Ebola : l’EPRUS mobilise ses réservistes et cherche des volontaires pour la Guinée

| 796 vues | | mots clefs : , , Pas de commentaire

Comme l'avait annoncé ActuSoins le 22 septembre, l'EPRUS (Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires) se tenait prêt à répondre à toute demande des autorités françaises.

Ebola : l'EPRUS mobilise ses réservistes et cherche des volontaires pour la Guinée

©OMS

La Réserve Sanitaire de l’EPRUS  mobilise ses réservistes pour mettre du personnel à disposition du futur Centre de Traitement Ebola, qui sera construit par la France à Macenta (Guinée forestière).

L’ doit réunir au moins six équipes, composées chacune de 15 professionnels sanitaires, médicaux, paramédicaux ou psychologues, qui se relaieront pour des missions de six à huit semaines.

Le CTE, mis en place pour une durée, aujourd’hui estimée à neuf mois, va donc nécessiter, pour la seule Réserve Sanitaire, la mobilisation de plus d’une centaine de personnes au total.

Les premiers réservistes qui partiront doivent être disponibles d’ici quinze jours, et jusqu’à fin novembre.


Avant leur départ, ils suivront une première formation sur les mesures d’hygiène et de protection, les soins aux personnes atteintes par le virus, et le fonctionnement d’un CTE, puis une seconde formation pratique sur place d’une durée de 10 jours, dans un CTE déjà en fonctionnement.

Les réservistes sanitaires souhaitant se porter volontaires sont invités à répondre à l’appel à mobilisation qu’ils ont reçu individuellement par mail. Tout autre professionnel de santé intéressé est invité à s’inscrire sur le site reservesanitaire.fr ou à contacter l’ directement.

L’EPRUS remercie d’avance les responsables hospitaliers qui voudront bien rendre disponibles les personnes volontaires pour cette mission.

La création de ce Centre de Traitement Ebola associe la Croix Rouge Française, le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de la Défense, le Ministère de l’Intérieur ( Civile) le Ministère chargé de la Santé et l’EPRUS. Le fonctionnement du centre sera assuré par la Croix-Rouge française.

Rédaction ActuSoins

Dans son dernier bilan faisant état de 3 338 morts sur 7 178 cas, dont plus de la moitié au Liberia, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) conclut à une sous-estimation généralisée des nouveaux cas au Liberia.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
822 rq / 2,547 sec