patient tracheotomisé… Ct l’infirmière) et les patient moins lourd l’ASSC. L’infirmier faisait la toilette des patients qu’elle avait à charge ainsi que tout les soins de À à Z mais l’assc aussi et faisait un briefing à l’infirmière en cas de soucis… Je sais pas si vous avez bien compris mais ct pas mal comme sytème 🙂 super esprit d’équipe.

  32. je suis aide soignante depuis quelques années et ma soeur cadette infirmiére; j ai suivi son parcours pendant ses années d études à l ifsi . je suis consciente que son savoir et bien plus grand que le mien , que son niveau de connaissance au niveau soins est bien plus large que le mien; il est clair aussi que dans bon nombres d établissements les infirmières “délèguent” des soins qui n entrent pas dans le champ de nos compétences types dextros normacols etc .. nous savons aussi qu elles ne peuvent pas étre partout surtout à l heure actuelle où les seules choses qu on entend c ‘ est “restrictions” budgets, postes et j en passe. moi perso (et je pense que c est l avis de beaucoup d as ) ça ne me dérange pas d avoir de nouvelles compétences .c est toujours enrichissant d apprendre de nouvelles choses et d avoir de nouvelles connaissances, si biensur ça rentre dans un acte légal .donc pourquoi pas . par contre si j ai à pousser un “coup de gueule” c est plutot pour une revalorisation de notre diplome ; un nIveau V n est pas , me semble t il, à notre juste valeur….!!!

  33. Les directeurs d’EHPAD parlent de pénurie… Mais y aurait pas de pénurie si les conditions de travail dans ces établissements étaient décentes, si les salaires étaient décents… L’argent des maisons de groupes privés va aux actionnaires alors c’est du gros foutage de gueule…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
395 rq / 1,560 sec