Covid-19 : Quand des infirmiers se mobilisent pour le dépistage des particuliers et des soignants

L’association "Secours infirmiers" est née à Montpellier, en pleine crise sanitaire, en réponse au mouvement #apoil. Parmi ses missions : campagne massive de tests RT-PCR et formation des salariés en entreprise sur le Covid-19.

Covid-19 : Quand des infirmiers se mobilisent pour le dépistage des particuliers et des soignants

© Secours Infirmiers

Depuis que les campagnes de dépistage du SARS-CoV-2 se sont intensifiées, 170 infirmiers libéraux de Secours Infirmiers se sont mobilisés sur le terrain pour tester particuliers et soignants.

En septembre, ils totalisaient 31 000 tests RT-PCR, rémunérés selon la cotation Sécurité sociale, après que leur association a signé, en juin, une convention avec le laboratoire de biologie médicale LaboSud, puis en août, avec le CHU de Montpellier et avec la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer).

« Nous testions déjà ponctuellement depuis avril dans les EHPAD, puis nous sommes venues en renfort dans des drives et les méga-drives ouverts à Montpellier, Béziers et Nîmes », indique Nathalie Bigeon, co-fondatrice de Secours Infirmiers en mars dernier, avec Sabrina Morseli.


Leur équipe a pu dépister aussi dans des clusters, en collège, faculté, école primaire ou établissement scolaire privé. « Nous sommes intervenues dans des laboratoires d'analyses et dans 200 EHPAD où le Covid-19 était très présent », ajoute-t-elle.

Leur association reconnue d'utilité publique avait été identifiée par l’ARS comme centre dédié Covid-19 fin mars avec pour objet initial : la collecte de matériel de protection distribué à des soignants sous-équipés. Le collectif est resté en alerte après le déconfinement. « Nous continuons de venir en renfort pour dépister si besoin », précise Nathalie Bigeon.

Fortes des réponses qu'elles avaient pu amener au fort de la crise sanitaire, les infirmières ont cherché à développer d'autres projets. « Nous avons créé un lien entre ville et hôpital, public et privé, et nous avons un rôle à jouer », confient les deux libérales.

Fin mars, au temps fort de la crise, ces dernières avaient réuni un volant de 500 IDEL volontaires de Montpellier et de ses environs. Et 1300 en tout, dans l’Hérault, volontaires pour prendre en charge des patients Covid. « Certains IDEL s’étaient manifestés pour intervenir dans des services de pointe et en réanimation », rappelle Nathalie Bigeon. Ou dans des Postes médicaux avancés (PMA).

Formation et sensibilisation

Secours Infirmiers

© Secours Infirmiers

Depuis octobre, l’association propose des interventions en entreprise, pour former les salariés sur la Covid-19 et les comportements à adopter. « Avec le médecin référent de l’association, nous venons expliquer comment se protéger, l’intérêt des gestes barrière, voir comment ils sont mis en place... » Ou encore l’intérêt d’une PCR ou d’une sérologie. Des interventions que l'entreprise finance.

Premiers bénéficiaires : les 350 agents de l'Assurance mutuelle des motards,  (AMDM). Les deux consœurs envisagent aussi de mobiliser les troupes pour venir, de nuit ou en journée, aider des EHPAD fortement touchés par la Covid-19 alors qu’ils manquent de personnel. « Trois libérales sont venues en renfort assurer la sécurité des patients dans un EHPAD, un week-end d’octobre », se félicite Nathalie Bigeon.

Bientôt, leur potentiel humain pourrait s’activer pour aider aussi à réguler en ville, soulager les services d’urgences. « 50 à 80 % des entrées pourraient être traitées en ville. » L’association y travaille, avec l’Agence régionale de santé et les Services de premier recours. « Notre projet tient grâce à cette énergie collective qui nous a rendues capables de répondre à tout, en temps de crise », confient les deux IDEL.

Myriem Lahidely

Je m'abonne à la newsletter

Pour en savoir plus : 

www.secours-infirmiers.fr

 www.facebook.com/groups/SecoursInfirmiers/

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Covid-19 : Quand des infirmiers se mobilisent pour le dépistage des particuliers et des soignants”

  1. Riah dit :

    Je suis un IDE bravo à cette association humanitaire et surtout dans ce moment là de crise , bonne continuation avec réussite félicitations.

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
266 rq / 1,324 sec