Soignants : la hausse des salaires aura lieu plus tôt que prévu

Initialement prévue en mars 2021, la deuxième valorisation des salaires des soignants sera finalement effective "d'ici la fin de l'année".

Soignants : la hausse des salaires aura lieu plus tôt que prévuLe premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi une augmentation générale des salaires de 93 euros net pour les personnels hospitaliers, hors médecins. Cette augmentation était prévue par les accords issus du Ségur de la santé : après une première hausse de 90 euros net au 1er septembre, les soignants devaient percevoir 93 euros net en plus à partir de mars 2021. 

"Elle interviendra plus tôt", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse. 

Jean Castex  a également annoncé le versement d'une indemnité allant de 110 à 200 euros brut par jour pour les soignants qui seront mobilisés sans avoir pu prendre leur congés. 

Ces annonces qui tombent alors-même que des soignants se mobilisent aujourd'hui un peu partout en France pour réclamer plus de moyens, de meilleures conditions de travail, et une meilleure rémunération. 


Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

13 réponses pour “Soignants : la hausse des salaires aura lieu plus tôt que prévu”

  1. Bachiri dit :

    Ayant un contrat CAE ( contractuel droit privé) je travaille il ya à peu près 6ans j’ai pas le droit à aucune prime et pourtant mes collègues ont touché même les 1500€ et plus les revalorisation de 183€ et moi zéro. C injuste.

    Répondre moderated
  2. Camille dit :

    Bonjour,
    Oui, il y a tout un système à repenser. Mais même les infirmiers n’ont pas bénéficier de la dite prime de 90€ prévue tout est dans les détails de calculs et rabioter encore quelques euros et ne verser que 83 € net, Aucun respect, Que des bonimenteurs !!

    Répondre moderated
  3. Laurent Dubos dit :

    Aucune augmentation de salaire pour la territoriale, c’est honteux, les décrets ne sont pas signés. Moi donc pas de voix pour ces menteurs, j’acte et je signe. Par contre aucune aide de ma part dans cette deuxième vague je ferai mon boulot et pas plus. Ras le bol d’être pris pour un contrat.

    Répondre moderated
  4. Dias Aurea dit :

    C’est honteux honteux nous que on soigne a domicile on n’es pas conserner

    Répondre moderated
  5. Mar1 dit :

    Ça ne concerne pas que le public. C’est fonction de l’établissement. Par contre, il s’agit d’une PRIME et pas d’une revalorisation salariale. Cela ne compte pas pour la retraite…

    Répondre moderated
  6. Bitch dit :

    Par contre en libéral on trime sans cesse mais pour je dalle, a part payer des charges colossales pour ceux qui ne foutent rien?! Pas de revalorisation des injections a 6 balles brutes? Évidemment…..

    Répondre moderated
  7. Bousquet dit :

    C est vrai travaillant en EHPAD on a pas vu la moindre augmentation de salaire. Ségur vent d automne

    Répondre moderated
  8. Ludivine HOUZE dit :

    Non ça concerne que la fonction publique hospitalière, pas les autres fonctions publiques. Je fais partie de la fonction publique territoriale et pas d’augmentation pour nous…….

    Répondre moderated
  9. Melanie Duchenne dit :

    Bonjour effectivement ça ne concerne pas tout le monde mais dites pas que ça concerne que le publics car en travaillant dans le publics nous avons reçue un courrier comme quoi notre etablissement ne donnerais pas cette fameuse augmentation.

    Répondre moderated
  10. M-P Raffin dit :

    Non seulement les soignant du service publique mais pas tous le service public, le medico-social en est exclu, c’est ça qu’il faudrait pointer. Et nous sommes nombreux à ne pas avoir vu 1 centime en plus sur nos salaire mais oui on continue chaque jour à faire de notre mieux auprès de nos patients…. Jusqu’à quand?????????

    Répondre moderated
  11. Di chiaro dit :

    Pour le gouvernement. Il ne pense que les soignants dans le secteur public. Et nous en privé ou interimaires qui travaillent plus aussi, sans nous le systeme ne
    fonctionne pas on lutte tous cobtre le covid

    Répondre moderated
  12. Sylvie Hochscheid dit :

    Arreter de parler “des soignants” car malheureusement cces mesures salariales ne concernent que les soignants du secteur public. Les autres sont les oubliés d un systeme qui sans eux ne fonctionnerait pas.
    Alors defendez le défendable et arretez ces annonces de fait mensongères.

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
302 rq / 1,265 sec