Un exemple simple d’acte « durable » : l’écrase-médicaments

Les traitements sont emballés dans des petits sachets puis écrasés. L’objectif est double : éviter le rejet de résidus médicamenteux issus du lavage des mortiers et protéger les soignants des poudres inhalées lors de l’écrasement.

Un exemple simple d’acte « durable » : l’écrase-médicaments

Quel n’a jamais écrasé des comprimés au pilon dans un mortier en pierre, pour les administrer ensuite plus facilement à des personnes âgées, à des patients atteints de troubles de la déglutition ou encore à des patients porteurs d’une sonde gastrique ?

Cette méthode, simple et efficace, encore souvent pratiquée dans les services de gériatrie ou dans les EHPAD présente pourtant quelques inconvénients. « Déjà, parce que souvent, la totalité de la dose ne peut être administrée. Il y a toujours une petite quantité de poudre qui reste dans le mortier et qui est jetée ensuite. De plus, l’hygiène nécessaire à cette préparation est difficile à assurer », explique Catherine Taillefer, pharmacienne à l’ de Tarascon.

« Puis, parce que ces petites quantités finissent dans le lavabo, lorsque les outils sont lavés. Cela contribue à la contamination des milieux aquatiques par des résidus médicamenteux. Enfin, parce que les soignants sont exposés aux poudres et les inhalent, ce qui est dangereux pour leur santé », ajoute la pharmacienne, à l’initiative de la mise en place des écrase- dans son établissement.

Comment ça marche ?

Les soignants déposent dans l’écrase-médicament le sachet qui contient le traitement du patient. Après l’administration, ce sachet est éliminé dans les DASRI, la bonne filière de tri. « C’est une procédure simple et peu coûteuse. Nous avons choisi des modèles facilement nettoyables et ne consommant pas d’énergie », explique la pharmacienne. Et de rappeler « l’écrasement des médicaments doit respecter les bonnes pratiques* et rester limité. Car, s’il existe des alternatives (patch, solution buvable, poudre à diluer…), mieux vaut les utiliser ».


* les formes galéniques à libération modifiée, les médicaments instables à la lumière ou à l’air, les principes actifs toxiques ou irritants ou à marge thérapeutique étroite, les excipients huileux ne peuvent pas être écrasés.

Malika Surbled

Article paru dans le dossier "développement durable" du  n°17 d'ActuSoins. Pour s'abonner au magazine ActuSoins (trimestriel), c'est ICI

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

62 réponses pour “Un exemple simple d’acte « durable » : l’écrase-médicaments”

  1. Elodie Guéhenneux c’est ça qu’il nous faut !!

  2. On a le même au boulot (je bosse en EHPAD), on s’assure de la compatibilité des mdcts avec l’écrasement, et depuis plus personne n’éternue ou ne saigne du nez en donnant les ttt.

  3. Page pour les infirmières géré par des infirmières : https://www.facebook.com/Team-Nurse-458290901027577/?fref=ts

    Merci d’agrandir la communauté !

  4. Ce n’est pas mal mais en écrasant les médocs souvent on perce la pochette en plastique du coup on perd de la substance médicamenteuse, on s’en met plein les doigts et on peut l’inhaler …..

  5. Marine Dahon dit :

    Trop de résidus dans les sachets et il arrive que les sachets se percent!!

  6. Eva Pouly Christine Neto vs avez lu…il faut éliminer le sachet ds la dasri…

  7. Marie Barbiaux Corinne Frt Perrine Baude Maxence Hautmont ofe Lee

  8. Mélanie Thrl dit :

    Eloodie Bovin Claire Cuvelier on est plutôt hight tech lol

  9. Cé Cile dit :

    Lugdivine Greffier celui là je l adore

  10. Lyly Lyly dit :

    Cindy Lucatelli Amelie Blanc Isabelle Moreno

  11. Laure Hupin dit :

    Il y a même mieux! L’écrase médicament électrique avec des petits pots à usage unique

  12. Pfff ..super durable le sachet en plastique …

  13. C pour de vrai !? C pas une blague !?

  14. Natte A-Chat dit :

    Nous venons de la recevoir au service en EHPAD, et elle est adopté par tous, juste la question habituelle des petits résidus qui restent dedans et le fait s’écraser certains ttt

  15. ah ben justement on a abordé ce problème des médocs écrasés avec notre médecin coordinateur dernièrement, un vrai souci tant pour les soignés que pour les soignants …

  16. Nany Nat dit :

    Mélanie Cronimus équipé à la clinique dit donc ! On y aurais pas cru voyant l ECG ! Ahah

  17. Cet ecrase médicament c’est du bonheur pour les mains lol

  18. On a le même depuis 5 ans et j adhère totalement

  19. encore faut il se mettre d accord sur le fait d ecraser les medicaments si cela altere ou non leffet du medicament

  20. Elo Elo dit :

    On a cet écrase médicaments et il es top

  21. Je l’ai croisé en stage !
    Il est top pour l’environnement, pour les bras et le rejet dans la nature est quasi nul
    Après on peut toujours “critiquer” ; si on ne nettoie pas le petit couvercle qui écrase on mélange une infime partie des ttt avec les autres résidents
    Mais pour avoir fait mortier, machine avec poche et celui-ci
    Je trouve que c’est le mieux

  22. MickaelMatton c’est ce qu on utilise chez nous ! !!!

  23. Nous l utilisons, très pratique mais les poches se percent facilement

  24. Jane Do dit :

    Je ne savais pas que ça s’éliminait dans un dasri

  25. Titi Dauen dit :

    C est vrai que tous ces petits sachets en plastiques ça fait plus écolo.

  26. Tata Corée dit :

    On a les même, pratique, quand la poche ne se perce pas. Je ne regrette pas du tout le vieux pilon en porcelaine

  27. Nénette Lyne dit :

    Amy Defaux Purdey Sp souvenirs souvenirs

  28. Emilie Gire dit :

    Encore faut il que le médecin se penche sur la possibilité ou non d’écrasement de certains ttts et sur les capacités de déglutition des personnes.

    • Jane Do dit :

      Merci Natacha Laranjeira
      Le médecin co en ehpad établit le livret thérapeutique mais le mode d’administration est contrôlable par l’ide
      Tous comme la détection des troubles de la déglutition se fait aussi prendre les as et ide puis bilan orthophonique

    • La notion de mollecule écrasante est de notre compétence. Il existe sur le site de l’omedit un listing de tous les médicaments précisant s’ils son ecrasable ou non….. dans notre hôpital ce lien est sur notre intranet… très très utille!

  29. Jessica David dit :

    Ça reste quand même parfois dure à écrasé. . Le point positif ça fait les bras t’en penses quoi Lucie Richard

  30. pas du tout adapté à la pédiatrie! trop de résidus reste collés au sachet!

  31. Astucieux…
    Même si adapter la forme galénique permettrait d’éviter ces soucis…

Réagir à cet article

retour haut de page
697 rq / 1,321 sec