Ses collègues lui offrent 157 jours de RTT pour s’occuper de sa fille

Une travaillant dans un Ehpad dans le Limousin a bénéficié de 157 jours de , offerts par ses collègues. Le but de cet élan de solidarité : permettre à l'infirmière de s'occuper pendant 9 mois de sa fille malade. 

Infirmière Ses collègues lui offrent 157 jours de RTT pour s'occuper de sa fille

©stuartbur/Fotolia

Ce sont 157 employés du Centre hospitalier d'Aubusson, parmi lesquels tous ceux de l'Ehpad Saint-Jean d'Aubusson, qui ont donné un jour de RTT pour permettre à leur collègue de passer neuf mois aux côtés de son .

Après avoir épuisé tous ses jours "enfants malades", ses congés annuels et ses propres RTT, l'infirmière avait envisagé à prendre un congé enfant malade. Mais cela aurait eu des conséquences financières non négligeables pour la jeune femme.

C'est alors que ses collègues, affectés par sa situation, ont proposé à leur cadre de santé, de faire un de jour de repos. La proposition est alors étendue à l'ensemble du centre hospitalier. Au total, 157 personnes acceptent de se prêter au geste de solidarité.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle histoire se produit en France. En décembre dernier, une jeune puéricultrice en Isère avait pu bénéficier de de RTT ainsi que des Congés annuels ne lui appartenant pas. En novembre 2014, une aide-soignante dans les hautes Pyrénées avait également pu profiter de ces dispositions pour s'occuper de son fils atteint d'un cancer.

Ces situations sont possibles notamment grâce à la loi "Mathys" du 9 mai 2014 qui autorise les salariés du privé et du public à offrir leurs jours de repos à un collègue devant s'occuper d'un enfant gravement malade. 

Rédaction ActuSoins (source de l'information et article complet : Le populaire.fr)

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “Ses collègues lui offrent 157 jours de RTT pour s’occuper de sa fille”

  1. Chapeau bas à tout ce personnel solidaire et humain

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
249 rq / 1,775 sec