Futurs assistants médicaux : le Cefiec réclame des clarifications

A l'horizon 2022, 4000 postes d'assistants médicaux auront été créés. Objectifs annoncés : libérer du temps médical, permettre la réalisation de certaines tâches administratives et faciliter l'examen médical. "Des missions nouvelles mais avec quelles formations?", interroge, dans un communiqué, le Cefiec (Comité d'entente des professionnels infirmiers et cadres) qui réclame une clarification des missions et de la formation de ces futurs professionnels. 

Futurs assistants médicaux : le Cefiec réclame des clarifications

"Ce 'métier', qui existe déjà dans de nombreux pays, nécessite pour une application efficiente en France d'être clarifié et il conviendrait d'en préciser les contours notamment pour les prétendants", indique le Cefiec, soulignant que les questions de la formation, des missions, de la rémunération de ces futurs professionnels, restent "nombreuses et sans réponses". 

"Selon toute vraisemblance, la nécessité d'une formation semble incontournable et permettrait aux futurs assistants de prendre leurs fonctions dans les cabinets médicaux. Pour cela; il est important de penser et prévoir dès aujourd'hui le cursus adéquat pour les futures activités qui leur seront octroyées", ajoute le Cefiec. 

Vers des formations dispensées en IFAS ? 

Des formations dispensées en IFAS (Instituts de formation d'aide-soignant) : c'est ce que propose le Cefiec, qui estime que ces instituts sont "aguerris à la mise en oeuvre des formations en santé" et "offrent un savoir-faire garantissant une employabilité immédiate".

"Le maillage territorial offert par les instituts de formation propose une réponse à la problématique de certaines zones sous dotées en médecins, enjeu de la création de cette nouvelle mission", estime par ailleurs le Cefiec, qui propose sa contribution pour construire une "formation adaptée". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Lire aussi sur ActuSoins.com

A quoi vont servir les assistants médicaux ? (décembre 2018). 

Les aides-soignants vont-ils concurrencer les infirmiers ? (avril 2019)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
220 rq / 1,718 sec