Népal : après le séisme, les ONG et l’EPRUS sont mobilisés

Le séisme et ses nombreuses répliques qui ont dévasté le Népal samedi et dimanche, ont provoqué selon le dernier bilan officiel, près de 3200 morts et plus de 6500 blessés. Une mission d'aide et d'évaluation de la situation humanitaire a été envoyée sur place par le ministère de l'intérieur. Les ONG sont également mobilisées. 

© EPRUS, sur Twitter "Matériel respiratoire, circulatoire, pédiatrique, produits de santé et télécoms, indispensables pour les soignants"

© EPRUS, sur Twitter
"Matériel respiratoire, circulatoire, pédiatrique, produits de santé et télécoms, indispensables pour les soignants"

Les secours du monde entier sont arrivés sur place. A Katmandou, la capitale, les hôpitaux sont remplis de blessés, souffrant de multiples fractures des membres et autres traumatismes.

Les ONG mobilisées

Médecins sans Frontières a envoyé plusieurs équipes de soignants, de logisticiens et de coordinateurs sur place, et déploie un hôpital gonflable à l'extérieur de la Katmandou pour prendre en charge les blessés.

Parmi les autres ONG déjà sur place : Médecins du Monde, Action contre la Faim, Handicap International dont les 53 collaborateurs ont commencé à distribuer fauteuils roulants et béquilles à deux hôpitaux, a indiqué l'ONG dans un communiqué.

La Croix-Rouge,  déploie elle aussi une aide internationale d'urgence et " œuvre pour rechercher d’éventuels survivants et porter secours aux blessés". La banque du sang de la Croix-Rouge à Katmandou approvisionne également les installations médicales de la capitale.

Au delà des premiers secours, les ONG s'apprêtent à répondre aux besoins de la population en matière de mise à l’abris, d’aide médicale et alimentaire.

L'EPRUS envoyé par le ministère de l'Intérieur

Une mission d'aide aux ressortissants français et d'évaluation de la situation humanitaire s'est rendue au Nepal dimanche, envoyée par le ministère de l'Intérieur. Composée de personnels de  l'UIISC (Unité d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile), de  sapeurs pompiers des SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours), d'1 fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères, de 2 agents de l'EPRUS (Etablissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires), elle a pour but d'évaluer la situation et les besoins et les demandes pour envoyer les moyens nécessaires.

L'EPRUS, dans ce premier déplacement, a déjà apporté 450 kg de matériel médical, télécoms ainsi que des rations de survie.

Un tremblement de terre des plus meurtriers de 80 dernières années

Le séisme qui a ravagé le Népal et l'un des tremblements de terre les plus meurtriers des 80 dernières années, selon un nouveau bilan publié par le service de gestion des catastrophes du ministère de l'Intérieur népalais.

Il a, entre autres, dévasté la capitale népalaise Katmandou et déclenché plusieurs avalanches mortelles sur le Mont Everest. L'Inde et la Chine ont également été touchées.

Rédaction ActuSoins (avec Le Généraliste et le Parisien)

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Népal : après le séisme, les ONG et l’EPRUS sont mobilisés”

  1. 11 secouristes…. au total envoyés officiellement…. où sont les équipes cynophiles où sont les vrais moyens humains et sanitaires…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
216 rq / 1,421 sec