Fin de vie : les députés rejettent de nouveau l’aide active à mourir

Les députés ont  rejeté une nouvelle fois des amendements visant à autoriser l'euthanasie ou le suicide assisté, lors de l'examen en deuxième lecture de la proposition de loi "Claeys-Leonetti" sur la fin de vie, lundi soir. 

© Fotostorm / I Stock

© Fotostorm / I Stock

Dans le cadre de la deuxième lecture de la proposition de loi, les députés ont rejeté plus de 200 amendements, dont ceux qui tendaient à légaliser l'euthanasie ou le suicide assisté. 

Alors qu'ils avaient adopté la proposition de loi "créant de nouveaux droits en faveur des malades et personnes en fin de vie" en mars 2015, les sénateurs, eux avaient rejeté le texte fin juin, obligeant l'Assemblée Nationale à le revoir dans l'état même où il avait été voté. 

Une partie des sénateurs de droite avait en effet limité la portée des deux nouveautés majeures apportées par le texte : le droit à une sédation "profonde et continue jusqu'au décès" pour les patients atteints "d'une affection grave et incurable", ainsi que le caractère contraignant pour les médecins des "directives anticipées", sorte de testament médical. La chambre haute avait donc finalement rejeté cette version, la majorité des sénateurs estimant que le texte a été vidé de sa substance.

Suite à ce désaccord parlementaire, le texte est revenu devant l'Assemblée. Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, a appelé les députés à ne pas "bouleverser les équilibres du texte". 

Finalement, la discussion à l'Assemblée Nationale s'est interrompue dans la nuit de lundi à mardi avec l'adoption des huit premiers articles, dont ceux portant sur les deux mesures phares du texte : l'instauration d'un droit du patient en fin de vie à une sédation "profonde et continue", jusqu'au décès, ainsi que le renforcement du caractère opposable des directives anticipées.

Les derniers articles de la proposition de loi seront étudiés aujourd'hui, dans l'après-midi.

Rédaction ActuSoins (avec APM et Europe 1)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

45 réponses pour “Fin de vie : les députés rejettent de nouveau l’aide active à mourir”

  1. leilou dit :

    ouai vaut mieux laisser faire en interne chaque médecin qui voit la loi leonetti à sa sauce et fait en fonction de la famille et de ses propres convictions de médecin croyant ou non… du coup on voit des gens qui n’en finissent pas de mourir en souffrant dans leur lit et là je me demande ce que je suis sensée faire… ça donne juste envie de ne plus entrer dans ces chambres…

  2. Lisa Retailleau ce dont je parlais l’autre jour

  3. Les députés qui ont voté contre se croient immortels ma parole ! il y a dans les hôpitaux des malades en fin de vie qui réclament la mort tellement ils souffrent et à qui on ne peut plus rien faire, c’est monstrueux de ne pas agir pour nous laisser partir tranquillement vers la Paix ! Alors que l’on nous demandent de faire économies, et bien non, on s’acharne ! Moi je veux partir dignement le jour venu, pas d’acharnement, pourquoi faire ? par contre je suis donneuse d’organes si cela peut servir à mon prochain où aux recherches !

  4. bbffi06 dit :

    Seul le fric les intéresse et leur prend du Temp alors pourquoi se triture l’ esprit avec la douleur du peuple mourant, sachant que nous n’avons de jas plus beaucoup de droit et bien sur, surtout pas de pouvoir mourir librement, petit rappel LIBERTEE, Egalité,Fraternité:

  5. Ils ne vivent pas au quotidien la détresse des malades et de leur famille!

  6. Pffffff ils ne comprennent décidément rien… Qu’ils aillent sur le terrain au lieu de penser derrière leur bureau et etre payes gracement… C’est vraiment tous des attardés, il faut évoluer en médecine et en soins infirmiers car sinon c’est la souffrance par pur égoïsme… Des incompétents et surtout des qui ne sortent pas de lier grands châteaux bien gardés…

  7. Syl Vie dit :

    il faudrait que l un d eux soit en fin de vie et qu il nous suplit d abreger sa souffrance! et la on lui repondra… non monsieur c pas possible eeettt vive la france!

  8. Il serait tant que tout cela évolue !!! Que certaines choses soient prises en considération…. D’arrêter de voir que le bout de son nez et que l’on puisse comprendre que les gens aient le droit de mourir dignement !!!!!

  9. il faudrait qu’il soit confronté dans leur vie à des membres de leur famille qui souffre , sa les ferai peut ètre réfléchir

  10. Il arrive quand déjà le petit pouce “j’aime pas” ??

  11. Comment voulez vous que l’on avance !!!

  12. Il faudrait vraiment qu’ils viennent s’intéresser à la pratique quotidienne sur le terrain dans les services de soins palliatifs. Ils ne savent même pas de quoi ils parlent. C’est pitoyable !

  13. En effet qu’il aillent aux chevets de ceux qui agonisent dans d’attroces souffrances ou prisoniers de leurs corps branchés de partout mais qui ont “un coeur un jon état” et ceci des mois voir des années et qui ne peuvent pas partir avec douceur, car avec des hautes doses de mophiniques certains on quand même toujours mal.
    Là peux être il reflechiront car ceux n’est pas eux qui iront les voir pour le leur annoncer “ah ben non vous ne pouvez pas mourir dignement”

  14. Je ne comprendrais jamais … On avance pas la !

  15. décidément cette société hypocrite me gonfle de plus en plus ,gérée par des hommes qui se croient au dessus des autres et qui pensent échapper ,un jour ,au sort de tout mortel !!! ouvrez les yeux Mrs les députés ,tout le monde ne meurt pas “sereinement ” dans son lit entouré des siens … la souffrance ,la déchéance doivent être combattues et le choix de chacun doit être RESPECTE !!!!……. décision lamenable !

  16. Le sénat. .. un anachronisme qui nous coûte cher…

  17. Qu’ils viennent un peu dans les services avant de prendre de telles décisions !!

  18. CoCo and'Seb dit :

    Si la loi actuelle était déjà appliquée correctement, notamment par les médecins…..

  19. Anne Jacob dit :

    Nous devrons aller en suisse,en Belgique? Vraiment c’est scandaleux en 2015!!!! Il n ´est jamais évoqué le suicide des personnes âgées Et pourtant il existe….

  20. les vieux du sénat ne veulent pas de la loi ils ont peur pour leur cul.

  21. et je suis persuadee que ca evoluera pas ces deputes sont des fossiles

  22. des gens qui devraient aller un peu sur le terrain et se rendre compte de ce qu est la souffrance levez vos derrieres de vos fauteuils allez voir les gens concernes moi ca me revolte g cottoye tant de misere physiologique

  23. des lâches comme d’habitude ! C’est vrai que c’est tellement plus intelligent de légiférer sur des choses dont tout le monde s’en fou…

  24. Personne ne veut prendre.la responsabilité de trancher…. C’est bien lâche !

    • Dan Danynet dit :

      On ne demande à personne de trancher…. c’est bien à la personne en fin de vie de prendre la décision si elle veut mourir dignement…. Ce n’est qu’elle qui prend la décision. Aujourd’nui, les gens qui peuvent, partent dans des pays (je ne sais plus où) pour partir dignement, c’est lamentable !!!!

    • Si on demande de trancher pour établir une loi qui autorise les patients à mourir selon leurs volontés dans la dignité… Aujourd’hui en France c’est considéré comme un meurtre d’aider quelqu’un a mourir., malade ou pas.
      La loi leonetti n’est qu’un début et mm là on est pas foutu de se mettre d’accord sur le début !
      Il y’a eu qu’un seul rapport de fait pour établir cette loi.

  25. Émi Lie dit :

    Ils ont tous 90 piges au Senat !!!! Comment evoluer avec ça ! C bien de mourir dans d horribles souffrances comme Jesus sur sa croix

  26. J espère que le jour où ils seront vieux et en souffrance , ils se rappelleront de leurs choix … Bande de con

  27. Pourtant vu l’âge moyen d’un député ça devrait leur parler la fin de vie….

  28. Nous sommes dirigés par des gens qui ne connaissent même pas la réalité du terrain. Qu’ils viennent dans un service de soins palliatifs, se confronter aux patients et à leur famille…
    C’est bien triste…

  29. Laetitia Cia dit :

    Pfff soufre et crevé en silence…. Quand on peut plus se battre la liberté de mourir n’est pas prête d’être acceptée

  30. Diabo Lise dit :

    Voila encore des choix décidés par des députés qui sont à des années lumière de notre travail et de notre quotidien… Ras le bol!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
265 rq / 1,826 sec