Devenir infirmier réserviste sanitaire avec l’EPRUS

L'Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires engage des infirmiers réservistes pour intervenir ponctuellement en France et à l'étranger.

Boris Martin Le Pladec, infirmier anesthésiste en mission à Haïti pour l'EPRUS - DR

Été 2003, la canicule écrase la France. Un bilan : plus de 15 000 décès, et un constat : l'incapacité de l'État à apporter une réponse sanitaire adaptée. C'est notamment pour faire face à ce type de crise que l'Eprus, l'Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, a été créé en mars 2007. « Il y avait la nécessité de constituer des unités d’intervention d’urgence pour les catastrophes sanitaires ponctuelles de grande ampleur et en cas de crise de longue durée survenant sur tout le territoire», explique Thierry Coudert, directeur général de l'Eprus.

Recrutement en cours

Sur le terrain, ces unités ont pris forme avec la création d'une réserve d’intervention, mobilisable sur des temps très courts, et d'une réserve de renfort en cas de crise longue durée. Si la réserve d’intervention compte aujourd’hui 257 professionnels de santé, dont 113 infirmiers, celle de renfort ne peut s'enorgueillir que de 176 professionnels dont 46 infirmiers. Loin, très loin des objectifs affichés de 1 000 réservistes pour la première et 20 000 pour la seconde. « Malgré des actions de communication ciblées, le dispositif se heurte à un déficit de notoriété dû à sa récente constitution », avance Thierry Coudert.

Professionnels de santé, ces réservistes ont signé un engagement avec l’Eprus en accord avec leur employeur. Ils sont appelés ponctuellement pour des missions d’une durée moyenne de dix jours. Normalement, celles-ci n’excèdent pas quarante-cinq jours par an.

>> LIRE AUSSI - Devenir Infirmière – Infirmier : métier, salaire, évolution, formation, emploi, diplômes >>

Risques épidémiques, catastrophes naturelles...

Les domaines d'action de l'Eprus sont assez vastes. L'Etablissement gère les risques épidémiques et notamment ceux liés à la grippe A(H1N1). Stocks de vaccins, de masques, vaccinations... se sont faits l'année dernière sous l'égide de l'Eprus. Les réservistes peuvent aussi être appelés sur le théâtre d'actes terroristes, de catastrophes naturelles ou technologiques. «AZF est un cas typique de catastrophe pour lequel la réserve aurait pu être mobilisée compte tenu de sa violence et de la déstabilisation du système de soins qu’elle a entraînée. Les réservistes d’intervention auraient été affectés sur les lieux de la catastrophe pour l’organisation de chaîne des secours et en renfort des soins à l’Hôpital de Toulouse», précise Thierry Coudert.

Aide humanitaire

Enfin, l'Eprus intervient à l'international au titre de l'aide humanitaire de la France. Plusieurs actions ont ainsi déjà été menées à Gaza, en Haïti ou au Chili. “Réserviste dans l’unité d’intervention, je suis parti en mission pendant dix-huit jours lors du séisme en Haïti, en janvier dernier. L’hôpital Lariboisière où je travaille m’a dégagé immédiatement de mes obligations professionnelles. Nous sommes venus en renfort des équipes locales de soins de Fort-de-France en Martinique puis nous avons monté un bloc opératoire d’urgence à Port-au-Prince”, témoigne Boris Martin Le Pladec. Cet infirmier anesthésiste, qui fait partie des premiers réservistes engagés, n'a aucun doute sur sa motivation : «C'est une structure importante. En Haïti, à la différence des ONG, nous représentions l'aide de la France. L’Eprus doit devenir la référence au niveau de la gestion des catastrophes.»

Devenir réserviste

L'Eprus recrute pour sa réserve d'intervention des infirmiers en activité ou retraité depuis moins de cinq ans. Les étudiants, eux, peuvent postuler pour la réserve de renfort. Tous les profils sont recherchés, mais les anesthésistes, les urgentistes ou ceux ayant déjà exercé au sein d'ONG sont particulièrement les bienvenus dans la réserve d'intervention.

Première démarche : récupérer un dossier sur www.reservesanitaire.fr en cas de difficulté, contactez le n° Vert 0 800 00 21 24. Il comporte une fiche de renseignements, à compléter avec son employeur, et des pièces administratives. Un examen médical est également à effectuer, il sera remboursé par l’Eprus et doit être réalisé par un médecin agrée par l’ARS ou de médecine préventive.

Il faut ensuite renvoyer son dossier à l'Eprus et adresser, dans le même temps, une lettre de candidature au préfet de son département de résidence pour l'informer de la démarche. Un contrat d'engagement de trois ans est alors signé ainsi qu'une convention tripartite (employeur, salarié, Eprus). Dans le soucis de ne pas désorganiser l'offre de soins, l'accord de l'employeur est indispensable.

Lors des missions, le maintien de la rémunération est assuré pour les salariés. Ceux qui exercent en libéral sont rémunérés en fonction de la rémunération moyenne de la profession. Les retraités et étudiants sont également rémunérés.

Judith Korber

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

16 réponses pour “Devenir infirmier réserviste sanitaire avec l’EPRUS”

  1. ::::::::: dit :

    aucune organisation à l eprus matos inadapté à vrais dire ne possede rien, merci aux lots smur pour le soutien car sinon bonjour la galere,paquetage fournis par l eprus tardif sur la mission haiti,bref une vrais cata l eprus,,,,sans plus

  2. ::::::::: dit :

    l eprus n existerais pas sans les acteurs de l ancien samu mondial,desorganisation complete a l interieur de cette structure,laissons cela aux gens plus aguerris. ne conseille pas l eprus à ce jour,signature..des acteurs enrolés par l eprus

  3. ActuSoins, dit :

    Petite modification après contact d’un responsable de l’EPRUS: la réserve est désormais accessible aux professionnels retraités DEPUIS MOINS DE 5 ANS (contre 3 ans auparavant)

  4. Marnia Mahboub, v dit :

    je pense qu’il y a des endroits où malheureusement même si tu sais amener le « truc » ça risque de ne pas passer… il y a des établissement où ça marche à la tête du client…

  5. Alex Lex, v dit :

    en même temps je me dis que c’est à nous de bien amener le truc, vu qu’ils sont dédommagés de notre absence si mission il y a

  6. Marnia Mahboub, v dit :

    bien sûr Alex que je crains le refus de mon employeur et c’est sûr qu’il refusera, mais je vais tenter quand même…

  7. ils agit de la vaccination H1N1!!

  8. JE SUIS A LA RETRAITE depuis 1 an ! cela m interesse beaucoup! j ai deja effectue des missions par l intermediaire de cet organisme! dans le cadre de la vaccination!sur le plan humain j ai fait une ex perience unique!

  9. Marnia Mahboub, v dit :

    alors rien ne t’en empêche. j’ai commencé à préparer mon dossier mais j’ai bien peur que mon employeur ne soit pas du tout, du tout d’accord…

  10. Marnia Mahboub via Facebook dit :

    ah ! je comprends mieux ! mais sur un point de vue conditions d’acceptation oui tu as le droit, car peuvent devenir réservistes les retraités qui ont quitté leur emploi depuis moins de 3 ans…. si j’ai bien compris (tu es en retraite dans 5 ans ou tu y est depuis 5 ans ?)

    j’y ai réfléchis cette nuit et… je vais me lancer !

  11. Alex Lex via Facebook dit :

    mais il faut demander l’autorisation de l’employeur, vous avez pas peur qu’il refuse sous prétexte qu’il va manquer un ide pendant la mission éventuelle ?
    apparemment, le ministère paye l’employeur pendant le temps de mission, c’est bien ça ?
    quelqu’un peut-il confirmer ?

  12. Bonjour Marnia, malheureusement a cinq ans de la retraite je ne pense pas que se soit possible,saura ete mon plus grand regret dans ma carriere

  13. Marnia Mahboub via Facebook dit :

    ça m’interesse aussi, c’est une décision très sérieuse et je vais y réfléchir. Claudine, bonsjour, pourquoi ne deviendrais tu pas réserviste ?

  14. La réserve s’adresse aussi (bien évidemment) aux aides-soignant(e)s! http://www.cpam40.com/infoslettre/documents/il24_flyer_eprus.pdf

  15. Comme j’aurai aime etre reserviste

Réagir à cet article

retour haut de page
404 rq / 5,663 sec