Le syndicat national des infirmiers de bloc opératoire appelle à la grève le 23 septembre

Le SNIBO (Syndicat national des infirmiers de bloc opératoire), soutenu par Force Ouvrière "exhorte tous les Ibode de France" à bloquer les blocs opératoires à partir du 23 septembre. La cause de la colère : une annonce récente d'Agnès Buzyn, qui passe - très - mal. 

Le syndicat national des infirmiers de bloc opératoire appelle à la grève le 23 septembre

photo d'illustration. Manifestation infirmière, 2018. © M.S / ActuSoins

Elle pensait valoriser les IDE. Avec sa proposition de renforcer les protocoles de coopération au sein des services d'urgences, leur permettant - moyennant une prime de 80 € net - Agnès Buzyn s'est en fait attirée les foudres des infirmiers spécialisés. Notamment celles des infirmiers de bloc opératoire, qui ne comprennent pas pourquoi les actes qui leurs sont habituellement réservés puissent être délégués finalement aux infirmiers exerçant aux urgences. 

Ces protocoles permettront notamment aux infirmiers formés, qui adhérent aux protocoles de coopération, d'effectuer des sutures et de pratiquer des immobilisations comme des plâtres. 

"Madame, vous touchez au domaine de compétences réglementé des IBODE! C'est une atteinte à la survie de notre profession!", s'indigne le SNIBO dans un communiqué. 

Le SNIBO dénonce par ailleurs la lenteur de la réingénierie de la formation IBODE, entamée "depuis 10 ans" et "arrêtée depuis un an" et revendique sa reprise "active". 

Il réclame également des grilles indiciaires "décentes" dans les établissements privés et publics et le dégel du point d'indice des fonctionnaires, ainsi qu'un NBI de 30 points. "Les IBODE sont les seuls acteurs du bloc opératoire à ne pas percevoir la NBI. Notre fonction comporte l'exercice d'une responsabilité particulière et d'une haute technicité majorée de nos actes exclusifs", estime le syndicat. 

Autres points de revendication : un "véritable plan de formation", se traduisant par la formation en écoles d'IBODE ou par VAE (Validation des acquis de l'expérience) des IDE exerçant au bloc sans posséder la spécialisation IBODE ainsi que la "reconnaissance de la pénibilité de notre profession et de la dégradation des conditions de travail dans les blocs opératoires". 

Les étudiants infirmiers de bloc opératoire revendiquent l'homogénéisation de la prise en charge de la formation IBODE ainsi que la suppression des deux ans d'exercice infirmier pour accéder à cette formation. 

A lire aussi sur ActuSoins.com 

Actes exclusifs des IBODE : publication de l'arrêté encadrant l'épreuve de vérification des connaissances (août 2019)

Dérogation aux actes exclusifs des IBODE : les IDE doivent demander une autorisation avant la fin de l'année (juillet 2019)

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
235 rq / 1,788 sec