Sabotage à l’hôpital de Millau : le CH devrait reprendre progressivement son activité

Alors que les patients du Centre Hospitalier de Millau ont été évacués vers d'autres hôpitaux et Ehpad dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier suite à des actes de sabotage, le directeur de l'établissement a annoncé qu'un redémarrage progressif des activités de l'établissement était espéré la semaine prochaine. 

Sabotage à l'hôpital de Millau : le Centre Hospitalier devrait reprendre progressivement son activité

© I-stock

L'histoire

C'est une année 2015 qui s'est bien mal terminée au CH de Millau. Jeudi matin (le 31 décembre), l'établissement a été confronté à une situation de crise exceptionnelle, nécessitant, en accord avec l'Agence Régionale de Santé (ARS) Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l'évacuation durant la nuit de la Saint Sylvestre, des 43 patients hospitalisés.

En cause, "des actes de dégradations volontaires découverts tout au long de la journée de jeudi sur des équipements électriques du bâtiment de soins, des équipements se situant dans les locaux techniques et à l'accès limité" explique le quotidien Midi Libre.

Les experts ont alors estimé au regard de la gravité des dommages (80 % des installations électriques dégradées) et des conséquences éventuelles, que les conditions de sécurité de l'hôpital et des patients n'étaient plus réunies.

Selon Midi Libre, tous les patients hospitalisés ont pu être accueillis dans la journée dans les établissements voisins de Rodez, Saint Afrique, Mende, Montpellier, Lodève, Albi et Villefranche-de-Rouergue. Puis le site a été fermé.

Vers une réouverture progressive

Alors que seule une "activité d'urgences légères", en plus du SMUR a été maintenue au CH de Millau pour des personnes valides, le directeur par intérim de l'établissement, Rodolphe Bourret, a indiqué à l'agence de presse médicale APM, qu'il espérait que "la biologie et l'imagerie" redémarrent jeudi prochain pour "l'aide au diagnostic" des urgences.

Une reprise "totale ou partielle" des activités de l'hôpital serait également envisagée en début de semaine prochaine.

"Les patients qui ont eu une hospitalisation longue pourront, s'ils le souhaitent, revenir sur le site de Millau lors de sa réouverture et cela dans des conditions optimales" a assuré le directeur.

Des soignants "efficaces"

"Le personnel a été très efficace, disponible et impliqué à cet évènement" a également rapporté le directeur du Centre Hospitalier à l'APM. 30 % du personnel est d'ailleurs resté en activité malgré la fermeture, notamment pour l'Unité médicale de 10 lits qui a été installée à Saint Afrique, mais aussi pour le service des urgences, l'administratif, la biologie, la pharmacie et l'Ehpad.

Les autres ont été mis "en repos forcé". La direction avec l'ARS devront décider si ces jours de "repos forcé" seront validés en RTT ou rémunérés.

Rédaction ActuSoins (Avec Midi Libre et APM)

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “Sabotage à l’hôpital de Millau : le CH devrait reprendre progressivement son activité”

  1. Abuse !!! Ils peuvent mettre des patients en danger … pfff … ya trop de fous sur terre …

  2. Ils ne seront pas punis , la justice est débordé !!! Les prisons sont pleines !!!

  3. Sylvia Lima dit :

    Honteux .l hopital se meurt
    Et on l acheve ..super et qui paye nos impots ..
    Il aurait fallu qu il soit electrocutè ses ptit con

  4. An'So Moreau dit :

    s’en prendre à des établissements de santé c’est abominable

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
250 rq / 2,131 sec