L’Inserm cherche 300 volontaires pour tester le vaccin contre Ebola

L'inserm (Institut National de la santé et de la recherche médicale) lancera mercredi une campagne nationale pour rechercher des volontaires prêts à tester le vaccin contre le virus Ebola. 

L'Inserm cherche 300 volontaires pour tester le vaccin contre Ebola

©Delphine Bauer

"Depuis 2014, le virus Ebola a fait plus de 28 000 victimes. Aujourd'hui la menace du virus Ebola est toujours présente et il est urgent d'agir pour redonner espoir aux populations menacées et éviter qu'une nouvelle flambée épidémique se propage à nouveau" explique l'Inserm, aux potentiels volontaires.

Alors que le vaccin préventif contre le virus Ebola représenterait la principale solution pour mettre fin à la plus importante épidémie de fièvre hémorragique jamais observée, qui persiste d'ailleurs toujours en Afrique de L'Ouest, un essai vaccinal appelé Ebovac2, coordonné par l'Inserm vise à évaluer l'efficacité d'un vaccin préventif.

"Cette stratégie vaccinale, contrairement aux protocoles de vaccination classiques fondés sur une ou plusieurs administrations du même vaccin, repose sur le concept d'une vaccination en plusieurs étapes avec deux vaccins différents, pour exposer l'organisme de plusieurs façons aux mêmes antigènes. Il s'agit d'une approche nouvelle dans la mise au point d'un vaccin contre Ebola" explique Rodolphe Thiébaut, coordinateur du projet Ebovac2, de l'U897 à l'INSERM.

l'Inserm cherche volontaires

L'essai vaccinal de phase 2 qui est coordonné par l'Inserm est soutenu part la Commission Européenne "a reçu toutes les autorisations nécessaires pour garantir la sécurité des participants" explique l'Inserm.

Dans ce cadre, l'Inserm recherche 300 volontaires, prêts à mobiliser leur système immunitaire pour faire avancer la recherche. La même étude a démarré cet été en Angleterre avec un nombre équivalent de volontaires.

Les volontaires seront répartis par tirage au sort en 3 groupes, et devront suivre entre 9 et 15 visites d'une heure environ. Parmi ces visites, 2 comporteront des vaccinations. Pour l'Inserm, qui l'affiche en slogan sur son site internet, "Pas besoin d'avoir fait médecine pour combattre Ebola" donc.

Une indemnisation de 760 à 1240 euros est prévue pour les participants. Tous doivent être majeurs, et vivre près de l'un des 7 centres participants (Paris, Créteil, Lyon, Marseille, Rennes, Saint-Etienne, Strasbourg). Ils doivent aussi être en bonne santé, être assuré social et ne pas participer à un autre essai clinique non donner son sang pendant celui-ci.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

26 réponses pour “L’Inserm cherche 300 volontaires pour tester le vaccin contre Ebola”

  1. Manou Mms dit :

    Les socialos et.les prisonniers violeurs et pedophiles

  2. Quand on voit ce que donne le vaccin contre la grippe …..sans façon merci

  3. euh… non merci !! en revanche y a des assassins, des pédophiles et des violeurs qui sont dispos !

  4. Marion Pica dit :

    Les prisons sont pleines de violeurs, tueurs … Y a qu’a se servir sans demander la permission

  5. Anna Bel dit :

    On a plein de politiciens de gauche dispo pendant environ 6ans !

  6. Et prendre un risque non négligeable pour qq €?
    Non!

  7. Et prendre un risque non négligeable pour qq €?
    Non!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
252 rq / 1,571 sec