Fonction publique : le point d’indice sera augmenté de 3,5% à compter du 1er juillet

Le ministre de la transformation et de la fonction publiques, Stanislas Guerini, a annoncé aujourd'hui l'augmentation générale du point d'indice de 3,5%. 

Fonction publique : le point d'indice sera augmenté de 3,5% à compter du 1er juilletC'est sur son fil Twitter que le ministre a annoncé cette augmentation qui prendra effet à compter du 1er juillet.  

Cela se traduira, a-t-il donné en exemple, par une augmentation de 91,10 € par mois pour un IADE ayant huit ans d'ancienneté (soit 1093 €/an). 

"Avec l'augmentation du point d'indice, les 700 000 agents qui étaient au SMIC seront désormais rémunérés au-dessus du niveau du SMIC", a aussi expliqué le ministre. 

Cette mesure s'ajoute aux augmentations individuelles moyennes de 1,5% par an, a-t-il précisé. 

Degel insuffisant ? 

Sur les réseaux sociaux, cette annonce a fait réagir les syndicats. 



La CGT, qui reconnaît que "les augmentations de plusieurs dizaines d'euros visibles sur les fiches de paye seront évidemment bienvenues" estime par ailleurs que "le taux d'inflation sur un an est actuellement de 5,2%" et que "la mesure est - donc - nettement insuffisante". 

Le syndicat demande une "première augmentation d'au moins 10% de la valeur du point, avec effet rétroactif au 1er janvier et indexation sur l'inflation". 

Plus nuancée, la CFDT, associe la mesure à un "premier pas, non négligeable". "Certes la CFDT attendait mieux [...] Une hausse de la valeur du point de 3,5 est inédite, mais dans un contexte d'inflation tout aussi inédit", remarque le syndicat. 

Il  fait aussi part de sa satisfaction - parfois en demi-teinte selon les mesures -  concernant d'autres engagements pris par le ministre à l'issue de la conférence salariale : début de carrière de la catégorie B, accès élargi au forfait mobilité durable et cumul possible avec le remboursement de transports. 

"Sur les grilles, la catégorie B était la plus urgente à traiter, mais la catégorie C ne pouvait certainement pas attendre 2023". 

Le gouvernement a également confirmé l'ouverture d'un chantier structurel sur l'attractivité, les rémunérations, les carrières des agents publics, titulaires et contractuels, note-t-on.


Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
367 rq / 4,107 sec